Le quotidien d'une économie dirigée ...

par Enibob, le 19 Février 2014 20h01
http://www.maduradas.com/en-fotos-el-que-no-quede-nada-en-lo ...

Quelques photos prises par les vénézuéliens et diffusées via les réseaux sociaux. Un compte twitter a été aussi créé : #GolpeAlEstomago (coup à l'estomac)
Réponse aux protestations : emprisonnement et fusillades avec mort d'hommes ...
Et dire que certains sur ce site sont fiers d'être les porte paroles de ceux qui souhaitent que l'Etat fixe prix, quotas de production, mène la chasse aux banques, aux riches, abolisse le capitalisme, etc ... Comme ce fut fait dans ce pays au nom de la "révolution bolivarienne" ...
Quand on voit le résultat, alors que nous n'avons pas de pétrole, on tremble ...

Rick
le 20 Février 2014 21h07

Oui, Oui, vous avez raison; il se passe des choses dans le monde, au venezuela par exemple les grands magasins ne veulent plus vendre à un prix raisonnable car ils veulent - a tord ou a raison - se passer du gouvernement le gouvernement. Tandis qu'au bangla desh, où on ne veut pas de règles, les ouvriers meurent dans des incendies dans des ateliers sans protection...car il n'y a pas de lois. Parfois, avouez le, un peu de régles ça fait du bien, car ça protège le pauvre.

Enibob
le 20 Février 2014 22h59

Si vous lisiez correctement, vous sauriez que les magasins sont vides parce qu'il n'y a plus de devises pour importer : le pays est en quasi faillite ...
Mais, bien entendu, les bien-pensants mettront cela sur le compte, non d'une gestion désastreuse, mais du vilain capitalisme, du complot de la CIA et que sais-je encore ...

Enibob
le 20 Février 2014 23h07

Le commentaire est parti trop tôt : voici l'article
juanramonrallo.com/2014/02/el-camino-de-servidumbre-bolivariano/ 
ou "La route de la servitude bolivarienne"
Voyez aussi les commentaires ... et ouvrez les yeux !

rick
le 21 Février 2014 21h42

Si j'ouvre ou si je ferme les yeux, je pense à ces malheureux au Bangla Desh.
En plus, je ne sais pas combien d' argent les grandes surfaces au Venezuela ont dans leurs coffre-forts

Enibob
le 22 Février 2014 15h16

Votre compassion est honorable. Je suppose que vous projetez un voyage là bas pour dire, sur place, toute votre révolte ... et aider ces malheureux.
En ce qui concerne le sujet du billet, loin de ce pays qui fait l'objet de toute votre attention, vous oubliez une chose : les grandes surfaces au Venezuela, sont des sociétés d'Etat ..., pas des groupes privés. Ils ont été nationalisés ...
Vous êtes peut-être endoctriné "à l'insu de votre plein gré", ce qui expliquerait votre aveuglement.
Erreur involontaire et factuelle ou erreur plus ou moins volontaire relevant de toute une gamme de motifs allant de la stupidité, la mauvaise foi, le mensonge, la malveillance jusqu'à la volonté de nuire. L’erreur relevant de l’aveuglement idéologique : c’est la plus dangereuse d’autant que, souvent, elle peut provenir d’une combinaison des deux précédentes.

Enibob
le 23 Février 2014 15h32

Faut-il vous rappeler, ou alors vous refusez les faits, qu'au plan économique, il y a deux fois moins d’entreprises qu’il y a quinze ans dans ce pays, porté au pinacle par les gauchistes de tout poil, qui a gaspillé ses considérables ressources pétrolières sans assurer les conditions d’un authentique développement ...
Entre une bureaucratie écrasante et des importations qui fournissent 70% de ce qui est consommé dans le pays, l’industrie locale peine à se développer. À force d’expropriations qui ont touché tant les entrepreneurs locaux que les grandes entreprises multinationales étrangères, les raffineries de pétrole du pays ont fermé les unes après les autres, obligeant ce pays, si riche en pétrole, à importer tous ses carburants. Ajoutez à cela les disparités spectaculaires de revenus, la criminalité galopante, les coupures d’eau et d’électricité, les pénuries alimentaires visibles dans les magasins d’État dont les prix sont subventionnés et le gaspillage clientéliste débridé : bref, le portrait typique des États socialistes.
Et, cerise sur le gâteau, Maduro, le président de cette république vitrine du socialisme actif, s’était récemment déclaré solidaire de son homologue ukrainien, Viktor Ianoukovitch ... On sait ce qu'il advenu de ce dernier ... Mais gageons qu'il ne le suivre pas, mais qu'il renforcera la répression pour faire triompher contre une partie de la population son idéologie ou que l'armée instaurera une dictature de gauche du type castriste ...

Envoyer
Fermer

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Nathalie, maraîchère à Ciney : \"Là, c\'est la catastrophe\"

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h02

L\'intérêt pour les produits bio et locaux est en chute. Pendant la pandémie, beaucoup de personnes se sont tournées vers ce type de produits, aujourd\'hui la tendance s\'inverse drastiquement.... Re

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Les plus commentés

    28 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...