Que faire ?

par JM Moreau, le 26 Janvier 2013 17h14

C'est par cette question que je terminais mon commentaire au sujet du billet de M Theron renvoyant à l'article de la Libre de juillet 2010 où il faisait part de quelques considérations sur le métier d'agriculteur.
Que faire donc ?
Constatons d'abord que ce ne sont pas les quotas qui ont préservé le nombre d'exploitations laitières ni assuré un prix élevé. Il n'y a pas (en %) plus de cessations aujourd'hui qu'il y a 10 ans.
La réalité, c'est le maintien de prix en déconnexion du marché mondial qui a provoqué la mise en place de quotas pour diminuer la pression budgétaire (financement de l'intervention, des aides à l'écoulement sur le marché interne et des restitutions à l'exportation). L'abandon de cette déconnexion par la suppression des restitutions, la fin des aides à l'écoulement (beurre pâtissier, beurre concentré, etc ...) et la diminution progressive des niveaux déclencheurs de l'intervention (beurre et poudre...

tirelipimpon
le 27 Janvier 2013 13h07

Aidez-moi à comprendre pourquoi les éleveurs chinois abandonnent la production. Le prix du marché mondial est-il occupé de priver ces éleveurs de rémunération alors que leurs concitoyens sont demandeurs?Les chinois seraient ils acheteurs de notre lait à condition qu'il soit moins cher qu'ils ne peuvent le produire eux-meme?
www.terre-net.fr/actualite-agricole/economie-social/article/1-3-milliard-de-consommateurs-accros-de-viande-et-de-produits-laitiers-202-85907.html 

Enibob
le 28 Janvier 2013 13h54

Puisque vous vous intéressez au sort des producteurs chinois, lisez cet article : www.chinadialogue.net/article/show/single/en/5138-Milk-price-war-puts-squeeze-on-China-s-dairy-farmers 
Le problème vient de ce que les consommateurs chinois ne font plus confiance à la production locale en ce qui concerne sa qualité et que les transformateurs locaux (des firmes chinoises, parfois associées aux laiteries occidentales, comme Mengiu ou Yili qui se sont très fortement développés vu la demande en croissance exponentielle), face à la variation de qualité des laits produits par ces producteurs, refusent parfois de l'acheter ... En outre, vous pourrez constater que se sont développés aussi des collecteurs afin de répondre au problème de la dispersion des producteurs. Ce sont eux qui fixent le prix aux producteurs ... A cela s'ajoute aussi la concurrence internationale avec les laiteries occidentales qui vendent directement leurs produits sur le marché chinois.
Vous pouvez donc constater que même en régime dirigiste ce sont les règles du marché qui prédominent et, in fine, l'intérêt du consommateur.

tirelipimpon
le 30 Janvier 2013 09h59

merci pour l'explication

Envoyer
Fermer

Les circuits courts : une filière encore rentable?

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 18h40

Reportage de RTBF Info avec Grégoire Bert (Les Jardins de Mimie), Florent Hawotte (Centre Interprofessionnel maraîcher) à Houyet ainsi qu’Eric Gessel et des consommateurs à Woluwé. 16 producte

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 17 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )