Réflexions

par JM Moreau, le 19 Novembre 2012 22h19

De retour d'un séjour sous des cieux plus lumineux que ceux de notre "Plat Pays", j'ai parcouru avec intérêt les divers billets qui, grâce à l'initiative heureuse de M Louvigny, permettent d'appréhender les tracas, les inquiétudes, les pensées, les idées (oui) de personnes concernées/intéressées/préoccupées par l'agriculture et son futur.
Il y a quelques jours, M Théron a fait un beau plaidoyer pour mettre en valeur le travail de sélection réalisé en élevage, qu'il soit laitier ou viandeux.
Que ce soit sur le SB, ce site, ou auprès de (large) cercle Google, M Théron prêche des convaincus.
Je pense toutefois que ce texte devrait plutôt être envoyé aux hérauts de la coalition des environnementalistes soucieux de notre avenir, aux soi-disant diététiciens soucieux de notre santé, aux défenseurs auto proclamés des animaux et de leur bien-être, bref à ceux dont les voix portent plus fort que la sienne, la mien...

le terrien
le 20 Novembre 2012 09h23

@ Mr Moreau
Même chez nous, les éleveurs de BBB et de PNH prennent les éleveurs d'autre race pour des incapables sans aucun résultat technique.

007
le 21 Novembre 2012 15h33

la délocalisation existe aussi pour les jeunes agri :
www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20121121_00234625 

Le paradis
le 21 Novembre 2012 16h47

Les vétérinaires sont lucides, mr Moreau, ils voient la réalité sur le terrain . Ce qui se passe pour notre agriculture de terrain est une honte pour la rentabilité et ils en sont conscients également ; Parfois un propos bref est plus explicite que des pages de palabres inconsistants ....

THeron
le 21 Novembre 2012 18h18

Merci Monsieur Moreau pour cette analyse.
Je ne vous suis pas sur tous les points, mais une chose est sure. Quel que soit le niveau de nos agriculteurs, et la qualité des races, notre percentile 25 est toujours hypercompétitif, mais à 26,5€/100L, je gage que vous trouviez peu d'agriculteurs, y compris en Chine capables de tenir la distance.
Pour information, en Algérie, le prix est de 40€/100L, en Russie, il avoisine dans certaines régions les 50€/100L...

Quant à considérer le Brésil et l'Argentine comme des pays émergents en Agriculture, c'est une erreur ou une petite inattention, sauf le respect que je vous doit.

En outre, le BBB est un des outils du Brésil pour l' augmentation de la rentabilité des Bos indicus locaux...

A discuter de vive voix un de ces matins... Ou ce soir à Battice.

fromageon
le 21 Novembre 2012 18h44

merci monsieur Théron
car j'aime bien nos bureaucrates mais il me semble qu'il ne se rendent pas compte du mal que nous avons tous à joindre les deux bouts après deux crises aussi graves et non petits belges plus que tous les autres pays environnants

Benjy
le 22 Novembre 2012 00h48

Voilà comment certains sur le site agricole nous conduisent.
Des hommes de terrains mr Moreau!! Léonard theron en est un vrai lui...

Vous partez en congé et vous reprenez les commentaires de certains et vous publiez vos remarques??
Pour qui vous prenez vous?? Dieux??

Ha j oubliais, pour produire du lait à 24 centimes, et des charges digne du 21 siècle, vous pouvez le faire vous même, mais vous allez encore dire qu on va encore vous lincher à dire que vous êtes pas de la profession. Des paroles, tj des paroles! Apprenez un peu a le faire vous même!!

JM Moreau
le 22 Novembre 2012 09h58

@ M Théron
Le neud du problème, c'est la "protection" de l'agriculture. C'est un choix éminemment politique car cela implique une participation des contribuables/consommateurs. Voyez le débat actuel autour du budget de l'UE, le cadre financier 2014/2020, avec sa composante PAC.
Nous vivons dans un monde ouvert et cela a des conséquences : les produits laitiers irlandais nous sont proposés, les bretons, les danois ...
Nous avons aussi un système qui mentalement privilégie souvent l'aspect patrimonial ... Cela a de fortes conséquences lors des successions, d'autant plus que la taille des exploitations a fortement crû, que le foncier est soumis à de fortes pressions.
Alors, quel soutien dans ce contexte mettre en place ? Où placer la barre ? Les coûts varient tellement en fonction des choix INDIVIDUELS (je souligne) et des capacités managériales que l'on risque toujours de créer des systèmes qui génèrent d'autres inégalités ou des favoritismes.
La législation belge des quotas laitiers en est un exemple : elle a été modifiée quasi chaque année pour répondre bien souvent à des cas particuliers soumis par des lobbyistes efficaces.

Le pompier
le 22 Novembre 2012 12h18

@ mr moreau
Les vacances au soleil ne vous ont pas permis de visualiser le site. De nos jours, les journalistes ont des gsm performants, des tablettes et le wifi ... parfois ils tombent par terre par mégarde...
Il faut protéger notre agriculture ...aussi et comment voyez-vous les choses ?
Pas seulement votre point de vue de touriste éclairé ... mais comme un professionnel du secteur efficace sur le terrain.....

JM Moreau
le 22 Novembre 2012 21h27

Cher pompier, lisez la première phrase : la "protection", c'est un choix politique. Dans notre système, le citoyen délègue les choix politiques aux représentants qu'il élit.
L'agriculture est une politique européenne, en fait quasi la seule qui existe, Mme Laruelle l'a encore rappelé ce soir à la RTBF.
Protéger l'agriculture, on peut le faire de diverses façons, mais il faut toujours pour cela des moyens financiers si la protection que vous attendez nécessite des aides financières. Permettez-moi de vous rappeler que sous nos cieux, seule la pluie tombe du ciel. L'argent de l'Etat que vous réclamez, il faut que l'Etat le soustraie des revenus des contribuables et il faut que les divers décideurs de la chaîne, accepte qu'on le consacre à "aider", "protéger" les producteurs, c'est à dire faire un choix de dépenses publiques.
Mes sentiments personnels importent peu. Ce qui compte, c'est ce qui se passe là où se prennent les décisions. Et j'ai à plusieurs reprises rappelé que je ne suis ni le syndicat des laitiers, ni celui des patatiers ou des éleveurs de Nelore ou des fabricants de boulons. Et je ne suis pas journaliste.
J'observe et je constate : les décideurs ont choisi de verdir la PAC et de confier aux "signaux du marché" le soin d'orienter les décisions des producteurs de choisir telle ou telle production. C'est ce que je rappelle régulièrement. Ces mêmes décideurs se déchirent autour des moyens financiers à consacrer à la PAC. Il est acquis que l'on va vers la "convergence" ce qui veut dire des aides en diminution pour les agriculteurs belges. Reste un "filet de sécurité" qui se déclenchera à des niveaux de prix assez bas. Espérons qu'un mécanisme de révision régulière de ce niveau de déclenchement soit prévu ...

JM Moreau
le 22 Novembre 2012 21h55

Suite
M Théron, avec cette grande connaissance du milieu que vous lui reconnaissez, tire dans son billet, une sonnette d'alarme que je reprends en fin du mien car ce qu'il dit, je l'ai aussi écrit et c'est le constat de très nombreuse analyses de comptabilités. Certains, préfèrent jouer l'autruche, se gausser de mes commentaires, mais n'ont jamais une seule proposition.
Répondre aux inquiétudes qu'il exprime, lesquelles sont basées sur ses observations de "véritable homme de terrain" (p ex les troupeaux laitiers qui, "avec 40% de primipares, 2,4 lactations de moyenne, 430 jours d'intervalle de vêlage et 50% de mammites par an, perdent leur culotte") en solutionnant cet aspect de la conduite des exploitations plutôt qu'en demandant un prix qui permette de poursuivre sur cette voie, c'est aussi un des moyens de "protéger" l'agriculture. Mais cela implique que chacun fasse une analyse correcte ET de ses itinéraires techniques ET de ses choix de gestion financière ET de ses choix d'écoulement de sa production et se remette en cause, le cas échéant. La PAC a prévu que les EM mettent en place des "conseils en gestion". Il en a déjà été fait mention sur ce site.
Mais quand j'ai renseigné des outils qui permettent de procéder à cela, vous savez comment cela a été accueilli ... C'est évidemment plus simple d'exiger que l'Etat fixe un prix qui couvre des systèmes inefficaces conséquences de choix PERSONNELS que de se remettre en cause. Malheureusement pour vous, cela n'arrivera pas, vous aurez beau traiter M le Wallon de tous les noms, cela ne changera rien.
Et pour terminer, les attaques "ad hominem" dont vous, Benjy et d'autres se font une spécialité à défaut d'idées, n'apportent rien à personne. Elles montrent juste votre niveau. Point.

Benjy
le 22 Novembre 2012 23h25

Mon niveau mr Moreau est d apprendre à respecter chacun, mais ici c est la dictature, il vous faut avoir raison! La preuve par écrit de votre part en faisant 3commantaires et en écrasant les autres et toutes les idées n allant pas dans votre sens!
Si on vous dit de sauter en bas du bateau en mer infesté de requin, vous seriez capable de sauter parce que l on vous l à dit !
Vous avez raison sur le fond mais pas sur la forme! Si je vous donne un pistolet armé à poser sur votre tempe, il vous est loisible d appuier ou non sur la détente! Vous avez choisi de suivre la voix des grands, mais qui vous dit qu ils ont raison?? Nous sommes aussi dans une belle crise grâce à eux. Je vous laisse méditer, mais comme vous êtes orgueilleux et écrasant je vous laisse libre court à vos commentaires pour m achever par écrit seulement ! Car en vrai je continue à me battre. Et ce n est pas ce genre de discour qui me déstabilisera dans mon fort intérieur.

JM Moreau
le 23 Novembre 2012 15h02

Suite
C'est, notez le bien, ce que j'ai fait dans le billet : j'ai formulé certains commentaires au sujet des réflexions que M Théron a bien voulu soumettre à TOUS les lecteurs de ce site, du SB et de son blog. Et ce n'est pas vous, du haut de vos certitudes, qui m'empêcherez de le faire, même si votre religion vous commande de me dénigrer systématiquement surtout lorsque je rappelle la nécessité de se remettre en cause, les lacunes en termes de formation de nombreux fermiers, les contraintes liées à la vision "patrimoniale" de la plupart des exploitants ...
Sachez, cher monsieur, que cela m'est complètement égal et ne m’empêche pas de dormir.

Benjy
le 23 Novembre 2012 15h29

Voilà vous avez achevé Benjy !

Clap clap clap.... Félicitation ! Vous etes un grand homme !

Le pompier
le 23 Novembre 2012 15h30

A monsieur le Professeur Jm Moreau

Je crois que vous exagérez votre pédagogie d'intégration dans les lacunes de "formation de nombreux fermiers" . Dans votre tour d'ivoire ... y a t-il encore une place pour la remédiation.?
Vous êtes presque pas dénigrant pour les acteurs de terrain.....même si certains d'entre eux essayent encore de motiver leurs enfants pour une relève pénible...
Cela vous est égal.... Carpe diem pour votre petite vision patrimoniale....

JM Moreau
le 23 Novembre 2012 16h01

Dites, M Benjy, vous qui avez réponse à tout, quelle solution proposez vous en réponse à la conclusion de M Théron, quant à "la nécessité d'en finir avec "le manque de vision sur la productivité des animaux, l’augmentation du taux de renouvellement et le "rajeunissement" des troupeaux (laitiers, en tous les cas)" et à sa proposition de voir ces défis "relevés au quotidien par un partenariat construit entre ces professionnels précités, malheureusement aujourd'hui plus souvent en concurrence qu'en collaboration à un objectif de rentabilité."
Je suppose que vous partagez sa conclusion ...

JM Moreau
le 23 Novembre 2012 16h18

Dites, M Pompier, vous qui avez beaucoup d'esprit, que proposez vous pour que les troupeaux laitiers qui, "avec 40% de primipares, 2,4 lactations de moyenne, 430 jours d'intervalle de vêlage et 50% de mammites par an, perdent leur culotte"que M Théron, dans sa lucidité de vétérinaire (comme dit "le paradis") a identifiés, retrouvent le chemin de la rentabilité ?
Je suppose que vous avez la bonne réponse ...

Benjy
le 23 Novembre 2012 16h34

Inutile de vous répondre vous démolisez tout commentaire !
La preuve, vous vous attaquez a moi ensuite au pompier ! Si c est un autre ca sera le même pour lui !
Y a que celui qui iraz dans votre sens qui sera l'étoile, la lumière le sur homme !
On peut avoir des avis divergent, c est normal, mais vouloir avoir raison c est pire !

Mr moreau, vous avez raison !
Si vous étiez de terrain, vous comprendriez, mais vous l'êtes pas alors ca sert a rien de continuer un dihalogue de sourd !
A vos yeux j'aurais tj tord...
J'ai plus de temps a perdre à discuter... Offrer aux autres VOTRE vision futuriste! Croyez moi bien que je la vois comme vous, mais c est inacceptable !
L'avenir de l'agriculture sera de produire en faisant crevé les autres !! LAMENTABLE...

Benjy
le 23 Novembre 2012 16h38

Si vous alliez en ferme comme lui vous comprendriez pq il est invité dans des exploitations !!
C est souvent devant des problèmes ou aucun arrive à solutionner !
Une vache n'est pas un chiffre a additionner pour faire deux, il y a que les math pour répondre comme ca !
Ca s'appele un homme de terrain ! Un autre, il solutionnera le problème devant ces chiffres, devant son ordi sabns passer ca tête par le carreau pour comprendre !

JM Moreau
le 23 Novembre 2012 17h14

Bon sang que vous êtes susceptible ... Je plains vos fils s'ils sont d'une autre opinion que vous ! Bonjour l'ambiance sur la ferme !
Je me contentais de souligner, suite aux constats de M Théron que relever le niveau d'expertise des producteurs serait une des solutions pour protéger l'agriculture. Je constate que cela vous agresse personnellement ...
Je demandais à M Théron s'il était certain, vu les conditions du marché, que, malgré ses qualités rappelées dans votre billet, notre fleuron viandeux permettrait d'assurer une rentabilité suffisante à nos éleveurs. Je constate que, pour vous, je démolis son commentaire.
J'en conclus donc que vous n'avez aucune solution à proposer, que vous vous contentez de critiquer et de dénigrer tous ceux qui ne pensent pas comme vous et surtout s'ils ne "visitent pas VOTRE ferme" et de vous faire passer pour un martyr que "l'on attaque" lorsqu'on lui pose une question pour retomber sur ses pattes et justifier cette absence d'idée.
Moi qui espérais avoir l'avis constructif d'un expert ayant une longue expérience, vous me voyez déçu !

obelix
le 23 Novembre 2012 23h44

benjy, tu sais que tu va manifester avec des gars qui te detestent !!!

tu as lu les revendication plus bas? je te les remets...

"Aujourd'hui, au sein de l'Union Européenne nous dérivons vers le modèle Danois, où les fermes comptent des troupeaux de 200 à 300 vaches, avec un capital d'emprunt de de 2 500 000 d'Euros.
Les fermiers sont dès lors endettés sur plusieurs générations. Ils engagent donc l'avenir de leurs enfants et deviennent les serviteurs des banquiers !
Dans ce modèle, l'agriculteur apporte la nourriture au bac ce qui signifie que les vaches ne sortent plus des étables. "

"L'avenir est au Pâturage !
Bien conduire un pâturage est tout un art qui s'apprend sur plusieurs années. Il repose sur la connaissance, par l'agriculteur, de son troupeau et de ses prairies.
Dès lors dans l'exploitation des fermes gigantesques, il y a non seulement un enjeu de perte des valeurs de toute une culture mais il y a aussi une mise en danger du développement durable.
Celui-ci repose sur le principe de la "vache à l'herbe" en favorisant le trèfle blanc, qui est une plante qui permet d'éviter les engrais chimiques.
D'autre part, en privilégiant les grands troupeaux, on fait mourir toutes les régions d'Europe à pâturage obligé (c.à.d. où les terrains sont trop pentus, trop pierreux, trop humides ou enclavés).
De plus les prairies, outre leurs capacités à nourrir les vaches, ont de nombreux autres avantages :
• Elles ont un impact sur :
o La qualité des eaux souterraines puisque l'on n'utilise pas de produits de pulvérisation.
o La biodiversité.
o La beauté du paysage. "

Le pompier
le 24 Novembre 2012 13h34

Benjy est un convaincu, je ne comprends pas pourquoi tu dis que les gars qui manifestent le déteste ?
Obélix, si tu pâtures à 100%, tant mieux pour ta rentabilité laitière ou viandeuse..

Tout le monde n'a pas cette opportunité....
Et qui te dit que que ceux qui pâturent ne vont pas labourer les prairies et tenir moins de bêtes?
Je crois que ton trèfle blanc est bon, mais a -t-il 4 feuilles ? car je vois que l'impact n'est que de 3 tiges esthétiques....

Le pompier
le 24 Novembre 2012 14h12

La bonne réponse: @ Mr Moreau

Les normes Qfl sont trop strictes pour les producteurs de lait qui sont soumis aux sacrifices de Battice, et bientôt n'auront plus de boulot...vu leur sévérité exponentielle.
Celui qui est pénalisé pour des broutilles ne veut plus continuer dans le sens unique de la dérision car une mammite est un symbole de bonne santé de l'animal... Avant on faisait du beurre, et les cellules et mammites étaient centrifugées pour en faire un excellent anticorps.
Mr Moreau : avez -vous déjà eu des problèmes avec votre gland ? Vous mettez de la pommade homéopathique et après on va vous faire une analyse spermicide... pour voir si vous pouvez encore livrer .... mais vous êtes encore positif, heureusement vous avez pas encore le sida...mais votre lait est récolté et vendu comme les autres ... A votre bonne santé via les laiteries... qui font leur beurre.

bobine
le 24 Novembre 2012 18h01

On dirait que Léonard Théron a bien compris l'inutilité de débattre ici avec certain... :-)

Enibob
le 24 Novembre 2012 19h06

Eh bien pompier, puisque les laiteries font leur beurre sur votre dos, il ne vous reste plus qu'à vendre votre lait homéopathique directement ... et conduire vos cochons à la glandée !
En tous cas votre "humour", lui, il sort de votre fumier ...
Donc, selon vous, c'est la QFL qui est responsable du fait que certains "perdent leur culotte" comme dit M Théron, parce qu'ils conduisent leur exploitation "avec 40% de primipares, 2,4 lactations de moyenne, 430 jours d'intervalle de vêlage et 50% de mammites par an".
Bizarre comme raisonnement.
Si vous n'avez pas de problème avec votre gland, que vous pouvez encore livrer, c'est votre cerveau qui est malade !

bobine
le 24 Novembre 2012 19h16

cqfd, par ma galle

Benjy
le 24 Novembre 2012 20h39

@ Obélix,

Mon très cher camarade, je peux t'affirmer que je suis en bon terme avec énormément d'agriculteurs,, et encore plus avec les plus proche de chez moi! La preuve j'étais le gerant d'une cuma à 11 agriculteurs ! Pas comme la tienne une fausse cuma hein, ;-)))
La taille de mon ranch te séduit au point de vouloir me faire manger la poussière !!

Ha la jalousie quand tu nous tiens ^^

On va partir en tracteur comme des potes avec tout ceux de notre région !! Solidarité, entraide, et bonne humeur fait de notre région un fleuron de la bonne ambiance agricole !!

Si t'as un soucis avec ma ferme, toi qui en parle si bien?? d'ailleur t'es le seul je te ferai remarquer?? Et bien amuse toi, rigole, fait même un cumulet... Moi je ris de ta jalousie maladive...

Apprends le mot sociable par coeur, ainsi que la définition, croit moi ca change un homme... ;-))))

Benjy
le 24 Novembre 2012 20h41

Léonard théron est un brave parmi les braves !

Benjy
le 24 Novembre 2012 20h47

J'ai une grande ferme certe, mais je sais d'ou je viens !!! Depuis tout ce temps, ma tenue n'a pas changé !! Salopette et botte ! Je commande pas ma ferme de mon bureau.
C est dur pour y arriver, et je souhaite tout a chacun d'arriver à un but dans la vie, ou d'arriver à vous facilité la vuie dans votre exploitation !

Bonne chance à tous, et à lundi à Bruxelles!

Ps: Par chez nous on y va tous !! D'ailleur, je vais relancer tout le monde pour etre certain^^
A moins qu'Obélix aille raison qu'ils me déteste tous, alors je partirai seul ^^ ( rires)

obelix
le 25 Novembre 2012 07h45

j'avoue... je suis jaloux !!!

MDR!!

Benjy
le 26 Novembre 2012 01h28

Haha ha je l savais... Allé j t attends à Bruxelles!!

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 7 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    18 j'aimes
  1. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  2. 18 j'aimes
  3. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...