RU : accord historique entre les acteurs de la filière laitière

par JM Moreau, le 07 Septembre 2012 17h29
http://www.nfus.org.uk/news/2012/september/historic-agreemen ...

Les organisations représentatives des producteurs laitiers britanniques et les transformateurs ont adopté un code volontaire de bonnes pratiques au sujet des contrats laitiers. Il est examiné par les juristes pour ses aspects relatifs aux règles de concurrence.
Le directeur de Diary UK, Jim Begg, a déclaré "Le code devrait aussi permettre aux agriculteurs et aux transformateurs laitiers de bâtir des relations de confiance et de compréhension mutuelle. Ce n'est que sur cette base que l'industrie sera en mesure de créer la valeur ajoutée qui la protégera de la volatilité des prix. Nous espérons que l'esprit de coopération qui a abouti à cet accord pourra être renouvelé dans l'avenir."
Les principes de cet accord dont la négociation résulte des mouvements de protestation que l'intention des acheteurs de baisser les prix avait déclenchés, sont les suivants :
- Les producteurs laitiers doivent recevoir un préavis d'au...

Sollecus
le 07 Septembre 2012 18h45

C'est un code de la route mais à quel prix le contrat mensuel.....?...En livre sterling....peut-être ....
et le préavis est trimestriel ? C'est plus que risible, c'est de l'humour britannique....

JM Moreau
le 07 Septembre 2012 19h12

@ Sollecus
Vous n'avez rien compris ... demandez aux producteurs britannique pourquoi ils sont satisfaits avant de faire des commentaires de ce type.
Ce n'est pas un contrat mensuel : les acheteurs doivent annoncer le prix qui sera payé par le lait au moins UN MOIS A L'AVANCE. Ils se sont engagés à discuter AVANT de fixer un prix et de donner les paramètres. Et le fermier qui n'est pas content peut résilier le contrat, moyennant un préavis de trois mois.
Ici, vous ne savez rien des paramètres utilisés, et c'est la surprise dans le courant du mois suivant à la réception de la "facture" quand vos dépenses de production sont derrière vous.
Enfin, si vous préférez cela et vous moquer d'un système qui donne des informations essentielles pour évaluer ses résultats et agir le cas échéant, libre à vous ... A chacun de déterminer son système de gestion et à chacun son opinion n'est-ce pas !

fromageon
le 07 Septembre 2012 20h03

moi j'aimerais savoir à l'avance pour savoir discuter avec la ou les laiteries
si on pouvait avoir au moins deux acheteurs nous aussi afin de savoir se défendre

le réaliste anonyme
le 07 Septembre 2012 21h27

@ Mr moreau
A quoi bon savoir avant de traire que le prix ne couvre pas nos frais de production!!
On a quand-même investi pour 15 ans. Vous savez, la vache à quatre trayons et non quatre robinets comme vous semblez encore le croire. Si le mois prochain je décide pour réduire mon coût de production de freiner les concentrés ou autre et que le mois d'après le prix paie les coûts de production, je n'arriverai plus à ma production initial (et donc mon coût de production aura augmenté). Ce n'est pas aussi simple que toute vos grandes théories....

le Pay
le 08 Septembre 2012 15h30

Amid Faljaoui, directeur des magazines éconimiques francophones de Roularta, dans sa chronique journalière sur Classic 21, racontait il y a quelques semaines l'histoire d'une entreprise allemande qui refusait une énorme commande de l'un de ses client parce que ce client allait alors dépasser 20% de son chiffre d'affaire, et risquait si jamais ça tournait mal de mettre l'entreprise en danger....
Nous, nous n'avons qu'un seul cleint..... et pour la MUH, Aldi dépasse largement les 20% ....
A méditer....

JM Moreau
le 08 Septembre 2012 21h34

Je ne fais que rapporter ce qui se passe ailleurs, les solutions que vos collègues du RU, confrontés aux mêmes difficultés que vous et soumis aux pressions de la distribution, ont négocié avec les transformateurs pour garantir, dans un marché libre, la viabilité de leurs entreprises. Ils sont satisfaits de cet accord : c'est leur choix. Qui êtes vous, réaliste courageux derrière l'anonymat, pour le critiquer sans réfléchir que si le marché est à la hausse, de telles clauses vous en avertiront ...
Je constate une chose : en RW, vous n'avez pas d'accord de ce type ... et vous semblez l'accepter.
@ fromageon : si vous êtes membre d'une coopérative, voyez si les statuts et le ROI que vous avez accepté permettent de livrer ailleurs. En général, la coopérative garantit l'achat de TOUT le lait produit ...
Quant à MUH, normalement, M le Pay, cela devrait changer avec la fusion avec ARLA, s'il faut en croire M Julien Mathieu, membre représentant à l'AG, qui écrivait ce commentaire le 9 juillet sur l'article de "Réussir Lait" consacré à la fusion (www.reussir-lait.com/actualites/retour-de-la-tourmente-pour-le-lait-de-consommation&fldSearch=:FVR1DILX.html)  : "La Muh avait 80 % de sa production sur la filière UHT, raison pour laquelle elle n'avait d'autres solutions que de baisser ses prix pour survivre. Avec la fusion ARLA ( 98 % de coopérateur favorables à l'AG) le pannel produit va être beaucoup plus large et la Muh sera a l'abri des géants Campina et DMK ( fusion Nordmilch Humana ), particulièrement agressif dans les marchés UHT sur l'Allemagne pour pousser la Muh dans les cordes ! De la a dire que la Muh ne sera plus présente dans le hard discount Francais, c'est autre chose, une des raisons qui ont amené Arla à s'intéresser à la Muh, c'est justement sa présence sur des marchés qu'ils ne pénétraient pas encore . Je suis producteur Belge de la Muh depuis 14 ans maintenant".

tirelipimpon
le 09 Septembre 2012 11h16

Des laiteries francaises ont décidé de s"affranchir de règles interprofessionnelles sur la fixation du prix du lait et d'imposer un tarif mùaison à leurs producteurs.

www.ouest-france.fr/actu/AgricultureDet_-Lait-la-pression-monte-autour-de-Sodiaal-_3640-2110604_actu.Htm 

Sucellos
le 09 Septembre 2012 16h22

Avez-vous oublié M tirelipimpon le lien que notre ami français laitier a déposé il y a quelques jours ? C'était une lettre de Sodiaal à ses membres qui expliquait la situation et le pourquoi de cette orientation ...

Envoyer
Fermer

Un échantillon de fruit sur trois contaminé au pesticide en Belgique ? L’Afsca nuance

par Benoît GEORGES, le 25 Mai 2022 07h56

Après les révélations de Pan Europe sur la présence de résidus de pesticides dans les fruits en Europe, l’AFSCA, responsable des contrôles sanitaires en Belgique apporte des nuances. - Distinc

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...