PAC post 2013 : les stratégies se mettent en place

par JM Moreau, le 05 Mars 2012 19h00
http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndica ...

Compte rendu des rencontres entre B Le Maire et ses collègues espagnol et bulgare.
A relever
- position ferme en ce qui concerne le niveau du budget, mais en ce qui concerne le verdissement, il doit "doit être simple et incitatif, tenant compte du contexte budgétaire et de la réalité économique des exploitations agricoles". Pas de remise en cause des 30% liés à ce fameux verdissement ...
- volatilité : ils sont d'accord sur la nécessité de définir un cadre de régulation des marchés face à la volatilité des prix, le Ministre espagnol soulignant que la future PAC devra " renforcer concrètement le pouvoir de négociation des producteurs, en adaptant le droit européen de la concurrence, à la lumière des discussions sur le "paquet lait" "
Il n'y a manifestement pas de signe que les exigences de l'EMB aient trouvé chez ces excellences un relais.

Charlène
le 06 Mars 2012 14h38

« les produits importés dans l’Union européenne doivent être soumis aux mêmes normes que celles qui sont respectées par les producteurs européens ».
Pourquoi les coopératives de producteurs ne sont -elles pas reprises dans les normes des négociations des producteurs privés dans les stratégies laitières ...... ?
Le pot de terre contre le pot de fer....On ne peut parler que d' Excellences que s'ils ont été valets autrefois.....
Il y a des jours où je vois la société comme un grand casino où le «progrès et ses enjeux» en est le jeu de «bluff» par excellence et où les as ne sont que des jokers.....


Sucellos
le 07 Mars 2012 16h33

Je regrette : les organisations professionnelles, de consommateurs, l'EMB, l'agro-industrie, etc ... ont été consultées par le groupe de haut niveau et ont largement pu exprimer leurs vues et positions.
M Delwarte, le 30 mars 2010, sur ce site (voyez les archives) faisait aussi un compte rendu de la position exprimée par la Coordination Européenne Via Campesina lors de la conférence organisée par la Commission Européenne.
Qu'elles n'aient pas été reprises, c'est le résultat du processus de décision européen qui se fait par consensus : il n'y a pas eu de majorité, ni dans les EM, ni au Parlement européen, pour cela. En clair, cela veut dire qu'elles ne sont pas convaincantes.

Noël
le 07 Mars 2012 17h18

C'est une question de PRIX. Nos agriculteurs produisent vaille que vaille ou disparaissent parce qu'ils sont obligés de concurrencer des produits d'agro-exportateurs extérieurs gigantesques. La concurrence extrême tue nos activités l'une après l'autre, pas seulement l'alimentaire. L'Europe n'a aucun pouvoir politique. C'est une chasse gardée, réservée comme un immense marché de riches consommateurs et d'Etats qui servent à recycler la bulle monétaire dollar. Il faut interdire les importations automatiques ! Pour retrouver une concurrence saine entre nos producteurs et puis, ensuite, importer pour compléter le déficit.

Sucellos
le 07 Mars 2012 17h56

Ah bon !
A ma connaissance on n'importe quasi pas de lait ou de produits laitiers. En porc, on est exportateur net et en viande bovine, on l'est redevenu.
Par quel miracle dans ces secteurs exportateurs, on résoudrait les problèmes en "interdisant les importations automatiques" ?
Vous avez une vision idyllique, celle de la tribu des "YAKA" ! Malheureusement pour vous, une Europe très protectionniste ne semble pas faire partie des tendances actuelles, pas plus qu'une politique d'action sur les volumes et sur les prix.

Noël
le 07 Mars 2012 18h23

Vous êtes un porc ou export ? ......Nos bons produits contrôlés à l'extrême sont en concurrence avec le libre-échange incontrôlable.. vous êtes pas sur la même longueur d'onde ..
Qui vous parles du lait ?.Cela devient une obsession pour votre petit cerveau ... jauni par des termes chinois yaka, sous ku .. Il faudra bientôt vous mettre un suppositoire chinois précité.. avec taxation de tous ces produits peu coûtants vu leur situation sociale ...
Lait contaminé vous êtes .. et les chinois vont envahir nos secrets de fabrications .... Savez -vous pourquoi les lignes blanches ont bannies les lignes jaunes de notre code de la route ? C'est pour ne pas écraser davantage ...
La mondialisation est impossible et l'Europe s'en met plein les poches .. Les poches commencent à devenir perméables et le salaire des eurocrates devient impayable...

Sucellos
le 07 Mars 2012 18h31

@ Noel (ou Labrador ?)
Pourquoi être insultant ? Est-ce votre technique quand vous n'avez aucune réponse à une question claire ? (ce n'est pas la première fois !)
Qu'est-ce que le salaire des eurocrates, les passages cloutés et le code de la route ont-ils à voir avec la réforme de la PAC, objet du billet commenté ?
Lamentable !

richard
le 07 Mars 2012 21h55
le paradis
le 08 Mars 2012 10h03

Taxer la malbouffe comme le fromage ci-dessus et les nombreux autres artifices alimentaires ...
La Pac aurait du travail dans cette stratégie ....en aidant les pauvres.....
www.rtl.be/info/belgique/societe/861765/malbouffe-comparaison-entre-les-plats-prepares-et-les-faits-maison- 

Sucellos
le 08 Mars 2012 15h49

Incorrigibles !
On attend des commentaires au sujet de stratégies, d'alliances en vue de la mise en place de la PAC qui aura un impact direct sur les exploitations, et on retrouve les obsessions au sujet des "like cheese" (que certains semblent découvrir alors qu'ils existent depuis des décennies !), et les lubies taxatoires propres aux idéologies collectivistes et protectionnistes.
Vous auriez intérêt à lire "La pétition des fabricants de chandelles, etc" ! bastiat.org/fr/petition.html 
"Nous subissons l'intolérable concurrence d'un rival étranger placé, à ce qu'il paraît, dans des conditions tellement supérieures aux nôtres, pour la production de la lumière, qu'il en inonde notre marché national à un prix fabuleusement réduit ; car, aussitôt qu'il se montre, notre vente cesse, tous les consommateurs s'adressent à lui et une branche d'industrie française, dont les ramifications sont innombrables, est tout à coup frappée de la stagnation la plus complète. Ce rival, qui n'est autre que le soleil, nous fait une guerre si acharnée que nous soupçonnons qu'il nous est suscité par la perfide Albion, d'autant qu'il a pour cette île orgueilleuse des ménagements dont il se dispense envers nous. Nous demandons qu'il vous plaise de faire une loi qui ordonne la fermeture de toutes fenêtres, lucarnes, abat-jour, contrevents, volets, rideaux, vasistas, oeils-de-boeuf, stores, en un mot de toutes ouvertures, trous, fentes et fissures, par lesquelles la lumière du soleil a coutume de pénétrer dans les maisons, au préjudice des belles industries dont nous nous flattons d'avoir doté le pays, qui ne saurait sans ingratitude nous abandonner aujourd'hui à une lutte si inégale. (...) Et d'abord, si vous fermez, autant que possible, tout accès à la lumière naturelle, si vous créez ainsi le besoin de lumière artificielle, quelle est en France l'industrie qui, de proche en proche, ne sera pas encouragée ?"

Le paradis
le 09 Mars 2012 15h41

Je le trouve bien ce Bayrou et non seulement centriste mais il a du bagout . Il veut réformer l'Europe . Il a de la lumière dans les idées. Il faut produire français
C'est vrai mais chez nous quand c'est du belge, c'est de la qualité... pas besoin d'artifices industriels... Mais comme les rats sont très nombreux ... il faut éliminer les nuisibles ....
Les chats sont chassés......

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Résultats du concours du Beurre de ferme au lait cru salé de la Province du Hainaut

par Benoît GEORGES, le 13 Mai 2022 21h55

21 beurres hainuyers étaient en lice cette année. Sur le podium de cette édition 2022, nous avons en troisième position: Ferme de la bosse jauque ensuite, la seconde place revient à Ferme de la

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )