Un blé (non OGM) résistant au sel testé et approuvé

par bobine, le 15 Mars 2012 13h35
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durab ...

Une nouvelle souche de blé non OGM a été produite et testée durant deux ans. Elle tolère le sel et reste rentable quoi qu’il puisse arriver.

Sucellos
le 15 Mars 2012 19h47

Dommage que ce soit du blé dur !

bobine
le 15 Mars 2012 21h00

C'est juste pour le pain. Mais pour le couscous ou le boulghour c'est parfait, consommé dans de nombreuses régions semi-arides justement.

bobine
le 15 Mars 2012 21h12

Reviens Léon, j'ai les même à la maison !

Benjy
le 15 Mars 2012 23h35

Manque plus que la levure et hop du pain (lol) avec un peu de soleil ca va bien finir par monter ce pain???

JM Moreau
le 16 Mars 2012 20h59

Selon d'autres sources, ce blé serait GM : www.journaldelenvironnement.net/article/du-ble-gm-resistant-au-sel,27990  et www.nature.com/nbt/journal/vaop/ncurrent/full/nbt.2120.html  (article original) ...
Une chose certaine : il s'agit d'un gène transféré d'une espèce sauvage, ancêtre des blés cultivés, vers le blé dur.

bobine
le 16 Mars 2012 21h09

C'est drôle comme vous vous évertuer à faire rentrer la réalité dans vos tiroirs personnels avec une belle étiquette dessus, dans votre réalité des choses :-) Evidemment c'est un gène transféré d'une espèce vers une autre, mais c'est n'est pas un GM (par l'homme).

bobine
le 16 Mars 2012 21h10

évertueZ avec un Z

JM Moreau
le 16 Mars 2012 21h14

En fait, il s'agirait d'une sélection assistée par marqueurs, artifice qui permet de ne pas classer la variété comme GM ...
Un OGM déguisé quoi :-)))
C'est triste de voir que les scientifiques sont obligés d'utiliser des techniques gourmandes en temps plutôt que la transgénèse pour arriver au même résultat !

bobine
le 17 Mars 2012 15h17

C'est un hybride. Pas un OGM. C'est dans le texte:
"Un gène codant pour une exclusion du sodium (TmHKT1;5-A) des feuilles a été trouvé chez une espèce ancestrale, T. monococcum... Cette espèce ne possède qu’un seul génome, le A. Les chercheurs ont donc effectué des croisements entre ces deux espèces. Les descendants, les cultivars Tamaroi [ ], ont fait l’objet d’analyses permettant de détecter et confirmer la présence du gène souhaité dans la nouvelle souche."
De plus le gène ne provient pas d'une chauve-souris ou d'un poux de ma grand-mère, mais d'une variété ancestrale de blé... Mais bref, parfois j'ai l'impression qu'autant pisser dans un violon.

Sucellos
le 18 Mars 2012 09h42

@ bobine
Vos amis les faucheurs ont saccagé des cultures de pommes de terre auquel un gène d'une espèce sauvage de patate avait été intégré. D'où, je pense, le large sourire [ :-))) ] de Moreau qui utilise leur expression. Enfin, c'est ce que j'ai compris ! Mais comme d'autres, vous plongez dans une piscine sans vous rendre compte qu'elle est vide, afin de vouloir le dernier mot, ce qui est, je pense, une des caractéristiques des ... trolls :-)))
Ici, une technique particulière a été utilisée pour réduire le temps de sélection car un croisement donne toujours des résultats aléatoires quant au transfert du gène recherché dans la variété d'élite. En outre, le fait de croiser un diploïde avec un tétraploïde, cela nécessite une intervention humaine, d'autant plus que le blé est autogame. Et le triploïde qui en résulte, est généralement stérile ce qui oblige une série de rétrocroisements pour restaurer la fertilité, ce qui diminue encore la probabilité de retrouver le caractère recherché. L'utilisation de gènes marqueurs, permet de sélectionner plus rapidement de telles plantes, mais cela demande 4 à 8 générations minimum.
La technique du génie génétique arrive au même résultat dans des délais beaucoup plus courts.
Vos commentaires montrent que vos connaissances en génétique sont très basiques et biaisées. Je vous recommande la lecture des pages de ce site : www.gnis-pedagogie.org/pages/classbio/intro.htm  notamment le chapitre relatif aux notions de biologie.

bobine
le 18 Mars 2012 19h17

Ce n'est pas plus mes amis que vous. Et mes connaissances vont très bien merci (c'est quoi cette arrogance?). C'est assez unique ce site : je poste un article sur un blé dur non ogm résistant au sel et je reçois deux commentaires. Le 1er regrette que ce soit du blé dur et le 2ème regrette que ce ne soit pas un ogm. Du grand folklore ! Au moins qu'est-ce qu'on se marre. Quand le sage désigne la lune, le sot regarde le doigt.

obelix
le 19 Mars 2012 08h29

bobone ;=))
justement, tu regarde le doigt !!!!!!!!! tu prend un article, et tu crois tous ce qui est dit ...

je ne pense pas que ton blé soit un simples hybride !!! d'autres source parle, d'un ogm !!!!
les chercheurs mettent deux paire de gants pour ne pas se faire lincher, et il existe plusieurs methodes pour arriver à faire "muter" des genes....
cherche "tournesol muté" et tu comprendra un peu plus...
et essaye d'en semer un morceau chez nous, de ce blé... tu verra debarquer les moustachus et fumeur de foin en tout genre.....

bobine
le 19 Mars 2012 10h05

@ obelix
Qu'est-ce qui est important : (1) que ce soit du blé dur (2) que ce soit un blé non ogm (ou pas) (3) que ce soit un blé résistant au sel ? Voilà la lune...

Enibob
le 19 Mars 2012 11h41

Insistez bien chère bobine ! Vous allez bientôt avoir besoin de la société protectrice des monstres !

Envoyer
Fermer

Un échantillon de fruit sur trois contaminé au pesticide en Belgique ? L’Afsca nuance

par Benoît GEORGES, le 25 Mai 2022 07h56

Après les révélations de Pan Europe sur la présence de résidus de pesticides dans les fruits en Europe, l’AFSCA, responsable des contrôles sanitaires en Belgique apporte des nuances. - Distinc

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Vidéos des Journées de Printemps 2022 de l’AFPF

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 00h12

Vous étiez absent lors des journées de printemps de l’Association Francophone pour les Prairies et les Fourrages des 23 et 24 mars derniers à Paris ? Ou vous souhaitez revivre ces deux jours ? Al

Les plus commentés

    28 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...