Importantes différences de rendement dans les exploitations laitières en croissance

par Jean Pierre, le 23 Octobre 2012 19h04

(Traduction de www.boerderij.nl/Rundveehouderij/Nieuws/2012/9/Grote-verschillen-in-rendement-gegroeide-melkveebedrijven-1065340W/  )

L’augmentation d’échelle n’a pas réussi aussi favorablement à chacun au cours des dix dernières années. Entre le groupe de ceux qui ont eu le plus de succès et celui de ceux qui en ont eu le moins, l’écart dans l’évolution du revenu est de 10 € aux 100 kg de lait.
C’est ce qui ressort de l’enquête « Groien in rendement » conduite par Wageningen UR (université de Wageningen, NL), Livestock Research (institut de recherche), LEI (institut économique agricole néerlandais) et Alfa Accountants (bureau de conseil et services financiers) et financée par le Productschap Zuivel (groupement corporatif laitier).

La structure d’exploitation semble ne pas avoir d’effet sur l’évolution du revenu. On peut en conclure que ce sont surtout les choix de l’exploitant qui son...

Enibob
le 24 Octobre 2012 15h29

Cela n'est qu'une confirmation de tout ce qui se publie : il n'y a pas de fatalité, le respect des principes de base de la gestion permet de s'en sortir ...
N'en déplaise à ceux qui accusent politiques, multinationales, coopératives, Sucellos et les autres

LE REALISTE
le 26 Octobre 2012 08h36

ET OUI .... 1 1 fera toujours 2
ceux qui croient changer les mathématiques se trompent...

JM MOreau
le 30 Octobre 2012 21h57

@ Jean-Pierre
Dommage que les d'informations de cette nature ne suscitent aucun débat alors quelles sont fondamentales.
On préfère manifestement se cacher derrière "les prix", l'ingratitude des marchés et les plans machiavéliques des multinationales pour ne pas affronter cet aspect qui est pourtant une des facettes de la réalité du monde agricole.

Cotisant
le 31 Octobre 2012 16h20

On nous a obligé à nous mettre aux normes et quand un jeune est motivé pour traire, il vaut mieux le satisfaire et faire les travaux en bonnes et due formes.... Malheureusement, les recettes ne suivent pas l'actualité agricole. Qui a le monopole de la finance ?
Les politiques sont devenues amorphes et hors normes ....
A qui faire encore confiance dans ce monde mafieux ?
La confiance est un atout fondamental et bien je me barricade derrière ma comptabilité personnelle pour avoir encore quelques liquidités. C'est cela la réalité, Mr Moreau

tirelipimpon
le 05 Novembre 2012 10h29

Les meilleurs ont investi moins par kg de lait et ils ont augmenté plus lentement. Ils ont aussi emprunté moins par kilo, de sorte que les charges de la dette et les amortissements par kg de lait sont aussi plus faibles.
Et quand on est un jeune qui démarre, on fait comment ?

Enibob
le 05 Novembre 2012 15h26

On ouvre les yeux et les oreilles et on réfléchit ...
On quitte le schéma classique que la PAC a généré en anesthésiant nombre de producteurs, soit occultation de l'indicateur "coût de production" (un indicateur qui dérange certains) pour se concentrer sur le repère productivité, c'est à dire "Je suis performant par ce que mon rendement en blé est supérieur à la moyenne de ma région, parce que mon litrage par vache me situe dans le groupe de tête du contrôle laitier...". Ce genre de "performance", qui a bien souvent incité les producteurs à des investissements ou des pilotages d'exploitation très coûteux, peut cacher une piètre performance économique ou une fragilité de l’exploitation en période de prix dépréciés.
On démarre en ayant en tête que les soutiens à l’agriculture ont changé de nature. Ils sont découplés de l’acte de production et c'est la confrontation au marché qui prime, quelle que soit la production. Et qu'au vu des discussions actuelles autour du budget global, ce n'est pas près de changer ...
On est donc conscient que la volatilité des prix ne permet plus le pilotage par la seule optimisation de la production, mais que l'unité de mesure de la performance doit s'exprimer en euros plutôt qu'en rendements ...

Envoyer
Fermer

Elevage et agriculture de précision pour répondre aux enjeux écologiques

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 19h09

[Vidéo] A l\'occasion des 150 ans du Centre wallon de Recherches agronomiques/CRAW, RTBF Info a réalisé un reportage qui met en exergue la \"PRECISION\" pour l’économie, l’écologie et le rendemen

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

Surchargé travail

par Travail, le 20 Mai 2022 14h11

Parmi les forumeurs, certains ont-ils plus vite recours au service de remplacement plutôt qu\'à l\'entreprise ou un indépendant ? Quand on est équipé bien sûr. Par exemple, remplacement pour les t

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...