Relancer l'économie agricole par les investisseurs internationaux.

par Enibob, le 18 Août 2014 18h21
http://www.lunion.presse.fr/economie-region/les-investisseur ...

Invité des 6èmes rencontres de l’agriculture et de l’agro-business organisées par le Crédit Agricole Nord Est le 6 février à Chamouille dans l'Aisne, le chercheur Philippe Dessertine, prié de donner sa vision de l'avenir de l'agriculture n'a pas manqué à sa réputation d'agitateur d'idées iconoclastes.
Pour lui, l'agriculture présente un véritable enjeu dans l’économie française face au défi de nourrir 9 milliards d’habitants, mais l'agriculture française souffre d'un manque de stratégie gouvernemental et même agricole pour le secteur. "On a une vision romantique de l’agriculture qui est complètement en décalage avec ce qui doit être considéré comme un des enjeux les plus forts de l’économie et un secteur de haute technologie dans lequel énormément de révolutions les plus pointues vont être mises en application, estime-t-il. Ce que voient les Français, c’est l’agriculture des années 50. La f...

Solecus
le 19 Août 2014 18h12

@ eniBob

Ceci résume bien votre théorie depuis que vous êtes présent sur le site.
Quels sont encore les investisseurs étrangers qui vont relancer nos entreprises ? Ils gagnent trop sur le dos des producteurs ?

Une seule solution s'impose :
Renégocier au plus vite avec la Russie ... car le marché est perdu pour au moins deux ans et tous les invendus vont venir en Europe sur notre marché intérieur à meilleur prix ....

Martin
le 20 Août 2014 06h18

La commission Européenne intervient pour ne pas laisser le prix au plancher.... 125 millions d'Euros. Réserve du budget PAC ?

www.lemonde.fr/economie/article/2014/08/18/face-a-l-embargo-russe-l-europe-debloque-125-millions-d-euros-pour-aider-le-secteur-maraicher_4472931_3234.html 

L'objectif
le 20 Août 2014 07h56

Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Depuis la chute du mur de Berlin l'agro- industrie a tout fait pour développer le commerce dans les pays libérés du communisme. Des filières de commercialisation ont été crée et cela fonctionnait très bien. C'est une des raisons pour laquelle, nous pouvions envisager timidement une diminution du budget de la PAC. Aujourd'hui, il n'est pas un seul économiste averti qui ne dénonce l'embargo russe comme une catastrophe économique pour l'U.E. En plus de la catastrophe sur les fruits, l'effet domino sur la viande et les produits laitiers fera chuter touts les prix agricoles.
Messieurs et chers amis, dans quelques mois, touts secteurs agricoles confondus et solidairement, nos tracteurs seront à Bruxelles

tirelipimpon
le 20 Août 2014 08h25

www.lexpress.fr/culture/livre/philippe-dessertine-bienvenue-au-xxie-siecle_1536469.html 
Au début du mandat de Bill Clinton, en 1993, les dirigeants occidentaux avaient déjà compris que la mondialisation se traduirait par l'appauvrissement des pays riches autant que par l'enrichissement des pays pauvres. Ils ont donc trouvé l'arme absolue pour anesthésier leurs électeurs : comme Marie-Antoinette avec le pain et la brioche, ils ont pensé : "S'ils n'ont pas de richesse, qu'ils mangent de la dette." Mais l'heure de vérité a sonné, nous ne pouvons vivre éternellement aux dépens de nos petits enfants... et nous gérons mal la transition : "On voudrait constituer un ferment révolutionnaire qu'on ne s'y prendrait pas autrement", écrit Philippe Dessertine.

carolo
le 20 Août 2014 09h09

@ l'Objectif ; La solidarité c'est BIEN les tracteurs a Bruxelles C'est encore mieux, mais ???? quand c'est le moment de négocier sur le temps que les tracteurs circule en ville, les vieux syndicat font de beau discourt aux chauffeur de tracteurs et les endorme . En 2009 les vieux syndicat non pas défendu les producteurs il en on profité pour faire la part belle aux contrat, a l'industrie, aux coopérative, et on oublier volontairement les famille d'agriculteurs d'éleveurs et la pérennité des entreprise familiale, le seul responsable d'une crise c'est le manque de volonté des élu a utiliser les outil de la PAC .

Envoyer
Fermer

Un échantillon de fruit sur trois contaminé au pesticide en Belgique ? L’Afsca nuance

par Benoît GEORGES, le 25 Mai 2022 07h56

Après les révélations de Pan Europe sur la présence de résidus de pesticides dans les fruits en Europe, l’AFSCA, responsable des contrôles sanitaires en Belgique apporte des nuances. - Distinc

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

Les plus commentés

    28 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...