Débat sur les OGM en Europe ...

par Enibob, le 06 Décembre 2013 22h44
http://www.prri.net/wp-content/uploads/2013/10/Letter-to-EU- ...

Il m'a semblé intéressant de porter à la connaissance des habitués de ce site la teneur de la lettre ouverte adressée aux plus hautes autorités de l'UE au sujet de la tendance que prend le débat sur les OGM et ses conséquences sur le futur de notre agriculture.
En résumé, le professeur Van Montagu, président du PRRI (une initiative mondiale de scientifiques du SECTEUR PUBLIC, actifs dans la recherche de la biotechnologie moderne pour le bien commun) écrit : "Les organismes génétiquement modifiés (OGM) peuvent favoriser une agriculture plus durable, plus de variétés de cultures et des cultures plus saines, mais le débat sur les OGM est politisé et manque de justifications scientifiques".
Des organisations de fermiers ont supporté cette lettre.
L'objectif de PRRI est de fournir un forum pour que les CHERCHEURS DU SECTEUR PUBLIC soeint informés et impliqués dans les règlements et les politiques internationales r...

Agro
le 07 Décembre 2013 11h45

Lorsque le sol contient trop de produits chimiques non dégradables et que le tau d'humus est inférieur à 1 % les végétaux meurent de maladies de toutes sortes quoiqu'on fasse. Pire, si on consomme ces végétaux malades, les maladies suivent la chaîne alimentaire (cancers, etc...).
Le reproche qui est fait aux ogm est que plutôt que d'essayer de remédier à cette monstrueuse situation mondiale, on modifie l'adn des plantes pour leur permettre de survivre malgré tout alors qu'elles ne sont plus viables dans le seul but de vendre encore plus de produits chimiques...
L'unique solution viable connue à ce jour est de revenir aux bases fondamentales de l'agronomies pour rendre la vie aux sols via les bactéries et archées aérobies qui la transmettent aux plantes par le nitrate organique et l'humus.
Désolé de vous contrarier mais je ne parviens plus à me retenir.

le Pay
le 07 Décembre 2013 16h20

Merci pour cette analyse juste et pertinante Agro !

Agro
le 07 Décembre 2013 22h15

Avec la bio je suis en train de doubler la production de la ferme en cinq ans. Deux raisons essentielles mais il y en a des dizaines : - plus aucune maladie ni dans les cultures, ni dans les bêtes, donc plus de pertes hormis les accidents, que du bénef ; - les plantes produites avec du nitrate organique sont 100% digestibles et assimilables, donc on fait plus de lait et plus de viande avec une même quantité d'aliments. Autre exemple : en conventionnel une bonne bête est en réalité une bête qui digère bien les produits chimiques, en bio il n'y a plus que des bonnes bêtes... et ça fait du bien au moral comme vous ne pouvez pas savoir!!!

richard
le 08 Décembre 2013 09h17
Cricri
le 08 Décembre 2013 09h46

OGM = AUCUNE sécurité à long terme.(L'amiante et d'autres étaient aussi sensé être inoffensifs). La nature ne fonctionne que sur une multitude d'équilibres, nous en avons déjà assez détruit.

Enibob
le 08 Décembre 2013 19h26

@ agro
fantastique !
Toutes les analyses faites démontrent que le bio n'est pas plus nourrissant que le conventionnel et que du point de vue de certains risques, il n'est pas plus sûr. En ce qui concerne la valeur nutritive, c'est normal puisque la valeur calorique des protéines, glucides et lipides est identique quel que soit son origine. Mais vous, avec la même valeur calorique, vous produisez plus. Est-ce l'influence de la lune descendante ?
Ce qui est triste, c'est que vous êtes persuadé que les animaux en traditionnel ne mangent que du chimique ... M Benjy (et les autres) va certainement apprécier : vous les accuser de vouloir empoisonner leurs client !

le terrien
le 08 Décembre 2013 19h41

On est évidemment conscient qu'on empoisonne le consommateur. Mais c'est uniquement en utilisant des produits agréer par le ministère de l'agriculture. C'est donc lui responsable. Nous on a une famille a nourrir et on essaye juste de survivre...

Enibob
le 08 Décembre 2013 19h46

@ cricri
Donc ne rien faire et attendre que la bienveillante Dame Nature se charge de trouver un équilibre harmonieux entre tous les organismes vivants ! Beau programme pour aller à la catastrophe !
Poursuivre ainsi, c'est se couper de toute possibilité de trouver la compétitivité nécessaire au développement de notre agriculture et de notre agro-industrie qui une des possibilités de ré-industrialiser nos régions et d'y créer des emplois.
Depuis que l'homme cultive des plantes et élève des animaux, il a toujours dû s'adapter à de nouvelles maladies, à des évolutions du climat. Les variétés d'il y a 50 ans ne sont plus d'actualité. Pour elles non plus il n'y avait pas de sécurité à long terme. Pour celles d'aujourd'hui, c'est pareil. Qu'elles soient classiques ou génétiquement modifiées, un ravageur arrivera toujours à contourner la résistance mise en place ou s’accommoder des pesticides utilisés. C'est un combat perpétuellement recommencé. L'avantage de la transgenèse, c'est sa précision (on sait comment et où introduire un gène identifié pour apporter un avantage) et sa rapidité (on ne doit pas procéder à une série de rétrocroisements pour stabiliser la variété nouvelle si d'aventure on a obtenu un hybride intéressant).

Enibob
le 08 Décembre 2013 19h56

@ le terrien
belle mentalité !
Mais dites moi : combien de morts suite à la consommation de vos produits ?

Enibob
le 08 Décembre 2013 20h02

@ agro
Vous ne répondez pas à mes questions ... Cela ne figure pas dans votre catéchisme ?
Rappel
- comment assurer le doublement de la production pour nourrir le monde avec un système qui, en moyenne, produit 70% du système classique, alors que terres et eau vont diminuer, que le climat va changer et que le pétrole sera plus cher ?
- les preuves que ce qui n'est pas bio est "malade" et donne le cancer.

Agro
le 10 Décembre 2013 16h06

Par "production" j'entend les aliments produits en autarcie sur base des effluents de l'exploitation. Produire du lait et de la viande avec des engrais et des aliments achetés dans le commerce ce n'est pas de la production mais de la transformation.
Quand on lit le nouveau projet de PGDA 3, c'est plutôt le PPDA dont il faudrait parler pour " Programme de Pollution Durable de l'Azote". Tout y est prévu pour faire en sorte que les agriculteurs soient obligés d'épandre leurs effluents de façon à en perdre un maximum, qu'on puisse ainsi les culpabiliser en les accusant de pollueurs et qu'ils soient contrains d'acheter un maximum de nitrate d'amonium sous peine de n'avoir aucun rendement.
Un seul exemple : avant les semis d'hiver tout le monde enfuit ses fumiers à profondeur de sillon dans les bactéries anaérobies qui sont incapables d'en faire du nitrate (NO3) vu qu'elles ne consomment pas d'oxigène. De novembre à mars c'est la grande lessive et le peu qui reste est transformé en pourriture et charbon. Heureusement qu'il y a le nitrate d'amonium... cqfd

Enibob
le 10 Décembre 2013 17h07

Vous ne répondez toujours pas : des slogans creux, ce ne sont pas des arguments !
C'est bien ce que je pensais : votre catéchisme n'a pas prévu cette question car il sait très bien ce qui devrait être répondu ... Alors, on préfère critiquer, sans base, ce qui ne correspond pas à son idéologie.
Vous sembler même ignorer que "enfouir" (pas enfuir) nécessite de remuer le sol et donc de l'aérer. Pour quelqu'un qui se targue de "ressusciter" les sols pour leur rendre vie ...

Obelix
le 10 Décembre 2013 22h05

Agro, tu vit sur quelle planète?

Qui est ce qui enfoui du fumier avant les semis d'hiver!? D'après toi; tous le monde! D'après moi ; personnes .......

Envoyer
Fermer

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

PROTECT’eau recrute deux bacheliers en agronomie (H/F/X)

par Benoît GEORGES, le 23 Avril 2022 19h28

???? OFFRE D’EMPLOI ???? Vous avez la fibre environnementale et une expérience en agronomie ? Le rôle de conseiller vous va comme un gant ? ???? PROTECT’eau propose l’emploi qu’il vous faut

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 17 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )