Partisans de la décroissance, vous allez être à la fête !

par Enibob, le 09 Septembre 2013 14h58
http://www.arte.tv/sites/fr/robin/2013/07/30/trailer-de-sacr ...

L'illustre pourfendeuse de l'agriculture s'attaque à la croissance : images de tempêtes, de tremblements de terre, d’inondations et d’incendies, un message sans ambiguïté : la croissance, c’est l’Apocalypse ! Pour dame Robin, les catastrophes naturelles cela n'existe plus : la croissance est seule responsable !
Vous pouvez contribuer à cette œuvre en souscrivant et par là même faire fructifier les bénéfices de MMR ... ou vous interroger sur l'opinion de ceux qui n'ont pas accès à l'eau potable pour faire la cuisine, ceux pour qui les médicaments sont un luxe inaccessible, ceux qui vivent dans des pays où, souvent, les parents survivent à leurs enfants ...
Bref, un plaidoyer de plus qui s'adresse à la frange de la population qui peut jouir de tous les avantages et privilèges et se payer en plus le luxe de cracher sur le système qui les leur offre ...

par le carolo
le 09 Septembre 2013 19h44

Mon chers Luc, la définition de RICHE, être très RICHE, OU RICHE comme crésus ou comme Albert Frère, pour moi être RICHE c'est se contenter de ce que l'on possède!!!

Enibob
le 09 Septembre 2013 20h34

Donc celui qui n'a rien, qui voit ses enfants mourir faute de soins ne doit pas souhaiter que son gouvernement mène une politique de croissance puisqu'il est riche !
C'est vraiment n'importe quoi !
PS : mais qui donc est ce Luc que vous interpellez ?

Benjy
le 09 Septembre 2013 22h09

on pourrait peut etre leur donner de l'huile de palm, a ce qu'il parrait maintenant c'est une catastrophe alimentaire.
On est riche ici en Belgique, mais on nous fait manger n'importe quoi !!Ensuite on étouffera la nouvelle fraude aux faux papaiers de chevaux mis sur le commerce pour éviter le tolé générale, mais a part ca pour l'instant tt va bien...

Faudra peut etre pour nourrir la population mondial, que les petits fermiers Belges et d'ailleur travail encore plus pour vendre pas cher des produits agricole pour la population mondial... dans la majeur partie des pays ou la population a peine a survivre, il y a a la base une poignée de personne qui se font graisser la jambe pour ramasser les aides ou de l'argent envoyé pour aider le peuple dans la misère. la corruption est un fléau. Le plus beau est de leur montrer comment cultiver dans leur pays, ca évitera la fraude et la corruption, et ca donnera de la liquidité dans le pays et fera remonter le PIB.
Comment voulez vous alimenter un peuple qui meur de faim quand l'état dans lequel ils se trouvent ne font pas le nécéssaire pour ravitailler leur peuple via des moyens de locomotion pour leur apporetr cette nourriture.??

Noël
le 10 Septembre 2013 05h36

@ Emile,

La croissance, c'est le capitalisme....démesuré

www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/08/la-croissance-sans-fin_3473098_3234.html 

Enibob
le 10 Septembre 2013 10h17

@ Benjy
L'huile de palme, c'est hors sujet du billet, mais d'actualité ...
Comme je sais que vous êtes un homme soucieux de bien cerner les problèmes, soucieux de bien s'informer et de ne pas se faire laver le cerveau par les escrologistes et autres créateurs de peurs, je vous recommande les lectures suivantes :
- www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2010/science/huile-de-palme-et-idees-recues 
- www.revue-ocl.fr/archives/sommaire.phtml?cle_parution=3447 
Cela remet les choses en perspectives ... les africains pour qui c'est la seule source de matière grasse ne paraissent pas souffrir d’infarctus à un niveau plus élevé que nous !
N'oubliez pas : "Rien n'est poison, tout est poison: seule la dose fait le poison" (Paracelse, 1493-1541)

jeune agri
le 10 Septembre 2013 12h37

merde à la fin!! ce n'est pas parce que l'on ne croit pas à la croissance, au capitalisme et autres idées dans le genre que forcément nous pensons à la décroissance. nous avons beaucoup de moyens non-utilisés et souvent mal gérés parce que le fric, le pognon, ... appelez le comme vous le voulez est le premier souci de notre race humaine.

@enibob
dire qu'en décausant la croissance, on fait du tort aux gens qui n'ont pas les mêmes accès aux commodités que nous est une abération. Aprenons d'abord à nous maitriser avant d'aller apprendre à d'autres comment il faut vivre.

vos propos me bouleversent !

bobine
le 10 Septembre 2013 14h47

jeune agri, le seul et unique but de cet individu est de provoquer
ne pas réagir est la meilleure solution

Enibob
le 10 Septembre 2013 15h50

Cher jeune agri,
ceux qui veulent "apprendre à vivre à d'autres", ce sont justement ces donneurs de leçons qui se sont autoproclamés "sauveurs de la planète". Ce sont eux qui s'efforcent de créer la peur dans les esprits de la population pour forcer les politiques à agir dans le sens qu'ils ont décrété comme étant la bonne voie : décroissance, ne plus manger de viande, pas d'OGM, pas de pesticides, etc ...
Le problème, c'est que ce n'est pas parce que 200 millions d'européens aisés changeront éventuellement leur mode de vie parce qu'ils ont les moyens que les 4 milliards d'asiatiques, de sud américains et d'africains qui espèrent de meilleurs conditions de vie vont arrêter leur développement pour leur faire plaisir ! Et cela, je regrette, ils ne le comprennent pas, obsédés par leur nombrilisme.
Et en attendant, les premiers qui payent, ce sont les agriculteurs obligés de se soumettre à des normes édictées pour répondre à leurs préoccupations car ce sont ceux qui crient le plus fort qui sont écoutés, que ce soit par les politiciens ou la grande distribution. Et cela, vous ne semblez pas encore l'avoir compris.

Européen
le 10 Septembre 2013 17h43

Hurler sur le site, c'est bien comme pour votre dernière strophe. Certains agriculteurs agissent et ont compris depuis longtemps que nous sommes les pigeons du système européen. Comment feriez-vous pour vous faire comprendre auprès des politiques, auprès de la grande distribution et auprès des lobbies européens ?
Vous avez des idées ? On vous écoute...
Comment sauver notre agriculture et notre élevage qui se meurt ?

Enibob
le 10 Septembre 2013 19h03

Cher Européen,
En général, lorsque l'on se rend compte que quelque chose ne marche pas, deux attitudes sont possibles : la première consiste à analyser le problème et tenter d’y apporter une solution. La seconde consiste à s’entêter, en partant du principe que si ça ne fonctionne pas, c’est parce qu’on n’a pas suffisamment essayé. A l'instar de l’écologie politique appliquée, c’est bien évidemment cette seconde attitude qui est choisie avec obstination par certains commentateurs de ce site ...
Pour répondre à votre question, notre Ministre, St Carlo D, a dévoilé son plan : consultez le ...
La distribution s'inscrit pleinement dans la tendance "Des produits locaux près de chez vous" (www.lalibre.be/economie/actualite/consommer-local-une-tendance-post-crise-51f0bab63570ebbf8dfe7e1c)  qui est supportée par St Carlo D avec l'argent des contribuables : inscrivez-vous dans ce processus ...
Mais si vous voulez faire de la production de masse afin d'alimenter l'agro-industrie qui bénéficie d'un pôle du plan Marshall2.vert et est en concurrence avec d'autres (mondialisation oblige), débrouillez-vous, innovez en termes de méthodes de gestion afin de privilégier les aspects économiques plutôt que les performances techniques et constituez un groupement de producteurs sur base de la réglementation PAC, à condition que la RW mette une législation en place ...

Super Paysan
le 11 Septembre 2013 14h40

@ enibob

Ce ne serait pas vous qui essayer de donner des leçons de métrise d'exploitation ou méthode??
Cher Européen,
En général, lorsque l'on se rend compte que quelque chose ne marche pas, deux attitudes sont possibles : la première consiste à analyser le problème et tenter d’y apporter une solution. La seconde consiste à s’entêter, en partant du principe que si ça ne fonctionne pas, c’est parce qu’on n’a pas suffisamment essayé.

Et vous avez vous déja essayé qq chose sur le terrain plutot que assi derrière votre pc?? Si oui était ce avec votre argent ou celui des contribuables, donc sans risque majeur pour vous??

tirelipimpon
le 11 Septembre 2013 16h21

J'ajouterais une troisième attitude,celle de laisser tomber et de passer à autre chose.

Noël
le 12 Septembre 2013 17h40

La solution 3 est très révélatrice et encore une fois, Enibob est à contre courant....

www.dhnet.be/actu/economie/plus-d-un-millier-de-fermes-ont-disparu-en-un-an-5230405e357008cdb6e3fb5b#.UjKq2Hc9hZU.facebook 

Enibob
le 12 Septembre 2013 18h00

@ tirelipimpon et Noël
"laisser tomber et de passer à autre chose", ne serait-ce pas une application de la l'approche "analyser le problème et tenter d’y apporter une solution", la conclusion de l'analyse étant de cesser ?
A moins que dans l'esprit de M Noël, il y a quelque part un grand complot pour faire disparaître les fermes !
@ Super Paysan (autre pseudo de Benjy)
Comme vous êtes un champion des analyses, on attend vos solutions ... mais je pense plutôt que votre réaction agressive vient du fait que vous vous êtes bien reconnu dans l'attitude "si ça ne fonctionne pas, c’est parce qu’on n’a pas suffisamment essayé" ... et de rendre responsable le reste du monde !

Super Paysan
le 12 Septembre 2013 22h20

Super Paysan, c'est super paysan et pas Benjy, faut pas meler les pinceaux! Mais je salue Benjy au passage qui a toujours des texte bien tapé en mon avis !!

Je vous répondrai que vous donnez vous des conseils, mais pour ce qui est d'une conduite d'une ferme, pfttt rien nada........ Normal vous donnez des leçons derrière votre écran d'ordinateur! Je vais répondre a votre question cher Enibob, prenont le cas des gens qui ont faim, comme vous le soulignez dans un autre commentaire, si il crève de faim, c est parce qu'ils n'ont pas essayé assez de trouver a manger.(la réponse va dans la même débilité de vos questions) Mr moreau caché sous le pseudo d'Enibob.

Super Paysan
le 12 Septembre 2013 22h23

Vous n'avez toujours pas répondu a la simple question si vous avez vous déja essayé qq chose sur le terrain plutot que assi derrière votre pc?? Si oui était ce avec votre argent ou celui des contribuables, donc sans risque majeur pour vous??
Mais dire aux autres comment faire ca vous êtes champion!

Enibob
le 12 Septembre 2013 22h59

M Benjy, ne vous cachez pas ainsi : vous vous trahissez avec la répétition des mêmes slogans : "et vous qu'est ce que vous faites ? est-ce que vous savez gérer une ferme ? etc ... " Aussi, votre refus de prendre en considération les analyses d'experts, des recommandations générales de gestion à adapter à chaque entreprise : c'est votre attitude depuis des années, mais jamais vous ne proposez une solution de gestion ! Vous seul savez ce qui est bien et si cela ne fonctionne pas, c'est de la faute aux autres.
Ne connaissant pas votre situation, je serais bien en peine de vous dire comment faire et donc je m'abstiens, connaissant votre susceptibilité et votre agressivité ! J'ai répondu à M Européen qui demandait comment sauver notre agriculture. Je me suis contenté de vous recommander la lecture d'articles relatifs à l'huile de palme. Point.
Par ailleurs, j'ai relevé le fait que ceux qui aspirent à une autre vie seront sourds aux appels de décroissance. Point.
Ne connaissant pas ma situation, mon passé, mon présent, mon métier, mes réalisations, de quel droit me jugez-vous ?

Martin
le 13 Septembre 2013 06h18

Carlo Di Antonio essaye de trouver quelques solutions pour sauver par le local et la bonne alimentation...Un certain Emilbob le nargue régulièrement sur ce site comme il fait avec les autres agriculteurs en passant par plusieurs pseudos anticléricaux....

Il vaut mieux racheter L'avenir avec les deniers des citoyens sans passer par la case départ, celle de la démocratie. C'est le propre du libéralisme de La bande à Laruelle et de son chef de cabinet dans l'affaire Tectéo

Abstenez-vous à l'avenir de vos propos un peu trop lubrifiés à l'huile de palme ...
Mon âne mange les chardons....

Enibob
le 13 Septembre 2013 09h13

Petit rappel M Hi Han : les "quelques solutions pour sauver par le local et la bonne alimentation" de St Carlo D ne s'adressent qu'à moins de 50% de la production agricole wallonne ...
Avez-vous, comme grand expert critique qui confond un requin socialiste et une Ministre dite libérale, "quelques solutions" pour le reste de la production ? Peut-être en lisant dans les crottes de votre âne à défaut de marc de café ! LOL

Benjy
le 13 Septembre 2013 10h42

@ Enibob

Vous faites erreur, je ne prends plus autant de temps pour répondre sur ce forum. Mais il est vrai que je suis assez d'accord av super paysan sur un point, donner des conseil est tj facile, mais donner des conseil en connaissant la pratique et en la vivant est totalement différent.
Exemple, un nutritioniste calcul une ration performante et l'envoi au client-> c'est ce que vous donnez comme image Enibob, alors que cette ration ne fonctionne pas dans la ferme car une vache est du vivant. Alors ce même nutritioniste prends alors la peine de venir dans cette exploitation et essaye de comprendre pq ca marche pas en pratique et seulement alors il adapte pour essayer autre chose en espérant que celà fonctionne. Voilà souvent ce qu'il se passe en agriculture et pas de se cacher comme dit super paysan derrière son écran. Je le penses aussi, alors de grace arreter un peu vos conseils si simple a la base, comme "il suffit de" ou "vous n'avez pas fait le tour du problème pour trouver d'autres piste" la VRAI personne de terrain qui vous li rit grassement qq fois. Car ces gens là EUX sont confronté à la RéALITé de terrain qui est TOTALEMENT différent de se qui se passe derrière un écran. Je vous invite à mettre votre théorie en pratique je vous l'avais déjà dit il y a qq mois ou années je sais plus lors d'un débat sur se site. Sur ce j'ai autre chose a faire que de répondre à vos commentaires...

Martin
le 13 Septembre 2013 16h34

Vous critiquez le CDH, et les Socios, vous bannissez les Ecolos. Le reste de la production wallonne est donc aux mains des bleus...mais que font-ils de nos sains produits wallons ?

C'est mieux de vendre aux Chinois, aux Russes et alors le bénéfice est pour le trader...
On a vu avec les banques et c'est encore nous qui payons leurs spéculations..financières sur les produits de bases. Merci. Quand allons exporter les crottes d'ânes séchées ?


bobine
le 13 Septembre 2013 19h56

trop drole, l'homo spaiens au multiple pseudos qui pointe quelqu'un qui aurait peut-être plusieurs pseudos... ou l'hopital qui se fout de la charité

Super Paysan
le 13 Septembre 2013 21h16

Hé hé hé, pauvre Benjy, non, non Enibob c'est pas Benjy mais bien moi super paysan, mais tu peux m'appeler super ca sera suffisant ;-)

Enibob appelé plus souvent Mr Moreau :-))))

tirelipimpon
le 13 Septembre 2013 22h46

ou l'individu anonyme sans profession qui a le droit de juger les fermiers ( relisez l'article sur Sodiaal: le commentaire du 5aout 2013 et sur 2 pages ) mais qui interdit aux éleveurs de le juger. Quelle belle façon de voir la liberté et l'égalité des droits !!! C'est vrai que ne représentons qu'1 % de la population, mais cela ne vous donne pas, enibob, le droit de dégrader systématiquement nos personnes.
D'ailleurs ce détail qui m'avait choqué et qui en dit long sur votre vision de notre profession; la cabine climatisée. Toutes les voitures en sont équipées aujourd'hui et les consommateurs trouvent cela normal, mais qu'un agriculteur se le permette pour travailler, c'est trop, puisqu'il vit grace à vos impots.

par lecarolo
le 14 Septembre 2013 09h27

@ Luc; je vous conseil de prendre la place de directeurs de laiterie au sud du Hainaut ( 200 producteurs ) car si les paysans ne sont pas tous amnésique vous risquer de perdre votre emplois actuelle, 30000 emplois perdu en Belgique en 10 ans en agriculture c'est pire que Caterpillard Arcellors Mittal, et tous a en 10 ans ( pendant les deux mandat de votre employeuse)et a la laiteries cooferme vous aller vivre la ré aliter des contrat votre dada .

Casino
le 14 Septembre 2013 11h54

Avec le lait des pachis, c'est dommage mais c'est la décroissance....faute à qui ?

Le pompier
le 14 Septembre 2013 12h59

@ super paysan

C'est pas normal que le diesel soit aussi cher avec notre colza produit ..., c'est la taxe
Il vaut mieux rouler au gaz comme le fait Enibob, car bientôt il ne saura plus faire son choix avec son véhicule à essence, ou au mazout ou avec son ennemi Nollet qui l'invite vers l'électricité..

C'est de quel côté la décroissance ? J'attends une réponse ferme de la part du directeur!

Enibob
le 14 Septembre 2013 18h34

M Tirelipimpon, savez-vous ce qu'est le second degré ?
Sachez que les contribuables, ces critiques, ils les font au premier degré ! C'est ce que je rappelais car je ne les prends pas à mon compte.
Mais comme les signaux de la société civile, tout comme ceux du marché, vous vous en contrefoutez royalement, c'est normal que vous réagissiez ainsi et que vous voulez vous faire passer pour une victime. C'est votre problème, pas le mien.
J'ai le plus profond respect pour les véritables fermiers, ceux qui travaillent dur, qui essayent de satisfaire leurs clients. J'essaye de fournir des infos, vous, vous les rejetez parce que je n'applaudis pas quand vous réclamez l'intervention de l'Etat, parce que je ne partage pas la doxa des milieux conservateurs imprégnés de marxisme. Ce qui vous indispose,
c'est que pour moi le libre échange est toujours optimal et le protectionnisme toujours mauvais, que la libéralisation des échanges implique un accroissement très fort de richesses pour l’ensemble de la communauté, même si certains y perdent,
c'est que je considère que la libéralisation des échanges est un progrès technique, permettant de mieux utiliser les ressources disponibles,
c'est que je rappelle que l’expérience historique a établi que c’est la redistribution autoritaire des revenus et la fixation de prix qui détruisent sûrement mais inéluctablement le secteur productif.
J'attends, au delà de vos imprécations, des arguments qui vont démontrer que le système que vous voulez est meilleur pour l'ensemble de la collectivité. Bonne chance !

jim
le 14 Septembre 2013 18h38

enibob, trop tard gros malin, tu t'es grillé tout seul comme un grand, tu es tout sauf crédible... un conseil change (encore) de pseudo

Super Paysan
le 14 Septembre 2013 19h00

Essaye Super Enibob ???

Super Paysan
le 14 Septembre 2013 19h02

Ou Super Mr Moreau??

Enibob
le 14 Septembre 2013 20h54

Merci pour vos recommandations chers spécialistes. Elles sont très intelligentes et font avancer le débat autour du film "Sacrée croissance !"
Le jour où les normes vous seront imposées par les autoproclamés sauveurs de la planète, le jour où la moitié des consommateurs ne voudra plus de votre viande, vous ferez encore les supermalins.
Vous serez peut-être contents de voir votre lait partir en Chine ou en Afrique et pouvoir continuer à gagner votre vie ou alors dépêchez vous à vous convertir à la production de fèves pour assurer la nourriture de tous ceux qui suivront les préceptes des "veggies" et autres promoteurs du pur végétalisme.
C'est cela la décroissance que veulent nous imposer ceux qui ont décidé que l'Homme était le principal responsable des problèmes de la planète et qu'il faut le punir. Mais bon, les signaux sociétaux ne vous concernent pas, c'est vrai ! Vous vivez dans un autre monde et vous êtes persuadés que c'est le monde qui doit s'adapter à vous, qu'il faut chercher dans le monde d'hier les solutions pour affronter un monde de demain qui est radicalement différent ... C'est évidemmant comme cela qu'on progresse !
Allez, bon vent à vous tous !
LOL

tirelipimpon
le 14 Septembre 2013 22h23

Pourquoi oubliez vous d'insulter les vétérinaires qui soignent les bovins et qui seront bien plus concernéspar la décroissance.Ils pourront toujours se reconvertir dans les soins pour petits animaux. Insultez les firmes d'aliments, les conseillers nutritionnistes, les bouchers qui travaillent dans les abattoirs, les constructeurs d'étable, les marchands de bestiaux, ....

Je vous fait part d'un commentaire lu sur un autre forum et qui vous correspond bien, Enibob

"Quand comprendrez-vous, que par delà les idées économiques, politiques, scientifiques, le libéralisme c'est aussi la liberté. La liberté d'avoir un point de vue différent du vôtre, d'en débattre en bonne intelligence, sans insulte, avec ouverture d'esprit, et tolérance ? Sans cette liberté d'opinion, cette capacité d'accepter l'autre et ses idées, le totalitarisme n'est pas loin, quelle que soit le courant de pensée derrière lequel il se cache."

Super Paysan
le 14 Septembre 2013 23h10

arrete il va encore t'appeler Mr pin pon, ou martin pour l'ane en faisant hi han, mais que vois je?? Lui aussi il hennit vous trouvez pas dans son Pseudo??? ENI BOB :))))))

Allé soit pas faché c est juste une blague a deux balles :)))))))

Martin
le 15 Septembre 2013 11h06

Hi Han a henni adieu....@dieu à ENI

Nénibob
le 15 Septembre 2013 16h15

Néni fait pas ca

bobine
le 16 Septembre 2013 18h14

@tirelipimpon
excellent le lien sur agoravox :-)
"...Le troll n’est, en fait, qu’un anonyme frustré, voulant à tout prix de faire entendre. Il pollue donc les forums, simplement pour avoir l’impression d’exister..."

Nénibob
le 16 Septembre 2013 20h15

Néni bobine, en fait tu parles de qui??

Enibob
le 16 Septembre 2013 20h28

Whaow !!!
L'autodérision que vous affichez témoigne d'une belle évolution de votre part à moins que ...
Je pense que vous avez dû faire partie de l'échantillon des chercheurs en psychologie de Grenoble qui ont obtenu le prix IG Nobel dans leur domaine de recherche ...
A chacun sa façon d'exister ... :-)))

tirelipimpon
le 17 Septembre 2013 11h51

Vous confirmez

Nénibob
le 17 Septembre 2013 12h51

Néni enibob moi je suis pas chercheur :-))))

Et vous, vous imposez vos idées c'est votre façon d'exister? On peut retourner la question!?

tirelipimpon
le 18 Septembre 2013 12h21

Et la FAO ? aussi passée dans le camp des prédiseurs d'apocalypse ? parce qu'elle ne pousse pas à produire plus mais à gaspiller moins. Pendant que vous étiez à Grenoble, vous avez raté le rapport de la FAO, le voici
www.fao.org/news/story/fr/item/196268/icode/ 

Enibob
le 18 Septembre 2013 16h53

Sur quels faits vous basez vous cher moralisateur ? Sachez que ce problème ne date pas d'aujourd'hui et qu'il est surtout important dans les PVD. Vous aurez certainement lu comme moi que 54% des pertes se produisent "en amont", c'est-à-dire durant les phases de production et de manutention et stockage après-récolte qui sont de la responsabilité des producteurs, souvent parce qu'ils manquent cruellement de moyens (silos, frigos, installations de séchage, produits de protection ...) et/ou de connaissances.
Je vous rappellerai quand même, sans vouloir vous donner de leçons, que cette même FAO a aussi publié un rapport où il est clairement démontré que pour nourrir une population de 9,2 milliards en 2050, l'agriculture devra augmenter sa production alimentaire de 70%, voire la doubler, malgré la diminution de la quantité de terre arable par habitant, la baisse continue des gains de rendements agricoles, la pression croissante sur les services écosystémiques et les effets du changement climatique. et que le premier de ses objectifs stratégiques est l'intensification durable de la production agricole ...
La FAO joue son rôle et, surtout, propose des solutions : voyez le guide que vous pouvez consulter par le lien situé au 5ème paragraphe du chapitre "En voici les principales conclusions". Ce n'est pas le cas de la dame Robin qui ne vise qu'à développer la peur chez les consommateurs avec la complicité de certains médias qui voient par là un moyen d'augmenter leur audience ...

figaro
le 19 Septembre 2013 11h13

C'est un petit peu résumé de dire que les pertes en amonts sont dû uniquement à un manque des moyens ou de savoir faire des producteurs, la plus grande perte vient du calibrage ou "catégorisation" des produits frais, où les produits hors catégorie ou calibre sont éjectés de la chaîne, car refusé par les grandes surfaces, elles même soutenues par des lois idiotes empêchant de commercialisé certains de ces produits. Lobby or not lobby.

Enibob
le 19 Septembre 2013 22h19

Madame Figaro, le monde est vaste et ne se limite pas au Condroz. Les pertes "en amont" se passent surtout dans les PVD où les producteurs manquent de moyen et où les infrastructures de stockage sont souvent insuffisantes. C'est ce qu'il ressort du rapport de la FAO.
N'oubliez pas que la FAO travaille surtout dans ces pays ... et les recommandations du guide s'adressent principalement à ces régions.

figaro
le 20 Septembre 2013 15h27

Enibob : Ne soyez pas aussi réducteur avec tout le monde, je proviens du Condroz,, je vis en Famenne, j'ai travaillé un peu partout en Belgique et même en France en tant que responsable à différents niveaux de pouvoir dans différentes entreprises, dont la grandes distributions (deux enseignes). Mes grands parents paternelles ont vécu plus de trente ans du côté de Tongres donc dans les régions de la pommes et de la poires, je pense donc pouvoir parler avec mon expérience professionnelle et personnelle.
Comme vous n'êtes, à première vue, sur ce site que pour jouer les "boutes en trains" et que vous n'avez même pas le courage de vous présenter et que vous préférez rester cacher sous un pseudo, je vous convie à soit vous présenter pour que l'on puisse se fier à votre science du vécu ou à aller jouer sur un autre site.
Bien que je pense que les modérateurs des autres sites, où il est obligatoire de se présenter, ne vous laisserons pas longtemps actif.

Enibob
le 20 Septembre 2013 17h02

Comme vous le demandez poliment, malgré votre jugement à première vue définitif sur les billets que je poste, je vais me présenter.
Ingénieur en agronomie.
Longue carrière dans la consultance à l'international après avoir dirigé divers projets et sociétés.
Actuellement retiré des affaires, je m'occupe de mon jardin et suis l'actualité agricole, les marchés des produits de base, les politiques agricoles des principaux acteurs internationaux (UE, USA, Brésil, Chine, Argentine, Australie, Nouvelle-Zélande).
L'agriculture est aujourd'hui au carrefour de grands défis : climatique, énergétique, alimentaire et un de mes sujets de préoccupation est comment assurer l'approvisionnement alimentaire des hommes et des femmes qui peuplent cette planète et qui vont la peupler.
Je suis d'avis que le repli sur soi n'offre comme seule perspective que le nationalisme et je suis partisan d'une économie ouverte : l'économie est d'abord et avant tout une activité humaine, résultant des choix de chacun, une activité soumise à tous les aléas, et aussi aux coups de chance. Et l'agriculture, même si elle présente des caractéristiques uniques vu la finalité de sa production, est une activité économique. A ce titre, elle repose sur la capacité de faire des choix et de prendre des décisions : on ne produit pas pour produire, mais pour répondre aux besoins des hommes.

Enibob
le 20 Septembre 2013 17h26

Suite
Ce qui dérange nombre de commentateurs, c'est que je suis d'avis que l'intervention étatique, le protectionnisme, la manipulation des taux de changes et des prix ne sont pas une bonne chose et qu'il est impossible de régler rationnellement la question du juste revenu de chacun en dehors du marché. La richesse ne se répartit pas en se consommant (keynésianisme) ou en se redistribuant (socialisme) mais en produisant (investissement des entreprises). Par le jeu de la compétition économique, il faut conquérir des consommateurs (qui sont libres d’acheter ou non vos produits) ce qui implique de créer de la valeur.
Je ne pense pas qu’on puisse parler d’UNE agriculture mais de plusieurs agricultures. Je ne pense pas non plus qu’il y ait un système de pensée ou un modèle de production meilleur qu’un autre : une même finalité peut être atteinte par des voies différentes selon les conditions géographiques et les conditions sociales et économiques de l'exploitation agricole. Malheureusement, je dois constater, avec d'autres analystes, que la PAC, par la grâce de son système de prix garantis et d'assurance de commercialisation a eu pour conséquence que nos fermiers ont adopté comme critère de réussite la performance technique et non l'efficacité financière. En outre, les évolutions politiques (répondre aux signaux des marchés) et sociétales (verdissement, bien-être animal, avec leurs conséquences sur leur façon de développer leur business semblent leur être étrangères, ce qui provoque manifestement un rejet lorsqu'on en parle. Cette incompréhension du monde d'aujourd'hui se traduit par la peur des changements, la peur de l'avenir, la peur des autres, la peur de l'étranger ...

Enibob
le 20 Septembre 2013 17h27

Conclusion
Je pense donc, tout comme vous, même si mes grands parents n'ont pas vécu dans le Limbourg (ils étaient carolos), pouvoir parler avec mon expérience tant professionnelle que personnelle et exprimer ma perception des choses, étayée par diverses études. Mais vous conviendrez sans doute avec moi que ceux, nombreux sur ce site, qui s'arrogent le droit de donner des leçons de tolérance, d’ouverture et de démocratie ne tolèrent ni la contradiction, ni la liberté d’expression et n'apportent jamais d'arguments, préférant slogans et attaques personnelles.

figaro
le 20 Septembre 2013 19h10

Félicitation pour votre présentation, enfin nous savons qui vous êtes.
Je suis clairement anti PAC comme l'était la majorité des agriculteurs à l'époque de sa création, il ne s'agit que d'une laisse sur laquelle le monde politique tire pour dresser l'agriculteur et maintenir la société nourrie à suffisance dans un état proche du coma.
Les rois de France ont eu la tête coupée car le peuple avait faim, nos politiciens actuels ne feront pas la même erreur.
Malheureusement, cette "aide" ou "prime" existe sous d'autres formes et noms dans quasi tout les pays du monde. La paperasserie et bureaucratie débile et inutile que cela engendre est hallucinante et anti-productive.
Mais si l'on peut attaquer la PAC, on peut attaquer tout les systèmes d'aides financières, car l'économie actuelle ne sait vivre sans. Tout est galvaudé, pourri diront certains.
Quand à savoir si l'on saura nourrir tout le monde, j'avoue que cela me laisse dans une certaines indifférences, non que la détresse humaine ne m'atteigne pas, mais je n'en suis pas responsable et je ne me sens pas investie de la mission "héroïque" de devenir "super farmer" produisant industriellement un produit sans goût et sans grande valeur alimentaire.
Mes parents m'ont appris que dans la vie il faut travailler, réfléchir et avancer et parfois regarder le passé pour en tirer les leçons pour le futur.
Nous sommes revenus à une ferme qui tourne en autosuffisance, le choix du bio se serait fait avec ou sans aides, car ce que nous cherchons surtout à produire c'est une viande qui a du goût et qui fasse plaisir à ceux qui la consomme.
Le plaisir de travailler dans sa ferme, parce que l'on a un retour positif et enthousiaste de la part des clients, et que l'on consomme soi-même sa production, cela n'a pas de prix.
Même si la rentabilité de la ferme est bonne à très bonne comparée à celle de la région.... et nous ne sommes qu'au début du processus, j'espère qu'une fois la machine bien lancée la rentabilité augmentera encore un peu.

Enibob
le 21 Septembre 2013 18h13

Merci pour vos félicitations.
Me souvenant de votre position malthusienne, votre indifférence en ce qui concerne l'approvisionnement alimentaire de l'humanité. Mais vous êtes bien entendu libre de mener votre vie comme vous l'entendez et je ne porte aucun jugement. Votre satisfaction en rapport avec votre rentabilité, qui dénote par rapport aux commentaires habituels, fait plaisir à voir et je ne peux que vous souhaiter bon vent.
Je ne pense pas que l'on s'adressera à vous pour produire de quoi alimenter les milliards d'hommes et de femmes qui s'ajouteront à la population actuelle. Soyez rassurée. Si ce défi m'intéresse, c'est parce que la question de la capacité de notre planète à nourrir 9 milliards d’hommes est éminemment complexe et ne peut être traitée que par une approche multidisciplinaire, à la fois technique, économique, sociologique, écologique et surtout politique. Il faudra non musellement augmenter massivement la production en jouant à la fois sur les leviers technique et financier, ce qui implique un renforcement très important de la coopération internationale. Un autre aspect concerne la répartition de la nourriture qui est très inégale (dans nos contrées riches, on consomme plus de 3.700 kcal/j et 90 g de protéines alors que les pauvres arrivent à peine à 2.500 kcal et 30 g). Ceci s'explique par des difficultés d’accès aux ressources productives ou aux aliments. De plus, les pays les plus pauvres, qui n’ont déjà pas de potentiel agricole, ne disposent généralement pas d’argent pour importer. Restent, enfin, les problèmes d’organisation et d’institutions dans ces pays, où le droit n’existe pas, et l’absence ou la défaillance du cadre institutionnel régissant l’accès aux ressources. Dans les années 60, par la Révolution Verte, on avait résolu une partie du problème, à grands renforts d’engrais et de pesticides. Ce modèle, si l'on se place d'un point de vue écologique et économique n'est pas soutenable, ne serait-ce que parce que le prix des engrais va

