Biodiversite et agriculture durable.

par Chris, le 12 Juillet 2014 18h35
http://mobile.lafranceagricole.fr/video-et-photo-agricole/re ...

Dans nos contrées, nous serons obligés d'aller de plus en plus vers une agriculture durable(lait, cultures avec réduction des intrants,...)Voici quelques exemples.

Enibob
le 13 Juillet 2014 16h55

Il s'agit d'aménagements en faveur de la biodiversité, tels que bandes enherbées, inter-cultures mellifères, nichoirs pour oiseaux ou pour pollinisateurs sauvages ...
L'agriculture durable c'est bien plus que cela ...
On en a parlé, pour le secteur lait, il y a quelques mois avec les réactions négatives dont vous vous souvenez certainement : c'était à l'occasion des aménagements de la QFL ... (www.agri-web.eu/2013-11-16_comite-du-lait-infos-ou-intox-concernant-le-monitoring-de-la-durabilite-production-laitiere) 
Je rappelle aussi le projet Dairyman auquel participe activement le CRAW ... (www.agri-web.eu/2013-11-22_durabilite-de-la-production-laitiere-projet-dairyman) 
On assiste en effet dans le domaine du développement durable à une prolifération de ce genre de normes portées principalement par l'agro-alimentaire poussé par la grande distribution qui y voit un facteur de marketing puissant étant donné la sensibilisation à cette problématique qui n'est pas étrangère aux attaques contre l'agriculture (pesticides, destruction de la biodiversité, monocultures, etc ... ) et contre l'élevage (gaz à effet de serre, déforestation, soja OGM etc ...).
Pour les entreprises de l’agroalimentaire et de la distribution, la durabilité devient donc de plus en plus un critère de compétitivité, au-delà des seuls marchés de niche. Elles sont de plus en plus nombreuses à s’engager dans des stratégies de "responsabilité sociale et environnementale" et elles cherchent donc à s’approvisionner davantage en matière première certifiée "durable". Pour ces entreprises, l’adoption de normes de durabilité présente l’intérêt de standardiser des systèmes de production très disparates, et permet ainsi de mesurer et de valoriser les efforts en matière d’empreinte environnementale auquel le consommateur est réputé être de plus en plus sensible ...
Et comme les chaînes d’approvisionnement sont de plus en plus globales, les normes s’internationalisent également. Cette dimension internati

Enibob
le 13 Juillet 2014 17h03

Suite
Et comme les chaînes d’approvisionnement sont de plus en plus globales, les normes s’internationalisent également. Cette dimension internationale soulève de nouveaux enjeux : en s’imposant progressivement comme des critères d’accès aux marchés, elles deviennent un enjeu de politique commerciale car elles peuvent constituer des outils de protectionnisme déguisé, ou évincer les petits producteurs des marchés. Mais au-delà, il s’agit également d’un enjeu stratégique d’influence internationale, car ces normes sont porteuses de valeurs et de définitions qui pourraient orienter les modes de production et la compétitivité de demain.
Chacun a donc intérêt à suivre cela de près pour éviter de se laisser dépasser : il en va des débouchés et donc de la viabilité de son entreprise !

Solecus
le 13 Juillet 2014 20h04

Il faut revenir au vélo, au vert, ... le ravel et surtout montrer les vaches avec Campina à Klemskerke
www.campina.be/fr/circuits-velo. 

C'est l'agro-alimentaire qui se veut durable. C'est cela le business Commerce, c'est comme sur booking.com :

www.rtbf.be/info/societe/detail_le-site-booking-com-epingle?id=8312735 



chris
le 13 Juillet 2014 23h01

@ Solecus C'est sur que c'est du business. En plus, c'est nous agriculteur qui devons faire les efforts et surtout ne pas être payé plus pour la cause .Si vous n'êtes pas qfl, on ne prend pas votre lait. Si vous l'etes, vous avez une petite prime sans commune mesure avec l' effort consenti.Et ainsi de suite pour tout.

tirelipimpon
le 15 Juillet 2014 19h01

IL est pas bien ficelé le piège. Seule façon d'y échapper, ne pas s'installer comme producteur.

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Quand irrigation rime avec recyclage et biodiversité

par Benoît GEORGES, le 15 Mai 2022 11h04

Cultivateur en Hesbaye liégeoise, Amaury Poncelet produit des #légumes de plein champ destinés à la surgélation. S’il s’agit de l’une des très rares cultures qui peut nécessiter une #irri

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

Evolution de la consommation d’engrais minéraux en France

par Benoît GEORGES, le 02 Mai 2022 01h51

Des baisses importantes! Apports de N = - 30 % en 30 ans Apports de P divisés par 4 en 40 ans Apports de K divisés par 3 en 40 ans Une évolution qui va dans la bonne direction alors poursuivons dan

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 7 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    18 j'aimes
  1. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  2. 18 j'aimes
  3. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...