Dacia Ciolos..... prévoyant et réceptif aux propositions de l' EMB

par guiloupot, le 20 Avril 2014 19h21

Une dizaine d'états membres auraient souhaité mettre fin dès 2014 aux super -prélèvements pour dépassement de quotas laitiers. Il n'en sera RIEN....et c'est très bien ainsi.Je me demande qui décide pour la BELGIQUE ,car elle figure aussi dans la liste des pays demandeur d'un assouplissement, je n'ai rien vu du côté de la Région Wallone à ce propos....Le Nord du pays décide TOUT pour le pays entier?
Que les producteurs laitiers restent très vigilants et respectueux des quotas accordés, car lors de la dernière assemblée générale de L'EMB qui se tenue à Bruxelles la semaine dernière, tout le marché laitier montre déjà ces limites.....
-un bel exemple est la Suisse ,qui depuis 2009 , est dans la libéralisation complète de la production. Le résultat final après 5 années est catastrophique.... pendant que la production est en augmentation de 8% , le prix payé aux producteurs est quant à lui 25% plus bas....

Enibob
le 21 Avril 2014 12h23

Que de désinformations ! Que d'illusions !
Il ne s'agit pas d'une "agence de surveillance des marchés", mais d'un observatoire !
Son but ? C'est inscrit sur la page d'accueil : "The aim of the Milk Market Observatory (MMO) is to provide the EU dairy sector with more transparency by means of disseminating market data and short-term analysis in a timely manner."
En français : améliorer la transparence du secteur laitier en fournissant des données de marché et des analyses à court terme d'une manière régulière.
J'ai donné le lien vers le communiqué de la Commission dans mon billet annonçant sa mise en œuvre : relisez le attentivement et, normalement, vous comprendrez le rôle de cet "observatoire". Par exemple "L'observatoire vise à accroître la transparence et à fournir des données sur le marché d'une grande précision, de manière à ce que les acteurs de la chaîne d'approvisionnement en lait puissent prendre des décisions commerciales et la Commission, des décisions politiques, en se basant sur de bonnes informations." Les dernières infos : ec.europa.eu/agriculture/milk-market-observatory/latest-updates_en.htm 
A vous de consulter régulièrement les données et les informations afin de "prendre les décisions commerciales" que vous estimerez les meilleures pour votre business. Et pour cela, vous devez vous organisez pour être flexible en relation avec la volatilité. Etre un entrepreneur.
Si vous attendez les décisions politiques (la mise en œuvre des mesures de marché prévues par la réglementation), c'est à dire si vous persistez dans une attitude d'assisté que les quotas et les prix garantis ont générée, il sera peut-être trop tard !

le carolo
le 21 Avril 2014 12h55

@ Enibob ; Je me pose très souvent la question ? qui ? vous anime le COPA COGECA la FWA, les agro-industriels les bleu ultralibéraux !!!! le poulet aux antibiotiques, mais je suis convaincu que c'est pas les paysans les petite et moyenne exploitation agricole la bonne viande de chez nous, les vert et encore moins José Bové .

le wallon
le 21 Avril 2014 14h40

Et dire que la solution est entre les mains de chaque producteur !!!!!
Conservez le nombre de bête actuel après 2015 et tout ira bien mais comme certains ont un appétit féroce de l'argent, on en tiendra plus ...... et puis on viendra pleurer !

chris
le 21 Avril 2014 18h43

mobile.lafranceagricole.fr/actualite 




mobile.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/lait-tout-miser-sur-l-export-accelerera-la-disparition-des-paysans-confederation-paysanne-87241.html  Comme je vous l'ai dit hier,faites de la vente directe à vos voisins et vendez le surplus à une laiterie ou donnez le à votre bétail.




Noël
le 21 Avril 2014 19h18

L'observatoire c'est qui ? C'est pas encore une fois la CBL et ses composants ?
On a déjà donné assez à ces gusses -là. Il faut changer radicalement ces ogres attachés aux politiques des bureaux bleus. Que fait encore Louis Michel pour les producteurs ? Et que fait encore Monsieur Michel à la tête de Coméos. ...? Contre les producteurs.
Il faut absolument éliminer ces barons financiers...qui engrange sur leurs comptes en banque suisse...

guiloupot
le 21 Avril 2014 19h24

@Enibob,
Pour moi, surveillance des marchés ou observatoire est "synonyme". Demander peut-être au Commissaire lui -même, ce qu'il a voulu mettre en place. Pour nous, EMB, son message est sans équivoque... même si cela peut vous déranger. Essayer de répondre plutôt aux questions que je poses dans mon intervention?
Qui commande en Belgique? la Flandre? Le BB? Il faudrait soutenir des grosses exploitations lait!ères du Nord du pays qui aujourd'hui n'ont même plus de quotas car ils les on vendu à un super prix depuis plus de 4 à 5 ans et fournissent des millions de litres et sont devenus les "cow-boys" du secteur.... si il y a "superprélèvement" qu'il passent à la caisse.

Enibob
le 21 Avril 2014 19h36

Cher carolo,
j'ai déjà expliqué à de nombreuses reprises que je ne suis ni défenseur des planteurs de pois mange-tout, ni des fabricants de boulons de 12, ni des éleveurs de chinchillas ou de Cavia porcellus. Je n'ai aucune relation ni avec la FWA, ni avec le COPA-COGECA, ni avec Monsanto, ni avec l'EMB ou Greenpeace.
Je me contente de donner des informations et de formuler des réflexions et, parfois, de "corriger" les auteurs de désinformation. Si mes billets et commentaires sont parfois grinçants, c'est pour faire réagir. Et je répète une fois de plus : peu me chaut ce que vous en faites. C'est votre problème de gestionnaire, c'est de votre argent qu'il s'agit, pas du mien. Vous seul savez ce qui est bon pour votre business. A vous d'assumer vos décisions.
Et oui je suis pour la compétition, pour que les modèles de business nouveaux et efficaces remplacent les anciens. Je suis contre l’usage de la force réglementaire ou fiscale de l’État pour privilégier untel ou untel, je suis contre le capitalisme de copinage, celui qui conduit notre Wallonie à la catastrophe (photovoltaïque par exemple). Et oui je pense que vous et d'autres comme par exemple le porte parole de D19-21 et Guy Francq, vous restez englués dans la nostalgie des chimères du passé. Au final vous ne proposez rien, hormis le maintien des privilèges des happy few ce qui finira par contre par faire le malheur de l'ensemble de la profession.

Enibob
le 21 Avril 2014 19h51

Sachez aussi, cher carolo, que je ne mange jamais de poulet élevé en batterie ni de fromages ou saucissons industriels aux conservateurs et que j'adore manger une bonne entrecôte de bœuf bien rouge et persillée (accompagnée de légumes frais de mon jardin), type de viande que je ne trouve pas sous la dénomination "qualité Blanc Bleu".
Quant à José Bové, c'est un faux paysan, condamné de droit commun, qui a habilement profité de la peur orchestrée par les marchands de peurs et d'apocalypse, qui se prennent pour les sauveurs de l'humanité en péril et se lancent dans une croisade contre les chercheurs, traités de salauds et fous de scientifiques, de vendus aux multi-nationales, pour trouver une bonne planque au PE où il peut continuer à faire du vent.
Et je vous rappellerai une fois de plus que pour moi il n'y a pas UN type d'agriculture qui devrait faire l'objet de toutes les attentions parce qu'il serait meilleur qu'un autre. L'agriculture est aujourd'hui au carrefour de grands défis : climatique, énergétique, alimentaire. Et surtout, cher monsieur, n'oubliez pas que par le jeu de la compétition économique, il faut conquérir des consommateurs (qui sont libres d’acheter ou non vos produits) ce qui implique de créer de la valeur.
"Just weighing a pig doesn’t fatten it. You can weigh it all the time, but it’s not going to make the hog fatter."

Enibob
le 21 Avril 2014 20h12

"Surveillance" en français, cher guiloupot, implique une notion de contrôle. Par exemple, la police surveille des personnes suspectes ou des milieux à risques, pour prévenir des actions délictueuses ou criminelles, afin de garantir la sécurité publique ... Les infirmiers surveillent le patient en soins intensifs en contrôlant les données des appareils ...
Un "Observatoire", organe administratif dans ce cas ci, ne contrôle pas. C'est clairement exprimé sur la page du site : "... to provide the EU dairy sector with more transparency by means of disseminating market data and short-term analysis in a timely manner.", soit alimenter le secteur en données et analyses afin que les acteurs puissent prendre les décisions qu'ils estiment devoir prendre en connaissance de cause. Sa mission est d'observer diverses variations, à des fins documentaires.
Ce n'est donc pas du tout pareil, et croire que l'observatoire va contrôler le marché, c'est une erreur grossière. Mais si vous aimez cela, c'est votre problème.
Quant à vos questions, elles traduisent vos frustrations. Plutôt que d'assumer vos choix, vous rendez "les autres " responsables de vos difficultés. C’est toujours la faute a l’Europe, dont les décisions sont pourtant prises a l’unanimité … C’est la faute des jeunes, des vieux, des riches, des différents, des corporations, des syndicats, des flamands, des libéraux, de Monsanto, des ogm, etc.. Pour moi, c'est un racolage idéologique : le cancre accuse bien souvent le meilleur élève d'être trop bon ! C'est d’ailleurs pour ça qu’il est mauvais ... Vous ne supportez pas la concurrence venant de vos pairs. Point.

Enibob
le 21 Avril 2014 20h23

Quant à la question des corrections MG, il suffit de bien comprendre le mécanisme. La Belgique est défavorisée vis à vis des autres EM vu que son taux de référence est un des plus bas de l'UE. Cela vient de l'époque de la fixation des quotas, époque où le troupeau laitier avait une composition raciale très différente de celle que nous connaissons maintenant. La correction MG est beaucoup plus importante chez nous que chez les nouveaux EM qui se sont vu attribuer un taux qui, contrairement à nous, est proche du taux réel des livraisons, parfois même supérieur. Les dépassements sont donc surmultipliés par la correction MG. En d'autre termes, vous pouvez être pénalisé alors que nominalement vous n'avez pas dépassé la quantité ... Et les flamands ne sont pas les seuls concernés.
Et soyez certain que l'administration flamande veillera à ce que ceux qui ont dépassé leur quota payent ce qu'ils doivent ... si, bien entendu, la Belgique, ce qui est probable, est frappée d'un prélèvement pour dépassement de la quantité globale autorisée corrigée du taux de MG effectif des livraisons.

Propète
le 22 Avril 2014 05h39

Monsieur Enibob,

Vous allez" surveiller" le calcul et la franchise pour établir le superprélèvement ou vous vous contentez" d'observer" ce qui sera établi par les correcteurs flamands ....

Vous comprenez la nuance. A vos calculettes svp

Enibob
le 22 Avril 2014 13h25

Je ne suis pas fonctionnaire ...
Les calculs sont assurés conjointement par les wallons et les flamands ...
Qui assure les contrôles ? In fine, c'est la Commission ... qui a un intérêt financier évident !

Enibob
le 22 Avril 2014 17h36

J'avais oublié : Benoît G., le porte parole de St Carlo, se fera certainement un plaisir de nous annoncer la nouvelle en primeur ... Il va peut-être nous expliquer les petits secrets des calculs ...

guy francq( mig)
le 22 Avril 2014 20h13

@ Enibob,

Pas besoin d'un speudo... lors qu'on reste bien sincère et honnête....Je vous invite vers le lien... bonne visite....www.matele.be/ciney-peu-de-jeunes-agriculteurs-veulent-s-investir-dans-la-production 

Enibob
le 22 Avril 2014 20h56

Nous sommes d'accord semble-t-il sur le grand principe de notre système économique : le seul moyen de faire des profits c'est de satisfaire la demande sur le marché.
Votre argumentation pour les circuits courts ne me pose aucun problème si cela répond à une demande des consommateurs ... mais ... "pour autant que ce soit possible" dites-vous à la journaliste ... ce qui en dit long sur votre conviction et votre enthousiasme ...
Ce que j'ai aussi entendu c'est que vous refusez à vos clients industriels d'exprimer une demande : ils "doivent travailler" ce que vous produisez. Et si ce que vous produisez ne leur convient pas ? Devraient-ils quand même vous l'acheter ? Parce que le travail est pénible ? Qui est-ce qui entend donc imposer un diktat ?
Tout comme la création d’emplois ne peut être décidée dans un bureau politique (même si votre compère Bodson est de cet avis), mais doit correspondre à un besoin réel, donc émaner des entreprises, les besoins du marché ne sont pas décidés par un syndicat comme le MIG. Mais par le consommateur. Et comme vous ne vendez pas directement, ce sont les intermédiaires qui identifient ces besoins et essayent de les satisfaire. Le prix est aussi un élément important dans notre économie concurrentielle où certains ont un pouvoir d'achat faible ...
L'époque où vous pouviez produire n'importe quoi en n'importe quelle quantités avec un prix garanti est révolue : la PAC est basée sur l'obligation pour les producteurs, aussi sympathiques soient-ils, aussi pénible soit leur métier, de répondre aux signaux des marchés s'ils veulent survivre et nourrir leur familles.
Essayez donc de saisir ces signaux ... mais vos marches ne semblent pas avoir cet objectif !

Le pompier
le 23 Avril 2014 18h50

Pourquoi LDA vend du lait en France ? Meilleur marché ? C'est du lait des Ardennes ? La Jalousie ? D'autres laiteries françaises ont accaparé le marché chinois et autres pays émergents demandeurs de poudre de lait sans contamination.
Le lait belge est considéré comme étant le lait le mieux contrôlé en Europe...
Mais pas le mieux rémunéré ...

Alors qui gagne sur notre qualité ?

Il est temps de marcher pour revoir la politique laitière de notre pays aux mains des industriels politiciens...commissionnés.

tirelipimpon
le 24 Avril 2014 12h12

Si certains consommateurs ont un faible pouvoir d'achat, c'est de leur faute.L'histoire du cancre et du meilleur élève peut aussi s'appliquer aux consommateurs.

par le carolo
le 24 Avril 2014 15h11

J'aie répondu aux 4 commentaire de Enibob poliment mon commentaire a jamais été publier se site est censuré sauf pour notre amis Enibob qui lui peut imprimer plein de commentaire a la suite des un des autres sans limite Monsieur Henry Louvigni ce site vous appartiens a vous ou a Enibob

Enibob
le 24 Avril 2014 19h22

@ tirelipimpon/le pay
vos amis de d19-21 et plus particulièrement votre copain Cué vont apprécier votre jugement ! Personnellement, je n'aurais jamais osé : trop respectueux des détresses humaines.

tirelipimpon
le 25 Avril 2014 00h00

Mais ce n'est qu'un des fondements du libéralisme que vous revendiquez : chaque individu est responsable de ses actes. Selon vous, un agriculteur est responsable mais pas un consommateur .Mais j'allais oublier, s'ils ne sont pas responsables et que le nombre de pauvres augmente chez nous c'est peut etre la faute à la compétition,aux patrons, aux riches qui veulent garder leurs privilèges, aux libéraux
Vous avez beau me trouver irrespectueux des plus démunis, ce n'est pas cela qui fera changer leur situation .Les libéraux ne sont ils pas pour la suppression d'un salaire minimum, donc pour le rabaissement du pouvoir d'achat ?

Enibob
le 26 Avril 2014 20h45

Vous êtes, comme toujours, dans la caricature cher le pay/tirelipimpon !
Comme d'habitude vous faites des amalgames et des raccourcis qui ne sont que des slogans et de la propagande. Vieil outil des bolcheviques que vous remettez à la sauce populiste du jour. Vous ne savez rien de ce qu'est le libéralisme !
Vous confondez "assumer ses choix" et "responsable de ses actes".
Vous, comme entrepreneur (votre copain M Francq le rappelle clairement dans son interview) d'une exploitation dite familiale qui est principalement caractérisée comme telle par son autonomie de gestion, vous êtes bien responsable des décisions de gestion. Ce que je dis, c'est que les conséquences de vos décisions, de vos choix faits en toute autonomie, vous devez les assumer et pas la collectivité.
Un travailleur qui perd son emploi, ce n'est pas son choix, sa décision. Une usine qui ferme, cela ne résulte pas de la décision des travailleurs. Il n'est donc pas responsable de cette situation. Et il bénéficie d'une assurance financée par ses cotisations et celles du patron : on appelle cela l'indemnité de chômage.
Cela n'a donc rien à voir avec la responsabilité individuelle. On pourrait l'invoquer dans le cas où l'individu concerné refuse de se former, refuse un travail décent ...
Quant à votre affirmation au sujet des intentions de ceux qui s’octroient une étiquette de libéraux, j'ai beau scruter leurs programmes, je ne l'ai pas trouvée. On trouve cela, par contre, dans le programme du parti libertarien, qui, contrairement aux libéraux classiques, veulent la suppression de tout pouvoir public. Vous pouvez lire dans leur programme, par exemple : "Le chômage résulte d’une réglementation excessive du travail. On pourra supprimer tout chômage structurel en libérant complètement le marché du travail. La réglementation du travail pénalise les moins productifs, qu’elle est censée protéger, en les condamnant à l’inactivité." Ils sont aussi caricaturaux que vous et vos copains de d19-21 qui viennent semble-

chris
le 26 Avril 2014 21h43

Les choix au sein de nos exploitations sont partiellement fait en autonomie car les diverses réglementations pèsent au -dessus de nos têtes comme une épee de Damocles.Ceci est d'autant plus vrai pour ceux qui possedent du bétail et qui en plus traient.

Enibob
le 26 Avril 2014 21h56

Le cadre réglementaire est pareil pour toutes les exploitations. S'il ne vous convient pas, changez de métier ou faites en sorte que les libertariens soient aux affaires ...
Si vous optez pour une filière régie par un cahier des charges qui, par exemple vous impose tel type d'aliment, c'est en toute liberté que vous le faites. L'achat de l'aliment vous incombe, c'est un acte de gestion ... c'est de votre responsabilité.
J'ose espérer que vos choix sont réalisés aux fins de satisfaire vos clients ...

Le pompier
le 27 Avril 2014 06h38

Si on parle de DURABILITE ... avec toutes ces normes imposées qui vous tombent sur la tête, le résultat final est sans bavure . Plus personne ne s'engage dans cette perspective et adieu veaux, vaches, cochons, couvées... C'est le contraire qui se passe,, on change de métier et on devient un adepte du cpas...
Enibob une question :
Depuis combien de temps êtes -vous au taquet du tarif pension ?

Envoyer
Fermer

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

PROTECT’eau recrute deux bacheliers en agronomie (H/F/X)

par Benoît GEORGES, le 23 Avril 2022 19h28

???? OFFRE D’EMPLOI ???? Vous avez la fibre environnementale et une expérience en agronomie ? Le rôle de conseiller vous va comme un gant ? ???? PROTECT’eau propose l’emploi qu’il vous faut

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 17 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )