Ecologie

par JM Moreau, le 17 Juillet 2012 15h11

À la caisse d'un super marché un Papy choisit un sac en plastique pour ranger ses achats, notamment de belles mangues brésiliennes. La caissière, une jeune dame, piercée au nez et au menton, lui a alors reproché de ne pas se mettre à "l'écologie" et lui dit :
- "Votre génération ne comprend tout simplement rien au mouvement écologique, à la nécessité de consommer local, aux dangers qui nos menacent. Et ce sont nous, les jeunes qui allons payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources !" 
Le Papy s'est excusé auprès de la caissière et a expliqué : "Je suis désolé, mais vous devez comprendre, à mon époque, nous n'avions pas de mouvement écologique, pas de pastèques qui discourent sur l'homme ennemi de la planète."
Alors que, penaud, il quittait le magasin, la caissière en rajouta : 
-" Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à nos dépens, qui font que nos ...

bobine
le 17 Juillet 2012 19h38

Très beau plaidoyer pour ce que certains appellent la "décroissance". Merci JM.
Oh la la la vie en rose
Le rose qu'on nous propose
D'avoir les quantités d'choses
Qui donnent envie d'autre chose
Aïe, on nous fait croire
Que le bonheur c'est d'avoir
De l'avoir plein nos armoires...

de passage
le 17 Juillet 2012 21h57

Je suis totalement d'accord avec vous Mr Moreau ..

JM Moreau
le 18 Juillet 2012 21h12

@ Charlène
Il y a quelques jours, vous ajoutiez une couche au pessimisme mâtiné de catastrophisme de bio Man en prédisant la famine pour l'humanité. Je ne sais pas quel âge vous avez, mais vous ne faites que répéter des prédictions qui ne se sont jamais vérifiées. La prédiction d'une éventuelle famine à l'échelle mondiale a en effet une longue histoire, mais en 1967 et 1968 elle a probablement atteint un niveau encore plus apocalyptique que votre annonce, avec la publication de deux ouvrages qui furent à l'époque des best-sellers. Le premier, "Famine, 1975 !" de William et Paul Paddock intitulait son premier chapitre ainsi : "La collision population-alimentation est inévitable, nous sommes condamnés d'avance". Les Paddocks allaient jusqu'à affirmer qu'on ne pouvait plus rien pour des pays comme Haïti, l'Égypte et l'Inde et qu'il fallait laisser leur population mourir de faim et concentrer les efforts sur les cas les moins désespérés ! Entretemps, l'Inde est devenue exportatrice ...
L'année suivante a vu paraître "The Population Bomb" où un certain Paul Ehrlich, écologiste spécialisé dans les papillons, autoproclamé gourou de l'environnement (il a fait de nombreux émules depuis !), prophétisait : "Durant les années 1970 et 1980, des centaines de millions de personnes vont mourir de faim en dépit de tous les programmes mis de l'avant dès maintenant. À l'heure actuelle, rien ne peut plus empêcher une hausse substantielle du taux mondial de mortalité."
Depuis, la population mondiale a doublé ... et l'espérance de vie n'a jamais été aussi haute.

JM Moreau
le 18 Juillet 2012 21h22

Et que dire des centaines de milliers de morts que l'on attendait suite à l'ESB et à la variante du Creustfeld Jacob qui a infecté des humains ? En fait, il y en eu, en tout et pour tout, 136 ... Mais le secteur de la viande bovine a mis des années pour s'en remettre ... Idem avec le H5N1 qui s'est révélé un tigre de papier (certains annonçaient de 5 millions à 150 millions de décès des suites de la grippe aviaire !) mais qui a conduit de probables "sauveurs de la planète" paniqués à détruire des nids d'hirondelles ... et qui a ébranlé le secteur de la viande de volaille.
Le grand le problème avec tous ces annonceurs de catastrophes, outre le fait qu'ils pompent de l'argent de nos impôts pour imaginer et diffuser leurs messages de peur car leurs associations sont reconnues "d'utilité publique", c'est qu'ils tiennent pour acquis que la réalité est statique, que la situation ne bougera pas dans leurs scénarios du futur.
Ils oublient une chose fondamentale : les choses évoluent, les nouvelles technologies améliorent les procédés et de nouveaux procédés viennent remplacer les anciens. De nouvelles inventions rendent obsolètes les anciennes.
En d'autres termes, l'humain s'adapte à son environnement et cela dure depuis que l'homme est sur terre.

Sucellos
le 19 Juillet 2012 09h36

Deux liens intéressants en rapport avec certaines tendances écologiques
- www.slate.fr/story/59077/extreme-droite-ecologie-bio 
- www.presseurop.eu/fr/content/article/1899561-des-neo-nazis-certifies-bio 
Derrière les fameux "locavores", le bio et le retour de la terre, que certains encensent sans limite, il n’y pas que des bobos-écolos-hippies mais aussi des militants d’extrême droite ... Edifiant

Sucellos
le 19 Juillet 2012 14h32

Tiens, nos deux compères B & C sont devenus muets ... Pas de copié/collé en vue pour répondre ?

bio man
le 20 Juillet 2012 13h58

Trop de travail que pour répondre à des négationnistes.
Vous préférez le profit à la qualtité de vie, et la survie ce l'humanité quesque vous voulez que je vous dises.

Sucellos
le 20 Juillet 2012 14h53

@ bio man
Négationnisme : "négation de la réalité du génocide pratiqué par l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale contre les Juifs et par extension, le terme est régulièrement employé pour désigner la négation, la contestation ou la minimisation d'autres faits historiques, en particulier ceux qu'on pourrait qualifier de crimes contre l'humanité" (Wikipedia).
Je ne trouve pas dans les commentaires des faits que l'on pourrait rapprocher du négationnisme. A moins que pour vous, reprendre l'information selon laquelle il y a des militants d’extrême droite derrière certains zélateurs du bio s'apparente à un crime contre l'humanité ! Vous sentiriez-vous démasqué ?
C'est probablement un effet des ondes électromagnétiques ... qui fait que vous êtes dans le déni de la réalité, que vous essayer de la construire et décrétez les résultats que les autres doivent atteindre. Et s'ils ne sont pas atteints, c’est intentionnel de la part de citoyens égoïstes qui n'en n'ont rien à faire, contrairement à vous, de la survie de l'humanité !

par le carolo
le 21 Juillet 2012 08h37

En parlant de génocide, vous connaisse le génocide des paysan une ferme toute les deux minute disparait en Europe un couple de travailleurs qui a jamais demandé un francs a personne pour vivre et que l'on tue financièrement avec des décision politique d'importation a bas prix pour inondé les marché en faveur des multinationale agroalimentaire qui vont se faire taxé dans les paradis fiscaux.

Sucellos
le 21 Juillet 2012 11h09

Tiens, j'ignorais que l'UE était importatrice nette de produits laitiers. Je pensais plutôt qu'elle était un des plus gros exportateurs, certains, sur ce site, l'accusant même de ruiner les fermiers africains et bengladeshis ! Entre janvier et mai, nous avons exporté 250 mille tonnes de poudres maigres, 173 mille de poudres grasses, 192 mille de lait "blanc", 298 mille de fromages, 40 mille de beurre et 7 mille de butteroil ... et importé 0 kg de poudre grasse, 0,4 mille tonnes de poudre maigre, 32,9 mille tonnes de beurre et 33,5 mille tonnes de fromages, ce qui bien entendu inondé le marché ...
Je pensais aussi que l'UE était un gros acteur sur le marché des céréales ... et un des principaux exportateurs de viande de porc (de janvier à mai, 1.366.644 tec) ...
Mais bon, importer du café, cela ruine les producteurs de racines de chicorée ... mais cela vous permet de prédire l'avenir tous les matins ...
Et le soja, vous en avez besoin pour alimenter porcs, volailles, laitières dont la production est exportée, faisant vivre de nombreuses exploitations.

par le carolo
le 21 Juillet 2012 12h00

Vous avez oublier la viande BOVINE mais valais mieux pas en parler sa vous arrange pas .

Sucellos
le 21 Juillet 2012 15h04

Parlons en en effet.
Partout, dans le monde entier (Brésil, Argentine, USA, UE, ...), les prix ont monté de ± 30%, sauf les culards en Belgique ... Le marché n'est pas inondé, l'UE exporte plus qu'elle importe et il n'y a pas d'importations à bas prix puisque les prix sont quasi les mêmes aux USA, en Amérique latine et dans l'UE. C'est la consommation qui diminue chez nous, l'offre dépasse la demande car personne dans l'UE ou ailleurs ne veut des morceaux "nobles" du BB (pas de goût), ceux qui valorisent une carcasse, à par les belges qui mangent encore de la viande de boeuf car ils sont bon marché ... Chaque semaine, il y a des "promotions", une fois chez l'un, une fois chez l'autre. Cette semaine, Champion, du Steak extra à 10,99 euros !

JM Moreau
le 21 Juillet 2012 16h02

Vous êtes en retard d'une guerre M le carolo. Et vous n'avez certainement pas lu le rapport FAO/OCDE, vous y auriez lu que pour toutes les viandes, les prix réels se trouvent à leur plus haut niveau depuis 15 à 20 ans. On ne parle plus depuis belle lurette d'importations à bas prix ... Et de toutes façons, les droits d'entrée UE sont prohibitifs hors contingents ...
En 2011, l'UE a exporté 635.232 tec et importé 322.849 tec
De janvier à avril 2012, l'UE a exporté 156.562 tec et importé 95.931 tec
Vous avez encore perdu une occasion de vous taire ...

bobine
le 23 Juillet 2012 20h56

@ bio man
bravo, vous avez compris !

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )