Hausse des cours et insécurité alimentaire

par JM Moreau, le 11 Août 2012 20h43
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/08/10/non-a-la-fina ...

Intéressant plaidoyer pour l'agriculture du Commissaire Barnier (chargé du marché intérieur et des services). Rappelons qu'il a été Ministre de l'agriculture en France ...
En synthèse : produire plus et mieux, augmenter les capacités de production, encourager l'investissement dans la recherche, maîtriser les marchés spéculatifs, code de conduite pour les investissements fonciers et l'usage non agricole des terres, et agir pour tempérer la volatilité des prix ... Cela me conforte dans mon opinion ...
Deux phrases à souligner
- Pour y répondre (c'est à dire à la demande alimentaire mondiale qui augmentera de 70 % d'ici à 2050, pour nourrir une population qui passe de 6 à 9 milliards), il faut, dit M Barnier, "un changement de paradigme dans les politiques internationales. La sécurité alimentaire, la capacité à nourrir le monde, ne pourra être que le résultat de politiques volontaristes menées dans la durée. Au...

figaro
le 12 Août 2012 12h59

Quand on pense que l'on tape à la poubelle 50 % de ce qui arrive en magasin, il est surtout temps d'apprendre au gens à consommer. Et je ne parle pas de ce qui sera "trier" avant d'arriver au magasin, soit pour maintenir des prix de vente plus élevé (criée au poisson) soit parce que fruit ou le légume n'est pas assez "beau". Au lieu de produire plus ne serait-il pas temps de se reproduire moins ? Supprimons les allocations familiales ou mettons les sous conditions (les lier à du travail)

chat botté
le 12 Août 2012 15h32

tu as raison figaro

Sucellos
le 12 Août 2012 17h23

Au Niger, au Burkina Faso, en Gambie, au Mali et au Tchad, 18 millions de personnes sont sans nourriture, sans eau potable, sans aide vitale
Certains, diront encore que c'est de leur faute, qu'ils n'ont pas besoin de faire des enfants ... qu'il ne faut pas les laisser pulluler ...

chat botté
le 12 Août 2012 17h38

trouve une solution sucellos, toi qui sais tout.

Sucellos
le 12 Août 2012 18h36

Lisez l'appel de M Barnier ...
Mais pour vous, ainsi que pour figaro et chat botté et d'autres, l'Être Humain s'étant révélé être un parasite avide et amoral, c'est peut-être "L'extinction progressive de l'espèce humaine par l'abandon volontaire de la reproduction qui permettrait à la Biosphère de recouvrer une bonne santé. Le manque d'espace vital et les pénuries en ressources naturelles trouveraient leur solution si la population humaine était moins nombreuse et moins dense." qu'il faudrait instaurer comme politique ?
Vous devriez adhérer au VHEMT (www.vhemt.org/index.htm)  ...

chat botté
le 12 Août 2012 20h27

l'homme est un loup pour l'homme

figaro
le 12 Août 2012 20h56

Quel leurre "produire plus pour les populations pauvres", c'est vous qui allez leur offrir à manger gratuitement, ou alors on va de nouveau surproduire chez nous pour aller le revendre à prix plancher chez eux, histoire que le paysan du coin soit tellement concurrencer qu'il ne peut plus lui-même survivre. Je ne suis pas sans coeur loin de là, mais en regardant comment et pourquoi certains peuples meurent de faim pendant que d'autres préfèrent manger bon marché pour pouvoir satisfaire d'autres besoins qu'ils leurs paraissent plus important à satisfaire, je pense que produire plus et de l'industriel, n'est sans doute pas la meilleures solutions à long terme et je pense qu'une régulation des populations, est souhaitable, même si votre culture chrétienne vous empêche de penser de manière différentes et surtout de manière raisonnées, la terre c'est notre cage, difficile d'en sortir pour trouver ailleurs de quoi nourrir le peuple.

l alcool
le 12 Août 2012 22h07

ben oui q est ce que g deja dis la semaine passee et bien avant.....
mais sucelos a bien evidement raison. allons y faites des enfants.
Y aura jamais assez de place pour tout le monde.
Quand a ton lien sucelos je confirme que TU ES COMPLETEMENT MALADEt
Tu dois d ailleurs plus que probablement etre prof ou 1 truc comme ca. Tu veux tjs avoir le dernier mot ca s appel deformation professionel. Mais tu n y peut rien

l alcool
le 12 Août 2012 22h41

tres tres bien dis figaro

obelix
le 12 Août 2012 23h53

dite les moralisateurs ....

si vous trouver que l'on est trop nombreux, j'imagine que vous n'avez pas de descendance... si vous appliquer vos principes à la lettre !!!

et pour passer à la pratique, si vous mettier fin à vos jour, ce serait un geste pour l'humanité................

Henri porte des lilas
le 13 Août 2012 09h02

C'est un appel de détresse que mr le commissaire Barnier formule pour montrer son côté solidaire, et se faire bien voir car les complots sont tjs cachés... n'est-ce pas commissaire De Gucht ? N'apprenez pas à un commissaire à pécher, il fait des péchés toute sa vie durant....

l alcool
le 13 Août 2012 09h29

@ obelix
J en ai 2 de 3 et 4 ans c est assez
Si tout le monde ferait comme ca beaucoup de chose s arrangerai
PS en plus niveau education y a pas photo
Les moins bien eduquer sont issu des familles nombreuses des grande ville! A l usine ou je boulote pour arrondire les fins de mois( ou payer mes emprunts s est selon) ca se voit grandement!!!
Je sais ca plaira pas tout le monde mais c est mon avis et j en suis persuader

figaro
le 13 Août 2012 12h34

Et bien non pas de descendance, ma soeur non plus, mon frère 2, pourquoi ? par choix, que je ne regrette pas, faire des enfants pour se faire plaisir ok, mais quand on peut les assumer en travaillant, et relisez bien mon post, je parle de régulation des naissances, pas d'abstinence. Il ne faut pas toujours tout voir à l'extrème il y a un juste milieu à tout. Même les femmes africaines l'ont bien compris puisque dans certaines régions le taux de natalités est en baisse. Je pense aussi que quand ces femmes ne seront plus traités comme du bétail ou de la marchandise par les hommes et qu'elles auront plus de droit, dont celui à l'éducation, elle feront encore moins d'enfant. Pour conclure, je vie dans une région pas des masses favorisées, les gens dépendent de toutes les aides qui existe, ont un niveau scolaire très bas, ne travaille pas et font des enfants très jeunes et en nombre, et ce n'est pas une caricature. Certains s'inscrive directement au cpas car c'est plus facile pour obtenir des sous sans se fatiguer. Alors s'ils ont faim et bien je m'en contrefous, désolé, mais avec les heures de travail que j'ai fait, que je fait encore, et que ferais encore, j'ai perdu ma pitié pour eux. (Je ne parle pas du Tchad et autres ou le problème est avant tout politique, si le pays à des richesses à exploiter, ne vous tracassez pas on les aideras pour leurs pomper tout ce qui reste)

Sucellos
le 13 Août 2012 19h10

@ Sollecus
Vous donnez le CV de JM Moreau. Ce n'est pas le mien ...

JM Moreau
le 13 Août 2012 19h49

@ Sollecus
Vous avez oublié de préciser que j'ai été généticien et sélectionneur de coton de 71 à 74 au Zaïre et chef d'un projet de développement au Burundi où je m'occupais de 1.500 familles de fermiers ainsi que d'une ferme (élevage, café, semences) ... J'ai aussi été conseiller du Ministre de la Coopération où je m'occupais, notamment de l'aide alimentaire, de la recherche agronomique internationale et des dossiers d'investissements cofinancés par des banques de développement ... et aussi, qu'à la DGA, j'ai travaillé comme ingénieur des circonscriptions de Namur et du Brabant wallon, ce qui m'a permis de toucher de près la réalité des exploitations agricoles.
Je n'ai pas besoin de me cacher, comme vous et quasi tous les intervenants sur ce site, derrière un pseudonyme. J'ai le courage de mes opinions, je n'en rougis pas. On peut les connaître.
Alors, vos associations avec d'autres intervenants, elles sont oiseuses. Je ne suis pas le seul retraité ou le seul contribuable ou le seul consommateur qui observe le monde agricole ... Certains préfèrent que l'on ignore leur identité, c'est leur choix. Et que je sache, Sucellos, qui fait l'objet de toutes vos fixations au point que vous vous définissez comme son contraire en prenant un nouveau pseudo, n'a jamais dit, malgré l'insistance de certains, qu'il était pensionné ...
Probablement que cela vous dérange de constater que d'autres pensent que l'agriculture est à la croisée des chemins, qu'elle doit répondre à de formidables défis, que se focaliser sur "le prix", même si c'est un élément primordial, cela évite de regarder ailleurs, notamment sur sa façon de gérer. C’est l’arbre qui cache la forêt. Et cela donne bonne conscience : c'est la faute au marché, etc ...
Ce serait bien entendu plus simple si une seule personne se multipliait, sous ce que l'on appelle des hétéronymes : vous pouvez alors cracher votre haine sur un seul individu.

Sollecus
le 13 Août 2012 20h56

@ sucellos
Je respecte Mr moreau mais je ne tolère pas de vouloir à tout prix, le sucer comme vous le faites. Car vous prenez alors son identité pour gonfler la liste libérale.

figaro
le 14 Août 2012 08h47

M Moreau, pourquoi vous en prendre à moi ? Je ne m'en prend pas à vous. Je pense finalement en vous lisant que vous êtes dépassé par la réalité agricole actuelle de notre pays. Vous parlez que j'ai peur de voir mon niveau de vie baisser ? Mais mon niveau de vie en travaillant plus que la moyenne journalière (et on sera gentil en ne tenant pas compte des inactifs) est très proche du minimum vital, tout ça pour faire vivre des gens, pour les nourrirs entre autre, et ce faire taxer de tout les noms par des ingrats, parceque soit on pollue, soit on maltraite les animaux. Vous auriez dû rester en Afrique, pourquoi êtes revenu en Belgique ? Ah oui c'est vrai à un moment donné ils ont décidé d'être libre et on bouté dehors les étrangers qui était venu les aider. J'aimerais que tout le monde puisse manger à sa faim, mais je reste convaincue que la terre n'est pas extensible et que comme toutes les espèces vivantes quand elle est en trop grand nombre, elle cours à sa perte. Vous dites qu'on ne va pas leurs offrir à manger ? ben non voyons on va leur vendre et ils vont payer avec quoi ? => relisez-moi parce j'ai bien écris que ce qui allait encore une fois de plus arrriver c'est qu'on irait leur prendre les richesses s'ils leur en restent, et que encore une fois ce ne sera pas la populations la plus pauvres qui sera aider mais d'autres loups. J'ai 2 amis qui ont travaillé en ong dont médecins sans frontières et cela sur le terrain et leur récits est édifiants. Quand à augmenter la production agricole, encore faudra t'il trouver des agriculteurs pour reprendre les fermes, en Belgique je crois que cela sera de plus en plus difficiles au vu des prix du foncier qui est 170 % plus élevés que dans les pays avoisinant.
Vous êtes sur un site avec des agriculteurs belges qui se démènent pour s'en sortir qui voient leurs prix s'éffondrer car l'offre est supérieur à la demande, mais leurs emprunts sont toujours à payer, alors forcément le modèle industriel ne les tentent plus. Entre les

figaro
le 14 Août 2012 09h11

Entre les paroles de politiciens, techniciens et autres penseurs, il y a la réalité de terrains. En Belgique l'agriculture est en voient de disparitions car ce n'est pas un métier protégé comme il peut l'être dans d'autres pays. De plus nous sommes dans des marchés dirigés et subventionnés où les états trichent régulièrement comme l'Espaqne avec sa production de légumes en zone aride, avec de la main d'oeuvre assimilée à de l'esclavage. On ne joue pas avec les mêmes cartes en mains.
Penchez-vous sur l'organisation (syndicale entre autre) agricole en Belgique avec tout les liens entre les banques, brichart, aveve, cobelba et revenez après nous dire que nous travaillons mal et pourquoi. Ce n'est pas un réflexe d'égoïste mais juste de la réalité, les plus riches seront toujours plus riches et vous demandez à des gens épuisez et mal récompensez par leur travail d'encore plus produire alors que les terres et les hommes sont à saturations de productions.

l'anonyme réaliste
le 14 Août 2012 09h17

@ Mr Moreau
Est-ce parce que les cultivateurs de cotons ont suivi vos conseils que le taux de suicide en inde est si élevé. Si c'est le cas, pourquoi vouloir nous endoctriner de la même sorte? Quant à notre niveau de vie, ne craignez rien, avec un petit pachi, une vache, quelques fruitier, un jardin et notre savoir faire, nous vivrons bien mieux que beaucoup. Ce n'est pas à nous, agriculteur a avoir peur de disparaître. C'est plutôt a vous consommateur a vous inquieter. Lors de notre disparition, qu'allez-vous mangez, avec quelle garantie et de quoi allez-vous vivre?.

