Agribex 2019

L’agriculture pourra-t-elle se passer de produits phytosanitaires ?

par Benoît GEORGES, le 18 Avril 2018 17h42
https://www.arvalis-infos.fr/view-26953-arvarticle.html

Jean-Paul Bordes, directeur de Recherche & Développement chez ARVALIS nous explique en cinq minutes les progrès déjà réalisés et ceux qu’il reste à faire en matière de protection des plantes par les producteurs de céréales.

Piquant
le 18 Avril 2018 22h06

Non.

Fernand
le 20 Avril 2018 23h51

www.lavenir.net/cnt/dmf20180417_01156191/environnement-nouveau-danger-dans-nos-assiettes 
Un bel exemple, un article qu'il faut être abonné pour lire, par contre la pub pour l'herbicide "bio" 4en1 est gratuite...

Protagoras
le 21 Avril 2018 18h49

La protection des cultures restera un enjeu majeur pour les agriculteurs, quelle que soit la méthode de production. Personne ne peut mettre en doute que la rentabilité de la culture reste la première préoccupation pour l’agriculteur qui est, avant tout, un chef d’entreprise, dont l’activité doit être non seulement rentable, mais en plus elle doit lui permettre de générer des revenus suffisants pour lui-même afin de faire vivre dignement sa famille.
Un aspect qui est mis sous l'éteignoir : où sont les mesures de l’impact réel des pesticides non chimiques, autorisés en agriculture biologique, sur l’environnement, sur l’usager et sur le consommateur. C’est là que la pression médiatique fait mal son travail ...
Par contre, elle est très forte pour les les biotechnologies, bien qu’elles soient sans doute la voie la plus directe et rapide vers une disparition des besoins en pesticides, qu’ils soient chimiques, ou non chimiques.
Et dans cette foire, Le consommateur, courtisé par tout le monde et largement intoxiqué par une désinformation politiquement correcte et soigneusement orchestrée, finira par s’y perdre !

Fernand
le 21 Avril 2018 22h37

@Protagoras,
Les écologistes sont déjà en pleine guerre fratricide, concernant l'utilisation de l'acide pélargonique...
Alternative bio au glyphosate, pour les uns, et poison pire que le glyphosate pour les autres...
Ils sont tous d'accord, pour dégager les pesticides, par contre pour les alternatives, c'est la boîte de pandore, on ne sait pas ce qui va en sortir...
Qui va croire que l'acide pélargonique ou l'acétique, sont meilleurs pour la vie du sol ?

Protagoras
le 22 Avril 2018 13h42

@ Fernand
Les limites entre le naturel et le synthétique peuvent rapidement devenir floues.
D'où la grande question existentielle : est-ce naturel parce que ça se trouve dans la nature ? Ou faut-il extraire la substance physiquement de la nature pour pouvoir être considérée comme naturelle ?
Cette distinction "naturel ou non" nous distrait de ce qui est vraiment important dans le débat sur les pesticides. Si la substance est structurellement la même (même molécule), le produit d'origine naturelle et les versions produites par synthèse partageront les mêmes propriétés. A mon avis, les propriétés de la substance sont beaucoup plus importantes que la source de la substance. Il en est de même quant à savoir si le pesticide (il faut appeler le choses par leur nom ...) est sans danger pour les applicateurs et l'environnement. Est-il dégradé rapidement dans l'environnement en produits non toxiques ? Si oui, alors je me préoccupe bien moins de savoir s'il est naturel ou non, quelle que soit notre définition de "naturel".
Et c'est là que les contempteurs de l'agriculture traditionnelle enfument le consommateur : un pesticide a pour fonction de tuer des êtres vivants, plantes, insectes, animaux qui nuisent à la rentabilité de l'agriculture. Quelle soit bio ou non. Et ce n'est pas parce que c'est "bio", qu'il n'y a pas de risques pour la santé humaine.
www.carlroth.com/downloads/sdb/fr/7/SDB_7015_FR_FR.pdf 

Envoyer
Fermer

Haro sur l'agriculture intensive !

par Norudan, le 08 Novembre 2019 15h49
Haro sur l

\"La PAC a conduit à une intensification des pratiques agricoles, une homogénéisation des paysages, une augmentation des pesticides et des fréquences de fauche, l’expansion de l’irrigation et

Belcam: raisonner les apports azotés grâce aux satellites européens

par Benoît GEORGES, le 03 Novembre 2019 15h03
Belcam: raisonner les apports azotés grâce aux satellites européens

Après cinq années de travail, la plateforme Belcam, un projet porté notamment par le CRA-W / Centre wallon de Recherches agronomiques et Agro Louvain - Faculté des bioingénieurs (UCLouvain – Uni

Dilemme

par pasvu-paspris, le 28 Octobre 2019 23h02

Bonjour à tous, Les agriculteurs ont beaucoup de défauts, mais ils ne sont en général pas des délateurs. Mais voilà, à force de se faire marteler le crâne avec les règles de traçabilité,

Vers une Wallonie "zéro agriculteur" !

par Benoît GEORGES, le 25 Octobre 2019 19h39

2029… La dernière exploitation agricole wallonne a fermé ses portes. C’est triste…tout le monde s’accorde à le dire : les médias, les responsables politiques, les citoyens… C’est trist

10ème anniversaire de la coopérative Faircoop et remise des vaches en or

par Benoît GEORGES, le 16 Octobre 2019 12h35

… En 10 ans, plus de 60 millions de litres de lait équitable portant la marque Fairebel, le lait équitable ont été vendus, 500 agriculteurs venant de tous les coins de Belgique ont rejoint l’a

Porc Qualité Ardennes: une coopérative pour payer les éleveurs au juste prix

par Benoît GEORGES, le 15 Octobre 2019 01h45

Un malaise qui résonne aujourd'hui sur grand écran grâce au film d’Edouard Bergeon "Au nom de la terre". La souffrance du monde agricole a un visage, celui de l’acteur Guillaume Canet. Dans le fil

Les plus commentés

    13 commentaires
  1. Éleveurs laitiers
  2. 6 commentaires
  3. Versement de l‘avance des aides PAC
  4. 6 commentaires
  5. Produire du poulet industriel aujourd'hui? Ca profite à qui?

Les plus aimé

    41 j'aimes
  1. par Stechou : Fin année 80
    Céréales, froment 10fb, épeautre 12fb,
    Viande, veau minimum pour un bon noir 4000f...
  2. 25 j'aimes
  3. par Ricky: Viens de vendre un pie noir 45€ et un BBB mâle 130€!!!!on va se foutre de notre g.....Encore lo...
  4. 22 j'aimes
  5. par lait: prix du lait payé moins cher qu'il y a 30 ans !!!!