Accord de libre échange UE-Canada : bœuf canadien contre fromages européens

par Enibob, le 19 Octobre 2013 09h19
http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/10/18/laccord-de-libre- ...

Même si des aspects techniques et juridiques restent à finaliser, l’UE et le Canada ont conclu ce vendredi un accord de libre-échange. Avant d’arriver à cet accord, européens et canadiens ont négocié pendant quatre ans. Cet accord est censé accroître de 23 % les échanges commerciaux (soit près de 26 milliards d'euros) entre les deux zones.
C’est sur la question des produits laitiers et de l’ouverture du marché européen au bœuf canadien que les deux parties se sont livrées à un bras de fer. Au final, le Canada a accepté de doubler le quota de fromage européen admis sans droits tarifaires (30.000 tonnes par an), en échange d’un plus grand accès au marché européen pour les producteurs de bœuf canadiens. C'est cette concession qui a permis de débloquer le dossier.
De nouvelles perspectives pour les producteurs de fromages européens ... qui fâche les producteurs laitiers du Canada qui craignent qu...

Enibob
le 19 Octobre 2013 10h54

Complément : officieusement, il serait question de 64.960 tonnes de bœuf canadien sans droits d'entrée ... Les chiffres officiels n'ont pas été divulgués par le communiqué.

le pay
le 19 Octobre 2013 13h09

Qu' on m'explique quel est l'intéer d'échanger des produits existants dans deux pays de continents différents ? Ca fait des transports donc des polutions inutiles et ça met la pression sur les producteurs, ça ne rapporte qu'aux exportateurs. Puis on nous demande à nous d'être encore plus durable...

Enibob
le 19 Octobre 2013 15h14

@ le pay
Pourquoi ? Parce que le repli sur soi, les velléités de protectionnisme que vous partagez, qui traduisent la peur de l'avenir, le doute de soi, mais aussi la peur de l'autre, auraient des conséquences multiples pour la prospérité et la capacité d’innovation européennes : compétitivité, nouvelles compétences et innovation ne peuvent émerger du repli sur soi. L’ouverture est également le meilleur moyen d’influer sur l’élaboration des règles mondiales : pour qu'elles soient harmonisées, l’Europe se doit d'être présente et totalement impliquée sur le terrain.
Même si en période d’austérité, il est plus difficile de partager, les appels, comme les vôtres, au repli sur soi (bien dans la ligne marxiste de vos plaidoyers pour un Etat dirigiste) sont totalement contraires à ce dont l’Europe a réellement besoin. La bonne formule, c'est "chacun pour tous",et non "chacun chez soi, concentré sur ce qu'il a, car il a peur de le perdre".
C'est à cette ouverture sur le monde que nous devons notre prospérité, même si certains gagnent plus que d'autres. Certainement pas à vos "solutions", simplistes face aux problèmes complexes, qui datent d'un autre temps !

richard
le 19 Octobre 2013 21h02

avant d'aller foutre la m....de chez les producteurs de lait Canadien avec notre lait subventionnée par les consommateurs européens il faudrait la faire cette Europe
Communiqué APLI Nationale

Europe or not Europe ?



Bientôt seront jugés en appel des éleveurs du Sud-ouest, dont le seul crime est de s’être approvisionné en produits vétérinaires en Espagne, pays voisin et membre de la communauté Européenne.

Déjà condamnés en première instance pour avoir fait jouer la concurrence en achetant les mêmes médicaments que ceux disponibles en France, mais à moitié prix, ces producteurs se voient harcelés pour avoir appliqué la règle de base de l’union européenne : la libre circulation des biens et des personnes.

Cette situation interpelle car elle met en évidence le poids du lobbying en général, en agriculture en particulier.

Parce que nous sommes producteurs de lait, subissant quotidiennement les effets pervers du système, nous dénonçons depuis toujours, ces décideurs de l’ombre, qui manipulent, pressent, asphyxient pour leurs seuls profits.

En agriculture, ils s’appellent coopératives, syndicats, semenciers, vétérinaires…

A l’heure où l’on nous impose la trilogie, libre-échange, marché concurrentiel et libéralisme, comment peut on accepter qu’elle soit louable si elle avantage un PDG ou une holding et condamnable si elle profite à un citoyen de base ?

Y a-t-il, dans ce pays, un homme, un élu, un responsable, un juge peut-être qui aura les « corrones » de redonner sa place au citoyen, dans le seul cadre admissible, la démocratie, évitant ainsi ou la révolution, ou l’extrémisme ?

André Lefranc

Président de l’APLI Nationale


laitier
le 19 Octobre 2013 23h04

qui va y gagner qq ch a cet echange ?
pas le consommateur,
pas le producteur,
juste qq industriels qui feront de l import export!! et qui ont eu le lobbying efficace avec les decideurs politiques !

on devrait echanger qq fonctionnaires ou politiques europeens avec des chinois, indiens, bresiliens etc... bien sur, ils feraient le meme boulot mais seraient payés au tarif de chez eux, vous savez, un peu comme les allemands avec les roumains dans les abattoirs de cochons .....

Européen
le 20 Octobre 2013 03h34

L'accord de libre échange Canada-USA a-t-il changé votre vie ? Et ce nouvel accord n'y changera rien du tout. Payez-vous moins de taxes et d'impôt ? Alors pourquoi s'émoustiller ainsi ?

Tout cela n'est que du spectacle pour faire croire que nous sommes en démocratie, quand ce sont les lobbies qui décident tout.

Ce n'est pas encore signé entre eux ? Il faudrait un référendum et voir combien d'emplois en plus ! Mais cette Europe de fromage n'est que gruyère à l'image d'un Gogol à barrer Ozo. Et pourquoi du boeuf canadien chez nous ? Cela va encore faire des heureux dans le commerce des viandes !
.

Enibob
le 20 Octobre 2013 16h39

@richard
Merci de démontrer le lien entre votre communiqué et le sujet du billet ... vous pourriez peut-être avoir des choses intéressantes à dire pour contribuer à la conversation relative à cet accords de libre échange entre l'UE et le Canada, mais ce commentaire sans aucun rapport ne fait que vous ridiculiser. Tout simplement.
@ laitier et européen
Collection inepte de diarrhée verbale et de resucées de points de discussion fatigués : vos propos sont caractéristiques des fantasmes de pureté et de replis identitaires portés par des couches sociales en déclin, où prévalent la peur des changements, la peur de l'avenir, la peur des autres, la peur de l'étranger, l'incapacité de comprendre le monde d'aujourd'hui, la sénilité intellectuelle et qui et font le lit des nostalgies ou des obscurantismes ...
Faudrait-il donc revenir à l'âge de la pierre pour résoudre les problèmes que rencontrent les exploitations agricoles aujourd'hui ?

GMILK
le 20 Octobre 2013 18h14

@enibob.
Comme le dis "le pay" quelle est l'interêt d' echanger sur des milliers de KM des produits agricole, en frigo en plus alors que chaqu'une des parties peux les produire elles même.
Consommer les produits local, na rien avoir avec l'age de pierre ni la peur de l'avenir et de l'autre comme vous le souligner MAIS du bon sens environemental pour le bien de tout le monde.

Cotisant
le 20 Octobre 2013 18h36

Les droits de douane ne sont pas un sujet vendeur, ils conditionnent le commerce international et peuvent avoir des conséquences à grande échelle sur l'économie. De la ruine de producteurs locaux à leur fortune.
C'est encore le producteur qu'on s poche de part et d'autres en attendant de lire des étiquettes de bœufs canadiens qui sont élevés selon des normes différentes aux autres sans trop de contraintes...

Les canadiens produisent aussi de bons fromages, alors c'est un libre échange de balancement économique qui alimente les intermédiaires et fait baisser les prix à la production .

laitier
le 20 Octobre 2013 21h52

le communiqué de richard est en rapport avec ce billet !
pour celui qui veut le comprendre, ça explique l incoherence des autorités politiques sur certains secteurs !
expliquez nous pourquoi un eleveur français ne pourrait pas acheter de medicaments tout pres de chez lui, en espagne (malgré une ordonnance) alors que des cochons (qui peuvent avoir reçu ces medicaments) espagnols peuvent arriver en charcuterie française (grace a leur prix)

le Pay
le 21 Octobre 2013 11h10

@ Enibob
Ce qui est ridicule ce n'est pas les propos de Richard, ce sont plutôt les propos de l"agrophobe" que vous êtes sur ce site par et pour les agriculteurs. .A liège, Monsieur Barosso nous a dit que la productions laitière se portait très bien... bien sur mais pour qui, pour l'agro industrie ou pour les producteur ?

Le Pay
le 21 Octobre 2013 12h26

@ Enibob
"sénilité intellectuelle" "couches sociales en déclin".
Voilà de beaux adjectifs pour ce qui s'appelle le "BON SENS PAYSAN".
La politique ultra libérale actuelle, c'est la porte ouverte au nationnalisme, aux extrémisme de gauche comme de droite signe d'un malaise et un mécontentement général.
Regardez autour de vous ce qui sa passe: NVA chez nous, Front National en France
montée de l'extrème doite un peu partout en Europe,même le nazisme dans certains pays. Alors nous faire croire malgré tout ça que la mondialisation ça tient la route....

laitier
le 21 Octobre 2013 14h11

UE-Canada : le nouvel accord de libre échange sera-t-il préjudiciable au secteur agricole européen ?

Oui, beaucoup

56.51 %



Oui, un peu

22.60 %



Non, pas vraiment

8.85 %



Non, pas du tout

3.69 %



Ne se prononce pas

8.35 %



Nombre de votants : 407

N.B. : Les résultats d'un sondage en ligne ne sont qu'indicatifs dans la mesure où les internautes qui y participent ne constituent pas forcément un échantillon représentatif des exploitations agricoles françaises.
.




En savoir plus sur www.lafranceagricole.fr/sondages/ue-canada-le-nouvel-accord-de-libre-echange-sera-t-il-prejudiciable-au-secteur-agricole-europeen-78986.html#zFDU6vfpPgy3EX76.99 

Enibob
le 21 Octobre 2013 15h55

Mille regrets mon cher le pay : ce sont les échanges qui créent la prospérité, même si certains perdent plus que d'autres. Il faut voir le résultat global, pas les effets au niveau d'une mini cellule ... Voyez les emplois créés à Bierset grâce aux échanges ! Produire et consommer localement, on a déjà essayé : c’était le Moyen Âge ! Vous ne voulez pas voir qu’une partie considérable des biens et services que nous consommons aujourd'hui ne nous sont devenus accessibles que grâce à la mondialisation. Fermez les frontières et la production de ces biens ne sera pas localisée chez nous mais elle disparaîtra purement et simplement pour la simple et bonne raison que personne n’aura les moyens de se payer ces produits.
Quant à votre commentaire où vous affirmez que je j'abandonnerais "lâchement le débat de fond", mille regrets aussi. Ce que vous appelez "débat de fond", n'est pas autre chose que d'imposer des prix et limiter les libertés individuelles de vos collègues producteurs laitiers y compris en Belgique, membres de coopératives qui ont une vision plutôt qu'un regard bloqué sur le rétroviseur. Et si on a une autre opinion que la vôtre, si on applaudit ceux de vos collègues qui participent à ces développements, on est directement taxé d'insulteur de la profession agricole. J'attends toujours que vous démontriez la supériorité de votre "solution". D'autres, beaucoup plus savants que moi, démontrent que cette approche n'aboutit qu'à préserver les inefficacités et protéger les privilèges. L'histoire a aussi démontré l'ineptie de telles politiques : l'URSS s'est effondrée car elle ne parvenait plus à nourrir sa population avec une telle politique.
Et nombre de commentateurs se complaisent dans des postures agressives, le déni, l'invective ... et aux vociférations des uns répondent les applaudissements des autres. Les mots grossiers, vindicatifs, outranciers, remplacent toute argumentation de fond qui pourrait intelligemment faire progresser le débat. C'est cela la sénilité

Enibob
le 21 Octobre 2013 16h05

Pour en revenir au bon sens paysan, je regrette de vous contredire : le bon sens ce n'est pas, lorsque quelque chose ne fonctionne pas, s’entêter à tout prix en partant du principe que si ça ne fonctionne pas c’est parce qu’on n’a pas suffisamment essayé. Le bon sens, c'est analyser le problème et tenter d’y apporter une solution. Le bon sens, ce n'est pas penser le monde, l’histoire et les hommes en noir et blanc. Le bon sens, c'est accepter que la réalité n’est que nuances de gris. Le bon sens, c'est accepter que le monde a changé ... et que les solutions d'hier ne sont pas celles de demain !

Enibob
le 21 Octobre 2013 17h31

@ laitier
merci pour le copié collé : la prochaine fois essayez vous, si cela ne dépasse pas vos forces, à en faire un résumé ... Vous économiserez de la place pour des idées !
Question : ce résultat n'était-il pas couru d'avance lorsque l'on connait les peurs de l'inconnu et les difficultés de se remettre en question de la profession ? Il y a donc 230 intervenants dont ne connait pas le profil, mais dont vous faites partie probablement, qui pensent que ce sera très préjudiciable ! Très représentatif n'est-ce pas ! M Le Foll, affolé, doit certainement préparer des mesures correctives avec l'argent des contribuables.
Quant aux achats de médicaments en Espagne, cela n'a rien à voir avec un accord de libre échange entre l'UE et la Canada, je regrette. Les problèmes que rencontrent les éleveurs pyrénéens dans ce dossier montrent clairement où l'on arrive lorsque l'Etat se fait le complice de certaines professions en mettant en place des privilèges dignes du Moyen-Âge destinés à les préserver de la concurrence. Je suis tout aussi outré que vous : cela veut dire que les vétos refusent le marché unique pour préserver leurs petits profits avec la bénédiction des pouvoirs publics. Nous avons aussi cela en Belgique : seul un véto peut faire une piqûre ! Privilège qu'ils rappellent lorsque les vaccinations face aux nouvelles maladies sont rendues obligatoires.
Mais entre-nous, n'est ce pas ce que vous aussi vous voulez faire en exigeant de limiter les productions et de voir les prix fixés en dehors du marché pour sauver les inefficacités et protéger vos rentes de situation avec les quotas ?

laitier
le 22 Octobre 2013 10h51
le Pay
le 23 Octobre 2013 13h26

@Enibob
C'est scientifiquement prouvé: l'air que nous respirons est cancérigène. La fonte des glaces s'accentue, le palm détruit les terres arables....
Alors quel doit être la priorité selon vous, le libre échange ou l'avenir de notre planète?
La consommation des produits qui viennnet de l'autre bout du monde ne sont pas d'ordre vital mais d'ordre économique. Ce qui est est moyenageux, Mr Sucellos, c'est le fait d'asservir une majorité pour la prospérité d'une minorité en profitant de la méconnaissance et la désinformation..
"Les mots grossiers, vindicatifs, outranciers," c'est de vous même que vous parlez là ou je me trompe ?

Augustin
le 27 Octobre 2013 08h11

Notre Enibob n'en a que faire de sa descendance s'il en a une...

Sucelos
le 27 Octobre 2013 21h18

Le libre échange ne devrait pas exister. Voyez ce qui se passe avec le Gsm de Merkel qui est sous écoute USA depuis belle lurette .

Enibob
le 28 Octobre 2013 08h34

@ le pay, sucelos (ex sollecus etc ...) et au "nouveau" comique
Il est tellement plus confortable de se baser sur les « on dit » pour aboyer avec la meute …
le capitalisme et la libre-entreprise créent moins d’inégalités que d’autres systèmes et c'est à l'augmentation des échanges que l'on doit notre prospérité ... cela ressort de très nombreuses analyses objectives.
J'attends vos démonstrations du contraire mais vous vous contentez de slogans ...

Enibob
le 28 Octobre 2013 10h13

J'attends toujours, cher le pay, une argumentation en réponse à mon commentaire du 21 octobre dernier. Je ne vois que vos slogans habituels, pas de réflexion ...

Benjy
le 28 Octobre 2013 14h37

Pourquoi nous inventer la durabilité et en même temps nous sortir un libre échange entre continent alors que chacun a ces produits???

Avez vous déja eu connaissance de ces nouvelles mesures qu'est la durabilité ?? belle foutaise, on en aura pas un rond mais des contraintes supplémentaires

Européen
le 28 Octobre 2013 17h43

On devra demander aux chiens renifleurs si les produits venants d'Outre Atlantique sont sains d' hormones de croissance.... Inutile de demander à l'UCI. et à quels tarifs ils vont franchir l'Océan...

Je garde ma confiance durable au chien Milou de Moulinsart...

le Pay
le 29 Octobre 2013 09h23

@sucellos
Vous confondez vérités et slogans. Vous êtes aveuglé par le commerce et l'argent et oubliez les choses essentielles: le respect de l'homme et son envirronement.

Enibob
le 29 Octobre 2013 15h12

Suite
Avec votre vérité à vous, celle que vous voulez imposer au monde entier, celle des restrictions de production, des prix imposés, des entraves au commerce, celle qui veut à tout prix conserver un système qui a fait la preuve de son inefficacité et tuti quanti, vous ne respectez pas les libertés individuelles : vous entendez refuser aux agriculteurs un droit fondamental de chacun, celui de développer pleinement ses talents. Et aussi limiter les choix des consommateurs, tout en exigeant des pouvoirs publics qu'ils préservent vos privilèges avec l'argent confisqué aux consommateurs.
Cela, cher monsieur, c'est une conclusion tirée de vos commentaires et attaques contre ma personne. Pas un slogan.
Signé Enibob, pas Sucellos

Enibob
le 29 Octobre 2013 15h24

Cher Benjy, cet accord ne concerne pas que l'agriculture, bien au contraire ... Relisez les textes et pensez que chez nous, par exemple, l'agriculture c'est moins de 2% des richesses crées par l'activité économique. Pensez vous réellement que cela va peser dans le débat ? Vendre des airbus cela rapporte plus et crée plus d'emplois directs ou indirects que protéger le BB !
et votre coopérative, n'est-elle pas concernée par le commerce international ? Ne pensez vous pas que c'est important pour elle de voir des marchés nouveaux s'ouvrir grâce à la diminution des droits d'entrée et des entraves non tarifaires au commerce ? Qui en sera le bénéficiaire ?
Intéressez vous à ce font Arla et FrieslandCampina, Sodiaal et Fonterra et voyez les retombées pour leurs membres.
Il est important d'être réaliste, de s'intégrer au monde de demain. Pas de vivre avec les solutions d'hier dont le contribuable ne veut plus.

laitier
le 29 Octobre 2013 21h39

wikiagri.fr/articles/et-si-laccord-europe-canada-signait-la-fin-de-la-crise-laitiere-/789 

c est bon, les laitiers peuvent voir le bout du tunnel, la crise est finie, enfin presque ....

Envoyer
Fermer

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...