Nouvelle Zélande : les fermiers contre les subventions

par JM Moreau, le 25 Juillet 2012 13h36
http://www.cato.org/publications/commentary/new-zealand-farm ...

Cet article est un "conseil" aux américains : Il argumente que l'arrêt des subventions à l'agriculture en Nouvelle-Zélande a donné naissance à une économie rurale dynamique, diversifiée et croissante, et a discrédité le mythe selon lequel l'agriculture ne peut vivre sans subvention, avec des prix fixés librement entre parties.
Alors, conclut l'auteur, au lieu de faire payer la facture aux contribuables US qui ne peuvent plus se le permettre, il est temps pour le Congrès américain de faire machine arrière et d'envisager une alternative qui a fait ses preuves : l'économie de marché.
En effet, malgré les protestations, les subventions furent abrogées en 1984. Près de trente subventions à la production ainsi que les incitations à l'exportation furent supprimées. Et ce ne fut pas la cause d'un abandon massif de l'agriculture et la fin des exploitations familiales ! Après une période de transition difficile pour les agr...

romageon
le 25 Juillet 2012 14h17

et idem pour nous
plus de subventions mais des prix

JM Moreau
le 25 Juillet 2012 14h54

Lisez attentivement l'article : les prix, ils sont fixés par le marché, pas par le gouvernement néo-zélandais.
"Ils redressèrent leurs entreprises, explorèrent de nouveaux marchés et redécouvrirent la rentabilité. Aujourd'hui, le secteur agricole néo-zélandais est plus dynamique que jamais, et les agriculteurs du pays sont fiers de prospérer sans l'intervention du gouvernement. Avec la suppression des subventions en Nouvelle-Zélande, les pratiques agricoles sont tournées vers les clients et non plus vers la tentative de recevoir le plus de subventions possibles."

richard
le 26 Juillet 2012 17h16

Pas difficile d’avoir une économie de marché dans le lait quand on est dans un des pays au monde ou le prix de revient est un des plus performant
Nous travaillons avec la nature, et eux la nature les a bien pourvus, un peu comme les Irlandais, ils font de moins en moins de mouton et de plus en plus de lait mais la pollution va les rattraper ils ne peuvent guère traire beaucoup plus .imaginez le même temps que l’on vient d’avoir sur 2mois pendant 12 mois cela pousse tout le temps et nous sommes noyés d’herbe
A peine 3% de fonctionnaire à nourrir pas comme chez nous, 20% qui vivent sur le dos de la société, en plus nous empêchent de travailler en quelque sorte des cigales, mais chantez on aime bien vous entendre chanter
Nous voulons vivre sans subvention !
Si les quotas sont arrivés c’est bien la politique antérieure qui a fait que ! (l’agriculture devait nourrir les citoyens Européens) encore une fois laxisme des politiques trop de lait et on attend d’être dans le mur résultat 1984 « moins 12% pour tout le monde » à juste raison il ne sert à rien de produire plus que la demande
Les quotas en place, on lâche un peu la vanne à produire et le résultat vous le connaissez, trop de lait chute du prix. Espoir pour le consommateur, que nenni il n’en voit rien c’est l’industriel et le commerçant qui ramassent (normal politique libérale que le plus riche gagne) encore une fois lâcheté des politiques qui savent très bien où l’argent va
En faite la montée des prix du blé et autre va encore faire des morts, pour moi les traders (ceux qui les dirigent) sont des assassins et vous aussi ceux qui trouvez que la politique de marché pour l’alimentation est bonne, je ne sais pas si le seigneur vous le pardonnera mais moi pas du tout !!
Le capitalisme moderne sait créer de la richesse mais il ne sait pas la répartir (partager serait le mot qui convient le mieux)

richard
le 26 Juillet 2012 17h36

Communiqué de presse
Soutien total des éleveurs laitiers européens
à la contestation de leurs collègues britanniques
En Grande-Bretagne, les producteurs de lait bloquent les laiteries en guise de protestation
aux diminutions actuelles du prix du lait. Le European Milk Board soutient cette action et
appuie, sans réserve, les revendications des éleveurs laitiers britanniques.
(Bruxelles, le 24 juillet 2012) Jeudi dernier, le 19 juillet 2012, des centaines de producteurs de lait
ont, à l’initiative de l’association britannique des producteurs Farmers for Action (FFA), bloqué
des laiteries et entravé les livraisons de lait dans plusieurs localités en Angleterre. Cette action
s’inscrit dans la droite ligne d’une série d’autres manifestations de mécontentement menées par les
producteurs britanniques pris de colère à l’annonce des réductions du prix du lait. Leurs laiteries
envisagent une diminution du prix du lait pouvant aller jusqu’à 2,5 centimes par litre. Les éleveurs
craignent que cette baisse ne remette en question la viabilité des exploitations de nombreux
collègues et n’obligent ces derniers à vendre leur ferme. Ces réductions ne profitent qu’aux
transformateurs et aux distributeurs qui verront leurs marges encore grossir. Par contre, les
consommateurs continueront de payer leur lait au prix fort dans les supermarchés. Cette baisse des
prix, qui donne bien du fil à retordre aux producteurs, ne sera pas répercutée sur les prix à la
consommation.
Le président du Européen Milk Board (EMB), Romuald Schaber, exprime le soutien plein et entier
des éleveurs laitiers européens envers le mouvement des collègues britanniques : « La colère et le
désespoir des collègues britanniques, tout comme la grève du lait qui en résulte, sont plus que
justifiés. Ils font l’écho à d’autres actions de protestation menées par les producteurs de lait partout
en Europe et notamment devant le Parlement européen à Bruxelles, il y a deux semaines. Tous les
moyens doivent être mobilisés afin d’a

JM Moreau
le 26 Juillet 2012 20h33

J'avais posté un billet sur le sujet le 16 juillet. Un accord au sein de la filière a été trouvé : www.lesoir.be/actualite/economie/agriculture/2012-07-26/angleterre-la-filiere-parvient-a-un-accord-sur-le-prix-du-lait-928802.php 
A noter aussi que suite aux pressions, Asda a annoncé relever le prix du lait de 2p par litre le 1 août : www.farming.co.uk/news/article/6812?utm_source=AF&utm_medium=site&utm_campaign=RSS 

le terrien
le 26 Juillet 2012 23h07

@ Mr Moreau
Vous dites "A noter aussi que suite aux pressions, Asda a annoncé relever le prix du lait de 2p par litre le 1 août "
Cela veut-il dire que ce n'est pas le marché qui décide du prix mais simplement le pouvoir de négociation!!!!!

Agro
le 27 Juillet 2012 15h36

Depuis quand est-ce que les subsides à l'agriculture vont aux agriculteurs ? Ils ont justement été imaginés pour casser les prix à la production et financer l'agro-industrie. Si on les supprime c'est l'industrie qui va planter avec ses supers filières de productions non rentables.

Propète
le 27 Juillet 2012 18h19

Le verdissement devrait avoir une échelle de valeur comme pour les catastrophes naturelles où les séismes locaux . La Nouvelle-Zélande ne doit pas investir dans l'isolation et dans les bâtiments normatifs. Car quand inondations ou sécheresses en Belgique, les normes sont nouvellement délabrées voir zébrées.... Pas d'argent pour les agris menés à la baguette des bleus qui sont à la foi, Fwa, agris et agro-industriel.... A pleurer ...de ce Piet Van themsche !

par le carolo
le 28 Juillet 2012 08h58

Le belle exemple des subside c'est poulet Doux qu'il le montre en 2011 la commission Europe a donné un montant de 50 millions Euro pour que Doux relève la tête et 2012 patatras c'est Xavier Beulin qui va continuer pour que les éleveurs soient payé de leurs créance, quand un syndicat deviens agroalimentaire il a lieu de se posé beaucoup de question ?????????????????????

Sucellos
le 28 Juillet 2012 14h37

. Doux n'a pas reçu des subsides de la "Commission Europe" pour relever la tête comme vous l'avez lu dans votre marc de café qui devait encore être brouillé. Doux, comme tous les autres exportateurs concernés, a reçu des restitutions pour les pièces prévues par la législation lorsque c'était prévu. Et ce n'est en aucun cas un privilège comme votre discours populiste le laisse entendre. Si Doux est dans les patates, c'est un problème de gestion. Au Brésil, où Doux avait délocalisé une partie de sa production, il a d'abord loué ses installations à JBS (le numéro 1 mondial de la viande) avec option d'achat (JBS ne voulait pas reprendre les dettes colossales de Doux estimées à 1 milliard de reais ou plus de 400 millions d'euros) et a finalement été obligé de vendre sa filiale pour sortir définitivement ...

obelix
le 29 Juillet 2012 00h13

@ agro; c'est quoi tes "super filieres de production non rentable ?????

concernant la N-Z, je ne pense pas que les aides octroyée à l'agriculture etaient enorme!!! mais cette ile jouit d'un climat qui permet de produire de l'herbe au moins 10 mois par an!!!

Sucellos
le 29 Juillet 2012 14h46

@ obelix
Agro parle en connaissance de cause : il fait allusion aux filières bio !
Quand il dit "Depuis quand est-ce que les subsides à l'agriculture vont aux agriculteurs ?", soit il ne se considère pas comme agriculteur, soit c'est un "nest vuiler".
Les "cocoricos" de Lutgen en faveur de l'agriculture bio montrent en effet que les subsides pour ces producteurs dépassent les 10.000 euros par hectare. Cela a déjà été rappelé sur ce site ...

obelix
le 30 Juillet 2012 08h31

10.000 Eur/ ha !!!!!
explique un peu...... parce que j'aurais bien quelques ha a passer en bio alors....

Sucellos
le 30 Juillet 2012 08h52

Correction : plus de 10.000 euros par agri et non par hectare.
Référence : un communiqué triomphant de B Lutgen, je cite
"Les subventions accordées aux producteurs bio et aux agriculteurs en transition ont augmenté de 53% depuis 2004. Le montant total des aides au passage bio était de 4,78 millions EUR en 2004. Ces aides ont atteint 7,85 millions EUR en 2009 !" Plus loin ""7,85 millions EUR d'aides sont accordés au secteur bio, soit une hausse de près de 60% depuis 2004." (diantonio.wallonie.be/agriculture-biologique-un-secteur-en-pleine-croissance) 
En Wallonie, il y avait 779 agriculteurs bio en 2009. Cela fait plus de 10.000 euros, en plus des aides classiques ...

Envoyer
Fermer

#150ans du CRA-W - #Innover avec José Wavreille

par Benoît GEORGES, le 26 Juin 2022 10h26

[Vidéo] Les 12 travaux du Centre wallon de Recherches agronomiques, fil conducteur des 150 ans du CRA-W. #Innover avec José Wavreille. youtu.be/AjRQGFsRBHo  ????Innover, oui, mais à travers q

Fortes chaleurs - L\'essentiel à savoir pour protéger son troupeau des coups de chaud

par Benoît GEORGES, le 16 Juin 2022 16h46

www.web-agri.fr/changement-climatique/article/170560/l-essentiel-a-savoir-pour-proteger-son-troupeau-des-coups-de-chaud  Dès que le thermomètre dépasse les 22°C, les bovins sortent de leur zone d

SONDAGE du Centre de Michamps

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 18h24

Répondez via le lien : forms.gle/W6xPRGp7ZiVQo9Je6  Le Centre de Michamps (Bastogne) met en place différents essais sur ses propres parcelles mais aussi directement chez des agriculteurs. Ce qu

Face aux loups, quels effets sur la santé des éleveurs et bergers ?

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 15h05

idele.fr/rmt-travail/publications/detail-article  Institut de l\'Elevage (idele) sur Linkedin : \"Surmenage, angoisse, relations conflictuelles, incompréhension, sentiment de solitude… Autant de f

ENQUÊTE - Perspectives de reprise des exploitations: quel est le ressenti des producteurs ?

par Benoît GEORGES, le 08 Juin 2022 21h35

docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScxOkaMw41elYmv4DKFLit2sgzvV_8Jv7EweZ3xQRLeY2Y1mQ/viewform  Cette courte enquête a comme objectif d\'interroger les producteurs sur leur ressenti par rapport à la rep

Où sont passés les milliards de l Europe

par pinpin, le 07 Juin 2022 20h28

A regarder absolument ce soir sur France 2 à 21h10 Cash Investigation qui dévoile les dérives de la PAC Des fraudes et arnaques qui auraient vraisemblablement profité à un certain milliardaire De

Les plus commentés

    23 commentaires
  1. Nouveaux passeports bovins
  2. 19 commentaires
  3. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  4. 8 commentaires
  5. Pulpes?

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Résistant : Ce sont juste des communistes qui ont pris le pouvoir sur nos biens privés.... Obéis ou crève c'es...
  2. 20 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 19 j'aimes
  5. par Lenine: Une classe politique qui s'enrichit.
    Une poignée d'industriels ou d'oligarques qui influencent les d...