Comment gerer son exploitation....

par juste leblanc, le 13 Septembre 2012 11h44
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF2012 ...

Voila ,a écouter les personnes qui nous donnent des conseils de gestion sur nos exploitations, et essayer de nous culpabiliser, ils feraient mieux de conseillez nos cheres ministres, et faire de la politique car il est plus facile de critiquer (ceux qui essayent de trouver ds solutions FAIREBEL,EMB,les agriculteurs eux mêmes)que de faire des éloges!

Européen
le 13 Septembre 2012 16h02

Tu vois juste. L’Europe nous exploite par la grande mutualisation que nous subissons en faveur des pauvres qui ne connaissent pas la crise.......................
Ils vont gérer les finances de l'Euro...., harmoniser la fiscalité et exploiter les comptes en Suisse....

Enibob
le 13 Septembre 2012 20h44

@ MM juste leblanc et Européen
Bonne gestion dites-vous. Et vous citez Fairebel. Bien. Mais, avez vous vu le bilan 2011 de Faircoop (numéro d'entreprise BE 0820.243.975) ?
Vous le trouvez sans difficultés sur le site de la centrale des bilans ... www.nbb.be/pub/03_00_00_00_00/03_02_00_00_00/03_02_01_00_00.htm?l=fr 
Instructif, avec le regret que le chiffre d'affaire ne soit pas mentionné ... (transparence ?)
Vous y lirez
- Le capital souscrit est mangé par les pertes cumulées de 322.228 euros : ainsi, des 477.600 euros souscrits, il reste 143.372 euros.
- A relever aussi les dettes, plus élevées que le capital restant : plus de 510.000 euros dont 350.000 vis à vis des banques et 152.000 vis à vis des fournisseurs.
- Espoir quand même : la marge brute d'exploitation n'était plus que de - 78.547 euros. Par rapport aux - 145.410 de la première année, c'est mieux ... mais l'exercice courrait sur 14 mois.
- Vous relèverez aussi en page 11, que 8 actionnaires, par ailleurs administrateurs, sont repris comme "Actionnaires redevables de libération", chacun pour 1.500 euros.

Européen
le 14 Septembre 2012 04h45

Qui paie ses dettes, s'enrichit.
En tout cas, pour vous, Enibob ou Sucellos, votre bilan est très négatif ....sur ce site voué à l'agriculture. Je dirais même qu'il est i con o classe...........en gestion.

le Pay
le 14 Septembre 2012 11h55

Nous agriculteurs sommes habitués a ce que notre capital soit mangé par les pertes, donc rien de bien neuf pour nous sauf qu'ici chaque agriculteur a reçu les dividendes promis, que les perspectives d'avenir sont bonnes, et que nous avons notre sort entre nos mains. Faire connaître une nouvelle marque c'est tres difficile tout rentreprise vous le dira, d'ailleur ce schéma avait été dessiné à l'avance par le directeur commerciale. Avant de commencer nous coopérateurs savions comment çà allait se passer, et comme nous sommes des investisseurs dans nos fermes celà ne nous fait pas peur. Donc tout va comme prévu, pas mieux mais pas moins bien et pour l'avenir c'est de bonne augure.

le wallon
le 14 Septembre 2012 12h40

@ le Pay

Tant mieux que vous êtes content .......

Mais cela ne va pas arranger le problème de toute une production à écouler à bon prix !!

Papy Joseph
le 14 Septembre 2012 15h11

MM juste leblanc et Européen,
vous critiquez vertement l'UE et notre dette. C'est votre droit.
Que faut-il dès lors penser du fait que nombre d'analyse démontrent, preuves à l'appui, que sans les aides de cette Europe que vous critiquez et qui sont financées par ce budget en déficit et contribuent donc à la dette colossale que nous connaissons, nombre d'exploitations agricoles seraient en faillite ?
Ne crachez pas dans la soupe : vous figurez comme un des premiers bénéficiaires de cette gabegie de l'Etat providence. Ne l'oubliez pas ! Soyez discrets et modestes !
Il paraît aussi que ce site a pour but l'échange d'expériences et d'idées. Je n'ai que rarement vu des échanges d'expériences. Certains, qui osent, se font rapidement soit traiter de traîtres, soit de vantards !
Quelques personnes présentent des informations glanées à gauche ou à droite qui ont un rapport avec la gestion et qui découlent d'études, analyses et rapports basés sur les vécus, les comptabilités et les expériences de fermiers ailleurs dans notre UE. Récemment, une fermière qui, dans une autre vie a exercé le métier de consultante en gestion, a aussi émis des considérations générales ...
Je n'ai pas vu, sur ces billets, de discussions, d'argumentations, de réflexions. Rien que des moqueries et, surtout, le rejet pur et simple au motif que ces personnes "ne sont pas des agriculteurs et ne connaissent rien". Et un des intervenants les plus censés s'est senti agressé par des interventions avec lesquelles il n'était pas d'accord alors que la discussion portait sur l'opportunité de raisonner ses investissements en prenant en compte diverses hypothèses liées à la volatilité ... ce qui est le Ba ba de tout responsable au vu des montants en jeu.
Il y a manifestement des mots qui fâchent, qu’il ne faut pas prononcer, sous peine d’être inaudible sur ce site ...

Européen
le 14 Septembre 2012 17h54

Mais monsieur Papy, qu'on fait tous ces consultants en gestion dans les banques ??? Rien que du virtuel............Et ils sont encore crédibles .... vous êtes bien naïfs.... Des Braghi, des Lamy et autres, ce ne sont que les petits agriculteurs qu'on exploite et les gros industriels qu'on alimente pour faire de la croissance.... pour remplir le budget UE ingérable..............

JM Moreau
le 15 Septembre 2012 22h37

Les banques ne sont pas gérées par des consultants.
Et ce ne sont pas les banques qui font la politique monétaire.
Si vous avez le temps de lire ... theoreme-du-bien-etre.net/2012/09/05/subprime-comment-la-politique-monetaire-a-encourage-la-speculation/#more-1690  C'est l'argent abondant et bon marché qui a conduit certains, par cupidité, à se lancer dans la spéculation éhontée ...
J'appelle cela le "capitalisme de copinage", qui n'a rien à voir avec un véritable marché libre ...
Quant à dire comme vous que le patron de la BCE et celui de l'OMC n'ont comme souci que celui d'exploiter les "petits agriculteurs" je ne le ferai pas. Que représentent les petits agriculteurs dans l'économie globale ? C'est d'ailleurs la raison pour laquelle ils ne font plus partie des préoccupations : ils ne représentent aucune force !
Ne vivez pas dans cette théorie du complot !

juste leblanc
le 16 Septembre 2012 00h07

Et que penser de GOLDMAN SACHS!

Henri porte des lilas
le 16 Septembre 2012 10h03

L’émission tv Arte de la semaine passée sur la banque mondiale Goldmans Sachs a bien dévoilé les Con sultants qui tissent la toile d'araignée de la spéculation. C'est pas l'affaire des petits ...
Ce n'est pas vivre de théorie de complot. C'est la vérité ....
Les petits sont bien oubliés, c'est le capitalisme libéral qui les tue.

tirelipimpon
le 16 Septembre 2012 13h29

Pourquoi cet argent abondant et bon marché ? à cause de la pression des banquiers.Bernanke a bien vu que cet argent n'a pas servi à relancer l'économie, sauf la spéculation,alors pourquoi un nouveau quantitative easing ce jeudi, à cause de la pression des banquiers.
"Les entreprises aiment assez bien cette toute puissance des gouvernements.Cela leur permet de blamer ces derniers et de leur demander des cadeaux", dixit Georges Ugeux, ancien vice président du NYSE

Croissance et gouvernements : la grande illusion

finance.blog.lemonde.fr/2012/07/06/croissance-et-gouvernements-la-grande-illusion/ 

par le carolo
le 16 Septembre 2012 20h39

La suppression de l'intervention sur les marcher crée la volatilité et attire les spéculateurs boursier, a l'inverse la régulation des prix chasses les spéculateur comme la lumière chasse les fantôme et les jeune et futur investisseur ose se lancé

JM Moreau
le 17 Septembre 2012 16h05

A propos du "capitalisme de copinage" : descoteaux.argent.canoe.ca/general/lennemi-commun/#comment-110051  On peut l'appliquer chez nous ...
Lorsque, comme producteur, vous réclamez de l'Etat une aide, une protection, etc ... vous participez à ce grand jeu qui n'a rien à voir avec une économie de marché. Récompenser l’échec avec l'argent du contribuable, c’est tout sauf du capitalisme libéral. Dans un capitalisme libéral, une entreprise doit pouvoir réussir sans limites, mais aussi échouer sans limites. Chaque acteur doit pouvoir jouir des fruits de son labeur, mais aussi payer ses risques de sa poche.

JM Moreau
le 18 Septembre 2012 08h49

Débat sans fin car vous n'avez jamais répondu à une question récurrente : qu'est-ce qu'un prix juste alors que TOUTES les analyses des comptabilités des exploitations agricoles montrent de TRÈS grandes différences de coûts de production.
Et c'est vous qui êtes dénigrant lorsque vous qualifiez de M les productions de vos collègues américains ... et tant qu'à faire, celles de vos collègues européens qui s'en sortent avec les prix du marché. Je constate, et je ne suis pas le seul, qu'avec ce que vous qualifiez de M, on n'a jamais vécu aussi vieux de toute l'histoire de l'humanité ...
Si vous échouez à satisfaire les consommateurs, et le prix est le facteur le plus important selon TOUTES les enquêtes d'opinion, est-ce à ce même consommateur de payer pour vous permettre de continuer à échouer de le satisfaire ? Est-ce déshonorant de reconnaître qu'on s'est fourvoyé et de changer de système ? Quant à la sécurité alimentaire, je n'ai pas de crainte en Europe. Attendez de voir les emblavements de la prochaine campagne : vous verrez que les fermiers vont réagir aux prix. Et si nous avons eu trop de lait, c'est aussi parce que les prix étaient bons.
Albert Einstein disait : "La folie, c'est est faire la même chose encore et encore en espérant un résultat différent."

tirelipimpon
le 18 Septembre 2012 12h12

Ceux qui s'en sortent sont ceux qui n'investissent plus pour l'avenir du secteur, tels figaro et le wallon.Si en tant que consommateur, je préfère acheter mon lait chez le wallon parce que son prix de revient est moins élevé que celui de jeune agri très endetté, c'est mon droit. Je laisse aller jeune agri en faillite et laisse vivre le wallon.Et dans dix ans, j'achèterai du lait ni à jeune agri, ni au wallon car tous les deux vivront aux dépends de l'état, l'un au chomage et l'autre à la retraite. Et après, certains diront, c'est la faute à l'état.

Noël
le 18 Septembre 2012 12h58

Si mr Moreau ou Sucellos parlent de comptabilités agricoles en fonction des chiffres, ils ne connaissent pas les subtilités des différents régimes sociétales qui peuvent être mis en place pour la fiscalité ou les reports notionnels.
Vous confondez la durée de vie avec l'aspect alimentaire européen, alors que la croissance de la vie va avec la croissance des ventes des médicaments.....
Il n'y a pas eu de régulation du lait, le marché est preneur pour la médiocrité du prix. Des profiteurs ne sont pas les payeurs .
La folie s'est de faire des investissements inconsidérés par des normes stratégiques dans l'espoir d'un avenir meilleur prôné par certains Dieux qui ne sont pas en phase avec la réalité du terrain..........................

Envoyer
Fermer

Ronde des producteurs des collines de Trois-Ponts

par Benoît GEORGES, le 06 Août 2022 11h18

Week-end des 6 et 7 août! Rendez-vous chez les producteurs participants : - La ferme bio Lacasse (Chemin de Thiers 1, Basse-Bodeux) - Ferme Bio Noël (Fosse 4a, Trois-Ponts) - Li Binamé pourcê (Fos

Adaptations à la sécheresse - Améliorer la résilience fourragère sur l\'exploitation

par Benoît GEORGES, le 29 Juillet 2022 02h02

agriwalinfo.wixsite.com/website-1/résilience-fourragère  Face aux sécheresses, il est envisageable de réagir de manière anticipative ou réactive. Selon la sévérité du phénomène, les disp

Appréhender l’évolution des sécheresses en Belgique

par Benoît GEORGES, le 20 Juillet 2022 17h56

[Vidéo article] … Une sécheresse agricole se caractérise par un déficit entre les précipitations et l’évapo-transpiration potentielle, soit la demande en eau des cultures. La réponse poss

ACISEE : félicitations !

par Benoît GEORGES, le 14 Juillet 2022 22h53

Suite à la mise en œuvre de la Directive Cadre sur l’Eau adoptée fin 2000 par le Parlement européen, des mesures de protection des eaux ont été prises, dont notamment l’inclusion du Plan de

Ferez-vous partie des 40 producteurs présents à la Foire de Battice ?

par Benoît GEORGES, le 14 Juillet 2022 07h33

[INSCRIPTION] Foire de Battice – 03.09 et 04.09.22 Ferez-vous partie des 40 producteurs présents ? Inscrivez-vous sans tarder ! ? L’Apaq-W réitère l’organisation du \"Village gourmand\" durant

Le SORGHO

par Benoît GEORGES, le 12 Juillet 2022 14h12

Le recours au maïs sous forme d’ensilage permet de sécuriser les stocks fourragers avec un produit de bonne valeur alimentaire. En sol à réserve hydrique moindre et en situation de sécheresse f

Les plus commentés

    31 commentaires
  1. Remise
  2. 25 commentaires
  3. Le fiasco des entrées à la foire
  4. 10 commentaires
  5. La blague du jour

Les plus aimé

    24 j'aimes
  1. par Pride: Honteux de dire ça....
    Ils oublient les 25 dernières années en arrière ou on a dû cravacher pou...
  2. 22 j'aimes
  3. par Phil.0: On entend vraiment toutes conneries contradictoires à la télé. En 5 minutes, ils parviennent à f...
  4. 21 j'aimes
  5. par Stechou : Je l'ai vu également, on est pas le premier avril ? Je pense que c'est la sécheresse qui lui fait mi...