Les banques exigeantes pour le secteur laitier

par LE REALISTE, le 01 Août 2012 07h52

J'ai appris,il y a quelques semaines, que certaines banques deviennnent très exigeantes lorsqu'un projet de création d'étable leur est présenté pour son financement il faut que le quota dont dispose le producteur soit en relation avec la taille de l'étable envisagée.
Autrement dit, pas question de construire une grande étable avec un quota riikiki !!!
dans ce cas, elles obligent le producteur à d'abord acheter du quota supplémentaire en ...fonds propres
c'et un grand changement dans leur politique!!
affaire à suivre !!!

Sucellos
le 01 Août 2012 12h12

Votre étonnement est surprenant M le réaliste !
N'oubliez pas que le quota constituait en général une sûreté. Maintenant que cette "sûreté" sera comptabilisée à "ZERO" d'ici quelques mois dans les livres de la banque, cette position est "réaliste", ne vous en déplaise !
Quant à la relation taille de l'étable - volume produit, alors que l'on crie sur tous les toits que chaque litre assure une perte de 16 cts (16 = 40-24, 40 étant le coût selon les discours - 24 étant le prix reçu toujours selon les mêmes discours) ne vous semble-t-il pas "réaliste" de ne pas vouloir encore aggraver cette perte ? Ou alors, par un miracle que les fées qui veillent sur le lait permettraient, investir pour loger 150 vaches quand pendant 3 ans on ne saura en détenir que 80 vu le quota disponible, permettrait de diminuer ses coûts afin d'être rentable.
Miracle ? Non, production non déclarée ...

LE REALISTE
le 01 Août 2012 12h33

POUR MO, LE RAISONNEMENT DE LA BANQUE EST OK
elles ont enfin le sens des affaires!!!

Jean Pierre
le 01 Août 2012 12h50

Les banques sont elles-mêmes mises fortement sous pression depuis 2008. Le fait qu'elles restreignent leurs conditions et/ou qu'elles essaient d'assainir leur portefeuille de crédits est une bonne chose, surtout s'il s'agit d'un mouvement de l'ensemble du secteur dans l'ensemble des pays.
L'agriculture va redevenir ce qu'elle était avant les années '60: une entreprise à haut risque.
Il est GRAND TEMPS d'arrêter de financer les fonceurs qui n'ont rien à perdre, et qui font des apports de volumes sur le marché à des conditions qui ne rémunèrent pas à la fois le travail, le capital et le RISQUE.

obelix
le 01 Août 2012 23h45

tout a fait, cela fait deja un certains temps et pour toutes les speculations que les banques ne prennent plus trop de risques...

par contre, les "fonceurs" méme s'ils ne gagne rien serons toujour la tant que la banque à des garanties..

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Les circuits courts : une filière encore rentable?

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 18h40

Reportage de RTBF Info avec Grégoire Bert (Les Jardins de Mimie), Florent Hawotte (Centre Interprofessionnel maraîcher) à Houyet ainsi qu’Eric Gessel et des consommateurs à Woluwé. 16 producte

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )