OGM : l’étude fait ... pschitt

par Enibob, le 24 Octobre 2012 15h57

De façon étonnante, notre spécialiste es sciences et biotechnologies, le sieur bobine, n'en parle pas ... Mais il est vrai que le temps médiatique n’est pas le temps scientifique ...
L’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire, et le HCB, le Haut conseil des biotechnologies, ont publié, le 22 octobre, leur avis sur l’étude dirigée par Gilles-Eric Séralini portant sur le maïs OGM NK603 et le Roundup. Elles concluent que les données de ces travaux et la façon dont elles ont été obtenues ne permettent pas de soutenir les conclusions et interprétations des auteurs. Elles ne remettent pas non plus en cause les évaluations menées pour l’autorisation de cet OGM ...
Édifiant aussi, le rapport des 6 Académies françaises des sciences : www.academie-sciences.fr/activite/rapport/avis1012.pdf 
Relevons : deux responsabilités apparaissent clairement. D’une part celle de la revue qui n’aurait jamais...

Européen
le 25 Octobre 2012 17h43

Noël Mamère a interpelé en séance publique le gouvernement français à ce sujet et cette séance fut retransmise par la Tv .
Il en résulte que les scientifiques sont bel et bien à la soulte des sponsors lobbyistes. Les scientifiques ont faim aussi......

Enibob
le 26 Octobre 2012 14h38

@ Européen
Croyez M Mamère, vous irez au paradis ...

bobine
le 26 Octobre 2012 17h11

Tout est dans cet article
tempsreel.nouvelobs.com/ogm-le-scandale/20121026.OBS7206/ogm-quand-les-firmes-font-l-impasse-sur-les-etudes-de-toxicologie.html 
"Après la polémique déclenchée par l’étude de Gilles-Eric Séralini sur la toxicité de l’OGM NK603 de Monsanto, et les nombreuses critiques, qu’en est-il de la solidité des études fournies par les industriels sur le sujet ? ...les entreprises qui demandent une autorisation de commercialisation pour une plante génétiquement modifiée (PGM) ne fournissent pas toujours des analyses de toxicologie aux agences en charge de l'évaluation du dossier... En l’absence de telles études, l’Anses refuse de rendre un avis favorable. Mais l’EFSA, au niveau européen, ne s’encombre pas de telles préventions..."

richard
le 28 Octobre 2012 10h08

fini les ogm et préparez vous à vous passer du glyphosate un peu comme la farine de viande

Pas vraiment. En fait, les données brutes sont depuis longtemps mises à la disposition des experts des commissions qui délivrent les autorisations de mise sur le marché : soit le HCB et l’Anses. Mais ces mêmes experts signent une clause de confidentialité qui leur interdit de divulguer ces données sur la place publique. Une aberration pour Corinne Lepage. La députée européenne, présidente du Criigen (Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique) – qui a accueilli l’étude de Gilles-Eric Séralini, estime que « le problème n’est pas qu’il ait ou non accès aux données brutes, mais c’est qu’il ne puisse pas utiliser ces données ou les rendre publiques pour que des citoyens puissent ouvrir le débat. Cette chape de plomb sur les données brutes est un scandale ! » D’autant que l’argument du secret industriel ne tient pas, pour beaucoup.

www.terraeco.net/Etude-OGM-Seralini-Anses-HCB,46661.html 

Enibob
le 28 Octobre 2012 16h22

Savez vous, M Richard, qu'en 2011, 12 millions d'hectares supplémentaires de cultures OGM ont été plantés à travers le monde, soit une progression de 8 % par rapport à 2010. Au total, 160 millions d'hectares ont été cultivés dans 29 pays l'année passé ...
Ne prenez pas vos rêves pour des réalités ...
Vous ignorez sans doute qu'en Chine, la croissance de la consommation de viande devrait entraîner une hausse de la demande en cultures fourragères, notamment en soja et maïs ... OGM
Si les variétés RR ne sont pas agronomiquement une solution à long terme, elles sont appréciées pour la facilité de la conduite de la culture et d'économiser le labour. D'ailleurs, M Perry Schmeiser, malin comme tous les fermiers, en avait bien mesuré l'avantage, lui qui a resemé les plants colza RR apparus spontanément dans ses champs, ce qui lui a valu ses ennuis judiciaires ...
Et comme je l'ai déjà signalé, les OGM ont des applications dans des domaines aussi divers que la médecine, l’alimentation, l’industrie. L’insuline génétiquement modifiée sauve et améliore la vie de milliers de diabétiques. Amflora permet de faire des colles et des bétons de meilleure qualité tout en économisant les ressources nécessaires à la cultiver ... Les PGM qui repoussent les insectes, comme les maïs Bt, les blés testés à Rothamstead qui éloignent les pucerons, les papayers résistants au virus de la pourriture permettent d'économiser les pesticides et donc sont utiles pour l'environnement ...
Il n'y a pas que le Round-up et Monsanto dans la vie ... Changez de religion ...

Enibob
le 28 Octobre 2012 16h33

M Séralini et sa comparse Corinne Lepage ne sont pas objectifs : le but déclaré de leur association, le CRIIGEN, est de lutter par tous les moyens contre les OGM ... Et pour eux, tout est bon pour cela.
Seralini fait de la manipulation, mais en réalité, il ne fait qu'apporter du grain à moudre à des gens opposés à toute forme d’OGM. C'est indigne d'un scientifique et c'est dangereux.
Mais il faut lui reconnaître un sens du marketing très développé !
Les OGM du futur, ce sont des plantes qui pourraient résister aux stress hydriques ou réaliser la synthèse de l’azote, donc éviter l’apport d’engrais azotés. Notre agriculture intensive reste basée sur le modèle de la révolution verte : eau, engrais et phyto. Et il est patent qu'il va falloir économiser l’eau, réduire les engrais et les phytos dans un futur pas tellement éloigné ...
Et n'oubliez pas qu'en Chine, c'est une recherche publique qui travaille le sujet, pas une multinationale ...

Enibob
le 28 Octobre 2012 17h02

@ bobine
Avez vous connaissance de cette nouvelle : www.sillonbelge.be/fr/article/pas-de-revision-immediate-de-l-autorisation-d-utilisation-du-mais-nk603/14778.aspx 
Encore des pourris ?

bobine
le 28 Octobre 2012 18h35

Ca ne change rien à l'avis de Eric Meunier dans le nouvelobs ci-dessus.

Enibob
le 28 Octobre 2012 19h55

Bien sûr que cela ne peut changer l'avis des adeptes, ni le votre ...

bobine
le 28 Octobre 2012 20h50

Bon. Vous êtes pour les OGM. Et tout qui n'est pas avec vous, est forcément contre vous. C'est binaire chez vous. Soit...

Je ne suis pas dans ce schéma là. Je ne suis à priori ni pour, ni contre. Je me pose des questions, je reste critique. Ici, je me pose des questions sur les procédures de mise sur le marché de nouveaux OGM : puisque l'étude de Séralini ne prouve rien, quand est-il des études qui servent à l'autorisation de mise sur le marché. Ensuite je constate qu'une brochette d'experts se pose les même questions. Et leur réponse est : parfois pour des produits autorisés il n'y a carrément pas d'étude (!). Quand il y en a elle ne prouve rien non plus, car leur protocole est au mieux aussi insuffisant que celui de Séralini... Conclusion : il y a au mieux une incohérence, un problème, ou au pire une négligence et une hypocrisie... saupoudrée de lobbyisme ? Je m'interroge... je trouve ça sain.

Conclusion de la conclusion : en ce qui me concerne vous vous emballez complètement et je ne rentre pas dans votre jeux de cours de récré.

Enibob
le 29 Octobre 2012 09h42

Bizarre. Pour quelqu'un qui n'est ni pour ni contre, vous vous concentrez seulement sur les "infos" qui sont préparées par ceux qui sont de notoriété publique contre ... et qui rejettent par principe l'intégrité de ceux qui examinent les données de recherche sous tous les angles, les qualifiant de ripoux.
Je n'ai pas encre vu d'analyse objective qui démontre la nocivité des OGM et je rappelle que les OGM concernent de très nombreux domaines.
Mettre tout dans le même sac comme les références dont vous vous délectez à poster les liens, cela est une attitude pour le moins peu en rapport avec vos affirmations. Vous n'êtes critique que dans un sens ...

Enibob
le 29 Octobre 2012 15h02

Voici une information que vos sites favoris ne relayera certainement pas : www.brecorder.com/agriculture-a-allied/183/1250811/ 
Des experts agricoles au Pakistan soutiennent que l'adoption de la technologie agricole moderne est nécessaire pour améliorer la productivité des exploitations du pays, en particulier les innovations telles que la biotechnologie. Ils affirment que bien qu'étant une stratégie rationnelle, l'amélioration de l’agriculture conventionnelle n'est pas en mesure de relever les défis de la demande alimentaire croissante résultant de l’explosion démographique. Ils ajoutent que les cultures génétiquement modifiéesdoivent être utilisées pour améliorer la sécurité alimentaire, et aussi pour sauver des terres viables pour la biodiversité.
Et ce ne sont pas des multinationales qui mènent les recherches sur les cultures biotechnologiques dans ce pays, mais bien une institution gouvernementale, le National Institute for Biotechnology and Genetic Engineering (NIBGE).

bobine
le 29 Octobre 2012 16h12

C'est sans doute très intéressant, dans l'absolu, mais ne règle en rien la question de la mise sur le marché : quels tests toxicologiques avant autorisation, menés comment, et par qui. La biotechnologie au service de l'homme et pas l'inverse : le critère d'innocuité et prévalent, selon mon opinion. Combien de produits autorisés ont ensuite été interdit car mal évalués, et ensuite problèmes constatés ? Vous ne voulez pas vous posez cette question, vous ? Ok.

bobine
le 29 Octobre 2012 16h13

est prévalent

Enibob
le 29 Octobre 2012 16h24
bobine
le 29 Octobre 2012 20h54

Cher pseudo à l'envers, le politique veut juste de la cohérence pour prendre ses décisions : les critères qui disent que l'étude de Séralini n'est pas valable, doivent être les mêmes pour les études qui servent à l'autorisation de mise sur le marché, au moins. Ca me parait la moindre des logiques... Je suis sur que pas vous.

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

PROTECT’eau recrute deux bacheliers en agronomie (H/F/X)

par Benoît GEORGES, le 23 Avril 2022 19h28

???? OFFRE D’EMPLOI ???? Vous avez la fibre environnementale et une expérience en agronomie ? Le rôle de conseiller vous va comme un gant ? ???? PROTECT’eau propose l’emploi qu’il vous faut

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )