Sécurité alimentaire

par JM Moreau, le 30 Août 2012 19h35
http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/08/27/les-prix-ag ...

Dans un entretien au Monde, José Graziano da Silva, DG de la FAO, prévient que les prix agricoles resteront élevés et volatiles au cours de la prochaine décennie. "Pour y faire face, nous recommandons la constitution de stocks nationaux de produits alimentaires de base", ajoute-t-il, recommandant la création, dans chaque pays, de stocks couvrant "entre une semaine et un mois" de besoins alimentaires. Toutefois, malgré ce contexte difficile, M. Graziano da Silva considère que la situation actuelle est "totalement différente" de celle de 2007-2008.
La téléconférence (mon billet du 23/08) tenue lundi entend donner le ton à la conférence officielle du G20, qui est prévue de se dérouler en septembre ou début d’octobre. Au programme : comment minimiser les dégâts de la sécheresse, comment faire avec les récoltes décevantes, ou comment contenir les activités spéculatives dans le marché ? Les discussions devraient ...

par le carolo
le 31 Août 2012 12h57

Dans un marchez libre comme on veut nous faire avaler, la limitation des exportation est une UTOPIE et la hausse des rendement grâce au OGM est un leurre...

JM Moreau
le 31 Août 2012 14h48

@ le carolo
Limitation des exportations une utopie ?
Argentins en 2008 pour le blé, russes en 2010 pour le blé, philippins et thaïlandais en 2008 pour le riz l'ont décidé avec comme conséquences des flambées de prix ... C'est justement ce que le G20 voudrait empêcher et non mettre en oeuvre comme vous semblez le penser ...
Quant aux OGM, personne n'a jamais dit qu'ils allaient assurer des hausses de rendements et sauver le monde de la famine. Variétés RR et Bt ont pour objectif la diminution de l'utilisation des pesticides et donc des coûts de production (malgré leur coût d'achat, le bénéfice est plus important ...), ce qui explique leur succès depuis leur introduction. Toutefois, en Inde, l'utilisation de variétés de cotonniers Bt a permis une hausse des rendements vu la diminution des dégâts causés par les chenilles qui s'attaquent aux capsules de coton. Il en est de même des pdt résistantes au mildiou ...

Sucellos
le 31 Août 2012 18h00

Voir le communiqué de la Banque Mondiale : www.banquemondiale.org/fr/news/2012/08/30/severe-droughts-drive-food-prices-higher-threatening-poor 
Extrait : "Ces subites flambées des prix alimentaires ont totalement inversé les perspectives favorables qui s’étaient dessinées pour cette année dans le secteur. Les experts de la Banque ne prévoient pas de répétition des événements de 2008 en l’état actuel des choses ; mais d’autres hausses de prix significatives analogues à celles d’il y a quatre ans pourraient se produire sous l’effet de facteurs négatifs tels que des réactions de panique au niveau des politiques adoptées par les pays exportateurs, un phénomène El Niño particulièrement marqué, des récoltes décevantes dans l’hémisphère sud, ou de fortes hausses des prix énergétiques."
Début de semaine, le G20 avait estimé que la situation actuelle sur les marchés agricoles était "préoccupante" mais "qu'aucune menace" ne pesait sur la sécurité alimentaire mondiale.
Les vingt principaux pays industrialisés et émergents avaient alors décidé d'attendre les prochaines prévisions agricoles aux Etats-Unis, qui doivent être publiées le 12 septembre, avant de décider de prendre d'éventuelles mesures. Cette position est dénoncée par Oxfam qui estime que le G20 doit agir maintenant, "avant que l'évolution des prix ne soit totalement hors de contrôle et ne pousse davantage de gens dans la famine"

Sucellos
le 31 Août 2012 18h19

Voir aussi le message du DG de la FAO lors de l'ouverture de la semaine mondiale de l'eau qui se tient à Stockholm : www.fao.org/news/story/fr/item/154925/icode/ 
José Graziano da Silva a souligné qu'il "ne peut y avoir de sécurité alimentaire sans sécurité de l'eau". Il a aussi souligné le fait que la sécheresse sévissant dans certaines parties du monde a compromis la production céréalière mondiale et contribué aux envolées des prix alimentaires quasiment tous les deux ans depuis 2007, rappelant la nécessité de transformer la façon dont l'eau est utilisée - et gaspillée - tout au long de toute la chaîne alimentaire.

par le carolo
le 01 Septembre 2012 08h46

@ JM ;;; on veut nous faire avalé OMC et les pays cité dans votre réponse ne font pas partie a cette époque...

JM Moreau
le 01 Septembre 2012 19h35

Vous êtes vraiment pénible M le carolo : tout ceci n'a rien à voir avec l'OMC qui est une organisation dont l'objectif est de "favoriser autant que possible l’harmonie, la liberté, l’équité et la prévisibilité des échanges".
Vos obsessions maladives vous font perdre tout jugement ...

Sucellos
le 02 Septembre 2012 22h40

M Moreau, vous n'avez rien compris, je regrette de devoir vous le dire.
Pour M le carolo, la FAO, la Banque Mondiale, la Commission européenne, l'OMC, le G20, le PNUD, la CNUCED, l'OCDE, tout cela c'est du pareil au même : ils ne veulent pas manger du BB lorsqu'ils sont en Belgique (ni de la viande française, irlandaise, anglaise ou écossaise) et donc ils font tout pour que 9 restaurants sur 10 n'offrent sur leur carte que de la viande aux hormones d'Argentine ou des USA, à la rigueur d'Australie ou de Nouvelle-Zélande ou du Brésil et complotent avec les banques pour s'accaparer des fermes des pauvres fermiers belges avec l'aide des multinationales qui ont placé M De Gucht là où il est pour tout organiser.
Mais heureusement, il veille et dénonce ce vaste complot planétaire contre nos fermiers et nos fermes. On devrait tous le soutenir si on veut assurer un avenir agricole à notre Wallonie ...

Européen
le 03 Septembre 2012 01h20

Je vote pour le carolo., pour soutenir l'avenir car pas d'avenir sans agriculteurs.

par le carolo
le 03 Septembre 2012 08h12

@ JM Moreau;;; C'est vrais je suis un entêté pour continué mon métier, pénible vous dite bien sur en plus épuisant, vous dite que l'OMC est pour favorisé équité et prévisibilité des échange, pourquoi pas fraternité en plus tant que vous y être, un grand malade obsessif, bien sur ou je deviendrais comme sucellos avoir liquidé mon exploitation, et en plus toujours a la droite de la politique frottant la manche pour casé ma descendance .

Sucellos
le 03 Septembre 2012 18h44

@ le carolo
Dites moi, monsieur l'entêté, où avez vous lu que l'OMC avait pour mandat de s'occuper de la spéculation autour des denrées alimentaires et de mettre en oeuvre une régulation des pratiques sur les marchés à terme ? Où avez vous lu que l'OMC s'occupait de l'AMIS ?

Sucellos
le 03 Septembre 2012 19h36

Les réactions de M le carolo et de ses supporters, montrent qu'ils n'ont pas lu l'article du Monde mis en lien et compris l'interview de M Graziano da Silva. Probablement trop long ou trop compliqué ! Ou alors cela n'intéresse pas, car ils vivent dans leur monde à eux et ne se sentent pas concernés par ce problème.
José Graziano da Silva insiste dans son interview sur un élément d’importance: l’existence désormais de l’AMIS, le Système d’information sur les marchés agricoles. Créé en 2011 dans le cadre du Plan d’action sur la volatilité des prix alimentaires et sur l’agriculture, adopté cette même année par les ministres de l’agriculture du G20, l’AMIS a pour mission "d’améliorer la transparence et l’information sur les marchés agricoles de quatre cultures majeures pour la sécurité mondiale". L’un de ses bras armés est le Forum de réaction rapide qui a notamment pour objectif "d’éviter les prises de décision unilatérales, comme les embargos sur les exportations de certains produits agricoles qui ne font généralement qu'accroître les tensions". C'est ce que "Le Monde" expliquait dans son édition du 13 août. Lors de sa création l'an dernier, JM Moreau avait déjà donné ces explications au sujet de l'AMIS ...
Mais comme il n'est pas du milieu, ce n'est pas digne d'être retenu n'est-ce pas !

tirelipimpon
le 04 Septembre 2012 11h02

Spéculer sur le blé, un business qui affame ?
www.terre-net.fr/forum-agricole/?g=posts&t=258802 

comment contenir les activités spéculatives des banquiers?
Si la spéculation ne cause pas de dommages, pourquoi ne pas l'interdire? Les banquiers sont ils devenus trop puissants?

Sucellos
le 04 Septembre 2012 13h40

Lisez correctement le lien que vous mettez sur votre commentaire, chapitre "Comment ça marche ?"
On parle "d'acteurs financiers" qui misent sur les contrats à terme ... Il n'y a pas que des "banquiers" !
Vous devriez aussi citer M Chalmin, qui rejette les conclusions de ceux qui accusent les spéculateurs : "Si les spéculateurs sont si présents, c’est parce que le marché est instable. Le vrai problème est donc l’instabilité du marché, qui est due à une demande croissante, tirée par les agrocarburants, et à une offre insuffisante." L’analyste rappelle qu'interdire aux spéculateurs de jouer sur le marché pourrait faire plus de mal que de bien et recommande plutôt d'investir massivement dans la production de matières premières, notamment dans les zones qui sont trop dépendantes des importations.

par le carolo
le 04 Septembre 2012 13h56

Investir dans les zone qui sont trop dépendante....... ce serait pas un semblant de souveraineté alimentaire ???

tirelipimpon
le 06 Septembre 2012 12h09

quand je lis que des investisseurs se réjouissent face aux pires récoltes du siècle et que cela ne vous choque pas sucellos, il est vrai que je ne sais pas lire correctement,je me dis que NOUS NE PARTAGEONS PAS LES MEMES VALEURS..Et là, je me dis qui est le plus civilisé .
Quand ces investisseurs gagnent du pognon, ce n'est pas pour le réinvestir dans le but de nourrir l'humanité, que du contraire, c'est acheter encore plus de part de marché et faire plus de fric et affamer encore plus les plus démunis.Affamer quelqu'un par la spéculation est autorisé suivant vos critères de liberté.
Et le jour ou ces investisseurs s'approprieront notre patrimoine terrien, je suis persuadé que ce sera dans le but d"affamer les agriculteurs.

Sucellos
le 06 Septembre 2012 14h24

@ tirelipimpon
La théorie du complot, si cela vous aide à vivre et fait partie de vos valeurs ... Dénoncez, si cela vous occupe. Vous vous indignez ? C'est à la mode ! 
Chalmin : "Le vrai problème est donc l’instabilité du marché, qui est due à une demande croissante, tirée par les agrocarburants, et à une offre insuffisante." C'est cette instabilité qui attire les spéculateurs, comme une "flatte" attire les mouches.
Question posée par l'article de Terraeco.net copié dans le forum de Terre-net.fr que vous citez :
"Faut-il s’attaquer à la spéculation ou repenser la production de matières premières, aujourd’hui très déséquilibrée (voir le très instructif graphique de The economist www.economist.com/blogs/graphicdetail/2012/05/daily-chart-17)  ? "
A mon avis, les deux ... mais cela n'engage que moi et j'admets que des discours remplis d'idéologie passéiste puissent, malgré les leçons de l'histoire, voir dans des interventions étatiques la solution ...
Et sachez, cher monsieur tirelipimpon, que, personnellement, je ne me réjouis pas de récoltes catastrophiques (cela provoque trop de misères) et je ne spécule pas sur les marchés à terme.
Sachez aussi que le fait que nous n'ayons pas les mêmes valeurs ne me dérange pas le moins du monde. En effet, si l’irrationalité de votre discours et vos recours constants à la théorie du complot qui font partie de vos valeurs devaient prévaloir et si le respect de la preuve est rejeté, comment pourrions-nous résister au fondamentalisme religieux, au chauvinisme, au racisme et à toutes les autres menaces qui pèsent sur une société civilisée ?

Sollecus
le 07 Septembre 2012 18h40

Beaucoup de marchés passent par la Suisse.... La TVA peut-être ? Et surtout les transactions qui restent sous le secret bancaire .... Ce sont des vrais valeurs pour les libéraux... On ne peut pas parler de complots mais de milliards de complots...............

tirelipimpon
le 08 Septembre 2012 08h33
Envoyer
Fermer

Les futures prime vaches allaitantes

par Louisleon, le 22 Mai 2022 20h23

A partir de 2023 toutes vaches ou genisses seront primables avant cela il fallait une referance minimun. Il est bien malheureux qu il aie fallut attendre tous ce temps pour que celui qui avaient je va

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...