Industrie laitière : regardons plus loin que la finance

par richard, le 23 Août 2012 11h30

chez nous aussi nous avons notre Jean Claude Van Damme
et pourtant les coop payent moins que les privés chercher l'erreur
A l'échelle de la France, ce point est clef pour toutes les entreprises coopératives, pour de nombreuses régions et pour des millions d'individus. Mettre fin à un monothéisme, n'est-ce pas une nouvelle idée farfelue, hérétique ou ignorante des réalités ? Je ne le crois pas.

Il existe au moins deux grands modèles d'entreprise : les coopératives et les privées. Dans l'industrie agroalimentaire qui me concerne directement, il y a les entreprises qui appartiennent à des éleveurs, agriculteurs, producteurs de lait... et celles qui appartiennent à des actionnaires, familiaux ou anonymes dans le cas des sociétés cotées en Bourse.

Quand je parle « coopératives », je ne parle pas d'un phénomène marginal, anecdotique ou pittoresque : nous collectons plus de 55 % du lait en France et près de 60 %...

JM Moreau
le 23 Août 2012 22h16

Votre commentaire personnel "et pourtant les coop payent moins que les privés chercher l'erreur" ne tient pas compte des coopératives d'autres EM (Pays-Bas, Danemark, Suède, Allemagne), des USA, du Brésil, de Nouvelle-Zélande qui sont de par le monde parmi les meilleures du point de vue de la façon dont elles arrivent à valoriser le lait de leurs membres ... Ce n'est donc pas une règle absolue.
Le commentaire de M Joop Kleibeuker, secrétaire général de l'EDA que je rapporte dans mon billet d'hier a dû vous échapper : les prix des poudres étant ce qu'ils sont, ceux qui livrent leur lait à des fabricants de poudre, contrairement aux fabricants de fromages, ne doivent pas s'attendre à un redressement rapide.
M Dominique Chargé a raison lorsqu'il souligne la nécessité "d'inclure les emplois directs et induits, d'élargir le périmètre de l'entreprise à ses partenaires, à ses retombées locales, à la pérennité et la transmission des exploitations laitières, à la vitalité des territoires...". Les coopératives, en général, s'engagent à collecter tout le lait produit. Les transformateurs privés, travaillant sur la base de contrats, y mettent parfois fin. C'est là une différence importante. Mais la réalité du marché est pareille pour tous : si l'on transforme le lait en PI qui sont confrontés à la concurrence internationale, en "briques" dont la consommation diminue, on ne peut s'attendre à valoriser le lait à des niveaux élevés. Voyez les graphiques que de temps à autre je mets sur ce site ...
Une coopérative est ce qu'en font ses membres. Y compris au niveau de la stratégie commerciale. Elles ont, dit M Dominique Chargé "l'obligation d'être performantes et profitables".

Noël
le 25 Août 2012 09h11

www.e-sante.fr/si-vous-choisissiez-bons-fromages/actualite/1641 

Qui sait qui fait le fromage analogue ? Performant et profitable !

Envoyer
Fermer

L\'heure où les choses vont coincer

par Pfff, le 21 Mai 2024 10h29

Ce matin, affouragement d\'un lot qui normalement s\'en tire toute la saison au pâturage. Et une question qui me taraude ? Ne va-t-on pas connaître une décroissance de notre agriculture ? Que l\'on

Projet de biomonitoring des agriculteurs - ISSeP

par ISSeP-Gismondi, le 16 Mai 2024 17h42

Bonjour L’institut Scientifique de Service Public (ISSeP, Liège) est en charge de réaliser une étude de biomonitoring humain spécifique pour les utilisateurs professionnels de produits phytopha

Fermage: c\'est quoi ce b....l ?

par Cricri63, le 14 Mai 2024 13h28

Bon voilà: je suis propriétaire en indivision avec ma tante de terrains agricoles venant de mes grands-parents autrefois exploitants. Ces terrains sont loués depuis les années 60 et il y a déjà

La petite ferme

par Pfff, le 10 Mai 2024 07h25

Pour alimenter le débat émis par @Stechou sur un poste précédent qui nous dit ceci : \"quand je compte tout les services environnants afsca, arsia, lois sociales, ... ; mes aides y passent\" Dans n

Actualités du secteur avicole : suivi des dossiers

par College des producteurs, le 02 Mai 2024 12h50

Daniel COLLIENNE, Yolin TARGE, Dominique RAES-LEHAIRE et Laurent DECALUWE, éleveurs avicoles au sein du Collège des Producteurs, organisent une réunion de la filière le mardi 21 mai à 19H00 à l

L’intelligence artificielle au service des élevages porcins ’évolution de la consommation de viande

par College des producteurs, le 02 Mai 2024 11h21

Les membres du COLLÈGE des PRODUCTEURS, Patrick Siraux, Geoffrey Minne, David de Wilde, Jordan Godfriaux, vous invitent à la réunion de la filière porcine, le lundi 13 mai 2024 à 19h30 à la Mais

Les plus commentés

    19 commentaires
  1. Meteo
  2. 18 commentaires
  3. Prix des veaux?
  4. 15 commentaires
  5. Fermage: c\'est quoi ce b....l ?

Les plus aimé

    70 j'aimes
  1. par Tacotac: Ça fait beaucoup de questions pour quelqu'un qui sait tout sur tout.
  2. 58 j'aimes
  3. par Lucky: Tu as un problème avec les " petits wallons" le Charlie?
    Pourquoi traiter les collègues francophones...
  4. 52 j'aimes
  5. par Charlot: Gitan toi même le demeuré.
    Comme dirait Albert einstein, le malheur avec les esprits fermés comme...