Enibob
le 21 Septembre 2013 18h47

Suite
C'est dans ce contexte que se pose la question de la façon dont on pourra augmenter la production de façon massive. C'est vraiment un sujet passionnant tant les défis sont vastes et variés, l’aliment constituant véritablement la base de la sécurité physique et psychologique et, donc, de la stabilité politique, à la fois nationale et internationale. Un très grand investissement dans la recherche, la recherche-développement et dans la formation, pour augmenter les rendements, et pour concevoir et diffuser des systèmes de production agricole compatibles avec la préservation des écosystèmes et robustes face aux changements climatiques,, particulièrement pour les zones arides et semi-arides est vital. Et les cultures OGM auront certainement un grand rôle à jouer pour ces agricultures très sous productives. Et aussi la nécessité de renforcer les cadres institutionnel et organisationnel de ces pays, en particulier résoudre le problème de l’accès à la terre et mettre en œuvre des politiques de réduction de la pauvreté.
Je peux comprendre que cela puisse se situer à des milliers de lieues des préoccupation quotidiennes, surtout lorsque le mot "mondialisation" est associé au diable. Mais je suis d'avis que cela nous concerne tous. Je me souviens de Senghor, répondant à un journaliste au sujet de l'émigration des africains vers l'Europe "un papillon est toujours attiré par la lumière" et "on ne retient pas l'eau de la mer dans ses mains".
En ces périodes difficiles, de crises à répétitions, où les politiques ont tendance à simplifier en cherchant à séduire plutôt que convaincre, le sentiment de risquer de perdre un certain nombre d’avantages, les incertitudes liées à une situation économique tendue, favorisent le repli sur soi, la défense de ses intérêts personnels ou corporatistes. Et le populisme n'est jamais loin dans ces circonstances.

figaro
le 21 Septembre 2013 20h06

Je pense que l'avenir sera toujours plus difficile, malheureusement pour tout le monde car la mondialisation ne sert que les grosses entreprises. Et produire plus en Europe où le prix de vente est déjà au plus bas puisque l'on produit de trop.... Exporter notre production dans les produits pauvres alimentairement parlant, ne fait qu'achever de tuer les agriculteurs autochtones.
Dans un monde idéal, chaque pays laisserait la terre à ses paysans pour qu'ils puissent produire à prix correct pour tout le monde de quoi nourrir sa propre population. Mais cela ne se fera sans doute jamais, l'argent est là pour pourrir tout....
J'ai des amis dans les ONG et chaque fois que l'on discutent avec eux ont se rends compte de l'incapacité de pouvoir résorbé la misère du monde.
Il y a les gens du dessus qui décide pour ceux du dessous.
Quand j'entends les âneries de nos politiciens pour l'instant, ont se rends compte qu'ils sont tellement sûr de notre bêtises, qu'ils peuvent raconter tout et son contraire dans la même semaine sans que cela ne choque personne.
Vivement que l'on adopte une loi imposant aux politiciens d'avoir travaillé un minimum
d'année dans le secteur privé avant d'avoir droit à se présenter aux élections et surtout une lois qui limite leurs mandats à 3 ans maximum non renouvelable. C'est le cas dans certains pays et cela marche très bien.

Enibob
le 21 Septembre 2013 20h24

Vous dites "chaque pays laisserait la terre à ses paysans pour qu'ils puissent produire à prix correct pour tout le monde de quoi nourrir sa propre population"
Sauf que certains pays n’ont ni terre, ni eau en suffisance. C’est le cas de la zone sahélienne ou de l’Algérie, voire de l'Egypte ou de la Chine. Il n’est pas possible d’envisager l’autosuffisance alimentaire dans ces pays, qui vont devoir importer des biens alimentaires.
La Chine exportait du maïs mais vu la demande pour alimenter ses élevages, elle est devenue importatrice et cela ne fait que commencer ...
Le mieux que peuvent faire les politiciens et l'Etat, c'est de ne pas s'occuper de l'économie ... on aboutit alors au "capitalisme de copinage".

Envoyer
Fermer

La viande de nos élevages mise à l\'honneur à Faimes

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 17h06

Un événement organisé à la Ferme Laruelle à Faimes : découverte de l\'élevage, dégustation de produits locaux, débat animé par Léonard Théron,... Reportage de RTC Télé Liège avec Manu La

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. Les circuits courts : une filière encore rentable?
  4. 6 commentaires
  5. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )