Comparaison des prix du lait par LTO

par Ir JM Moreau, le 11 Janvier 2010 17h24

La publication classique de LTO en ce qui concerne les prix de novembre peut être consultée au bout de ce lien http://www.milkprices.nl/reviews/pdf/eng200911.pdf La moyenne européenne des communications des membres participants s'établi à 27,93 euros/100 kg de lait standard. Milcobel (29,55) et DOCKaas sont à des niveaux supérieurs à ceux de nov 2008. FrieslandCampina est à 31,66.
A lire avec attention la conclusion des commentaires relatifs au marché 'Jusqu'à présent, le redressement des prix est dû à un marché guidé par l'offre. La poursuite de ce redressement ou le caractère soutenable du niveau des prix actuels au cours des prochains couples des mois dépendra du retour d'une augmentation structurelle de la demande d'une part et d'une croissance plus contenue de l'offre d'autre part. Pour le moment les prix des poudres de lait et du beurre sont en baisse afin de réaliser un meilleur équilibre de l'offre et de la demande
...

Houpilleur
le 13 Janvier 2010 09h30

'Pour le moment les prix des poudres de lait et du beurre sont en baisse afin de réaliser un meilleur équilibre de l'offre et de la demande' Depuis quand le prix est il un moyen de réguler l'offre ? La baisse des prix pousse même à la (sur)production pour simplement maintenir un chiffre d'affaire suffisant . De toutes façons quel pourcentage des producteurs de lait Belges, Français, Allemand et même Hollandais sont ils capables de produire en 2010 au même prix quand 2009 ? 10%, 20%, 30% ? en cas pas plus c'est une certitude ! Donc en 2010 les prix DEVRONT être plus haut quand 2009, ou il n'y aura tout simplement PLUS d'industrie laitière ! Le constat est simple et implacable. De plus, je viens de regarder les cotations des produits laitiers industriels en France et les chiffres ne confirment pas une tendance à la baisse net . (Que du contraire) La période des fêtes de fin d'année est traditionnellement difficile. Monsieur Moreau prendriez vous plaisir à démoraliser ? On finirait par se poser la question ?

Jean Pierre
le 13 Janvier 2010 10h22

@ Houpilleur: Il s'agit d'un propos de LTO traduit par M.Moreau. LTO est le syndicat agricole néerlandais. Donc un groupe de pression plutôt pro-libéral. SVP n'en veuillez pas à M.Moreau de nous donner accès à une publication qui n'existe pas en français.

Ir JM Moreau
le 13 Janvier 2010 16h03

@Houpilleur Quand l'offre est supérieure à la demande, celui qui veut se débarrasser de ses produits en diminue le prix et on atteint ainsi un équilibre. Si au niveau des fermes, une baisse de prix payé par l'acheteur pousse le fermier à augmenter sa production pour garder son chiffre d'affaire, au niveau d'une laiterie, si elle ne trouve pas de client à un prix X, elle doit baisser son prix pour placer son/ses produits, c'est à dire qu'elle va ainsi augmenter la demande. Je vous renvoye à mon billet relatant les bilans d'approvisionnement en produits laitiers : une grosse partie de notre production de poudres entre en concurrence avec les productions ses autres EM pour être placées sur le marché mondial. Et la proportion de lait transformé en poudre chez nous en RW est importante. Ceci explique cela ... Quant à LTO, il fournit un support technique, avec l'aide de l'organisme officiel des Pays-Bas 'Productschap zuivel', à 'European Dairy Farmers', un réseau de fermiers européens (fondé en 1990) qui partagent leurs expériences et connaissances pour améliorer leur technique. Les membres de ce réseau (BE - aucun en RW, quelques uns en Flandre, DK, FR, UK, IT, LU, NL, PL, SK, DE, ES, CH ) communiquent les prix qu'ils reçoivent pour leur lait et les hollandais font les calculs pour permettre la comparaison en standardisant le lait. Font également partie du réseau des scientifiques. Productschap zuivel : www.prodzuivel.nl/  EDF : www.dairyfarmer.net/  Mon but n'est pas de démoraliser mais d'essayer de fournir une information permettant de se rendre compte que nous vivons dans un monde qui ne se limite pas aux frontières de notre région et que 'l'effet papillon' ne se limite pas à la chanson de Benabar ...

ardennais
le 13 Janvier 2010 22h06

il faut recommencer la greve du lait

Bilout
le 14 Janvier 2010 06h02

@ Ir JM Moreau, Dans un précédent post, vous signaler que, selon la FAO, tout les produits agro-alimentaires vont augmenter fortement! Pourquoi alors le lait repart-il à la baisse? Est-il vraiment possible à quiconque de se lancer dans des pronostiques hasardeux et ainsi induire les producteurs en erreur? Il serait temps que le MIG ou /et la FWA recommence à bouger, car si le lait ne remonte au plus vite, fin 2010 toutes les laiteries du pays pourront fusionner faute de manque de producteurs. Les Francais, malgré un prix plus élevé que chez nous, sont encore en guerre......

vachekyrie
le 14 Janvier 2010 10h15

@ bilout Eh oui, les français seraient ils plus gourmant que nous? Je ne croit pas, c'est simplement qu'ils ne regardent pas si leur voisin va bouger, va aller bloquer un labo, ou autre ... Ils n'esperent pas non plus que leur voisin crêve pour produire a sa place,..... Ils ne se croient pas plus a l'abri de la faillite que sont voisin,.... Ils sont p e moins defetistent que certains d'entre nous,.... Ils ont encore l'espoir de vivre de leur métier,... Ils ont p e de plus grosses coui.... que nous,... Et si certains d'entre nous se seraient plus préocupé d'organiser et de s'entendre pour des actions en ACCORD avec le MIG et l'EMB plutôt que d'essayer de les saboter, faire les 'faux culs'et ou de les faire boycoter, (pas uniquement en belgique)on ne se poserait pas la question aujourd'hui!!!!

Ir JM Moreau
le 14 Janvier 2010 10h47

@Bilout Quand le prix du lait baisse, comme Houpilleur le signale, on produit plus pour garder un chiffre d'affaire. C'est possible chez nous car 1. les laiteries garantissent un payement pour toutes les quantités livrées 2. on spécule sur le fait que le quota national ne sera pas atteint et qu'il n'y aura pas de superprélèvement On augmente donc l'offre (voir les stat de livraison) sans tenir compte de la demande que les laiteries essayent de traduire par le niveau du prix ... Aux USA, les producteurs ont limité volontairement leur production pour faire remonter le prix en diminuant l'offre. Les laiteries par contre n'ont pas la même garantie que les producteurs : après traitement/transformation du lait elles doivent trouver un acheteur. Soit sur le marché = concurrence avec les autres laiteries sur le marché mondial. Soit à l'intervention, dans les limites légales et à un prix connu à l'avance qui correspond à ± 20 à 22 cts le litre. Je suppose qu'en bons gestionnaires, les laiteries calculent le prix qu'elles payeront en fonction des prix qu'elles espèrent obtenir pour leur mix-produits au vu de la demande attendue, de la concurrence et des coûts de collecte, transformation, emballage, amortissements etc ... Selon la valeur ajoutée et la diversité du mix-produits, le prix variera donc d'une laiterie à l'autre. Quant aux perspectives de hausse des prix, elles sont à moyen/long terme. Je pense aussi avoir attiré l'attention sur le fait que la volatilité (une évolution en dents de scie due à des facteurs conjoncturels), notamment en lait vu la faible quantité écoulée sur les marchés internationaux par rapport à la production totale et l'influence de la Nouvelle-Zélande qui doit exporter 80% de sa production, sera un facteur important dont il faudra tenir compte.

ardennais
le 14 Janvier 2010 14h35

donc le prix du lait ne remontera jamais? en 2006 l'europe a ajouté 1% de quota et a fait de même en 2007,2008,2009 donc l'offre sera toujours supérieure à la demande. les français sont payés plus cher au litre de lait mais eux sont moins gentils que nous lors des manifestations. en france les fermiers allaient déverser des tonneaux de lait dans les banques pour payer leur traite, devant les préfectures ils déversaient des bennes de fumier, peut-être devrions nous faire de même pour que tout cela bouge en belgique? les français sont déçus de sarkozy car dans son programme tout était basé sur la sécurité et le pouvoir d'achat mais cela ne correspond pas au monde agricole

Bilout
le 15 Janvier 2010 06h08

@ Ir JM Moreau Aux USA les producteurs n'ont pas limités leur productions volontairement, je crois savoir que l'état à imposé un abattage d'un grand nombre de vaches pour réduire la production.

vachekyrie
le 15 Janvier 2010 09h23

Moi j'ai plutôt entendu que les eleveurs ont été obliger d'abattre pour des raisons financières, les fournisseurs ne livrent les aliments et autres qu'après paiement de la facture,....

Bigudado
le 15 Janvier 2010 11h45

@Bilout @vachekyrie Voyez l'information que j'avais postée le 3/10/2009 rappoertant la troisième opération de la coopérative CWT. C'est une démarche volontaire, autofinancée, de producteurs laitiers regroupés en coopérative. Si vous lisez l'anglais, visitez leur site : vous aurez tous les détails : www.cwt.coop/ 

Envoyer
Fermer

Les circuits courts : une filière encore rentable?

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 18h40

Reportage de RTBF Info avec Grégoire Bert (Les Jardins de Mimie), Florent Hawotte (Centre Interprofessionnel maraîcher) à Houyet ainsi qu’Eric Gessel et des consommateurs à Woluwé. 16 producte

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

PROTECT’eau recrute deux bacheliers en agronomie (H/F/X)

par Benoît GEORGES, le 23 Avril 2022 19h28

???? OFFRE D’EMPLOI ???? Vous avez la fibre environnementale et une expérience en agronomie ? Le rôle de conseiller vous va comme un gant ? ???? PROTECT’eau propose l’emploi qu’il vous faut

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )