Vers quelle durabilité du secteur laitier voulons-nous nous orienter?

par FUGEA asbl, le 26 Juin 2012 17h30

La durabilité selon la CBL
L'industrie laitière belge a annoncé avoir réalisé un chiffre d'affaires de 4,5 milliards d'euros en 2011 lors de son assemblée générale le 8 juin 2012. La CBL s'auto-félicite de continuer de travailler pour rendre le secteur plus durable dans les années à venir. Toutefois, peut-on parler dans les mêmes termes de durabilité dans le secteur agricole? On peut certainement parler de dépendance en matière de paiement de la production laitière Le prix du lait fourni par l'éleveur à la laiterie ne leur est communiqué que 20 jours après la fourniture, prix imposé par la laiterie sans négociation. Les chiffres sont édifiants: depuis les années 1990, le nombre d'éleveurs laitiers a été divisé par trois.

La FUGEA dénonce le discours de l'industrie laitière qui assure haut et fort que la filière lait se porte bien, incitant les laitiers à accroître leur production. L'industrie laiti...

richard
le 26 Juin 2012 21h26

surement que vous allez prendre cette industriel laitier pour un idiot, mais c'est le plus riche
alors posez vous les bonnes questions anarchie ou pas dans la production laitière ???????
www.lactalis.fr/prodlait_nouveau/actualites_laitieres/rencontres_78/RENCONTRES_78_edito.pdf 

alf
le 26 Juin 2012 22h54

trés interessant mais cela fait peur pour l'avenir

LE REALISTE
le 27 Juin 2012 08h56

Ceux qui veulent entrer dans la compétition de l'hyper production doivent avoir un fonds de roulement d'environ 1000 euros par vaches laitières!
si ce n'est n'est pas le cas, réfléchissez à deux fois avant de vous lancer!!
remarque: cela peut être un capital propre ou un capital familial mais il doit être "mobilisable" à tout moment

cotisant
le 27 Juin 2012 10h01
Gib
le 27 Juin 2012 10h08

Je constate simplement que malgré que le nombre de producteur a été divisé par 3 depuis 1990, la production n'a cessé d'augmenter, et pas qu'un peu! De plus, on en est à une 2e crise majeure et on continue de produire plus depuis debut 2012. Alors sans vouloir être provoquant, il n'y a rien qui va mal pour le secteur ! Le problème est surtout la grande hétérogénéité des coûts de production, de la gestion des fluctuations de prix par le producteur et les jeunes qui ont investi, donc plus fragiles. Ayant de tout, je suis à l'aise pour dire ça, mais on a pas fait tant d'histoires pour le prix des céréales! Les prix ont pourtant varié de 85 à 240 en 5 ans. Je pense que le secteur laitier devra s'y adapter comme les céréaliers l'ont fait!

Tonton Cristobal
le 27 Juin 2012 13h27

@ Gib

Les laitiers doivent s' adapter comme les céréaliers. A la seule différence que le laitier est 365 jours sur 365 dans sa salle de traite et dans son étable à soccuper de ses bêtes, je ne pense pas que ce soit pareil pour le céréalier...

Gib
le 27 Juin 2012 15h04

Je parlais du principe de fluctuation des prix, le travail n'est pas le même c'est certain. On ne nait pas tous égaux, mais on choisi tout de même ce qu'on veut faire sur son exploitation quand on la reprend. Le céréalier, il fait de la mécanique en hiver et des travaux pour des tiers, plus les autres cultures, il n'a pas la contrainte des vêlgaes ok. Mais les gentleman farmer (ceux qui glande 1/3 de l'année), ça devient rare

fromageon
le 27 Juin 2012 20h25

les céréaliers eux ils partent en vacances l'hiver les autres pas

obelix
le 27 Juin 2012 23h54

ben faut faire cerealier les gars....

concernant la diminution du nombre d'exploitant, j'ai un scoup pour le fugea ..... en 2020, il y aura la moitié d'agriculteur en moins!!!!!
suffit de regarder la pyramide des ages pour se rendre compte que beaucoup d'agri n'ont pas de sucesseur..... et regarder les statistiques; les jeunes agri ont des exploitations plus grande que les ainé!! il s'installent sur des fermes ou (normalement) le revenu est meilleur.....

PA25
le 28 Juin 2012 07h07

Les gens n'auront bientot plus rien a ciré des conplaintes des laitiers.....
J entend encore ce matin à la radio que certains produisent avec un prix de revient de 40 cents....je ne crois pas que le wallon produit à un tel prix de revient,lui est un des rares courageux qui reste à sa manière.
Les autres ont des installations ultra moderne,améliorant fortement leur confort de vie,normal que cela à un cout.

par le carolo
le 28 Juin 2012 09h06

@ Obelix les vacance, les céréalier ne vont plus aller très loin car le nouveaux ministre de l'agriculture Français, viens d'ouvrir les frontière aux céréales de Russie sans droit ni taxe pour les Allemand et Espagne pour augmenté la concurrence entre état membres, tout comme le SOCIALISTE Belge Tarabela il ouvre lui la vanne a la viande des état-unis ce sont des SOCIALISTE Libéraliste du nouveaux genre. mais la JM Moreau ne publie pas article ....

ally
le 29 Juin 2012 08h26

bizarre les froment son en forte hausse 225 e tonne

Benjy
le 29 Juin 2012 15h50

Prix du matif ca c'est pas le prix culture !!
il a encore augmenté, mais maintenant il baisse !! J'ai vendu la moitier de ma récolte 2012

sucellos
le 29 Juin 2012 18h56

Des idées pour ceux qui comprennent l'anglais ...
Trois pistes pour agir sur les coûts des rations des vaches laitières basées sur 5 années d'études des méthodes de gestion de l'alimentation.
A relever la conclusion : "Ces trois items exigent un engagement du gestionnaire (oui, on dit bien le gestionnaire, pas le producteur !) d'adopter des pratiques routinières d'analyses de fourrage et de surveillance de la matière sèche."
pubs.ext.vt.edu/DASC/DASC-10/article_2_dasc-10.html 

tirelipimpon
le 29 Juin 2012 20h40

pas bizarre. en amérique du sud, s'il ne pleut pas dans la quinzaine qui vient, les rendements mais seront bien en dessous des estimations avec une prévision des stocks mondiaux jamais vus aussi bas.

Envoyer
Fermer

Visite de terrain 4/07 : élevage de porcs en plein air et découpe à la ferme à Fosse (Trois-Ponts)

par Benoît GEORGES, le 04 Juillet 2022 09h47

???? Ingénieurs agronomes de formation, après quelques années de travail en tant que salariés, Céline et Bernard ont choisi de revenir à la terre afin d\'élever des porcs dans le respect du bien

Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut

par Benoît GEORGES, le 20 Juin 2022 08h44

La province de Hainaut a remis récemment ses prix récompensant le meilleur beurre au lait cru sur son territoire. Parmi les 21 participants hainuyers, deux élevages de la Wallonie picarde se sont h

Les premières noisettes sèches 100% belges arriveront en 2024

par Benoît GEORGES, le 12 Juin 2022 15h56

Des noisettes locales produites en Belgique, qui l\'aurait cru ? Benoit Genin, ce jeune agriculteur qui aime relever de nouveaux challenges l’a fait ! Très beau projet innovant et local. Vivement 2

Hauteur de fauche (épisode 5) Faune

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 19h02

La fauche est une action brutale qui impactera fortement la faune sauvage présente sur la prairie et aux alentours. Le premier effet de la fauche concerne la mortalité des animaux vivant dans le cou

Où sont passés les milliards de l Europe

par pinpin, le 07 Juin 2022 20h28

A regarder absolument ce soir sur France 2 à 21h10 Cash Investigation qui dévoile les dérives de la PAC Des fraudes et arnaques qui auraient vraisemblablement profité à un certain milliardaire De

Répertoire agricole

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 11h46

Le site REPERTOIRE AGRICOLE - www.repertoireagricole.be  - liste les organisations, ASBL ou entreprises jouant un rôle au sein de notre monde agricole en Wallonie. Il se présente comme une base

Les plus commentés

    23 commentaires
  1. Nouveaux passeports bovins
  2. 19 commentaires
  3. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  4. 8 commentaires
  5. Pulpes?

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Résistant : Ce sont juste des communistes qui ont pris le pouvoir sur nos biens privés.... Obéis ou crève c'es...
  2. 20 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 19 j'aimes
  5. par Lenine: Une classe politique qui s'enrichit.
    Une poignée d'industriels ou d'oligarques qui influencent les d...