Semences venant de la récolte précédente ?

par Prophète, le 26 Avril 2013 16h34

Je ne comprends pas bien ce profit à venir concernant les semences de blé que j'ai achetées chères l'année passée et que je devrais signaler au détenteur du droit où à son mandataire afin de le rétribuer d'une redevance....
On peut faire la même chose avec le ray-grass, les légumes , les fleurs et pourquoi pas les semences d'insémination....

Noël
le 26 Avril 2013 17h26

Encore un profit exagéré, les semences d'origine sont devenues trop chères, voyez le maïs, c'est du commerce et on vous donne aussi le cadeau avec ...

bobine
le 26 Avril 2013 19h32

d'où l'intérêt des variétés à pollinisation libre

trayeur pn
le 26 Avril 2013 20h01

je n'ai pas bien compris non plus on doit déclarer via un site les semences que l'on a gardées de la moisson 2012 et fait trier pour les semis d'automne . C'est notre propre récolte et il faut encore payer ??

Enibob
le 27 Avril 2013 20h24

En général, les hybrides assurent de meilleures performances économiques que les variétés que notre spécialiste bobine défend. Pourquoi ? parce que les secondes sont des cultivars hétérogènes, résultant d'une culture à pollinisation croisée livrée à la pollinisation libre durant la production de semences, par opposition aux premières où le croisement est contrôlé et pour lequel on bénéficie d'un effet hétérosis. C'est cette performance économique qui en assure le succès, tout comme celui des OGM là où les agriculteurs ont la liberté de choix que l'on refuse dans notre belle région.
Mais, si au nom de principes religieux, un producteur refuse de payer les redevances liées aux droits d'obtention et préfère d'autres variétés, pourquoi pas. Mais encore faut-il que le négoce les accepte, car le principe est toujours le même : on ne produit pas pour produire, mais pour satisfaire ses clients ...
Si vous suivez l'actualité, vous devez savoir que la sélection est une priorité pour trouver des variétés qui assureront la production malgré les changements climatiques et/ou dans le cadre d'une agriculture plus économe en intrants. Et les sélectionneurs, il faut les payer, tout comme les chercheurs qui font avancer la lutte contre les maladies en développant de nouvelles molécules. Et ces chercheurs, ce n'est pas l'Etat qui les finance, car il a abandonné ce domaine et l'a laissé aux sociétés semencières.

Bawet
le 27 Avril 2013 20h56

@ sucellos
plus de 3000 ans d'agriculture et de selection -) gratuit
50 ans de selection et recherche industriel -) payant
pour, qu'a terme controler tous le marché et faire disparaitre des variétés régionale( je ne pense pas qu'a la belgique)

bobine
le 27 Avril 2013 21h49

"En général, les hybrides assurent de meilleures performances économiques que les variétés que notre spécialiste bobine défend. Pourquoi ?"
Parce qu'on y associe bcp d'intrants, engrais, pesticides...
Alors qu'avec les variétés à pollinisation libre en agro-écologie, on diminue fortement l'usage de ces intrants. Donc c'est pas grave si le rendement est un peu moindre. C'est une autre approche. La FAO recommande l'usage de ces variétés dans tous ces programmes de développement ou soutien agricole.

bobine
le 27 Avril 2013 22h14

Beaucoup de centres de recherche agronomiques, de dimension internationale, comme IITA, ICRISAT, CYMMIT, CIRAD, etc., ont des brouettes de programmes sur les variétés à pollinisation libre. Elles sont reconnues. Mais voilà: l'usage massif de ces variétés par les agriculteurs irait à l'encontre du business des semenciers notamment.

bobine
le 27 Avril 2013 22h22

et avant que eni s'emballe, ce sont des gens très ouverts, aussi avec les ogm ;-)

JM Moreau
le 28 Avril 2013 20h42

Je connais bien les centres internationaux. Dans une autre vie, j'en assurais le suivi pour le gouvernement belge et faisais les propositions d'octroi de fonds de la coopération belge aux centres. De nombreux programmes associant les universités belges et ces centres étaient et sont toujours menés. Le CGIAR a même reçu le prix Roi Baudouin pour le développement.
Je pense, M ou Mme bobine, que vous confondez "pollinisation libre" et "libre disposition" des variétés et des gènes ("traits" en anglais) développés par ces centres qui fonctionnent quasi uniquement avec des fonds publics ou des fonds des grandes fondations privées telles que Ford et Rockefeller qui sont d'ailleurs à la base de la fondation des premiers centres.
Oui, vous confondez, car vous semblez ignorer que Norman Borlaug, qui fut prix Nobel de la paix en 1970, a collaboré étroitement avec le CIMMYT, que vous citez, pour développer les variétés de blé qui ont permis la fameuse "révolution verte", laquelle a permis de doubler la production indienne et a sauvé de la famine des millions de pakistanais dans les années 60. C'est le système tellement critiqué par les partisans de la décroissance ...
Et si vous avez quelques notions de sélection, en maïs par exemple, vous verrez, en consultant le site du CIMMYT, que ce sont des hybrides qui font l'objet de leurs travaux. Pas des populations synthétiques.

JM Moreau
le 28 Avril 2013 21h00

Suite
Et les divers centres ne se désintéressent pas de la biotechnologie, soyez-en certain : bananes plantain, manioc, autres tubercules, maïs, font l'objet de recherches intensives pour développer des résistances aux diverses maladies et attaques parasitaires ainsi qu'à la sécheresse.
Par ailleurs, je pense que vous faites erreur en disant que ce n'est tout compte fait pas si grave si les rendements baissent ... Je me demande si, finalement et malgré vos dénégations, vous n'êtes pas en train de d'essayer de nous vendre la décroissance à la Pierre Rhabi !
N'oubliez pas que la population croît, que prochainement les 2/3 de l'humanité habitera en ville, que les terres arables se feront plus rares, de même que l'eau, et que l'énergie coûte plus cher, avec en plus des modifications du climat. Confronté à cela, permettez-moi de penser, au contraire, qu'il faut AUGMENTER les rendements. Il en va de notre survie ... Ou alors, vous avez un truc pour augmenter la production totale avec des rendements moindres sur moins de terres.
C'est d'ailleurs à augmenter les rendements (génétique, systèmes de production, marchés, ...) que s'attellent les divers centres du CGIAR afin de contribuer à assurer la sécurité alimentaire des populations des pays pauvres.

bobine
le 29 Avril 2013 09h44

Je ne confonds rien du tout et je maintiens que les variétés à pollinisation libre (OPV) sont bien recommandée par la FAO et de nombreuses ONG de développement ou de réhabilitation agricole. Des projet s'intégrant dans le réseau CGIAR étudient également ces variétés et leurs intérêts. Exemple: dtma.cimmyt.org/index.php/varieties/dt-maize-varieties 

bobine
le 29 Avril 2013 09h48

Ces centres (CGIAR) s'intéressent aux biotechnologies en général, hybrides, OGM, ET aussi aux OPV.

bobine
le 29 Avril 2013 11h58

le lien concerne une série de variétés de maïs tolérant à la sécheresse: une bonne moitié sont des OPV

bobine
le 29 Avril 2013 19h56

JM Moreau, le CGIAR que vous semblez respecter promotionne, aussi, des OPV pour des variétés de maïs résistant à la sécheresse, par exemple, et c'est juste un exemple. Auriez-vous la courtoisie de reconnaitre que vous vous trompez en disant que ce réseau travaille exclusivement avec des hybrides?

bobine
le 29 Avril 2013 20h07

je pers mon temps sur ce site... bye, bye et bonne chance à tous les agriculteurs qui le fréquente, et caca boudin aux non agriculteurs qui se l'approprient.


BEETS
le 01 Mai 2013 13h42

Les semences certifiées on ne nous les donne pas, on nous les vend et très cher, je ne vois pas pourquoi on devrait les payer 2 fois, quand on vend notre blé on ne nous paie pas 2 fois, une fois pour la marchandise, et 1 fois pour pouvoir continuer à vivre

JM Moreau
le 01 Mai 2013 20h40

J’aime bien la perception des échanges par certain ici : ceux qui sont d’accord avec lui sont des copains, les autres ne valent rien. Manichéisme à l’état pur, degré zéro de la réflexion, indignation à géométrie variable en fonction d'une lecture à sens unique des commentaires basée sur des a-priori et un étiquetage définitif des personnes, affirmations péremptoires basées sur une lecture superficielle !!
Pour résumé : la médiocrité !
On ne perd donc rien.
Bon vent !

bobine
le 03 Mai 2013 20h38

JM, vous ne répondez pas à mon interpellation... mais je n'en attendais pas moins de vous. Ciao

bobine
le 03 Mai 2013 20h48

et je rappelle que la FAO, entre autres exemples, recommande l'usage de variétés OPV (open pollinated varieties ou variétés à pollinisation libre) dans ses programmes de développement, et que le CGIAR promotionne également des brouettes de ces variétés (à potentiels productifs très élévés pour des conditions de productions très restrictives...)
Mais sinon d'après JM c'est de la m.... super crédible, bravo :-))))

bobine
le 03 Mai 2013 21h16

Agriculteurs posez-vous la question : hybride ou OPV ? Si vous vous posez cette question vous êtes à la racine du problème.

Obelix
le 04 Mai 2013 01h31

Quel problème??

En maïs, je n' ai que des hybrides!!
En betterave aussi, des hybrides, qui on permis de sélectionner des betteraves mono germe ...se qui m'à empêcher de connaître les joies d'aller à la rasette des journées entières dans les betteraves....
En colza, le choix est vaste, mais les hybrides sont maintenant les plus utilisé .... Tout cela choisi par les agriculteurs... Quel problèmes?
En céréale à paille, les hybrides sont aussi présent, et ici leurs marché ne décolle pas... Aussi par choix des agriculteurs !!!!!!! Parce que les hybrides n'apporte pas ici de gain suffisant par rapport au lignée .

Comme mes collègues, je choisi des variétés qui ont des caractéristiques ( rendement,qualité,résistance aux maladies.....) qui me permettront d'avoir le meilleur gain possible sur mes parcelles...

JM Moreau
le 04 Mai 2013 21h22

M Obelix explique simplement la motivation de tout agriculteur dans le monde, et ce depuis que l'agriculture existe : chacun essaye d'avoir "le meilleur gain possible" sur ses parcelles. C'est ce qui explique d'ailleurs le succès des variétés OGM, malgré le fait que la semence coûte plus cher et le peu de succès des blés hybrides, apparus depuis 1995 (250.000 ha en Europe en 2012).
Proposer des variétés qui "produisent moins, mais ce n'est pas grave" ne peut fonctionner que si l'on prouve que le profit obtenu en bout de campagne est, au minimum, équivalent. Et cela notre spécialiste donneur de leçons "qui quittait le site mais qui ne peut s’empêcher de déverser son fiel", ne le prouve pas, préférant rester dans l'idéologie et les slogans.
En outre, je n'ai JAMAIS dit que cultiver des variétés OPV était de la m... : je défends la liberté de choix de chacun de façn constante et je sais, en me basant sur mon expérience, que dans les pays dont s'occupe la FAO (j'ai été en charge des programmes FAO co-financés par la Belgique, j'ai été responsable de projets de développement en Afrique) c'est à dire les pays en voie de développement et non la Belgique, une grande partie des fermiers n'a pas les moyens de s'offrir des semences hybrides et donc, des variétés dont ils peuvent garder une partie de leur production pour resemer sont le mieux indiquées. Idem pour les centres regroupés sous la bannière du CGIAR (dont je me suis aussi occupé pour la Belgique) : leurs recherches sont principalement destinées aux agricultures des PVD et non à celles de nos pays. Je rappelle que nombre de cultures dans ces pays n'intéressent nullement les grandes sociétés semencières, les fermiers n'ayant aucun moyen d'acheter leurs semences ou leurs boutures.

JM Morteau
le 04 Mai 2013 21h32

Suite
Notre troll-expert fait une soupe avec les messages de la FAO qui ne s'adressent pas aux fermiers des pays développés : son idéologie l'entraîne à vouloir imposer ce système non adapté à nos conditions et lorsqu'on lui demande d'expliquer comment, avec moins de terres et des rendements plus faibles, on pourra nourrir une population en croissance et avec d'autres demandes, il est bien incapable de répondre, préférant dénigrer, selon sa bonne habitude, celui qui lui pose la question.
Ce qui le dérange, c'est la liberté. Il s'octroie le droit de donner des leçons de tolérance, d’ouverture et de démocratie mais il ne tolère ni la contradiction, ni la liberté d’expression. Il n'admet pas que l'agriculture repose sur la capacité de faire des choix et de prendre des décisions. Il ignore donc que la réduction du champ des libertés des producteurs et des incitations à prendre des décisions affecte nécessairement la dynamique économique des exploitations.
Un conseil M le troll-expert : achetez une pelle et creusez. A défaut de comprendre la nature du sol, vous pourrez enfouir votre tête pour faire l'autruche confortablement !

