Emission: C'est vous qui le dites

par Résistance, le 28 Septembre 2012 21h23
http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_c-est-vous-qui-le-dite ...

Ecouter a 1h46 minutes sa vaut la peine!!!un producteur de lait.

le wallon
le 28 Septembre 2012 22h28

Je suppose que vous faites allusion à ceci :

www.facebook.com/photo.php?v=10151181931648879 

le wallon
le 28 Septembre 2012 22h32
Benjy
le 29 Septembre 2012 01h05

Il n'y en avait pas un qui disait sur se site qu'il fallait s'adapter???? S'adapter a quoi??? a vendre a perte et baisser encore, et encore son pantalon??? Arreter les gas suis en slip ^^

FRV100
le 29 Septembre 2012 10h40

Tiens! ou sont sucellos, moreaux, verlan, ..., qui trouvent que le bon sens paysan n'existe pas, comment pouvez vous encore nous dire qu'on voit des complots partout!Enfin quelqu'un a eu les cou......... de dire la vérité, si son boss le reconnait, je le plaint!
Allez, les iconoclastes, lachez vous!

ally
le 29 Septembre 2012 12h38

est d accord avec Résistant
tous des ratés
en ils croient a fond et nous agri on est des moutons
des baraquis voila

Cricri
le 29 Septembre 2012 13h07

On voit bien ici que nos laiteries ne sont pas foutues de faire bloc pour ne pas se laisser entuber par la grande distribution. Il me fait bien rire Renaat Deberg qui parle de développement durable. Facile de brader sur le dos des gentils produteurs qui ne bronchent pas Rien de tel qu'une bonne grève du lait pour débusquer ces acheteur peu scrupuleux . Evidemment, les imbéciles qui ne pensent qu'à traire des volumes toujours plus importants peu importe leur revenu, ne sont pas à l'écoute. Seule la proposition de l'EMB qui est de créer une agence de monitoring mettant autour de la table produceurs, transformateurs, distributeurs et consommateurs pourrait nous tirer de l'embarras. Mais juqu'à présent trop d'autres intérêts sont en jeux pour aller dans ce sens, même et peut-être d'abord du côté de nos syndicats. Voyez déjà certains au nord du pays qui sont actifs dans d'autres secteurs et d'autres qui ne sont capable que de suivre et de faire des constats. Il est plus que temps de se réveiller les gars sinon j'ai bien peur que cela ne va pas s'arrêter ici.

LE REALISTE
le 29 Septembre 2012 16h04

Ceux qui investissent trop grand,trop moderne... c-a-d ceux qui construisent des fermes laitières bling-bling, risquent un jour de le payer très cher!!!
alors, mettons un pied sur le frein!!

Sucellos
le 29 Septembre 2012 19h30

Encore un dialogue de sourds avec des contrevérités.
Les laitiers Maurice et Philippe donnent le prix de base et pas leur prix réel ...
Le prix au Canada au détail varie selon les régions de 1,305 euros à 1,6371 euros pour du lait à 3,25% de MG, emballage de 1 litre. Venir dire, comme Maurice, que le consommateur canadien paye le même prix que chez nous, c'est contraire à la vérité ...
Mais je suis d'accord que le "pricing" en Belgique est étrange si on compare avec les autres EM comme on peut le voir sur les graphiques que JM Moreau publie ...

Sucellos
le 29 Septembre 2012 19h41
Benjy
le 29 Septembre 2012 20h15

@sucellos,

On vous parle pas de ca !!

On parle ici d'un king de la grande distribution qui se voit infliger de geler les prix vers le bas !!
Il répond pas grave je descend le prix aux producteurs!! si ils sont pas d'accord alors je me tourne vers d'autres qui eux baisseront les prix!! et si ils vendent a perdre je m'en fou, c est pas notre problème du moment que notre prix est garanti!! (c est pas moi qui le dit c'est un négoce en grande distribution) Trouvez vous celà normal?? juste répondre a celà sans vouloir faire un texte de deux pages?? Trouvez vous normal que l'on puisse vendre à perte??

