Le traumatisme vécu et partagé par tout les producteurs laitiers

par Benjy, le 05 Mars 2013 22h35

Bonjour,

Je me présente Emmanuel REDUREAU . Je suis associé avec Lionel BOCQUIER depuis 16 ans . Nous élevons 65 laitières , pour produire 450 000 L de lait et 800 m2 de volaille . Mais pour combien de temps ?

Rappelons le contexte : sur le bassin de production Poitou-Charente-Vendée(départements :16,17,79,85,86,87) 65% du volume de lait est produit par la Vendée les Deux-Sèvres . Mais pour combien de temps encore ?
Pour le lait livré du 01/08/2012 au 31/12/2012 , à livraisons équivalentes nous avons perçu 8000 euros de recette en moins que l'année précédente . Dans le même temps pour la même quantité de concentré nous avons une augmentation des charges de 4600 euros. Le calcul est arithmétique 8000 4600 = 12600 euros de perte pour 6 mois !

En novembre nos laiteries nous ont rappelé que les marchés étaient porteurs pour des volumes supplémentaires accompagnés de prix . Il n'en est rien aujourd'h...

la galère
le 06 Mars 2013 12h46

oui pareil ici ...........je ne sais plus quoi inventer pour mettre les deux bouts ensemble........c'est la vraie réalité vraiment vraie...

Cricri
le 06 Mars 2013 13h06

Tout à fait pareil...

fromageon
le 06 Mars 2013 14h02

on est tous dans la même galère et ce n'est pas faute de faire attention aux dépenses que du contraire
mais on nous impose toujours des augmentations dans tous les domaines
alors que nous sommes producteurs del'essentiel vital le lait et la viande
bien sur tout est dénigré
cela nous rend dingue

observateur
le 06 Mars 2013 16h31

le wallon n'est plus là pour trouver la solution!!!

broutard grognon
le 06 Mars 2013 16h54

et encore!en France,le lait est paye plus cher qu'ici.Voici seulement que leur prix baisse alors que la Belgique a le record du prix paye le plus bas,qu'on etait content d'avoir une petite augmentation,et qu'on est deja au prix plafond avant une future baisse!Attendez 2014 ca va etre l'hecatombe dans les producteurs:aussi bien les politiques que les laiteries n'en ont rien a foutre.mais suis je bete!evidemment, c'est nous qui ne savons pas gerer ni calculer!!!

PA25
le 06 Mars 2013 17h30

Evidement que ca va etre l hecatombe, ceux qui pourront encore s en sortir, sont ceux qui ont investit dans la terre, et qui on eu de la chance de vendre des terrains à batir si et là,
Pour les petits laitiers, en dessas de 500000 l, si il n ont pas la clientele directe pour écouler un peu de lait cru fromage beurre yaourt maquée, et bien se sera fini .

007
le 06 Mars 2013 17h55

Le lait viendrai-t-il de la Nouvelle-Zélande pour fournir certaines grosses industries alimentaires belges et européennes .....? Sur les étiquettes des produits finis sera -t-il indiqué lait de N-Z..

Benjy
le 06 Mars 2013 20h40

Vous inquiétez pas ils auront encore besoin de nous, mais à quel prix??? c'est toute la question...

le wallon
le 06 Mars 2013 22h11

Benjy

une petite faute dans ton titre !!!!

Les agri. qui se sont fait prendre à conduire au lisier sur sol gelé, eux aussi ils vont perdre de l'argent !!!!
Et vous ne dites rien contre tous ces emmerdeurs de première à venir contrôler lorsque vous travaillez !!!

Une petite anecdote, vécu il y a une quinzaine de jours :
un collègue voulait absolument faire conduire son fumier par l'entreprise . Comme certains ETA ne veulent plus prendre aucun risque, mon collègue est venu me trouver . Etant un peu j'en foute envers tous ces hommes qui nous mènent par le bout du nez, j'ai pris l'initiative de l'aider et d'épandre son fumier sur 35 ha !
Avec l'aide de mes deux fils, mes deux tracteurs, le CVX 140 avec un chargeur et le MX 135, ils ont commencé à épandre le fumier à 19 h30 et ils ont épandu durant toute la nuit d'un vendredi à samedi . Cette nuit n'avait pas été choisi au hasard car il annonçait assez bien de neige . Ils ont eu fini le travail le lendemain à 7 h du matin . .Tout le fumier de mon collègue avait été épandu et recouvert le lendemain par 10 cm de neige .
L'oiseau volant de la région wallone est passé la semaine qui suivit et rien ne c'est produit .
MDR !!!! Ah j'en rie encore de tous ces cons !!!

Pour le prix du lait, il n'y a a pas beaucoup de solution !!
C'est à vous de voir !

En passant, le prix de base pour février chez Walhorn sera de 30 cents !

André l'ami
le 07 Mars 2013 03h08

Cà doit lui coûter cher ce travail de nuit fait par toute cette entreprise familiale...Mais quand c'est en noir, il vaut mieux que la neige recouvre pour conserver les bons effluents épandus.
Encore une fois, la lune t'a sauvé...et les oiseaux migrateurs ont évité le sud de la Wallonie...
Je crois que le prix du lait ne remontera plus, car les volumes importés et le le printemps de l'herbe vont seulement arrivés.

fromageon
le 07 Mars 2013 07h18

je vous l'ai déjà dit mais la botte du hainaut a été visité par l'hélico le samedi vers 16h15 entre noel et nouvel an

jeune agri
le 07 Mars 2013 08h06

pas sûr que les petits vont disparaitre avant. des petits, j'en ai autour de moi. ils n'ont pas de gros tracteurs, de grosses installations de traite, de grandes étables, ils traient en pature avec de la bonne herbe (un peu comme le wallon) et en plus leurs gros crédits sont passés... ils continuent d'investir pour renouveler et surtout pour leurs contributions. de plus, ils travaillent avec des troupeaux mixtes leur permettant d'avoir une "sécurité" viande.

Quand à moi, oui je suis aussi petit mais jeune ... donc charges de crédits

mais ces producteurs même s'ils traient peu, traient à faible cout malgré ce que l'on peut lire ici et là. ce qui peut leur arriver, c'est que la laiterie refuse de venir collecter leur plus faible volume de lait.

broutard grognon
le 07 Mars 2013 10h28

100 pourcents d'accord avec jeune agri.Quand je parle avec mon comptable,il m'avoue que les grosses structures laitieres ne tournent pas financierement et ca se confirme de plus en plus par les rumeurs.c'est vrai que ceux qui se plaignent le moins sont ceux qui font soit de la viande ou mieux des cultures a cote.

1000
le 07 Mars 2013 13h10

30 ptit cent pour fevrier......!quel galere.....
les nitrata a 285euro
les concentres a 300 eur
les loyer a la hausse,les entreprises,les veterinaires.....tout augmentent!!!!!!
mes amis, 2013 on va encore souffrir!

mary
le 07 Mars 2013 17h31

en apl avec mon époux nous avons 200 vaches laitières repris une ferme en 2008 et je peux vous dire que nous sommes dans la merde pour de bon,les intrants trop chers et le prix du lait trop bas les politiques s'en foute car la distribution fait la loi,et les gens n'on pas encore faim courage a tous c'est l'amour du métier qui nous tient encore debout mais jusque quand???

Benjy
le 07 Mars 2013 22h28

@ mary

Je comprends ta situation !! courage...

PA25
le 08 Mars 2013 08h20

Oui, c est difficile a comprendre, mathématiquement, c est le revenu de deux exploitation de 100 vaches, ou 4 de 50 comme il y en a encore beaucoup et heureusement ...

jeune agri
le 08 Mars 2013 08h37

je suis dans ce cas aussi. j'ai fait le pas de la conversion vers le bio mais à 1 mois de livrer mes premiers litres de lait bio. j'ai beaucoup de crainte pour l'avenir. tous les marchés sont plombés par cette économie de merde gérée par ces financiers. le lait bio n'est plus une valeur de sécurité. les agris bio sont aussi avec vous!

Benjy
le 08 Mars 2013 10h08

@ jeune agri

Attention, j'en connais ici sur le site qui vont te dire que tu n'as pas fait une sensibilité de marché avant de te lancer sur le bio ^^
Blague à part, c'est toute la difficulté ajd, d'invesstir sans connaitre le revenu !! C'est autant dire de lancer ca voiture en fermant les yeux par moment une fois on voit clair, ensuite plus...

@ pa25

Une plus grosse exploitation est qq fois plus rentable, mais le revenu est plombé par d'autres charges qu'il n'y a pas dans une plus petite structure !!
On peut faire des économies d'échelle, et de l'autre augmenter sa charge à la tête par obligation.
Exemple, une brouette pour alimenter 30 vaches, et une automotrice pour alimenter 300 vaches. Fait le coût à la tête, même si la mélangeuse apporte un plus, en petite structure t'as plus le temps de chipoter pour arriver presque pareil.

Il y a la main d'oeuvre obligatoire, encore faut il l'avoir à temps, sinon ca plombe le revenu, et lorsque cette main d'oeuvre ne vient pas, il te reste tes seul bras pour travailler !! Difficile alors d'être au four et au moulin en même temps.

PA25
le 08 Mars 2013 12h21

@ Benjy; C 'est bien l'échange d'idée entre agriculteurs sur ce site,pourvu que ca dure.

Bonne journeé.

Benjy
le 08 Mars 2013 19h16

De rien PA25 quand on veut bien laisser ecrire ce que l'on veut sans se faire traiter d'incapable, c est avec grand plaisir !!
Il est dommage de voir autant de connection par jour et si peu de réactions !! J'en connais qui me lise, qui savent qui je suis, et n'ose répondre aux différents courriers. Dommage...
Pourtant vous inscrivez votre pseudo et un p'tit mot de passe et le tour est jouer incognito ^^

PA25
le 08 Mars 2013 20h27

@ Benjy; Tu as entierement raison,dommage qu il y ai si peu de reactions,pourtant il y en a des sujets de partage,on atteindra jamais les scores d agriculture convivialité environnement le site francais, mais bon tanpis .

Enibob
le 09 Mars 2013 16h45

Intéressant échange en effet. Vos solutions pratiques dans le contexte actuel de crise de la consommation ?
Pour obtenir des résultats que vous n'avez jamais eus, vous devez faire ce que vous n'avez jamais fait. Einstein disait lui : "La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent."

Benjy
le 09 Mars 2013 20h18

Enibob

Si toi t'as que ca a faire, alors cause toujours, de toute façon le site est pour toi, normal t'as rien a faire de tes journées.
Il y a aussi place je penses sur un forum de politesse, ou de respect, je crois que ce n'est pas dans vos habitudes...

De graçe, ficher moi la paix...

Enibob
le 09 Mars 2013 20h38

Merci pour votre suggestion. Ma question, très polie et non agressive je pense, reste toutefois posée : à quelles solutions pratiques, dans le contexte actuel de la crise de consommation, pensez-vous ?
Votre grande expertise devrait aider.

Le paradis
le 10 Mars 2013 09h05

Faire des étiquettes correctes qui ont un code barre relayé sur internet, ainsi la transparence des produits sur l'information.
L'Afsca doit s'occuper de la santé du produit fini et emballé venant de partout . Et pas de stratégies de contrôles urbains en fabrication. Et cesser d'emmerder les producteurs pour des queues de cerise.

Enibob
le 10 Mars 2013 20h46

Les étiquettes correctes avec un beau code barre vont donc permettre de remonter le prix du lait et mettre fin aux problèmes de M Redureau et des autres. C'est une piste intéressante ! Heureusement que vous êtes là pour sauver les fermiers en difficultés.

la galère
le 11 Mars 2013 16h23

et moi ben je le dis et je n'ai pas honte de dire que je n'ai pas de solution même si je sais que Einstein a raison et que je pense bien que c'est ce qui se passe.......
mais vous Enibob.......???? que proposez-vous de concret???????
peut-être qu'une liste sur laquelle tous nous pourrions cocher si nous faisons ou pas ....çà avancerait peut-être!!! et pourquoi pas???? !!!!!!!!!

Propète
le 11 Mars 2013 17h08

Avez-vous des accointances avec le lait ? Pour quelle laiterie travaillez-vous ?
Je vois que vos commentaires sont directifs laitiers industriels, alors que je suis un producteur laitier, je ne comprends pas votre business. Seriez-vous un attaché Coméos menteur, sous ordre Michel .?.. Vu avec Tarabella pour le gaspillage financier alimentaire.

Enibob
le 11 Mars 2013 22h34

Voir ma réponse à Henri etc ... plus haut : chaque exploitation est unique et il est impossible de donner une solution unique.
Sachez M Propète que je ne suis inféodé à personne. J'observe ... et je serai toujours étonné que personne, je dis personne, ne réclame des laiteries qu'elle annoncent A L'AVANCE, comme d'autres le font ailleurs, le prix qu'elle payeront pour le lait. Alors, venir dire que je serais aux ordres ...

la galère
le 12 Mars 2013 18h31

mais bien sûr que si ....on et que tous nous réclamons --- que j'ai réclamé et que je réclame encore et toujours le prix que la laiterie va appliquer et que je m'en plains régulièrement qu'il ne couvre pas mes frais ... et je ne suis pas la seule. d'ailleurs moi je crois que il y aura pénurie de producteurs.... et c'est cela qui fera monter le prix du lait........

Envoyer
Fermer

Adaptations à la sécheresse - Améliorer la résilience fourragère sur l\'exploitation

par Benoît GEORGES, le 29 Juillet 2022 02h02

agriwalinfo.wixsite.com/website-1/résilience-fourragère  Face aux sécheresses, il est envisageable de réagir de manière anticipative ou réactive. Selon la sévérité du phénomène, les disp

Reprise ferme

par Reprise , le 22 Juillet 2022 07h21

Bonjour, Comment s\'y prendre pour bien estimer la valeur du matériel et des animaux d\'une ferme ? Sachant que les prix varient un peu en période incertaine. On pensait faire venir au moins 3 marchan

Concours du beurre 2022 en Province de Luxembourg

par Benoît GEORGES, le 15 Juillet 2022 20h56

Félicitations aux 9? participants du concours consacré cette année au beurre salé de la province de Luxembourg. Les 3? heureux lauréats défendront les couleurs de notre province et de son artis

Appel à projet : soutenir la transition environnementale en Wallonie – Groupements d\'agriculteurs en agroécologie (GAA)

par Benoît GEORGES, le 15 Juillet 2022 17h37

L’objectif de l’appel à projet est d’augmenter la recherche-action participative et en situation réelle (i.e. au sein de fermes réelles). Cette transition agroécologique s’appuie de façon

Foire de Libramont - Comment obtenir vos places via PAC-ON-WEB

par Benoît GEORGES, le 13 Juillet 2022 00h15

L’Organisme payeur de Wallonie tient à préciser les modalités d’obtention de places pour la Foire de Libramont pour les agriculteurs. A la rubrique « Soumission » de la déclaration de superf

Fortes chaleurs - Les conseils de l\'Institut de l\'élevage idele

par Benoît GEORGES, le 11 Juillet 2022 19h17

Cette semaine, il va faire dans beaucoup de régions avec des niveaux de THI élevés sans rafraîchissement important la nuit. Dès 22°C à 25°C, les ruminants entrent en situation de stress thermi

Les plus commentés

    31 commentaires
  1. Remise
  2. 25 commentaires
  3. Le fiasco des entrées à la foire
  4. 10 commentaires
  5. La blague du jour

Les plus aimé

    24 j'aimes
  1. par Pride: Honteux de dire ça....
    Ils oublient les 25 dernières années en arrière ou on a dû cravacher pou...
  2. 22 j'aimes
  3. par Phil.0: On entend vraiment toutes conneries contradictoires à la télé. En 5 minutes, ils parviennent à f...
  4. 21 j'aimes
  5. par Stechou : Je l'ai vu également, on est pas le premier avril ? Je pense que c'est la sécheresse qui lui fait mi...