tirelipimpon
le 05 Mai 2013 19h28

La Liberté .....alors pourquoi Mr Bowman se retrouve t-il contre Monsanto devant les tribunaux ? por avoir choisi sa liberté ?
Je ne veux pas juger du bien fondé des ogm, je veux juste signaler cette atteinte à la liberté.

www.terre-net.fr/forum-agricole/?g=posts&t=259983 

et si cet article était vrai ???? combien ??? achèterait des semences ogm pour "avoir la paix " ??? d'où l'autre possibilité du nombre croissant des agri cultivant les ogm

Sollecus
le 06 Mai 2013 16h43

Si vous creusez le sol et que vous avez des vers de terre en quantité, inutile de mettre du sable pour les oeufs d'autruches.....

rustine
le 09 Mai 2013 19h24
bobine
le 10 Mai 2013 18h00

La cirrhose est proche JM, ta mauvaise foi t'emportera. Leeeeonnn, Leeeeeonnn, ne reviens pas on n'a pas les même à la maison

bobine
le 10 Mai 2013 19h17

Obelix, j'ai dit : posez-vous la question. Toi tu te l'es posée et tu as répondu selon ton opinion. Chapeau. Que chacun fasse de même en connaissance de cause : des OPV sont très productifs et très rentables, en fonction des situations. Rentabilité n'est pas forcément toujours égal à l'usage d'hybride (ou d'OGM) comme la pensée unique essaie de le faire croire.

Obelix
le 11 Mai 2013 13h30

Ton opinion c'est d'être contre la recherche, le progrès, contre Monsanto............

Il n'est pas question d'opinion !!! Il est question de choix !!! Suivant ce qui est à notre disposition au niveau semence....
Comme N'importe quel entrepreneur,je décide de ce qui me permettra d'assurer l'avenir de mon entreprise......

Enibob
le 11 Mai 2013 20h11

Notre troll bobine est probablement endoctriné malgré lui, à l'insu de son plein gré, pour reprendre les termes d'un humoriste célèbre ! Faut-il le critiquer ? Non, on ne peut que le plaindre de sa méconnaissance pratique de la Nature, du B.A BA de la conduite d'une exploitation, des principes de sélection variétale, du déni quant au fait que la réussite est une question de volonté, de persévérance, d'observations, de réflexions, d'adaptations ...
Les théories l'aveuglent et manifestement, plus il s'accroche à ses slogans par conviction idéologique, plus ses capacités de discernement et la qualité de sa réflexion sont altérées. Le résultat : il bastonne les idées reçues politiquement correctes sur l'agriculture, il balance des concepts farfelus fondés sur des cas particuliers pour justifier la remise en cause du système actuel qui est censé apporter ruine et maladie ...
Il ne faut pas perdre espoir M Obelix : même les trains ont fini par traverser nos campagne malgré les anti-tout.

bobine
le 11 Mai 2013 20h33

Obélix. Tu ne m'as pas compris. C'est ton choix et c'est très bien. Pour faire un choix il faut être informé, et tu l'es. Je ne suis pas contre la recherche ni le progrès. Je suis par contre pour la liberté de choix.

bobine
le 11 Mai 2013 21h02

... oui les hybrides ont de meilleurs rendements... à conditions de leur amener leur lots d'intrants, ce qui est rarement faisable en production vivrière de subsistance... c'est n'importe quoi votre commentaire

bobine
le 11 Mai 2013 21h08

et puisque vous parler d'Afrique (que je connais parfaitement bien, surtout les systèmes de production en zones rurales, pas de bol), les hybrides sont ok à condition d'avoir les moyens d'en racheter l'année suivante, ce qui est rarement le cas en production vivrière de subsistance... D'où l'avantage des OPV dans ce cas, entre autre exemple...
Si on revient chez nous, les OPV signifie la liberté. Et moi qui croyait que vous étiez un libéral comme moi... :-)

bobine
le 11 Mai 2013 21h17

Ecoutez eni, arrêtez de m'em.erdez voulez vous. Le CGIAR, (dont fait partie, une toute petite partie, le CYMMIT) developpe des variétés OPV très rentables que vous le vouliez ou non. Renseignez-vous, et soignez votre ignorance dans ce domaine. J'ai bossé dans ce réseau... Vos commentaires sont parfaitement ridicules.

Enibob
le 11 Mai 2013 21h23

bobine, le retour ! Clap épisode 2.

bobine
le 11 Mai 2013 21h38

sur le fond c'est vide, cher contradicteur, comme d'habitude

tirelipimpon
le 11 Mai 2013 22h53

Milton Friedman évoque la manière dont les multinationales, les requins s'enrichissent aujourdhui, a voir, surtout à partir de 8 min
www.youtube.com/watch?v=1RMjNDyoPu8 

" Les requins d"aujourdh'ui gagnent leur argent en envoyant la police " Ca, c'est bien la méthode monsanto
" La question cruciale est de savoir si les requins se controlent mutuellement ou si un requin peut en aider un autre aux frais du citoyen"

www.7sur7.be/7s7/fr/2765/Environnement/article/detail/1603693/2013/03/26/Monsanto-et-DuPont-mettent-fin-a-leur-contentieux-sur-le-soja-OGM.dhtml 

Obelix
le 12 Mai 2013 06h17

Que quelqu'un défende ses brevets, quoi de plus normal !!! Il y a des procès tous les jour, et dans de nombreux domaines.........

Personne n,est obliger d'acheter un produit protéger par un brevet .... Semences ou autres....

Les semences OGM sont donc très intéressante, puisque certains prenne le risque de se retrouver au tribunal..... Plutôt que de produire eux même leur semences...

super Paysan
le 12 Mai 2013 21h37

A voilà A.T qui est de retour, heu je voulais dire Obélix

bobine
le 23 Mai 2013 19h15

Je n'ai pas de baguette magique mais je sais que quoi que je dise, sur la forme ou sur le fond, vous monterez au créneau pour discréditer ce que j'essaie d'expliquer, quitte à isoler un élément de son contexte. Bref, du terrorisme intellectuel. C'est grotesque.

Envoyer
Fermer

Visite de terrain 4/07 : élevage de porcs en plein air et découpe à la ferme à Fosse (Trois-Ponts)

par Benoît GEORGES, le 04 Juillet 2022 09h47

???? Ingénieurs agronomes de formation, après quelques années de travail en tant que salariés, Céline et Bernard ont choisi de revenir à la terre afin d\'élever des porcs dans le respect du bien

Nouveaux passeports bovins

par PINPIN, le 27 Juin 2022 21h34

je viens de recevoir mes premiers nouveaux passeports bovins Quelle surprise en les découvrant Les anciens étaient en papier épais ,résistant aux manipulations et aux tâches Les nouveaux sont en

Le LAIT de la Baraque - Reportage de Waldorado

par Benoît GEORGES, le 27 Juin 2022 03h19

Direction Lierneux pour découvrir ce qui se cache derrière le LAIT de la Baraque Fraiture ! Un projet collectif mené par 8 fermes laitières au travers de la Coopérative : Pur Ardenne. Grace à el

#150ans du CRA-W - #Innover avec José Wavreille

par Benoît GEORGES, le 26 Juin 2022 10h26

[Vidéo] Les 12 travaux du Centre wallon de Recherches agronomiques, fil conducteur des 150 ans du CRA-W. #Innover avec José Wavreille. youtu.be/AjRQGFsRBHo  ????Innover, oui, mais à travers q

Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut

par Benoît GEORGES, le 20 Juin 2022 08h44

La province de Hainaut a remis récemment ses prix récompensant le meilleur beurre au lait cru sur son territoire. Parmi les 21 participants hainuyers, deux élevages de la Wallonie picarde se sont h

SONDAGE du Centre de Michamps

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 18h24

Répondez via le lien : forms.gle/W6xPRGp7ZiVQo9Je6  Le Centre de Michamps (Bastogne) met en place différents essais sur ses propres parcelles mais aussi directement chez des agriculteurs. Ce qu

Les plus commentés

    22 commentaires
  1. Nouveaux passeports bovins
  2. 19 commentaires
  3. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  4. 8 commentaires
  5. Pulpes?

Les plus aimé

    24 j'aimes
  1. par Résistant : Ce sont juste des communistes qui ont pris le pouvoir sur nos biens privés.... Obéis ou crève c'es...
  2. 20 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 18 j'aimes
  5. par Polémique: Comme naisseur, j'aurais voulu une case sur les nouveaux passeports qui me permette de refuser que m...