Agribex 2019

ÉLEVAGE

Visite de la ferme Louvigny à Bougnimont-Libramont

par Benoît GEORGES, le 21 Novembre 2019 03h20
Visite de la ferme Louvigny à Bougnimont-Libramont

Le conseil d'administration du Limousin Belge a le plaisir de vous inviter à la visite de la ferme Louvigny à Bougnimont-Libramont le 23 novembre 2019 dès 14h00. La visite sera suivie d'un souper.
www.facebook.com/limousinbelge/ 
www.facebook.com/events/559248094837888/ 

Envoyer
Fermer

WalDigiFarm: pour valoriser et favoriser l’usage du numérique dans le secteur agricole wallon

par Benoît GEORGES, le 21 Novembre 2019 02h58
WalDigiFarm: pour valoriser et favoriser l’usage du numérique dans le secteur agricole wallon

Le secteur agricole wallon se prend en main et fédère différents acteurs majeurs de terrain. Son objectif ? Lever les freins du numérique, qui représente pour lui un outil incontestable pour le mener vers plus de durabilité, tant d’un point de vue économique, que social et environnemental. Pour ce faire, l’ASBL WalDigiFarm voit le jour et lance ses activités : formation, vulgarisation, think tank… L’ASBL souhaite regrouper des acteurs majeurs de la filière agricole wallonne et du monde numérique avec pour ambition de lever les freins de l’utilisation réelle du numérique en agriculture. WalDigiFarm est une initiative unique en Wallonie, et entend également collaborer avec ses équivalents nés dans les pays voisins...
www.sillonbelge.be/5159/article/2019-11-19/waldigifarm-pour-valoriser-et-favoriser-lusage-du-numerique-dans-le-secteur 
...

Envoyer
Fermer

Comment rendre les élevages plus durables ? Peut-être grâce aux insectes

par Benoît GEORGES, le 21 Novembre 2019 02h52
Comment rendre les élevages plus durables ? Peut-être grâce aux insectes

Le sujet a été présenté par Rudy Caparros lors de la Journée des Productions porcines et avicoles qui a eu lieu ce 20 novembre à Beez.
Comment réduire l’impact des élevages sur l'environnement ? Voici l’une des questions qui sont étudiées en ce moment par les agriculteurs et les chercheurs, notamment de Gembloux AgroBioTech. Et parmi les différentes pistes de solution qui existent, il y a les insectes ! L'idée serait de nourrir les porcs et les poulets avec des mouches, par exemple.
www.rtbf.be/info/regions/detail_comment-rendre-les-elevages-plus-durables-peut-etre-grace-aux-insectes?id=10358553 

PA25
le 21 Novembre 2019 07h18

Et que dit l' association des défendeurs d ' insectes de tout ça….

plowboy
le 21 Novembre 2019 10h35

avec tout ça, à quand le retour de l' anthropophagie?
que des avantages et serait bénéfique pour la planète!
c'est vrai, encore une polémique avec ceux qui diront "je ne mange pas de 'porcs'! "
je me remettrais peut être même ) traire …

Envoyer
Fermer

19ème Journée d’étude des Productions porcines et avicoles

par Benoît GEORGES, le 18 Novembre 2019 19h02
19ème Journée d’étude des Productions porcines et avicoles

Le 20 novembre 2019 à Beez (Namur). Programme : www.cra.wallonie.be/fr/19e-journee-detude-des-productions-porcines-et-avicoles  Vous êtes tous les bienvenus. Diffusez.

Benoît GEORGES
le 18 Novembre 2019 19h04

Vous pouvez encore vous inscrire aujourd'hui à cet après-midi de rencontre autour des actualités en productions porcines et avicoles. Gratuit pour les éleveurs. Vous pouvez envoyer un mail à communication@cra.wallonie.be

Envoyer
Fermer

Soirée d'information sur le paiement du lait, le baromètre laitier, les tableaux de bords et l'influence de l'alimentation

par Benoît GEORGES, le 18 Novembre 2019 18h32
Soirée d\'information sur le paiement du lait, le baromètre laitier, les tableaux de bords et l\'influence de l\'alimentation

