Le secteur bio voit la vie en vert

par bobine, le 05 Juin 2013 10h00
http://trends.levif.be/economie/actualite/entreprises/le-sec ...

La consommation des produits bio augmente.
La production de ces produits augmente.
Le nombre de producteurs bio augmente également.

Enibob
le 05 Juin 2013 11h58

Et le budget des aides explose ... car sans aides, le bio est mort

Sollecus
le 05 Juin 2013 18h10

Les consommateurs sont de plus en plus sceptiques sur la malbouffe emballée et vendue à prix d'or dans les supermarchés sous étiquette illisible ... ils voient rouges.
Enibob est probablement daltonien car il faut aider les producteurs qui travaillent sans relâche pour notre bonne santé...

Enibob
le 05 Juin 2013 21h05

Comme ceux qui ont envoyé au cimetière 53 citoyens en condamné 800 autres à la dialyse pour le restant de leurs jours pour avoir fait confiance au bio ?
Ou comme ceux qui ont fourni des farines de sarrasin avec du datura et qui ont envoyé à l'hôpital ceux qui avaient eu le malheur d'acheter ces farines bio ?
Ou comme ceux qui ont livré des poulets bio périmés à certaines crèches de Paris ?
Ou comme ceux qui s'approvisionnent en fourrages couverts par des faux certificats et profitent des primes et prix plus élevés ?
C'est la conséquence de la pensée correcte selon laquelle tout ce qui est bio est forcément bon !

Enibob
le 05 Juin 2013 21h11

J'ai oublié de vous donner les références : www.presseurop.eu/fr/content/article/3795041-l-ere-des-bio-mafias 
Bonne lecture : il y a une série de liens en bas de l'article. Edifiant !

Enibob
le 05 Juin 2013 21h40

Conclusion : avec le bio tout est dans l’étiquette … du produit … et, bien entendu, dans la tête du bobo consommateur.
Les producteurs/vendeurs de bio ne font qu’exploiter des ressorts connus et éprouvés. C’est du marketing et pas autre chose. Un client aime être rassuré dans son achat. Et si en plus on réussit à le persuader à grands renforts de communiqués que c’est bon pour sa santé, alors il accepte de payer plus cher : pour lui ça justifie le surcoût.

Agro
le 05 Juin 2013 22h35

Un produit certifié bio est simplement un produit certifié sans composant de synthèse et 100 % à base de nitrate organique aussi appelé humus. Les règles d'hygiène de production sont les même pour tous.

Enibob
le 06 Juin 2013 09h36

D'accord avec vous M Agro sur la nature des produits bio. Cela n'empêche pas les fraudes ni les accidents ni les actions opportunistes.
Mais vous êtes muet, tout comme le journaliste relayé par notre troll-expert, sur le fait que les subsides distribués par le politique pour cette activité économique est en réalité une dette publique cachée : c'est un système non viable qui endette les consommateurs et les générations futures.
On a vu ce que cela a donné avec le photovoltaïque : quand l'idéologie, la même qui supporte le bio, fait fi des réalités économiques, cela n'efface pas la facture finale.
Ce n'est pas l’État ou les hommes politiques qui financent les partis politiques, les syndicats, les associations, les entreprises subventionnées et les aides à l'agriculture qui vous permettent de vivre surtout pour le bio, mais les contribuables belges et européens. Ce n'est pas l’État ou les hommes politiques qui devront rembourser la dette, mais les contribuables belges et européens.

Sollecus
le 06 Juin 2013 10h10

C'est pour cela que les taxes augmentent...Donc il faut aussi taxer ce qui vient de l'étranger sans frontières car certains produits bio emballés (avec un long parcourt carbone) sont aussi douteux. Rien de tel que des produits bio locaux et frais.
Quant à la dette publique existante depuis longtemps, ce n'est pas notre secteur bio qui l'a fait grimper. Il faut voir le volume et le coût que les mutuelles doivent supporter dans les médicaments. Ordonnances médicales bien remplies pour le cholestérol durable, par exemple. Conséquences désastreuses des personnes qui ont mangé des crasses vendues dans les paquets surgelés venant d'ailleurs...

Cotisant
le 06 Juin 2013 16h26

www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130601_00318231 

Combien avez-vous de subsides pour votre production industrielle ...? Qui investit pour l'emploi et qui après délocalise !

tirelipimpon
le 07 Juin 2013 11h05

Par contre, votre raisonnement est complètement faux, enibob.Vous voudriez faire croire que c'est l'alimentation industrielle conventionnelle qui permet l'augmentation de l'espérance de vie. Et pourquoi pas la télévision et l'internet.En effet, à l'époque où on mourrait à 50 ans, il n'y avait pas encore la télévision et plus les gens auront de télés chez eux, plus ils vivront longtemps. Plus les pesticides sont employés, plus les gens vivent longtemps, c'est donc que les pesticides augmentent l'espérance de vie. Bientot, on les prendra en apéro. Un soupçon de betanal au lieu d'un porto, et on deviendra bicentenaire.
Vous semblez oublier volontairement les progrès de la médecine et les cotisations sociales, les mutuelles pour que TOUS puissent en profiter et pas SEULEMENT LES PLUS RICHES.

bobine
le 07 Juin 2013 19h56

tirelipimpon, merci pour cette bonne tranche de rire... et de pertinence. Excellent :-)

le wallon
le 07 Juin 2013 22h41

Ce sont les abus qui sont néfastes pour la santé !

Pour ma part je suis pour une agriculture entre celle industrielle et celle biologique .
En utilisant des produits phyto par si mo ni et de même pour les engrais chimique, vous ne ferez pas du tord à la santé et ni à la terre !

Personnellement je connais deux personnes dont une dans la famille qui ont attrapé un cancer . Pour ces personnes consommaient exclusivement de la nourriture bio . Allez comprendre .......

Les gens se foutent en tête que consommer bio est la solution miracle pour avoir une bonne santé . A côté de ça, certains admirateurs du bio fument un paquet de cigarette par jour .

Un autre point très important ; un agri . qui se lance dans le bio, dans la majorité des cas c'est pour les primes, rien d'autres !!!!!
On supprime, combien de bio restera t'il ?????


La semaine aura été excellente pour faire du bon préfané . Ce qui m'étonne, c'est la quantité du fourrage qu'il y avait . Sur 25 ha, j'ai fais 380 ballots de 500 kg . il y aura encore les foins d'ici la fin du mois .

Le paradis
le 08 Juin 2013 18h32

Je connais plusieurs agriculteurs qui sont morts suite à la pulvérisation . Mettre un masque, c'est obligatoire et bientôt un diplôme pour des gens qui vendent les produits .. Le docteur et le service anti-poisson ne doivent pas passer si tu emploies les bidons sans tête de morts.
La cigarette tue, c'est marqué sur le paquet et pourtant les jeunes et les femmes en fument . Tout ce qui est bio de nos cultures proches est bon pour la santé et la prime incite à cultiver dans ce sens -là . Le reste, c'est le marché des experts magouilleurs agro-alimentaires. Comme Enibob et sa clique de la filière industrielle qui boustent le producteur à tjs plus de rendement pour le bénéfice des exportateurs... à bas prix mondiaux

josepha
le 08 Juin 2013 18h35

a enibob
je croit que tu est un jaloux

Le paradis
le 09 Juin 2013 07h40

Le prix de l'Européen de l'année a été attribué pour le MR à Guy Verhofstadt, pour les verts à Daniel Cohn-Bendit et pourquoi pas aussi à Enibob pour sa filière lait industrielle.....

fr.euronews.com/2013/06/07/le-prix-de-l-europeen-de-l-annee/ 

bioman
le 11 Juin 2013 11h57

Enibob, tu es né comme ça ou c'est les désespoirs de ta vie qui t'on rendu comme ça ?
Heureusement que de plus en plus de citoyens prennent conscience de ce qui se passe, temps pis pour les autres mais dommage pour notre humanité....

Le paradis
le 11 Juin 2013 16h42

Il est en période d'examens, après toutes les tuiles qui lui tombe dessus et en plus, les inondations sur la route .... Il doit être noyé de tous ces hommages européens.
Lui qui disait que sans aides, le bio était mort ...
Il va falloir l'aider à remonter la pente avant le suicide...
Seul contre tous . Un peu de pitié pour ce directeur.

Envoyer
Fermer

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Quel avenir

par Stechou , le 28 Novembre 2022 15h18

Il serait intéressant de savoir combien on de repreneurs, dans mon cas, dans 3 à 4 ans les laitières auront disparu ( même pour un prix élevé du litre de lait, c\'est mort ), j\'en ai encore pour

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

L\'application Fumier - Pour gérer l\'enregistrement du stockage des engrais de ferme

par LEON, le 09 Novembre 2022 14h12

Aujourd\'hui je vous parle de l\'application FUMIER. Très pratique si vous stockez vos fumier au champs car vous devez alors enregistrer cela dans un cahier. Avec LEON, enregistrez vos tas simplement.

Systèmes d\'élevage, où (w)allons-nous?

par Benoît GEORGES, le 09 Novembre 2022 08h14

Polyculture-élevage, autonomie, innovations et outils, bien-être animal… Si l\'élevage bovin vous tient à cœur, une journée qui s’annonce riche en échanges se tiendra ce jeudi 10/11 à Libram

Les bassines

par Phil.0, le 03 Novembre 2022 09h42

Grosse polémique chez les voisins français concernant les retenues d\'eau pour l\'irrigation. Les groupes extrémistes de gauche y voient une agriculture capitaliste, et les sangs mêlés intégristes

Les plus commentés

    19 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 14 commentaires
  3. SPW
  4. 8 commentaires
  5. Location panneaux coffrage

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 19 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...