Agriculture familiale

par bobine, le 21 Janvier 2014 10h50
http://www.lalibre.be/actu/movewithafrica/agriculture-famili ...

...
« Les règles du système alimentaire actuel sont dictées par des acteurs puissants internationalement dont l'objectif est la mise en concurrence des acteurs économiques », grands comme petits. « C'est un combat inéquitable qui ne permet pas l'essor de l'agriculture paysanne », appuie Manuel Eggen... Cependant, alors que l'on « reconnaît l'importance de l'agriculture paysanne, on n'accepte pas de changer les règles du jeu », déplore-t-il.
...
Si les experts ne constatent pas de « réelle volonté de changer de paradigme », ils nuancent : « L'importance de l'agriculture paysanne est déjà plus ou moins reconnue par de nombreux états européens et clairement mise en avant par la Belgique, concèdent-ils. Le problème réside dans les décisions politiques prises par ailleurs et qui vont à l'encontre de cette agriculture », regrette Manuel Eggen...
...
« Malheureusement, la FAO pèse moins lourd que les règles édi...

Enibob
le 21 Janvier 2014 15h46

Merci pour ce copié-collé ... partiel de l'article.
Intéressant plaidoyer de ce chargé de recherche de FIAN-Belgique financé par nos impôts, bien dans la ligne du temps en cette année de l'agriculture familiale.
Mais j'ai eu beau lire et relire, je n'ai trouvé aucune proposition concrète, chiffrée, pour répondre au constat qui ne date pas d'aujourd'hui, puisque le taux de départ est constant depuis des années. Seulement un slogan ... "il faut lui donner les moyens de se développer"
La fameuse régie foncière, "on allait voir ce qu'on allait voir", de Saint Carlo, on n'en parle plus ...
Hier un accord a été trouvé (à confirmer par les bases) : on devrait "surprimer" les premiers hectares (montant ? nombre d'hectares ?), ce qui, aux dires de la FUJEA, favorisera les exploitations petites et moyennes. Mais comme on travaille dans une enveloppe fermée (en baisse), ce que l'on donne à l'un, on doit le prend à l'autre ... Et souvent, les "grandes structures" ont consenti plus d'investissements ...
Pour répondre à la question "C'est à se demander qui nous nourrira à l'avenir", je constate que la production agricole globale belge et européenne ne diminue pas, sauf pour la viande bovine, pour des raisons déjà exposées. Encore un "lanceur de peurs" !
Quant au bio, je doute très fort que la Wallonie trouve les budgets pour payer les aides auxquelles elle s'est engagée pour encourager cette production pour des raisons idéologiques, si tout le monde devait se "convertir" [NB - belle expression : elle traduit bien que c'est une religion :-))]
C'est probablement pour cela que l'on n'ose pas chiffrer le coût d'un maintien de l'agriculture familiale ... Impayable avec la dette telle qu'elle est. C'est donc plus confortable d'accuser "les décisions politiques prises par ailleurs et qui vont à l'encontre de cette agriculture", en oubliant, comme chaque fois, que nos Ministres sont parties prenantes : ils siègent bien au Conseil européen et ont bien accepté la PAC réformée ...
Trop fac

Le pompier
le 21 Janvier 2014 16h59
Enibob
le 21 Janvier 2014 17h35

Ce montant, c'est la part du 1er pilier pour la période 2014-2020 ... et son utilisation est cadenassée par les règles européennes.
Les EM ont reçu une certaine latitude en termes de "recouplage, d'aides aux petites exploitations par "surprimes" aux premiers hectares (avec un plafond d'hectares), etc ...
Ce "deal" a fait l'objet d'une émission ce midi : bientôt en podcast je suppose www.rtbf.be/lapremiere/emissions/programmes/detail_2-milliards-d-euros-pour-les-agriculteurs-wallons?emissionId=2202&programId=127328 
Pour répondre à votre question, je ferais comme St Carlo : dans les limites de ce qui est possible, j'essayerais de répondre aux vœux des agriculteurs ... représentés par leurs délégués syndicaux.

Envoyer
Fermer

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Quel avenir

par Stechou , le 28 Novembre 2022 15h18

Il serait intéressant de savoir combien on de repreneurs, dans mon cas, dans 3 à 4 ans les laitières auront disparu ( même pour un prix élevé du litre de lait, c\'est mort ), j\'en ai encore pour

Location panneaux coffrage

par Jeune agri , le 23 Novembre 2022 09h47

Une adresse pour de la location et/ou la mise en œuvre de panneaux coffrage (banches) = cadre alu panneau coffrage. Je prévois de renforcer un mur porteur d\'un bâtiment et qui sert également de

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

L\'amidon n\'apporte pas la majorité de l\'énergie d\'un maïs fourrage

par Benoît GEORGES, le 13 Novembre 2022 09h18

L’énergie du maïs fourrage est apportée en proportion variable par l’épi et par l’appareil végétatif (tige et feuilles). En conditions normales de végétation, et au stade 32-33 % MS plan

Les bassines

par Phil.0, le 03 Novembre 2022 09h42

Grosse polémique chez les voisins français concernant les retenues d\'eau pour l\'irrigation. Les groupes extrémistes de gauche y voient une agriculture capitaliste, et les sangs mêlés intégristes

Les plus commentés

    20 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 14 commentaires
  3. SPW
  4. 8 commentaires
  5. Location panneaux coffrage

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 19 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...