Quel avenir pour notre agriculture ?

par libertophil, le 01 Décembre 2012 20h33

Lorsqu’en 1962, le Conseil Européen met en place des mécanismes de « prix garantis », de « fonds européen d’orientation et de garantie agricole », c’est sans imaginer l’impact long terme incroyablement destructeur sur notre Agriculture ; si toutes ces mesures interventionnistes avaient pour objectif d’assurer une souveraineté alimentaire, on peut dire que depuis plus de dix ans, elles ont totalement perverti la Loi de l’offre et de la demande essentielle au bon fonctionnement d’un marché.

L’exemple du marché laitier est très éloquent. Non seulement nous avons l’instauration de quotas afin de limiter la production mais régulièrement, nous avons l’Europe qui pratique « l’intervention » afin de garantir un prix minimum aux producteurs et pratique alors un parfait « dumping commercial », elle vend sur le marché mondial du lait à un prix inférieur à celui du marché national.

De très n...

Sollecus
le 02 Décembre 2012 10h46

. Le maïs et le froment augmentent sans cesse de prix . Les américains ne veulent plus être esclaves des producteurs arabes du pétrole. Donc ils essayent de produire via la base primaire.
Une campagne de lobbying est présente en image dans les couloirs du grand bâtiment pour intensifier les productions d'éthanol....vers des % plus élevés dans le liquide pour moteurs.

Ah merde, ma tondeuse vient de rendre l'âme... le produit était ToTALement indigeste.

Sollecus
le 02 Décembre 2012 10h49

Le maïs et le froment augmentent sans cesse de prix . Les américains ne veulent plus être esclaves des producteurs arabes du pétrole. Donc ils essayent de produire via la base primaire.
Une campagne de lobbying est présente en image dans les couloirs du grand bâtiment pour intensifier les productions d'éthanol....vers des % plus élevés dans le liquide pour moteurs.

Ah merde, ma tondeuse vient de rendre l'âme... le produit était ToTALement indigeste.

etaphobe
le 02 Décembre 2012 10h51

Quelques petites précisions...

J'ai parlé à Libramont (Foire) avec le responsable FJA (jeunesse agricole)... il était absolument ok ! Je le revois ensuite à une conférence avec des gens de l'Europe, le Ministre Wallon etc pour parler de la réforme de la PAC, il ne cause QUE de subventions... et plus verte par ici, et plus verte par là... tous des faux-culs ! Aucun de ces dirigeants ne veulent prendre leurs responsabilités !

Alors, concernant Natura2000... un truc de l'Europe qui décrète que telle ou telle surface seront exploitées de manière "biologique".... voilà, tu possèdes des terrains en zone à biodiversité élevée, le long de la Lesse, où sur lesquelles il y a des coquelicots ou une végétation particulière, et bien, les fonctionnaires de l'Europe arrivent et décident que tu ne peux pas y mettre de vaches avant telle date, que tu ne peux plus charruer cette zone, que tu ne peux pas y faucher de l'herbe avant telle date et tout cela, avec des primes en compensation !

C'est totalement incroyable ! Tu ne disposes plus de tes terres comme tu le désires ! C'est le plus parfait exemple d'atteinte au Droit de Propriété !

Concernant les réglementations... et bien par exemple... tu produis du lait de chèvre... tu as un petit troupeau de chèvres et tu fais du fromage et de la vente directe... et bien parce qu'on décrète qu'il y a un risque de Listériose, on t'oblige à pasteuriser ton lait avant d'en faire du fromage et donc, un petit producteur de 40 chèvres va fermer boutique et seule de gros élevages subsisteront ou alors, il n'y aura plus de production locale et on importera du fromage à base de lait pasteurisé ou non, on n'en sait rien.... Je précise bien entendu que les cas de Listériose existe mais existeront toujours... le fameux principe de précaution...

Les conditions de vente directe sont absolument incroyables (grâce à notre monstre AFSCA?).. des cahiers des charge de fou et qui changent perpétuellement... on parle d'instabilité fiscale mais on peut bien p

etaphobe
le 02 Décembre 2012 11h15

Sollecus, tu as absolument raison.. l'article de Slate explique bien tout cela.. actuellement, dans le même but, ils développent l'exploitation des gaz de schistes... une véritable révolution industrielle.

On estime 600 000 création d'emplois d'ici 2020... le prix du gaz aux States est trois fois moins élevé que le nôtre grâce à cela... ils espèrent leur indépendance énergétique en 2030.

En Europe et surtout en France et Belgique, suite au "principe de précaution", on a déjà abolit son exploitation ! C'est totalement incroyable... enfin, j'ai de nombreux articles sur le sujet... il ne faut pas les condamner mais un moratoire est nécéssaire afin d'évaluer les risques mais je pense que d'ici 10 ans, on les exploitera vu les grandes améliorations dans les techniques de fracturation de roches... enfin, on peut en débattre mais c'est un autre sujet.

Le principal soucis, ce sont les agrocarburants de première génération avec derrière cela, un lobbying, comme tu le dis si bien, totalement incroyable !

Le lobbying est le principal ennemi de notre agriculture... mais le lobbying, c'est quoi !? Du capitalisme de copinage, l'exacte anti-thèse du Libéralisme, Ami des Liberté et du Droit de Propriété, que chaque agriculteur devrait revendiquer !

Notre agriculteur deviennent tous de vrais communistes ! Lorsque j''entends Isabelle Durant parler et notre agriculteurs revendiquer leurs subventions (bien légitimement d'ailleurs, cfr article ci-dessus de libertophil qui est moi-même mais problème pour poster), je vois une agriculture comme en URSS le siècle dernier...

etaphobe
le 02 Décembre 2012 11h20

Je reprécise donc... libertophil = etaphobe.

Qd je dis une agriculture comme en URSS, je veux dire que je pense que c'est vers cela que nous allons...

Dans 15 ans, nous aurons une agriculture improductive hypersubventionnée...

etaphobe
le 02 Décembre 2012 11h23

et pour en revenir au "principe de précaution", je vous conseille cette excellente analyse de Nicolas Doze en vidéo....

www.youtube.com/watch?v=_ZtgGA1qDWI 

JM Moreau
le 02 Décembre 2012 17h19

Bienvenue M le libertarien !
Une remarque : en UE nous n'utilisons pas de maïs pour faire de l'éthanol, c'est aux USA que cela se passe et donc une réforme de la PAC n'aura aucune incidence sur ce sujet hautement politique aux USA. Même le lobby très puissant des éleveurs n'a pas réussi à faire sauter les subventions importantes qui soutiennent ce secteur qui autrement fermerait.
Quant à votre approche des OGM, je ne peux que partager votre opinion : nous sommes en pleine idéologie. Mais il est de bon ton de vouloir diriger le peuple, même contrôler ce qu'il met dans son assiette.
Je ne partage toutefois pas votre prédiction d'une agriculture "improductive hypersubventionnée" dans 15 ans. Les réformes depuis 1992 vont dans un sens : répondre aux signaux du marché, ce qui dérange beaucoup ceux que le système à anesthésiés. Ce que l'on subventionnera encore, ce sont les "services à la collectivité" que l'agriculture assure et les prestation "écologiques" ou supposées telles en réponse à la sacrée "demande sociétale". Pourquoi ? Ressources insuffisantes pour continuer ...
Personnellement, je suis d'avis qu'il faut mesure garder et que, puisque nous sommes condamnés par la majorité démocratique à subir un Etat interventionniste, il faut accepter que l'agriculture n'étant pas un secteur comme les autres, une régulation minimale (ce qui ne veut pas dire subventions à tout crin) est nécessaire, mais qu'elle ne sera efficace, dans l'intérêt de toutes les parties, que si elle est organisée à l'échelle mondiale.

bobine
le 02 Décembre 2012 19h16

"...Mais il est de bon ton de vouloir diriger le peuple, même contrôler ce qu'il met dans son assiette..."
C'est marrant moi j'ai l'exacte impression contraire. Quand on met sur le marché des OGM sans étiquetage, où est le droit du peuple ? On ne lui laisse justement pas le choix. Mais on en est pas à une contradiction, hein.

bobine
le 02 Décembre 2012 20h07

Revendiquez la liberté pour soi et pour les autres c'est très bien. Se donner, et donner à tous les moyens de l'exercer c'est beaucoup mieux. Il est bon de vouloir diriger le peuple même ce qu'il met dans son assiette... En fait tourné autrement c'est vrai : le consommateur américain n'a pas le choix.

etaphobe
le 03 Décembre 2012 02h01

Pour en revenir à l'engloutissement de 40% du maïs produit aux States par le secteur des agrocarburants, cela a un impact considérable sur le prix des intrants chez nous ; en effet, nos vaches laitières consomment bcp de soja et vu que le maïs est cher aux States, les producteurs mettent bcp moins de soja avec des conséquences énormes sur les prix ... sans parler des autres denrées....

Petit exemple bien belge... les quantités incroyables que seul l'Oréal de Libramont engloutit en ensilage d'herbe et de maïs pour faire tourner son usine à biomasse incroyablement subventionnée... sans parler des quantités de paille englouties par les usines biomasse en France... heu... à quel prix est la paille ???

Je continue.... suis convaincu que nous partons vers une agriculture, vu le délire écolo régressiste qui "pieuvrise" nos Etats et l'Europe, de moins en moins productive... suffit de voir la quantité d'exploitation qui disparaissent mais surtout, d'autres qui basculent en bio hypercopieusement subventionné... agriculture terriblement peu productive évidemment....

Voici un article sur lequel je tombe à l'instant >>> "La Commission n’a également pas analysé les effets des subventions sur les prix des terres. Encore une fois, une grande zone d’ombre sachant que le Régime subventionne effectivement les propriétaires terriens."

www.contrepoints.org/2012/12/02/106453-subventions-agricoles-quel-gros-gachis 

Petit extrait qui aborde l'impact sur le prix des terres agricoles...

Ensuite, je suis bien d'accord que c'est au niveau Européen qu'il faut agir....

Je dis aussi dans mon article tout au-dessus que les subventions doivent être supprimées aux seules conditions que j'énumère, je suis très clair la-dessus....

Et pour terminer, vous me qualifiez de libertarien et j'en suis honoré mais je préfèrerais "Libéral Classique", je précise bien Libéral Classique, seule philosophie réaliste qui met en avant Liberté, Sécurité, Droit de Propriété et Responsabilisation des indi

etaphobe
le 03 Décembre 2012 02h14

Voici un autre article intéressant... je dis bien intéressant mais ne jamais oublier que le véritable ennemi de l'entrepreneur, ce qu'est un agriculteur, EST l'interventionnisme d'Etat !

www.lematin.ma/journal/-/169533.html 

etaphobe
le 03 Décembre 2012 02h18

celui-ci, d'Alex Korbel, met aussi le doigt sur ce qui fait mal... pour certains... la répartition des subventions...

Je le répète, je ne suis favorable à leurs suppressions qu'à de multiples conditions et uniquement à de multiples conditions ! Je suis contre les subventions "vertes" notamment ainsi que toutes celles attribuées aux lobbyistes ! Et ils ne manquent pas ! L'article ci-dessus de contrepoints en fait allusion !

www.contrepoints.org/2012/04/08/76530-interview-russia-today-alex-korbel-contrepoints-parle-de-la-contribution-francaise-au-budget-de-lue-et-de-la-pac 

JM Moreau
le 03 Décembre 2012 12h01

Permettez-moi d'apporter un bémol à votre commentaire. Le soja voit ses prix augmenter en raison principalement de la demande chinoise pour approvisionner ses secteurs viande (volailles et porc) et lait. En outre, les chinois n'ont pas d'états d'âme au sujet du caractère OGM des grains qu'ils importent. Et avec l'huile, ils font aussi du biodiesel, comme les argentins. Sachez aussi que les chinois sont, pour ce même motif, de gros importateurs de colza et, pas plus que pour le soja, importent du colza OGM, principalement du Canada. A ce prix de base en hausse, nous devons, nous européens, ajouter une prime pour avoir soja et colza non OGM.
OK pour votre remarque. Personnellement, je trouve que l'Etat a un rôle de régulation, de protection à jouer pour permettre à chacun, faible ou puissant, de participer au développement économique. Ce n'est que lorsqu'il se mêle de créer des passe-droits, de jouer au capitalisme de copinage, qu'il est non seulement un "ennemi" des entrepreneurs qui ne copinent pas, mais aussi du contribuable car il lui confisque ses ressources au profit de ses propres intérêts, c'est à dire le maintien de son système d'assistanat, de primes en tout genre, d'aides, de subventions etc ...

etaphobe
le 03 Décembre 2012 18h34

100% ok !

JM Moreau
le 03 Décembre 2012 22h16

bobine, toujours péremptoire, certain de détenir la vérité, affirme "le consommateur américain n'a pas le choix"
Il montre ainsi qu'il vit dans les mythes et les slogans : il suffit de lire les publications des services de recherche de l'USDA (ERS) pour s'en convaincre.
"Consumer demand for organically produced goods has shown double-digit growth for well over a decade, providing market incentives for U.S. farmers across a broad range of products." C'est l'introduction de l'abondant chapitre consacré par ERS à l'agriculture bio.
Voyez ce lien par exemple "revue du marché des produits bio" où l'on peut lire : "Organic products are now available in nearly 20,000 natural food stores and nearly 3 of 4 conventional grocery stores. Organic sales account for over 3 percent of total U.S. food sales, according to recent industry statistics." www.ers.usda.gov/topics/natural-resources-environment/organic-agriculture/organic-market-overview.aspx 
Et la littérature universitaire US est abondante sur le sujet ... il suffit de s'informer. Et laisser l'idéologie au vestiaire.

Envoyer
Fermer

Calamité agricole (sécheresse 2022) : les paiements sont en cours - Landwirtschaftliche Kalamität Dürre 2022): Zahlungen sind im Gange.

par Benoît GEORGES, le 02 Décembre 2023 17h05

Les paiements se succéderont par lots à partir de novembre 2023 et se termineront en février 2024. Les recours éventuels doivent être introduits par recommandé postal auprès du Ministre de l

2ème appel à projets est ouvert dans le cadre de l’intervention 374 « coopération pour l’innovation – PEI » du plan stratégique de la PAC.

par Benoît GEORGES, le 26 Novembre 2023 14h27

Ce nouvel appel à projets vise, prioritairement, à sélectionner des groupes opérationnels (GO), en collaboration entre le Grand-Duché du Luxembourg et la Wallonie. Il est également possible de d

Communiqué de presse - Point sur le maintien des pâturages permanents suite à la campagne 2023

par Benoît GEORGES, le 26 Novembre 2023 13h49

Le Ministre de l’Agriculture, attire l\'attention des agriculteurs sur les résultats relatifs à la campagne 2023 en matière de gestion des pâturages permanents et leurs conséquences pour la camp

Résilience et services des sols - 30/11/23 à Huy

par Benoît GEORGES, le 26 Novembre 2023 00h18

Vous êtes agriculteur/futur agriculteur, conseiller, étudiant,… et vous souhaitez en apprendre davantage sur la résilience des sols agricoles? La Chambre provinciale d’Agriculture de Liège, la

Participez à une étude sur la biodégradation potentielle des micro-plastiques dans les champs!

par Benoît GEORGES, le 12 Novembre 2023 15h11

Nos sols arables sont-ils concernés ? Contiennent-ils des microplastiques ? Et si des bactéries ou des champignons, présents dans nos sols, pouvaient être la solution pour le décomposer? Des cher

L\'évolution

par Pfff, le 07 Novembre 2023 07h23

Encore une ferme d\'élevage qui sera transmise sans bétail. Le fiston reprendra, après journée, probablement en délégant la totalité (ou quasi) de ses travaux à l\'entreprise. D\'abord, c\'est r

Les plus commentés

    85 commentaires
  1. Sécheresse
  2. 69 commentaires
  3. Robot de traite
  4. 16 commentaires
  5. Semis

Les plus aimé

    39 j'aimes
  1. par Spirou : Désolé de dire que les VRAIS personnes concernées par cette surcharge de travail n'auront pas le ...
  2. 30 j'aimes
  3. par Arel : Est-ce qu'il y a encore un truc qui fonctionne et est cohérent dans ce pays et plus particulièremen...
  4. 30 j'aimes
  5. par Lucky: Je voudrais bien savoir si monsieur spw et ses collègues ne réclameraient pas leur congés payés ...