JM Moreau
le 14 Août 2012 09h29

@ figaro
D'abord, je ne m'en prends pas à vous, mais à vos idées "malthusianistes" ... Faites la différence svp.
Je n'ai pas été "bouté dehors de l'Afrique" comme vous le dites si poétiquement ! Les indépendances, c'était en ... 1960 !
Et n'oubliez pas que vos prédictions cataclysmiques, elles ne datent pas d'aujourd'hui : Sucellos a rappelé les prédictions de Ehrlich il y a peu. Cet écologiste prévoyait, dans son pamphlet de 1968, tout comme vous, l'effondrement du genre humain. Depuis, la population a doublé et le niveau de vie global n'a fait qu'augmenter ! Vous niez la capacité d'adaptation dont a fait preuve l'homme depuis toujours.
Par contre, je suis d'accord avec vous sur le fait que la corruption qui règne dans de nombreuses régions est le premier facteur qui bride les efforts des populations. Ce n'est pas la natalité. C'est l'élévation du niveau de vie et l'éducation qui amènent à une diminution de la natalité. Pas des "y a qu'a" ou des "faut qu'on", culture chrétienne, musulmane, hindouiste ou animiste, peu importe.
Et ne pensez pas être le centre du monde : personne ne demande à l'agriculture belge de nourrir le monde ! Sachez que d'autres développent des politiques pour devenir le "grenier du monde" et alimenter la demande croissante liée au progrès économique et à la croissance démographique. J'en ai déjà parlé sur ce site. En Europe, on est surtout préoccupé de sauver l'environnement et de protéger les animaux ... et de se protéger des OGM, incarnation du mal absolu. Les idées écolo ont complètement pris le dessus par rapport à une approche économique. Ajoutez à cela les problèmes budgétaires des Etats ... et vous avez la discussion sur le cadre financier de l'UE qui s'enlise avec des perspectives pour la PAC qui ne sont pas encourageantes. Mais sur ce sujet, pas de commentaires "des agriculteurs belges de ce site qui se démènent pour s'en sortir" ... On préfère se focaliser sur "le prix", cela donne bonne conscience et permet de rejeter la faute sur

tirelipimpon
le 14 Août 2012 11h36

la prochaine fois que vous faites de plein de gazoil, Mr Moreau,essayez de convaincre le pompiste à ne pas focaliser sur son prix, que le prix est secondaire
De mon coté, je vais dire à mon fournisseur d'aliments que je lui offre 30 euro pour du soja, quil ne doit pas se focaliser sur le prix, je doute fortement qu'il va me livrer.

Sucellos
le 14 Août 2012 14h51

@ l'anonyme etc ...
Pour les fameux suicides indiens, lisez ceci : www.ifpri.org/publication/bt-cotton-and-farmer-suicides-india  Personnellement je préfère des études sérieuses à des reportages manipulateurs agrémentés d'images choc ... Ce qui est certain, c'est que l'Inde a dépassé les Etats-Unis et est aujourd'hui le deuxième producteur mondial de coton après la Chine. En quelques années seulement, l'Inde est passée de pays importateur à un important pays exportateur de coton.
@ tirlipimpon
Vos comparaisons sont toujours choisies avec soin pour vous donner bonne conscience et les exemples que vous citez sont caractéristiques de produits dont les prix sont fixés par le marché en fonction de l'offre et de la demande ... Comme la notion de marge, qui est, vu la volatilité que nous connaissons, un critère important pour juger de la compétitivité, vous semble du chinois, voici un rappel.
Il n'y aura jamais que deux moyens de retrouver des marges : gagner en compétitivité-prix ou améliorer sa part dans le partage de la valeur ajoutée dans la filière. La première voie passe par la rationalisation des modes de production et la recherche. La seconde suppose soit de rééquilibrer les relations - les rapports de force plutôt - avec les industriels et la distribution - soit d'y échapper en se positionnant sur des segments de marché rémunérateurs ou en établissant des relations de proximité avec le consommateur. A vous de choisir ...
Par ailleurs, l'idée même que les prix devraient être fixés de manière à couvrir les coûts de production est une hérésie économique, étant donné que les coûts sont eux mêmes une fonction des prix.

de passage
le 14 Août 2012 18h08

De grâce Mr Moreau rester humble.. Les écrits que vous poster c'est une chose mais le fait que vous deviez toujours avoir le dernier mot dans le droit de réponse est insupportable... Chacun est libre d'avoir son propre jugement .. Si vous aviez la réponse aux problèmes agricoles je pense que ça se saurait :-))))) Mais au fait savez vous seulement à quoi ressemble une ferme de nos jours ? Je ne parle pas des statistiques mais de la réalité du terrain ...

Noël
le 14 Août 2012 18h36

Je suis d'accord sur le fait de garder des poumons verts, des bois, des zones protégées, mais alors il faut donner des perspectives environnementales sensées et donner un salaire aux gens qui entretiennent correctement comme le faisaient jadis les cantonniers pour les fossés, les buses des ponts, pour les chardons et les déchets clandestins...
Je serais plus pointilleux, celui qui ramène des kilos ou des volumes à la décharge municipale ou au container devrait recevoir récompense : ecopack mais non pour l'instant vous payez vos sacs et vous allez avec voiture déposer votre sélection en payant la taxe d'immondices. Education commence par soi-même mais les communes ont montré le mauvais exemple.

tirelipimpon
le 14 Août 2012 19h26

Donc, le salaire est aussi une hérésie économique.

JM Moreau
le 14 Août 2012 20h50

@ de passage
On estime que notre espèce a franchit le cap du milliard de représentants en 1804. En 1960 nous étions 3 milliards. Le cap des 7 milliards vient d'être passé cette année. Si vous savez compter, cela signifie que la population mondiale a plus que doublé au cours des cinquante dernières années. Nous sommes non seulement beaucoup plus nombreux mais nous consommons aussi beaucoup plus. Au cours de ces cinquante dernières années, le niveau de vie de nos semblables à pratiquement triplé. Jamais, dans l’histoire de l’humanité, autant de gens ne s’étaient enrichis dans de telles proportions et aussi vite. Malgré la crise, le phénomène ne semble pas décélérer : le nombre de gens vivants dans la pauvreté absolue (avec moins de $1.25 par jour) est passé de 25.7% de la population mondiale en 2005 à 15.8% en 2010. Ce sont 459.6 millions de gens en cinq ans qui ont vu leur niveau de vie progresser !
Alors quand on ressasse les thèses malthusiennes, que l'on reprend les mots de Ehrlich, l'auteur de "The Population Bomb" en 1968 qui prévoyait que la croissance de la population mondiale devait engendrer des famines massives au cours des années 70 et 80, que l'on réclame la mise en place, le plus vite possible, de politiques coercitives destinées à éviter la catastrophe imminente, ce n'est pas vouloir "avoir le dernier mot", que de rappeler que ces prédictions apocalyptiques ne se sont pas produites.
Pourquoi ? L’agriculture mondiale a réalisé de véritables prouesses de productivité. La "révolution verte", liée à l’abandon des systèmes collectivistes, a considérablement augmenté le rendement des exploitations agricoles. Du matériel d’exploitation aux variétés plantées en passant par les fertilisants et l’optimisation des systèmes d’irrigation : les investissements réalisés en matière agricole ont entrainé un progrès technologique sans précédent.
les malthusiens vendent beaucoup de livres, certains se laissent convaincre car cela les arrange, mais leurs prévisions ont une

JM Moreau
le 14 Août 2012 21h08

M tirelipimpon aime les formules choc qui n'ont aucun rapport avec le système économique dans lequel nous vivons. M tirelipimpon ignore qu'un salaire résulte d'une convention entre un employeur et un employé. C'est la contre valeur du travail fournit.
M tirelipimpon est un nostalgique et un rêveur. Il rêve de prix administrés par les pouvoirs publics. Sa mémoire est courte : il a oublié que, dès sa création, l’URSS a supprimé le système des prix libres pour le remplacer par la planification économique autoritaire et centralisée d’une part, et la généralisation des prix administrés d’autre part. Il a oublié que moins de 70 ans plus tard, le système implosait sous l’effet de sa faillite économique. M tirelipimpon rêve d'un messie qui résoudrait tous les problèmes, un être omniscient qui fera briller le soleil simplement parce qu'il l'aura décidé, qui fera chanter les oiseaux en faisant voter une loi. Qui décidera ce que chacun doit faire pour être heureux et qui imposera des "prix justes" sans tenir compte des lois du marché.

JM Moreau
le 14 Août 2012 21h18

Vous aurez sans doute compris que les prévisions des malthusiens ont un fâcheuse tendance à ne pas se concrétiser.
Pour compléter la question des prix, si l’État intervient pour imposer un prix supérieur au prix d’équilibre jugé trop bas (un prix-plancher) afin de protéger le revenu des producteurs, cela entraînera une crise de surproduction, c’est-à-dire une offre durablement excédentaire. Les prix agricoles fixés par la PAC des débuts en est l'exemple frappant. À l’inverse, si l’État intervient pour empêcher l’augmentation des prix (un prix-plafond), imposant un prix inférieur au prix du marché jugé trop haut pour le pouvoir d’achat des consommateurs, cela entraînera une pénurie durable, c’est-à-dire une demande excédentaire.

de passage
le 14 Août 2012 21h48

Quel ego :-(

richard
le 15 Août 2012 10h07

Regardez le raisonnement que cela engendre le libéralisme et ou cela nous conduire, à la simple suppression de l’élevage
Mais peut être n’êtes vous pas d’accord avec mon raisonnement
bizarre mes chiffres ne vous font pas réagir ?????????????????

Un peu de gestion (c’est l’art des combinaisons rentables)

Un hectare de maïs aujourd’hui que l’on donne aux vaches chez nous cela peut faire facilement 100 quintaux secs chiffres d’affaires 2000€ pour 4heures de travail/an

Le maximum que vous pouvez tirer en lait sans achat extérieur (concentré, minéraux, véto, bâtiment et j’en passe) 6oool de lait hectare (source ITEB 5OOOl/ha) à 340€ un rêve en ce moment ! 2100€ de chiffres d’affaires à l’hectare pour 30heures/an/vache de galère minimum il faut être fou non ???
He oui nous sommes fous
j'en rajoute un peu 30 h de travail à 15€ cotisations comprises =450€ les 2100€ =2550€ hé m.....de on perd de l'argent tout les jours
comme mon père disait « en agriculture on est payé pas chère de l'heure mais comme on peut faire beaucoup d'heure cela ne pose pas de problème »

Sucellos
le 15 Août 2012 10h51

@ Richard
Bizarre quand même. En Nouvelle-Zélande où il n'y a aucune aide, l'élevage croît. Idem au Brésil. Je pense que vous ne savez pas ce qu'est le libéralisme ...
Je pense plutôt que ce sont les interventions de plus en plus prégnantes de l'Etat sous la pression des défenseurs auto-proclamés de la planète qui font que l'élevage régresse chez nous ... Et si le troupeau laitier diminue chez nous, c'est aussi à cause de l'intervention étatique qui vous empêche de produire en toute liberté ...
Quant à vos chiffres, je vous laisse en tirer les conclusions que vous voulez ... Vous oubliez dans les revenus de compter les ventes d'animaux de réforme, les mâles, les génisses excédentaires ...

Sucellos
le 15 Août 2012 11h00

@ JM Moreau
Vous allez encore vous faire flinguer par tous les moralisateurs même si on n'est jamais agressé que par les discours avec lesquels on est en désaccord.
Vous perdez votre temps à essayer de convaincre ceux qui d'un côté veulent plus de liberté (moins d'AFSCA, moins de contrôles, etc ...) et d'un autre côté veulent moins de concurrence pour protéger leurs situations acquises que l'expression de cette liberté implique l’épanouissement de l’économie de marché dans le domaine économique.
Par contre, je pense que l'importance de la fonction de l'agriculture nécessite la mise en place de mécanismes correcteurs des excès de volatilité. Par exemple, en lait, des aides pour encadrer, sur base volontaire, une diminution de la production. Cela permettrait aux plus efficaces de continuer et à ceux qui ont des difficultés de souffler sans manipulation de prix toujours contre-productives.

tirelipimpon
le 15 Août 2012 17h12

Voyez le lien de Richard sur la Nouvelle Zélande. Tout le foncier appartient aux banques et l'éleveur ne rembourse que les intérèts. Quant aux salariés qui vivent dans le libéralisme, ils quittent leur pays paradisiaque pour gagner plus en Australie, tellement les rémunérations sont basses. Encore un signe d'un très mauvais partage des richesses.
à 1h 46 min
www.terre-net.fr/forum-agricole/?g=posts&t=258672 

à partir de 28 minutes, un beau reportage sur le secteur lait

Si le paradis libéral vous intéresse, direction la Nouvelle Zélande.

le wallon
le 15 Août 2012 20h10

La Nouvelle Zélande : c'est le rêve pour une vache laitière !!

obelix
le 15 Août 2012 23h59

richard, tes chiffres ne veulent rien dire!!!

deja ton cerealier est tres efficace, et pas ton laitier....

et avec un ha de beau maïs, equilibrer avec un aliment proteique,je vais pouvoir soigner plus de trois vache par ha..... donc plus de 25000 l par ha !!!!!!!

mais comme tu est un bon comptable, j'imagine que tu as deja arreter le lait, et que tu as deja vendu ta recolte de maïs à plus de 250 Eur......

il n'y a pas des année, il est descendu à moins de 100 eur le maïs

Benjy
le 16 Août 2012 01h34

Obelix,
Et les tiens ils veulent dire quoi?? La rentabilité d un litre de lait ne se calcul pas sûr un ha de maïs! Et les intrants?? Le temps que tu nourris ta vache pour vendre du lait pas cher, tu ne vends pas ta récolte sur le marché qui est lui cher!
Pour faire du lait il faut énergie et protéines, hors y en a pas de la protéine dans ton maïs!

Benjy
le 16 Août 2012 01h36

En nouvelle Zélande il touche dans certaines régions 42 euros de leur lait, avec 200 fois moins d infrastructure!!
C est tout simplement impossible à les concurrencer!!

richard
le 16 Août 2012 12h09
Sucellos
le 16 Août 2012 22h46

@ Madame Figaro de Famenne
Vous dites "M Moreau, je vous rassure je ne fais pas partie des compagnons de Malthus. Je pense juste qu'à un moment donné on arrive à un nombre excédentaire"
Le problème n'est pas qu’il y a trop de gens madame. Le problème, c'est que la plupart d’entre eux n’ont pas de marchés libres, qu'ils ont de mauvais gouvernements, des "kleptocraties" qui volent les ressources de leur peuple ... Quelques chiffres pour illustrer cela. La pauvreté au Tchad que vous citez, au Nigéria et au Pakistan est souvent attribuée à la "surpopulation". Au Tchad, il y a 54 habitants par km² dans le bassin du Logone (6,9 dans l'absolu), au Nigéria, il y en a 180 et au Pakistan, 248 ! Et alors ? Chez nous, en Belgique, pays riche sans famine, on en compte 350, aux Pays-bas, riches aussi, 496, à Hong Kong, 6.452, et à Singapour, 7.211. Ce sont parmi les pays les plus riches du monde, leurs environnements sont plutôt préservés ... Là où règnent le droit et la liberté économique, plus de gens, cela implique plus d’inventions, des idées qui s’enrichissent mutuellement, ce qui crée des vies meilleures ...

Envoyer
Fermer

Surchargé travail

par Travail, le 20 Mai 2022 14h11

Parmi les forumeurs, certains ont-ils plus vite recours au service de remplacement plutôt qu\'à l\'entreprise ou un indépendant ? Quand on est équipé bien sûr. Par exemple, remplacement pour les t

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

\"Sauvons Bambi\", des drones pour sauver les faons

par Benoît GEORGES, le 24 Avril 2022 10h09

Que tous les agriculteurs sachent qu\'il est possible d\'intervenir gratuitement grâce à des #drones pour repérer les animaux (faons, chevreuils, levrauts, nids) qui peuvent se cacher dans les hautes

PROTECT’eau recrute deux bacheliers en agronomie (H/F/X)

par Benoît GEORGES, le 23 Avril 2022 19h28

???? OFFRE D’EMPLOI ???? Vous avez la fibre environnementale et une expérience en agronomie ? Le rôle de conseiller vous va comme un gant ? ???? PROTECT’eau propose l’emploi qu’il vous faut

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 7 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    18 j'aimes
  1. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  2. 17 j'aimes
  3. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...