Mardi 19 novembre 2019 à 20h00 à Sprimont (salle du café "Le Parc", 16 rue du Centre).
aredb-oa-tv.be/ 
- « Aspects règlementaires du paiement du lait » par Ir J.F. DUCKERTS, attaché qualifié au Service Public de Wallonie – Agriculture, Ressources naturelles et Environnement (SPW-ARNE), Direction de la Qualité et du Bien-être animal
- « L’alimentation influence-t-elle les quantités de matière utile ? » par un SPECIALISTE du service technico-commercial de la SCAR.
- « Baromètre laitier wallon, tableau de bord du prix du lait » par Marie MANGUETTE et Benoît GEORGES, attachés qualifiés, SPW-ARNE, Direction de la Recherche et du Développement, SE Huy et Malmedy.

Non mais
le 19 Novembre 2019 07h39

L'alimentation influence t'elle la quantité de matière utile. Par un spécialiste en nutrition de la SCAR. Waouh, super le choix de conférencier. Je suis que son avis sera totalement désintéressé de son fond de commerce. Décevant, nos agriculteurs ont besoin d'avis indépendants qui défendent leurs intérêts !

Envoyer
Fermer

Prix des veaux?

par 1000, le 18 Novembre 2019 17h03
Prix des veaux?

Y a t il une légère montée des prix?
Si oui,combien avez vous touché cette semaine pour des veaux mâle holstein et croisé BBB?
Merci

gratis
le 18 Novembre 2019 20h22

50 e pour un noir correct

bilout
le 19 Novembre 2019 05h53

120€ pour un montbéliard

Envoyer
Fermer

Changement des habitudes alimentaires

par tirelipimpon, le 13 Novembre 2019 12h02
Changement des habitudes alimentaires

avec pour conséquence la faillite de Dean Foods, un géant américain de l'industrie laitière.
www.msn.com/fr-fr/finance/economie/new-york-is-amazing-dean-foods-subit-le-d-c3-a9samour-du-lait-1211/vi-BBWF6wo 

Envoyer
Fermer

Éleveurs laitiers

par Toupie, le 05 Novembre 2019 17h00
Éleveurs laitiers

Êtes vous satisfait des prix que l on vous donnent?lait....viande....

Hollands Luc
le 05 Novembre 2019 19h41

Chez biomilk, grâce aux clients fromagers et le projet équitable et éthique Delhaize-Biomilk.be nous recevons un prix équitable.

Stechou
le 05 Novembre 2019 22h08

Au top, on met un paquet d'argent de côté, jamais de soucis, pas de bête malade, le temps est toujours en notre faveur, et demain qui va être encore assez téméraire pour faire ce métier....

lait
le 05 Novembre 2019 22h18

prix du lait payé moins cher qu'il y a 30 ans !!!!

Stechou
le 06 Novembre 2019 07h09

Fin année 80
Céréales, froment 10fb, épeautre 12fb,
Viande, veau minimum pour un bon noir 4000fb, un bbb 25000, vache de réforme, pn plus de 20000fb avec un peu de la viande, je me souviens la vente d'une vache bb avec son veau pour 150000fb.
Les cochons y a longtemps que sa rame
Le lait, on nous le payait 17 fb TVAc, on vendait le beurre à 220fb du kg.
Le mazout était à 6fb le litre....
Pas d'afsca, qfl, vegaplan, giqf, bio bobo,végétarien ou vegans.
Bref une autre époque, le passé, et il faut l'oublier, aller de l'avant, mais cela fait mal au c... de voir comment va notre métier, et plus on avance plus la situation se dégrade, malheureusement plus vite que les solutions à trouver et mettre en œuvre .
C'est un métier qui appartient au passé, comme notre civilisation à moyen terme...

par guy francq
le 06 Novembre 2019 09h59

Venez déjà rejoindre la coopérative" FAIRCOOP" de fairebel... Déjà plus de 10 ans à votre service !!!!
Ce serait déjà un bon début pour obtenir un prix rémunérateur.
Renseignez -vous auprès de www.fairebel.be 

Ricky
le 06 Novembre 2019 13h15

Viens de vendre un pie noir 45€ et un BBB mâle 130€!!!!on va se foutre de notre g.....Encore longtemps ????l
Et les charges,eux,explosent......mazout,veto,entreprises, aliments,loyers,électricité, ia,assurances.......quel beau métier.

tirelipimpon
le 06 Novembre 2019 18h48

Plus on avance, plus la situation se dégrade disait Stéchou. Je dirais que plus le système capitaliste progresse, plus on en voit les effets pervers càd qu'on voit de plus en plus les inégalités causées par ce système
Exemple concret.
Nous les éleveurs "vendons" nos veaux pour moins qu'une misère et pendant ce temps le leader mondial dans la filière viande de veau, le groupe Van Drie, gagne trois places et monte au septième rang dans le classement des familles les plus riches de Hollande avec un patrimoine de 1 200 millions d'euros.
www.boerenbusiness.nl/financieel/artikel/10884577/dit-zijn-de-agrarische-miljonairs-van-nederland 

lewallin
le 07 Novembre 2019 06h41

Le prix des veaux, c'est vrai que c'est une catastrophe !
Pour le prix du lait, autrefois que je trayais, c'était en 1989-1990 que son prix avait atteint les 18 BEF . Sinon durant les années 80 et 90 le prix voisinait les 12 à 14 BEF un prix stable .
La viande de vendait bien et beaucoup de trayeurs avaient arrêté de traire pour faire de la viande mieux rémunérateur que lait pour l'époque .

Stechou
le 07 Novembre 2019 06h53

Depuis lors le nombre de fermes n'a cessé d'arrêter, et malgré tout notre niveau de vie social continue à se dégrader année après année. Finira par ne plus avoir de fermiers...

M'enfin
le 07 Novembre 2019 11h06

@ tirelipimpon
Il n'y a pas que les inégalités ravageuses, bien entendu insupportables, ou le courant ultralibéral et le libre-échange à tous crins, annonciateurs de situations apocalyptiques !
Vous oubliez de dénoncer le climat bien sûr, le traitement des réfugiés, la fiscalité, Jair Bolsonaro, le racisme, l’Ukraine, l’OTAN, la cause LGBT, ou celle des femmes ...

Stechou
le 07 Novembre 2019 13h33

Pour les veaux, c'est comme pour le lait, les sociétés que nous fournissons savent très bien que si ils n'ont pas aujourd'hui le produit ou la bête il l'auront demain, alors ils font le prix qu'ils veulent.

guy francq ( mig)
le 08 Novembre 2019 10h45

La seule réussite qu'on peut encore avoir, c'est le vrai modèle coopératif, la vraie coopérative, les choses mises en place par les agriculteurs pour les agriculteurs, comme FAIREBEL, la COBT, le première OP wallonne ( la WAFAB).
Mais il faut longtemps pour que les fermiers que nous sommes, comprenions que nous devons être en pleine solidarité pour AVANCER..
L UE ne demande que ça ... que nous puissions un jour, être autre chose que le
pot de "terre" contre le pot de FER..où bien alors elle joue l'hypocrisie parfaite???

Stechou
le 08 Novembre 2019 12h40

Le pot de FER a gagné....

Envoyer
Fermer

Des agneaux ont été tués par un loup

par Benoît GEORGES, le 02 Novembre 2019 10h22
Des agneaux ont été tués par un loup

Des prélèvements effectués par la Région wallonne indiquent que trois agneaux d’Herbiester furent victimes d’un loup.
www.lavenir.net/cnt/dmf20191030_01400616/des-agneaux-ont-ete-tues-par-un-loup 

Envoyer
Fermer

Sourcier

par Stechou , le 01 Novembre 2019 18h14
Sourcier

Qui connaît un bon sourcier pour le bétail dans les fermes, j'avais déjà eu Gabriel bihain ,je n'arrive plus a le joindre, avez vous un autre dans vos connaissances.

perdu
le 02 Novembre 2019 08h32

Charon à Momignies

Isaluc
le 03 Novembre 2019 14h41

Un bon Marc Rens

Envoyer
Fermer

Produire du poulet industriel aujourd'hui? Ca profite à qui?

par par guy francq, le 31 Octobre 2019 18h50
Produire du poulet industriel aujourd'hui? Ca profite à qui?

Quand on sait que la production industriel du poulet de chair se fait à 90 % dans le NORD du pays . Mais comment ces éleveurs continuent ils encore ? Arrêtons pendant 3 mois de produire SVP ?
Un simple calcul , je prends l'exemple d'un aviculteur qui fait tourner un poulailler de 40.000 poulets et qui est un bon éleveur.
Le prix du poulet payé à ce jour est 0.70 € le kilo.
-Il fait un camion à la 5 ième semaine de 8000 poulets avec un poids de 2.100 kg = 16.800 kg ( un peu de tare et des saisis = 16.500 kg net
- Au chargement final , il fait 31.000 poulets à 2K 700 = 83.700 kg , un peu de saisis ou autres = 83.500 kg NEt soit un total général de 100 tonnes de poulets (pas mal , on est d accord).
_ la recette finale est donc de 100T fois 0.70€ = 70.000 euros au total
- Voici les dépenses directes liées à cette ronde , 44.000 euros pour les aliments de l'intégrateur 9.000 euros de froment .
-l'a...

par guy francq
le 31 Octobre 2019 19h02

La publicité d INTERMARCHE de la semaine dernière dans la
FOIRE A LA VOLAILLE,
2kg de poulets achetés, vous en recevez 3 autres gratuits = LE PRIX FINAL de
1€ 70 le kilo. C'est le prix final de l'abattoir ? Eux, ils ont encore gagnés mais tout ça se fait sur notre dos!!

PA25
le 31 Octobre 2019 20h30

Si les gens achètent ce type de produit, c est qu ils approuvent ce type de production ...

LE REALISTE
le 31 Octobre 2019 22h28

C'est uniquement le prix!!
il serait bien de leur montrer comme des poulets sont élevés=-)ils n'en mangeraient plus jamais!!!!

PA25
le 01 Novembre 2019 07h17

Exacte, mais ….

LE REALISTE
le 01 Novembre 2019 09h05

il n'y a pas de travail dans cette agriculture là! juste de la surveillance et du nettoyage=-)pourquoi payer des gens qui ne font "rien". Il faut pas non plus jouer au caliméro : lorsque le prix tourne autour de 1 € le kg, la rentabilité est là (cela a été très souvent le cas).!

obelix.
le 01 Novembre 2019 18h21

je n'en connait aucun qui ai regretté d'avoir fait un poulailler indus ...

il s'en construit encore.... 3 batiments d'un coup chez certains !! pour arriver à 300000 ....

Fernand
le 13 Novembre 2019 17h56

www.rtl.be/info/monde/economie/la-pologne-milliardaire-en-poulets-et-championne-d-europe-d-elevage-de-volaille-1172990.aspx 

"si le marché européen était totalement libre, le poulet polonais aurait balayé la concurrence occidentale".

Envoyer
Fermer

Dilemme

par pasvu-paspris, le 28 Octobre 2019 23h02

Bonjour à tous,
Les agriculteurs ont beaucoup de défauts, mais ils ne sont en général pas des délateurs.
Mais voilà, à force de se faire marteler le crâne avec les règles de traçabilité, on fini par perdre patience quand on voit ses voisins faire n'importe quoi.
Je vous soumets donc la question suivante:

Que faire quand :
Votre voisin pépiniériste agrafe des étiquettes sur ses sapins de noël, avec inscrite la phrase: "cultivé en France " ???!!!

Je demande, parce que ça voudrait dire que l'on peut aussi mettre: " viande irlandaise" sur les vaches blanc-bleu-belge ;-)

bilout
le 29 Octobre 2019 04h54

Déjà vu ça sur des sapins de noël il y a quelques années. Mais bon on ne sait pas faire grand chose... C'est comme les pulvérisations dans les sapins y a pas trop de règles.

Fernand
le 01 Novembre 2019 12h58
Envoyer
Fermer

Une pub de Delhaize sur le lait suscite la polémique

par Benoît GEORGES, le 27 Octobre 2019 10h37
https://www.rtbf.be/auvio/detail_une-pub-de-delhaize-sur-le- ...

Reportage avec Eddy Pussemier, éleveur laitier et Roel Dekelver, Delhaize

LE REALISTE
le 27 Octobre 2019 18h12


Voici quelques éléments publiés et un peu plus scientifiques concernant le lait bio car dans le reportage, c'était un peu court au niveau de l'argumentation !!!!!

Les avantages du lait d’origine biologique…

Aujourd’hui plusieurs études de grande envergure (« méta-analyses ») aboutissent à la conclusion que le lait d’origine biologique jouit d’une qualité nutritionnelle supérieure à son homologue produit en conventionnel. Elles contredisent donc les études précédemment publiées qui avaient conclu que la qualité nutritionnelle du lait biologique était comparable à celle du lait conventionnel. Aujourd’hui, grâce à ces « méta-analyses », c’est-à-dire d’études statistiques qui combinent les résultats de toute une série d’études indépendantes sur la comparaison nutritionnelle du lait bio vs conventionnel, la supériorité du lait bio est mise en évidence.Ces études montrent en effet que le lait bio contient des taux significativement plus élevés de toute une série d’acides graspolyinsaturés bénéfiquespour la santé mais également de protéines. Parmi les acides gras, on recense notamment des taux significativement plus élevés d’oméga-3.Cette différence est aujourd’hui principalement attribuée au régime alimentaire des vaches, avec une prédominance d’herbes & de fourrage grossier (voir l’article Produire du lait à l’herbe ; quand qualité du fourrage rime avec qualité du breuvage…). On rapporte également des teneurs plus faibles en acides gras mono-insaturés dans le lait bio, réputés pour avoir un impact négatif sur la santé.Enfin, on montre que le rapport oméga-3/oméga-6 est plus élevé dans les produits d’origine biologique alors que ce rapport est jugé trop faible dans notre alimentation. De ce qui précède, le lait biologique montre une meilleure qualité nutritionnelle.
Peu d’études sont disponibles sur la différence de composition en vitamines entre les deux modes de production. Néanmoins, il ressort souvent une tendance à des taux de vitamines A et E supérieurs dans

Stechou
le 28 Octobre 2019 08h05

Après avoir bu un bon verre de lait bio, plein de bonnes choses, ensuite aller manger une bonne frite avec une fricandelle sauce au choix, ou une bonne tartine au Nutella..... mmmm
Une fois passé dans les tuyaux du camion et transformé avec soin par la laiterie, combien de plus on été perdu ?
La seule chose que je remarque, est que moins il y a d'intermédiaire, plus on gagne et c'est meilleur en goût et qualité. Moins de transformation et d'ajout de conservateurs ou je ne sais quel produit pour gonfler le produit.

le réaliste
le 28 Octobre 2019 11h55

on peut ironiser sur le bio mais l'agriculture bio et d'autres méthodes agriculturales seront de plus en plus des voies à suivre.
pour les ventes directes, beaucoup sont déjà en surinvestissement et en bur-out (surcroît de travail)
à voir….

Envoyer
Fermer

Pas trop dire que le Bio c'est mieux sinon ...

par Luc H, le 26 Octobre 2019 23h22

Saviez vous que APAQ-w et le secteur bio a l’interdiction de communiquer sur la plus-valu du Bio ?
Tout les producteurs laitiers respectent leurs animaux mais de plus en plus de grandes fermes ne laissent plus pâturer les vaches ce qui fait pourtant parti entière de leur ADN et nourrissent de grandes quantités de Schroot de SOJA dévastateurs pour environnement . Selon les normes officielles, Le Bio par rapport au non Bio c'est 0 OGM, 0 pesticides, 0 nitrates chimiques, obligation de pâturage et accès extérieure toute l'année, et avec la collaboration Delhaize - biomilk.be c'est garantie d''un prix équitable mais Attention si tu dis que c'est mieux, la FWA et le Boerenbond vont se fâcher. ????

bilout
le 27 Octobre 2019 05h07

Luc H. Brader le lait bio à 50%, c'est pas de l'exploitation ça?

Christian Royen
le 27 Octobre 2019 05h36

Luc,
Toutes les fermes qui ne sont pas bio ne sont pas des grandes fermes zéro pâturage!! Pourquoi toujours faire croire qu'il n'y a que les fermes bio qui sont respectueuses de leurs animaux et de ce qu'ils produisent. Tu sais très bien que l'on trouve maintenant du "bio industriel" Pourquoi toujours vouloir justifier le bio en détruisant le conventionnel. Chacun est libre de son mode de production et c'est aux consommateurs à faire leurs choix. Bio et conventionnel ne doivent pas être concurrents mais complémentaires.

LE REALISTE
le 27 Octobre 2019 08h31

pas d'antibiotiques ou juste en cas de nécessaire, pas d'engrais chimiques sur les prairies, pas de produits phytos sur pairies et céréales, des vaches qui pâturent réellement (et pas cette connerie de lait pâturage avec des normes de 10 vaches/ha et 120 jours), pas d'étables en zéro grazing, des vaches robustes (plus que 2,3 lactations), des fermes avec un bilan C02 très bon, une autonomie fourragère réelle, pas d'aliments OGM… Voilà ce qu'il faut mettre en avant et qui différencie l'élevage bio des élevages industriels !!!La confrontation est inévitable mais c'est profitable pour le consommateur, pour l'environnement.

guy francq (mig)
le 27 Octobre 2019 16h29

@ luc,
Je comprends ce que tu veux faire et ton but choisi, mais avant de faire une bonne pub, apprend d abord comme on le fait si bien chez " FAIREBEL" . OK, tu peux vanter ton produit même à 200 %, mais ne dit JAMAIS DU MAL DE TES CONFRERES . Je comprends pas comment les dirigeants de "Delhaize" ont marqués leurs accords pour une pub pareille ... Normal que tu recois les retombées... En bon entendeur... salut .. et la prochaine fois sois plus malin sur tes coups à faire...

par guy francq
le 27 Octobre 2019 16h29

@ luc,
Je comprends ce que tu veux faire et ton but choisi, mais avant de faire une bonne pub, apprend d abord comme on le fait si bien chez " FAIREBEL" . OK, tu peux vanter ton produit même à 200 %, mais ne dit JAMAIS DU MAL DE TES CONFRERES . Je comprends pas comment les dirigeants de "Delhaize" ont marqués leurs accords pour une pub pareille ... Normal que tu recois les retombées... En bon entendeur... salut .. et la prochaine fois sois plus malin sur tes coups à faire...

par guy francq
le 27 Octobre 2019 16h29

@ luc,
Je comprends ce que tu veux faire et ton but choisi, mais avant de faire une bonne pub, apprend d abord comme on le fait si bien chez " FAIREBEL" . OK, tu peux vanter ton produit même à 200 %, mais ne dit JAMAIS DU MAL DE TES CONFRERES . Je comprends pas comment les dirigeants de "Delhaize" ont marqués leurs accords pour une pub pareille ... Normal que tu recois les retombées... En bon entendeur... salut .. et la prochaine fois sois plus malin sur tes coups à faire...

par guy francq (mig)
le 27 Octobre 2019 16h30

@ luc,
Je comprends ce que tu veux faire et ton but choisi, mais avant de faire une bonne pub, apprend d abord comme on le fait si bien chez " FAIREBEL" . OK, tu peux vanter ton produit même à 200 %, mais ne dit JAMAIS DU MAL DE TES CONFRERES . Je comprends pas comment les dirigeants de "Delhaize" ont marqués leurs accords pour une pub pareille ... Normal que tu recois les retombées... En bon entendeur... salut .. et la prochaine fois sois plus malin sur tes coups à faire...

Norudan
le 27 Octobre 2019 17h09

Et revoici notre ami Luc Hollands ! Cela faisait longtemps !
Toujours aussi opportuniste. D'un côté son discours de fervent partisan d’une agriculture bio conforme à l’éthique originelle du mouvement mais aussi son opportunisme pour profiter de l’intérêt croissant des géants de la distribution pour le bio (premier distributeur de produits biologiques). Pragmatisme de celui qui, anti capitaliste affiché mais businessman avisé (Green valley GOLF Teuven), ne veut pas passer à côté d’une belle opportunité d’affaires face à une demande croissante.
Et diaboliser ceux qui ne pensent pas comme lui c'est sa méthode de communication : toute avancée de de l’agriculture conventionnelle susceptible de la rendre écologiquement plus séduisante aux yeux des consommateurs, voilà ce qu'il faut dénigrer pour garder ses marges confortables. Comme son catéchisme refuse les progrès génétiques qui permettront à l’agriculture conventionnelle de rester productive, voire de le devenir davantage encore, tout en utilisant moins d’intrants (pesticides, fongicides, engrais), quelle sera la marque distinctive du bio ?

LE REALISTE
le 27 Octobre 2019 17h27

Comme je l'ai écrit ce matin, il ne faut pas avoir peur d'engager la confrontation entre l'agriculture bio et le conventionnel; il faut bien choisir les mots et contrôler toutes les publications afin de ne pas créer de polémiques !! C'est dans la confrontation que les choses évolueront plus encore et au final ce sont les les consommateurs qui décideront!!Il ne faut pas non plus laisser le syndicat, sous l'influence des lobbies, vouloir étouffer le mouvement bio qui de toute façon ne s'arrêtera pas ! Les progrès génétiques ne feront qu'attiser les peurs par rapport au produits conventionnels et ce sera tout bénéfice pour une autre agriculture ;Il y a aussi d'autres types d'agricultures comme la permaculture . SANS PESTICIDES, SANS PHYTOS,SANS ENGRAIS, SANS OGM: voilà déjà quatre arguments pour une autre méthode de production !

Norudan
le 28 Octobre 2019 15h54

Qu'allons-nous devenir si nous remettons en cause sans cesse ce que le génie humain peut imaginer puis façonner, si progrès scientifique devient synonyme de peurs, d'angoisses, d'assimilations oiseuses, même quand il s'agit d'avoir des plantes douées d'une résistance telle qu'elles réclament bien moins de soins en phytosanitaires ?
Quel avenir pour une société qui réduit une connaissance scientifique à une opinion ?

le réaliste
le 28 Octobre 2019 16h44

aucun scientifique ne peut anticiper r l'effet des manipulations génétiques sur la santé humaine! c'est lorsque les conséquences apparaissent qu'ils comment à faire des hypothèses !!

Norudan
le 29 Octobre 2019 18h19

A ce jour, aucun effet de ce que vous appelez "manipulations génétiques" n'a été constaté sur la santé ni des humains ni du bétail ...
L'OMS considère que les aliments avec OGM présentent les mêmes risques pour la santé que les aliments classiques. Les OGM présentement commercialisés ont subi toutes les évaluations de risques nécessaires avant leur commercialisation et ils sont examinés plus soigneusement que les aliments traditionnels pour la recherche d'effets potentiels sur la santé et l'environnement. Aucune étude scientifique rigoureuse n’a encore démontré que la consommation d’aliments avec OGM comportait plus de risques que la consommation d’aliments traditionnels.
N'écoutez pas ceux dont le fonds de commerce est de vous faire peur et en profiter pour collecter vos fonds !
Dans le monde, près de 17 millions de producteurs auraient utilisé des espèces GM en 2018, cultivant ainsi quelques 191,7 millions d’hectares.

LE REALISTE
le 30 Octobre 2019 17h44

les producteurs sont complices des multinationales et qu'en retirent-ils!!!

Envoyer
Fermer

La Filière laines engage un(e) coordinateur-trice

par Benoît GEORGES, le 21 Octobre 2019 23h31
https://laines.eu/offre-demploi-coordinateur-trice/

[Offre d'emploi] Mener les projets et la coordination de l’équipe de la Filière laines. www.facebook.com/job_opening/2057285834370984/?source=attached_post_permlink&__tn__=HH-R 

Envoyer
Fermer

Les plus commentés

    10 commentaires
  1. Monaimonai
  2. 8 commentaires
  3. Éleveurs laitiers
  4. 5 commentaires
  5. Haie

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par Ricky: Viens de vendre un pie noir 45€ et un BBB mâle 130€!!!!on va se foutre de notre g.....Encore lo...
  2. 17 j'aimes
  3. par mansi djone: Bonjour "haies",

    Je viens de laisser tomber l'aide mb1a lors de la pré-demande du 31/10. Mais ce n'est ...
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Pour les veaux, c'est comme pour le lait, les sociétés que nous fournissons savent très bien que s...