Sucellos
le 29 Septembre 2012 20h37

Votre commentaire, Benjy, je ne l'ai lu qu'après avoir envoyé le mien ...
Les ventes à perte concernent le commerce (vous ne pouvez pas revendre moins cher ce que vous avez acheté), pas la production ... Si un producteur ne parvient pas à couvrir ses coûts avec le prix du marché, il n'a pas 36 solutions. Mais les rappeler vous mettra en colère contre moi alors que vous les connaissez très bien et savez pertinemment que je n'y suis pour rien : c'est la règle du business.
Sans prendre la défense de ce monsieur dont les propos sont manifestement provocateurs, je pense que la distribution estime que si une laiterie accepte de vendre à un prix "X", c'est qu'elle s'en sort ...
Le malheur, c'est que l'ajustement se fait toujours sur le dos des producteurs ...
Et si votre choix d'entrepreneur est de fournir l'agro-industrie, vous serez toujours tributaire des négociations entre votre acheteur et ses clients pour la valorisation de votre lait, sans aucune prise ...

le wallon
le 29 Septembre 2012 22h18

En 1920 mon arrière grand père possédait déja 40 vaches pour l'époque . Toutes les vaches étaient traite à la main à l'aide de plusieurs domestiques, à la main d'oeuvre bon marché .
Tout le lait était vendu dans une ville voisine . Il gagnait très bien sa vie (super bien, il faut le reconnaître ) Il a tellement bien gagné sa vie qu'il s'était permis d'acheter sa ferme cash . Les coûts de productions étaient très très bas . Pas d'intermédaire !!!
Presque un siècle plus tard, qui voudrait essayé de faire pareil avec une production annuel de 800000 l ?
Ce qui a foutu le bordel ? c'est la productivité, la mécanisation, l'argent facile des banques !!!
On a exterminé les petites exploitations de 15 -20 vaches, les moyennes . C'est au tour d'une partie des grosses à souffrir !!!
Mais il n'y a pas que l'agriculture qui souffre, regarder les usines qui fermes ......
En attendant des jours meilleurs chez certains, il y a encore moyen de gagner sa vie en production laitière mais cela demande beaucoup de sagesse, de réflexion ........ Et ce n'est pas les grosses exploitations qui sont le mieux placées pour y arriver !

PS : si j'avais été devant ce type de la grande distribution qui parlé à Vivacité, je lui aurais foutu une baffe !!
Rien que par principe et de savoir vivre .

ally
le 29 Septembre 2012 23h07

les grosses fermes laitiere vont etre reprise par rabobank
j en connait deja 3 dans mon coin

Benjy
le 30 Septembre 2012 03h39

Pas la mienne ^^!

le Pay
le 30 Septembre 2012 10h51

Etre fataliste comme le Wallon, Sucellos... ou constructif comme cricri, c'est le moment de choisir !

le wallon
le 30 Septembre 2012 15h26

De un : la commission européenne ne veut pas vous écouter !
De deux : comment voulez vous faire le poid contre ceux qui vendent notre produit en magasin ?

Il se passe tellement de chose dans la vie qu'il peut y avoir un revirement de sitiation en notre faveur, un peu comme dans les céréales .

Cotisant
le 30 Septembre 2012 18h03

Bernard, l'acheteur pour les grandes surfaces a dit la vérité, il va être exécuté, par Sucellos le libéral qui veut faire son bénéfice et pas de la figuration.
On va étouffer l'amont pour la libre concurrence et mettre en faillite les petits gens sans trop faire attention à la qualité........................

Tout cela a déjà été dénoncé auparavant . Maintenant il est temps de raboter les grosses marges et de réguler les marchés..... Rien de nouveau à l'horizon .L'observatoire des prix, le conseil de la biosécurité, les politiques, les bénéfices des industriels et la fiscalité . Cela demande un grand nettoyage de la cave au grenier. Il faut trouver une table ronde pour et une structure opposée à Comeos capable de réguler les marges de la chaîne alimentaire et des produits énergétiques.

JJ
le 30 Septembre 2012 20h54

Voici un article daté du 28 septembre trouvé sur le net sur la situation des producteurs du Danemark.


En dépit, ou à cause de leur croissance, les exploitations laitières accusent un endettement moyen de 3 mio €.

Le service de conseil de la Fédération syndicale danoise FL a procédé à une analyse financière de la situation 2011 dans les exploitations laitières danoises. Il constate un endettement moyen de 3 mio € ! Par rapport à l’année d’avant, cet endettement a augmenté de 140 000 €.

L’augmentation du recours à des capitaux extérieurs provient des investissements réalisés, en moyenne 75 000 € par entreprise. Les capitaux propres s’amenuisent et se situent en moyenne de 730 000 €, en diminution de -250 000 € par rapport à 2010, surtout à la suite de dévalorisation du foncier et des quotas laitiers.
Dans une exploitation typique, la valeur au bilan des quotas est de 157 000 €. Lors de la dernière bourse d’échange des quotas, la valeur ressortait à 0,15 €/kg, soit près de la moitié de la valeur de l’année d’avant. Ce qui est positif, c’est le constat que des chiffres bénéficiaires réapparaissent dans les comptabilités, même si les résultats d’exploitations restent modestes avec 26 000 €.

La tendance négative est ainsi stoppée. Les éleveurs avaient dû encaisser des pertes significatives l’année précédente. Depuis 10 ans, les résultats des élevages laitiers danois restent à peu près au même niveau, mais dans ces dix ans le volume de production a doublé ! Durant ces dix ans, le cheptel a presque doublé dans les élevages et le rendement laitier a augmenté de 1000 kg/vache. L’endettement a été multiplié par 3,5.
L’expansion massive n’a donc pas bénéficié beaucoup aux éleveurs, sauf que ceux qui ont refusé cette croissance ont été éliminés ! Durant la dernière décennie le nombre de producteurs de lait a diminué de moitié pour arriver à 3 800 actuellement.

Beaucoup d’éleveurs laitiers ne peuvent plus faire face au service de la dette et les banques doivent faire pas

JJ
le 30 Septembre 2012 21h52

suite
Beaucoup d’éleveurs laitiers ne peuvent plus faire face au service de la dette et les banques doivent faire passer des créances par perte et profits. De nombreuses banques soufrent actuellement de cette situation.

Il y a quelques jours, la 9ème banque danoise, la Vestjysk Bank, a dû abandonner une créance de 134 mio €, et cela n’apure pas le problème. La fragilité des comptabilités agricoles, surtout dans le secteur laitier, pourraient la conduire à de nouvelles pertes

A l'attention de Mr Moreau et Sucellos: la situation des coopérateurs danois de Arla n'est pas plus enviable que celle des coopérateurs de Milcobel ou de Lda d'autant plus qu'en 2011 Milcobel payait aussi bien que Arla.

Sucellos
le 01 Octobre 2012 13h51

@ JJ
Vous pourriez citer vos sources : il s'agit du site Socopag, de l'agence du même nom qui " diffuse pour les médias, spécialisés ou non, des informations et des reportages sur les activités des filières agricoles, agro-alimentaires, de l’alimentation, de la gastronomie, de l’environnement et du tourisme."
En attendant, Arla a développé une stratégie qui lui assure des débouchés stables pour des produits à bonne valeur ajoutée et je constate que nombre de producteurs belges, allemands, anglais ont adhéré à cette stratégie en votant la fusion de leur (petite) coopérative avec Arla, notamment pour pouvoir augmenter leur capacité de négociation avec les GMS (voyez les paroles d'un des membres du conseil de MUH rapportées sur ce site) ... Réalisme !
La concentration qui s'est produite au Danemark a été encouragée par les pouvoirs publics, ce qui n'est pas le cas chez nous où tout a été fait pour l’empêcher. Les quotas s'échangent au Dk par enchères et non par une administration des pouvoirs publics comme chez nous. Et si vous lisez l'article correctement, vous verrez que les problèmes proviennent de la perte de valeur des investissements réalisés dans le foncier et dans les quotas ...
Relisez aussi les mots de M le Wallon que certains critiquent vertement et traitent de traître à la cause agricole : "Moi je dis toujours à mes enfants qu'il faut rester prudent lorsque vous achetez quelque chose !!" Bon sens même, ne vous en déplaise !

Cotisant
le 01 Octobre 2012 17h08

Dis le wallon, je ne savais pas que tu mettais du blé sur tes terres.....et que tu éduquais tes grands enfants à la prudence.... Surtout au niveau du code de la route.... mais pour la reprise de l'exploitation ? C'est le fiasco ........................à moins qu'il y ait un revirement de situation... une petite guerre par exemple. Quel sera ton achat ou ton investissement prudemment réfléchi pour tes vieux jours ?

007
le 01 Octobre 2012 17h40

Les céréales seraient à la hausse dixit certains optimistes .....
Je remarque qu'il ne fait que diminuer .... N'y a-t-il pas plusieurs Bernard comme acheteur chez Synagra ?

Benjy
le 01 Octobre 2012 21h26

Je sais pas si j'ai bien fait, j'ai vendu le reste de mes céréales le 27/09 à 233 € qui sont chez le négoce !!

Sollecus
le 02 Octobre 2012 07h39

le-pimperlou-ingambe.over-blog.com/article-attendez-vous-a-savoir-utopique-le-grand-complot-109122835.html 

Le grand complot dans les multinationales....c'est comme dit "dieu" une contrevérité dans les négociations......

par le carolo
le 02 Octobre 2012 14h29

@ Cotisant ; Voua avez mis le doigt dessus, c'est bien régulé les marge de la grande distribution et de l'agroalimentaire qu'il a besoin, aussi bon pour les producteurs que pour les consommateurs, le problème c'est qu'il a le mots régulé et la les ultralibéraux de Bruxelles vont dire des utopiste vous être des utopiste... et sucellos aussi va le dire et moreau va donné un lien qui appuie encore un peut sucellos .....

JM Moreau
le 02 Octobre 2012 14h58

Je suis avec intérêt vos discussions ...
Mais qui parmi vous a demandé à son acheteur comment se calculait et se justifiait le prix qu'il vous paye ? Ce serait intéressant de le savoir et de nous expliquer ... On comprendrait peut-être pourquoi il y a un an le prix moyen réel dépassait la moyenne européenne et était proche de celui des grandes coopératives et pourquoi maintenant nous sommes dans le bas du classement ...
Les français accusent les allemands avec leur UHT bon marché et des coopérateurs de Sodiaal demandent d'arrêter ce combat pour sécher le lait et faire de la poudre ... ce qu'ils font avec les chinois (le billet de Sucellos). Nous on a de la poudre (un des principaux producteurs européens) et on paye peu. Il doit y avoir une explication, car n'oubliez pas que la grande distribution, ce n'est pas de la poudre qu'elle vend et que le lait "blanc" ne représente que 30% de la transformation du lait ! Et que beaucoup de laits "premier prix" sont emballés par MUH dont le prix n'est pas le plus bas de la série ...

Cotisant
le 02 Octobre 2012 17h07

Quelques acheteurs de grandes surfaces ont peur de voir des producteurs manifester devant leur enseignes et s'en réfèrent à la direction..... On se souvient de l'algarade avec Michel, le directeur actuel de Coméos qui ment plus qu'il ne respire .... pour les quelques centimes en moins pour son business.................Trop de lait sur le marché signifie mauvais prix payé...au producteur............ Concurrence entre produits avec le terme santé en publicité mensongère amène le doute des consommateurs.... qui se détournent du lait en général.

Envoyer
Fermer

Les circuits courts : une filière encore rentable?

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 18h40

Reportage de RTBF Info avec Grégoire Bert (Les Jardins de Mimie), Florent Hawotte (Centre Interprofessionnel maraîcher) à Houyet ainsi qu’Eric Gessel et des consommateurs à Woluwé. 16 producte

Engrais

par Stechou , le 11 Mai 2022 08h38

Qui a de bonnes conditions pour un engrais a appliquer après la première coupe, ne rien mettre n\'est pas une solution envisageable pour moi, le lisier pas pour les prairies a pâture , et vous ?

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

Mélangeuse

par Stechou , le 18 Avril 2022 21h13

Je recherche une mélangeuse avec système de desilage impérativement,plus de 10 m© la mienne se fait vielle, si vous en connaissez une ou avez vu ce serait utile de le partager.merci.

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 17 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )