Flandre : enquête en cours sur le futur du secteur laitier

par JM Moreau, le 11 Mai 2012 21h34
http://lv.vlaanderen.be/nlapps/docs/default.asp?id=2711

L'étude indépendante a été élaboré en collaboration avec les associations agricoles et le secteur de la transformation du lait.
Elle a pour objectif de cerner les intentions des producteurs laitiers flamands face aux contraintes actuelles et à la fin des quotas. 3850 producteurs ont reçu le formulaire.

fromageon
le 12 Mai 2012 07h48

pourquoi la wallonie ne ferait pas elle aussi une enquête
afin de voir comment on perçoit l'avenir

richard
le 12 Mai 2012 16h20

Il n’y a pas que les flamants qui se posent des questions même le plus libérale se pose des questions, il n’y a que les imbécile qui ne change pas d’avis
pour les plus courageux un lien Si vous voulez, vous pouvez regarder toute la réunion du comité de l'agriculture en ligne sur www.europarl.europa.eu/ep-live/en/committees/video?event=20120424-0900-COMMITTEE-AGRI&category=COMMITTEE&format=wmv 

un ext James Nicholson (ECR, Royaume-Uni, rapporteur pour le paquet lait): Lorsque nous étions encore en train de travailler sur le paquet lait, personne n'aurait imaginé que les événements se précipiteraient à un point comme l'on peut observer actuellement sur le marché du lait. Les choses changent rapidement partout dans le monde. Les prix tombent à des niveaux inférieurs aux coûts de production. Albert Dess vous a déjà demandé ce que la Commission compte faire. Je ne veux pas présenter un scénario d'horreur, mais je suis très inquiet, car en voyant les coûts de production qui augmentent sans cesse, il est évident que les agriculteurs du secteur laitier ne pourront plus continuer longtemps à supporter les pertes de revenu auxquelles ils font face. Je voudrais poser une question à ce sujet. Sous la Commissaire Mariann Fischer Boel la décision a été prise de mettre fin au système des quotas. Par contre, je me demande maintenant, s'il s'agit d'une bonne idée vu la situation actuelle. C'est ça la question que nous devons nous poser.

le wallon
le 12 Mai 2012 16h44

Les quotas ont été une bonne chose mais pas la gestion de ceux ci surtout en Belgique,Allemagne, Hollande ..... où il y a eu du business ( et la c'est scandaleux !!!! ) .

Il faudrait donc pourquoi pas conserver ces quotas et que la métrise de ceux ci soit géré par le ministère de l'agriculture ou les laiteries et qu'ils n'y ait plus d'argent en jeu avec les quotas . Produire en fonction de la demande du marché mais ce n'est pas évident car une exploitation ne saurait pas gérer 10 vaches .... en plus ou en moins d'une année à l'autre . Les génisses il faut aussi un certains temps pour les élever ......

JM Moreau
le 12 Mai 2012 21h28

Relevons la réponse rassurante du Commissaire qui considère que les mouvements actuels sur le marché des produits laitiers sont liés aux "fluctuations saisonnières" plutôt qu’à une crise ...
Personnellement je vois deux problèmes : les coûts d'alimentation pour ceux qui ont besoin de grosses quantités de compléments et l'excédent de l'offre à laquelle l'augmentation des prix de 2011 et les bonnes conditions climatiques a conduit.

richard
le 12 Mai 2012 22h19

Les données dont nous disposons pour l'instant ne laissent pas entendre qu'il pourrait s'agir d'une crise comme nous l'avons connue en 2009, mais plutôt qu'il s'agit de fluctuations saisonnières. C'est ce qu'indiquent les données dont nous disposons pour l'instant. Selon celles-ci le prix à la production est de 34 centimes en moyenne et les exportations de lait en poudre vont bien également. C'est au niveau du beurre qu'il y a des problèmes. Ici l'intervention est possible depuis le premier mars.

Ce sont les dates qui sont à ma disposition, mais je peux aussi vous dire que j'ai parlé avec des producteurs laitiers de différentes régions d'Europe. Je suis les événements de très près et à l'aide des dernières données qui m'ont été communiquées je vais me repencher sur la question afin d'établir s'il l'on peut effectivement parler de tendances massives.

Quant au système de gestion: avec le système des quotas nos avons eu la crise de 2009 et nous avons aujourd'hui toujours ce système. Monsieur Nicholson, concernant l'abolition des quotas, ne me demandez pas à moi, mais demandez plutôt à vos collègues du Parlement européen ou du Conseil. C'est eux qui ont pris cette décision à l'époque. Ce sont des décisions du Conseil et pas de la Commission. La Commission ne fait que des propositions. On ne peut pas dire que c'est la faute de la Commission qu'il n'y aura bientôt plus de quotas. Une décision a été prise pour le secteur laitier. Il y a eu le paquet lait qui a été ratifié par le Conseil et le Parlement. Je ne me souviens pas que le Parlement ait tellement insisté sur une réduction des quotas dans le paquet lait. Nous n'avons pas parlé de ce sujet lors des négociations du paquet lait - il y en aurait eu la possibilité. Ne pointez donc pas la Commission du doit. Et maintenant il y a la réforme de la PAC et nous devons discuter quels instruments seraient adaptés à la situation actuelle du marché.

Finalement concernant le secteur laitier. Je suis de très près les discussion

richard
le 13 Mai 2012 08h55

suite de la réponse de Dacian Ciolos
Finalement concernant le secteur laitier. Je suis de très près les discussions actuelles, mais je ne peux actuellement reconnaitre une tendance claire qui indiquerait une crise. Nous allons néanmoins revenir avec d'autres données et ensuite nous allons effectuer une analyse générale de la gestion des systèmes, des quotas, des volumes. La question des quotas a tout d'abord été décidée par le Conseil. Là je vais demander qu'une étude soit faite pour trouver des solutions pour l'après 2015, afin de vraiment pouvoir mettre en place une bonne gestion du marché européen. Lorsque cette étude sera terminée, je vous présenterai l'analyse.

richard
le 13 Mai 2012 08h59

un autre député au débat
Martin Häusling (Verts, Allemagne): Je pensais ne pas avoir bien compris quand James Nicholson vient de parler des quotas. Ce sont des idées révolutionnaires, mais je ne peux que lui donner raison sur ce point. Monsieur le Commissaire, endéans peu de temps, nous devons faire face à une deuxième crise du lait. Les prix ne diminuent pas légèrement, mais sont en train de s'effondrer. Je suis très curieux et espère vraiment que votre réponse ira au delà de dire que "nous avons le paquet lait". En Europe - et c'est de plus en plus évident - nous avons besoin d'un contrôle des volumes. Si ce contrôle des volumes n'est pas mis en place, les prix seront en chute libre et la crise nous renversera. Et que fait la Commission? Nous ne pouvons pas résoudre la crise en revenant aux restitutions à l'exportation ou en dépensant de l'argent pour le stockage. Ce serait très cher pour les contribuables et pour cela je pense que ce serait bien de reparler de ce sujet de manière fondamentale. Cela n'a rien à voir avec la volatilité des prix, mais avec une crise du système, surtout dans le secteur laitier. Nous avons donc besoin de réponses sur ce point.

Sucellos
le 13 Mai 2012 18h56

@ Richard
Les arguments pro-quotas ne semblent manifestement pas convaincre la majorité ...
Lorsque la Commission a voulu introduire les quotas en 1984, on avait les mêmes arguments dans la bouche de ceux qui étaient contre les quotas ...
Les quotas n'ont pas empêche la crise de 2009 ... et en 2012 nos sommes encore, à moins que je ne me trompe, sous le régime des quotas et pourtant cela n'empêche pas les prix de baisser.
Vous n'avez qu'une solution : demandez au Parlement Européen d'abolir la loi de l'offre et de la demande et de voter une résolution qui déclare illégales les fluctuations climatiques ...

le wallon
le 13 Mai 2012 19h44

Il ne faut pas oublier deux choses c'est que :

-on a augmenté les quotas de x % !
-on a allégé la pénalisation lorsque l'on dépasse la référence de sa matière grasse !


Au niveau européen cela fait pas mal de litres de lait en plus par rapport il y a 10 ans .

Ce qu'il faudrait faire c'est :
-d'augmenter les quotas de x % lorsque la conjoncture est bonne
-de diminuer les quotas de x % lorsque la conjoncture n'est pas bonne .
Ceci n'est que l'affaire de chiffre facilement réalisable .

Si j'atais à la tête de l'europe, moi je dirais de diminuer les quotas de 20 % pour cette campagne ci (rire)

Je suis sûr qu'il y aurait moyen de contenter tout le monde mais il faut le vouloir .....

le wallon
le 13 Mai 2012 19h45

Il ne faut pas oublier deux choses c'est que :

-on a augmenté les quotas de x % !
-on a allégé la pénalisation lorsque l'on dépasse la référence de sa matière grasse !


Au niveau européen cela fait pas mal de litres de lait en plus par rapport il y a 10 ans .

Ce qu'il faudrait faire c'est :
-d'augmenter les quotas de x % lorsque la conjoncture est bonne
-de diminuer les quotas de x % lorsque la conjoncture n'est pas bonne .
Ceci n'est que l'affaire de chiffre facilement réalisable .

Si j'atais à la tête de l'europe, moi je dirais de diminuer les quotas de 20 % pour cette campagne ci (rire)

Je suis sûr qu'il y aurait moyen de contenter tout le monde mais il faut le vouloir

richard
le 13 Mai 2012 21h08

hé le directeur de coopérative qui ne veut trouver sa compétitivité sur le dos des producteurs,c'est bien plus facile que de se bouger le c.l pour vendre
Il dit le même que Fischer Boel, la crise est venue malgré les quotas, une bonne fois pour toute il faut leur enlever l’idée que nous sommes asses idiot pour croire cela

Ils ont augmenté le quota de l’Europe de 1% par an les années antérieurs, en plus la France qui n’a pas les mêmes règles de gestions de la production des autres pays, a cette année là donné l’autorisation à ses producteurs 15% d’autorisation de dépassement

Les mêmes causes reproduisent les mêmes effets.

Cette année les prix un peu plus élevés (c’est bien connu, la carotte fait avancer l’âne) et la France avec le changement de la gestion des quotas par région, a produit 5% de plus, et la spéculation des joueurs de poker conforte cette crise

Sucellos
le 13 Mai 2012 21h48

@ Richard
Voici que vous faites comme le carolo : vous lisez dans le marc de café !
J'ai déjà précisé, et encore une fois dernièrement, qui j'étais ...
Plus sérieusement : vous avez une garantie d'achat de toute votre production et vous en profitez ... C'est l'héritage, non seulement des quotas, mais de l'intervention généreuse qui a fait que certaines laiteries se sont spécialisées pour vendre à l'intervention et de restitutions plantureuses ...
La fin des quotas, c'est le début d'une nouvelle façon de raisonner sa production, une façon qui vous obligera de ne plus attendre que les laiteries se bougent le c.l comme vous dites, mais de travailler en fonction de contrats à double, voire triple prix. En Belgique, ce sera peut-être comme cela aussi, je n'en sais rien.
Les augmentations de quotas résultent de la demande de certains EM qui estimaient que leur secteur pouvait répondre à une demande en hausse. Aucun EM ne les a refusées que je sache. Et je vous laisse la responsabilité de traiter les producteurs d'ânes parce qu'ils ont répondu à un prix plus intéressant en augmentant leur production. Personnellement, je ne me permettrais pas cela !

tirelipimpon
le 13 Mai 2012 22h52

tout à fait d'accord avec toi, cher wallon
D'ailleurs, cette facon d'augmenter ou de diminuer les quotas se fait bien pour les quotas sucre.
La crise est venue non pas à cause des quotas mais à cause de quotas " trop gonflés".

à richard
c'est vrai que nos entreprises ont facile de se servir de leurs ouvriers producteurs en nous payant une aumone comme salaire pour etre compétitifs et conquérir de nouveaux marchés.
La semaine dernière, je regardais une enquète sur le miracle économique allemand, soit disant un modèle économique européen d'exportation mais à QUEL PRIX SOCIAL, pas de seuil minimum salarial.Des personnes travaillaient pour 4 € de l'heure car après un an de chomage, plus aucune indemnité,les patrons profitant de cette situation. Cette vidéo n'est plus visible sur internet, censure? La compétitivité n'apporterait elle pas tous les bienfaits qu'on nous raconte?
envoye-special.france2.fr/envoye-special-la-suite/le-miracle-allemand-a-quel-prix-03-mai-2012-4324.html 

Benjy
le 13 Mai 2012 23h31

D'accord avec le wallon !!

@ sucellos

si vous êtes un simple citoyen, ou simple consomateur vous devez donc vous intérèsser de la qualité de nos produits, car la métrise des coûts c'est notre métier pas le votre !!
Nos intrants sont avec des prix imposé, les produits sortants aussi comme le lait !!
Si nous pouvions ajuster nos produits sortant de nos exploitation selon le coût réelle, nous ne serions pas obligé à vous répondre et aussi a devoir se justifier !!

Mon cher sucellos, si vous êtes simple citoyen, reprenez une ferme et élever et cultiver vous apprendrez à perdre en fermant sa gu...le.
Je ne me permets pas de juger une autre proffesion dont je ne connais pas les tenants et aboutissant !! Ne jugez pas la façon de faire ou d'agir, ou le simple " y a qu'a " C'est loin d'etre si simple et aussi loin de nous en laisser les moyens !!!
Vous avez quoi comme proffesion pour pouvoir nous demander de s'adapter si aisément???
Vous faites belle et bien partie du monde agricole ou para agricole!! Vous avez trop d'informations ou vous etes trop au courant des mouvement que pour vous afirmer être un simple citoyen !! J'attend de vous juste votre proffesion !????? Ca me permettra de comprendre votre sens des questions et réponses que vous nous formuler lors des débat sur ce site de forum !!!

Benjy
le 13 Mai 2012 23h51

Vous aurez ainsi de ceux qui seront mort sur la route pour un simple changement de décisions idiote, et les autres, comme vous aurez des agriculteurs mort sur leur ferme criblé de dettes pour assoupir la bonne concience de décideurs sans scrupule pour avantager des conssomateurs qui n'en verront de toute façon pas la couleur vu qu'ils la voit même pas ajd, vu que celà fait depuis 2009 que l'on perd presque de l'argent au travail et que les prix reste inchangé au rayon !! Celui qui s'y retrouve est seulement l'industriel qui achète des matières premières bon marché pour continuer a vendre leurs produits fini au même prix ou majoré dû à une augmentation de leurs coût de production dont l'énergie et salariale !!

Benjy
le 13 Mai 2012 23h52

si le marché est si mauvais ajd, c'est que certains se prépare et le font déja a surpproduire voir doubler tripler leur production et noie le marché !! L'augmentation des quota de 1% chaque année, et le fait de ne plus pénaliser le dépassement de quota !!
Si on aboli tout celà ca ira vite pour retrouver une certaine stabilité !!

Le quota est comme le code de la route !! Il trace une certaine stabilité pour éviter toute dérive et tout est sur le point d'être terminer alors chacun fait ce qu'il veut et ca fait chuter le prix qui n'est pas bon pour l'éleveur !! Si maintenant vous enlever le code de la route pour 2015 que chacun fait ce qu'il veut, tous libre de faire ce qu'il désire, et ainsi laisser permettre de dépasser par la droite, de faire du 200 en face d'une école, de couper la chic à un autre ou de pq pas dépasser dans un virage, vous aurez vite fait à force de voir des accidents de vouloir réinstaurer le code !!
Pourtant il suffit juste de s'adapter aussi si plus de code, comme le quota !! certains se verront mourrir au volant et d'autre résister et être le futur king de la route !! Ca sert a quoi???

Benjy
le 14 Mai 2012 00h03

Il est plus facile de donner des conseils, de donner des directives a suivre, de donner le bon fillon, de donner tout son point de vue quand on est pas directement concerné !!
Mon cher sucellos, je me répète reprenez une ferme et ensuite on discutera !! Je vous assure ca change un homme !!
Si vous le voulez je vous envoi les coordonnées de mon banquier il vous fera un taux préférenciel pour les amis !! héhé (rire)

Sucellos
le 14 Mai 2012 19h49

@ Benjy
Je répète, je suis un citoyen-consommateur-contribuable ayant certaines connaissances et une capacité d'analyse ainsi qu'une longue expérience ... Qu'importe ma profession. Par ailleurs, je ne juge pas, ne donne aucune directive, chacun étant libre de faire ce qu'il entend faire (en l'assumant bien entendu, pas en accusant "les autres" si cela ne fonctionne pas). Je ne fais que constater des faits et en tirer des conclusions. Je sais aussi que nombreux sont ceux qui n'aiment pas entendre la réalité et que si on veut être bien vu, il faut dire ce que les gens veulent entendre. Bayrou en France en a fait l'amère expérience. Mais comme je n'ai plus rien à gagner ou à perdre, qu'importe.
Il y a quelques temps vous me demandiez comment trouver des solutions. Je vous ai donné toute une série de liens vers des publications dans lesquelles des solutions étaient suggérées, résultant d'études de cas, d'analyses de comptabilités par des équipes françaises, canadiennes ayant des moyens importants.

Sucellos
le 14 Mai 2012 19h49

suite
Je vous ai aussi rappelé la réunion annuelle de EDF à Hasseltdans quelques semaines à laquelle une inviatation avait été lancée sur ce site et donné le lien vers le programme. Y figurent des noms de producteurs belges, notamment un producteur de la botte du Hainaut, l'avez vous remarqué ? EDF est un lieu d'échanges entre producteurs laitiers et l'occasion de rencontres y compris avec les équipes de scientifiques qui appuient les membres du réseau. Il me semble que pour quelqu'un de curieux c'est une occasion.
Votre silence signifie soit que cela ne vous intéresse pas, soit que vous préférez continuer comme vous avez toujours fait. Mais j'aimerais avoir votre avis.
Quant à votre suggestion de reprise d'une ferme afin que je subisse en fermant ma gu..le, quand votre ami le banquier verra mon âge, il parlera d'autre chose. En outre, lorsque l'on n'est pas du milieu, vous savez comme moi que c'est quasi mission impossible, même à 30 ans ...

par le carolo
le 14 Mai 2012 20h00

@ Fantomas; vous dite que les quota on pas empêcher la crise de 2009 et celle de 2012 non plus tout simplement la production ne cadres pas la demande et pour cette raison on a des fluctuations il fut un temps ou il a eux une vraie intervention qui enlevais le trope du marcher et quand il en manque sur le marchez destokais pour fournir la demande aujourd’hui plus toussa on a des producteurs livré a eux même et l'industrie joue avec eux . C'est aux producteurs a s' organiser et pas l'industrie a les organiser . c'est ce que EMB propose avec l'office du lait c'est une organisation de l'offre par apport a la demande sans jamais d’excédant pour tenir un prix qui couvre les frais du coup de production .

Enibob
le 14 Mai 2012 21h44

@ le carolo
ne rien changer, telle est votre devise !
Il y a peu, on vous conseillait un site pour perfectionner votre lecture du marc de café.
En voici un autre : michel.buze.perso.neuf.fr/lavache/noproblemo.htm 

par le carolo
le 15 Mai 2012 07h59

@ Fantomas; La roue est un très vieux outil, au début en bois puis en fer a bandage caoutchouté, avec chambre a air et maintenant tubelesse vous voyer on améliore les outil on ne les supprime pas et pour la régulation c'est la même chose ...

Benjy
le 15 Mai 2012 09h01

Croyez vous qu'on a le temps a passer sur internet pendant des heures???
Ici je lis les actualité, et je réponds a certains commentaires !!
Quand on emprunte pour 10 ou 20 ans, croyez moi qu'il est difficile de tout bousculer !!
Encore une fois, mais la vous êtes aussi sourd quand je vous parle de ca, il est plus facile de donner des conseils que de le faire soit même !!!!!
Vous en parlez vous même de ne pas pouvoir reprendre une ferme si vous êtes en dehors de l'agriculture, mais quand vous êtes dedans c'est pas mieux !!!!
Vous savez je ne vais pas sur un site étrangé a ma proffesion donner des conseils sur quelques chose que je ne connais pas ou que je ne métrise pas bien !!

Benjy
le 15 Mai 2012 09h04

et je ne comprends pas pq vous avez peur de dire votre proffesion, ou si vous êtes retraité de ce que vous faisiez auparavant?? Y a pas de honte, et je respect chacun !!

juste leblanc
le 15 Mai 2012 09h17

@ benjy
Il n'oserais pas, il se ferais lyncher!

cricri
le 15 Mai 2012 13h38

Pour une fois entièrement d'accord avec le wallon et évidemment bien sûr avec Benjy

Sucellos
le 15 Mai 2012 16h33

@ Benjy
OK, j'ai compris. Vous n'avez pas besoin de vous informer en termes de gestion, de lire ce qui se fait ailleurs, de tirer des leçons de l'expérience des autres ...
Personnellement, je suis d'avis que nous apprenons grâce aux autres, que l'on renforce ses connaissances grâce à la curiosité d’esprit, à la capacité de tirer les leçons de l’expérience d’autrui, de la rejeter ou de l’adapter à son propre cas, en adoptant et en adaptant des idées et des stratégies ce qui permet de faire connaître des pratiques exemplaires ... Mais bon, chacun ses choix ! Si vous êtes heureux de la sorte, tant mieux pour vous !
Si vous avez 5 minutes, lisez ceci : albertportail.info/spip.php?article549 
Sans vouloir vous donner de leçon, je confirme qu'il appartient à chacun de faire et d'assumer ses choix. Vous êtes, comme entrepreneur, un décideur : un décideur prend en toute liberté le risque de donner une direction à ses affaires et doit en assume les conséquences. C'est le principe même du libéralisme, cette philosophie que l'on me reproche si souvent sur ce site !
Quant à ma profession, quelle importance ? Vous me reconnaissez des connaissances dans la sphère agricole : la façon dont vous lirez mes commentaires à l'avenir dépendrait-elle de ma profession ? Selon qu'elle vous semblera ou non honorable, voudrez-vous me lyncher ?

le Pay
le 15 Mai 2012 19h20

un ancien controleur de l'AFSCA Sucellos ? maintenant que j'y pense, j'ai eu affaire à un gars de cette honorable agence qui tenait exactement les mêmes dicours que vous !!... démasqué !

Sucellos
le 15 Mai 2012 20h21

Loool! Pas de chance, c'est encore raté M le Pay !
Mais pourquoi vous acharner ? Pourquoi toujours chercher l'homme ?
Dites moi franchement en quoi cela vous dérange qu'un quidam ait une opinion différente de la vôtre ?
Nostalgie d'un totalitarisme qui brûlait tous ceux qui n'avaient pas le bon goût de penser comme les tenants du pouvoir ? C'est l'habitude des tenants du totalitarisme de faire une liste des personnes honnies ...
Allergie maladive vis à vis de ceux qui défendent la liberté de penser et qui associent liberté et responsabilité, que la réalité c’est le marché, que les échanges internationaux sont source de développement, que les OGM apportent un progrès ? Probablement !
Moi je suis un homme libre et j’entends le rester. Comme tous les hommes et les femmes libres, je refuserai à jamais de sacrifier ma vie à vos visées totalitaires : vous ne m'enfermerez pas, vous ne me dicterez pas comment je dois vivre et penser. Je suis de la génération 1968. A l'époque, le slogan était "il est interdit d'interdire".

Benjy
le 15 Mai 2012 22h33

Comment pouvez vous êtres sur que vous tenez la bonne approche du futur??
je ne comprends pas autant de mistere autour de votre profession??? Je suis agriculteur vous êtes???
Je ne veux pas vous lincher, libre à vous de penser, libre à nous de répondre...
Je cherche pas l homme, mais la profession de cet homme qui a cette vision des choses c est différent...!
Croyez vous que j aurai un nom qui pourrait être mis si vite sur une profession?? Y à que si vous me dites que vous êtes roi des Belges.!! La sa craint... Lol...

la laitière
le 16 Mai 2012 09h31

@ sucellos

viens payer les factures en ce moment dans les fermes, on n'en reparlera après et j'ai pas d'investissements importants.

bobine
le 16 Mai 2012 12h09

Je pense que c'est votre attitude, Sucellos, qui vous discrédite. Ce serait dans votre intérêt de vous en rendre compte. On peut dire une chose en étant agréable : le message passe. On peut dire la même chose en étant désagréable voire hautain : le message ne passe pas. A vous de définir votre objectif. Élémentaire mon cher Watson.

Sucellos
le 16 Mai 2012 16h26

Merci M le censeur ! Mais dans votre cas, pas de problème : vous n'avez ni message, ni opinion sauf à relayer celle, engagée, de certains lobbies ... C'est plus confortable, je vous le concède d'être un caméléon.
Le problème (sans xanax, M le psy-moralisateur), c'est que certains commentateurs de ce site, à force de ne regarder que leur nombril, n'ont pas appréhendé l'évolution du monde, l'émergence de nouvelles nations venant concurrencer notre Europe, l'importance des lobbies environnementalistes de tout poil, l'influence des soi disant défenseurs des animaux et sauveurs de la planète. Il ne se rend pas compte de la perte d'influence politique du monde agricole qui en résulte.
Le monde agricole "récolte" en fait les "fruits" d'un système absurde : les fermiers ont été incités à produire grâce à des prix élevés, fixés à un niveau supérieur à celui qu’aurait librement fourni le marché et donc à un niveau supérieur aux prix mondiaux et puis, pour éviter les excédents que ces faux prix avaient engendrés, on lui a interdit de produire par le biais d'une politique de rationnement quantitatif, la politique des quotas, des jachères. Le consommateur a été perdant deux fois : parce qu'il a dû payer des prix élevés, ce qui a bridé la demande et qu'il a donc été obligé de financer les stocks et les restitutions nécessaires pour permettre, par exemple, aux ménagères russes d'acheter le beurre que lui ne savait pas acheter. Maintenant, c'est le fermier, à qui l'on a permis de produire, même avec des coûts de production plus élevés, qui est perdant à son tour car les priorités ont changé et qui devient un assisté.

bobine
le 16 Mai 2012 17h30

bof moi c'est pour vous après tout hein... tant que vous n'aurez pas intégré que communiquer c'est 50% de fond mais aussi 50% de forme, vous ferez face à de l'hostilité... bien le bonjour à madame

Sollecus
le 16 Mai 2012 18h11

Les catastrophes sont d'actualités et demain il sera trop tard...
Heureusement que Hollande va communiquer dans l'intérêt de l'Europe à la dérive ....
www.courrierinternational.com/article/2012/05/16/hollande-merkel-un-nouveau-couple-sous-les-projecteurs 
Quand vous parlez à Troll, il vaut mieux boire à la source de la vie. Le melk hollande ou cette bonne bière des fagnes .... peuvent vous sauver de votre propre mise en bière .....

Sucellos
le 16 Mai 2012 18h13

M le donneur de leçons,
Vous me faites penser à cette citation :
Le sage cherche toujours à apprendre, tandis que l'ignorant veut toujours enseigner. (Nina Yomerowska)
Celle-ci vaut aussi la peine, elle résume bien votre sucellophobie :
La capacité à observer précisément est communément appelée cynisme par ceux qui en sont dépourvus (George Bernard Shaw ).

tirelipimpon
le 16 Mai 2012 19h21

et la capacité à se mettre à la place des autres, ca c'appelle ?

tirelipimpon
le 16 Mai 2012 19h52

sur ce forum, que faites vous sucellos, voulez vous apprendre quelquechose de notre facon à travailler ou voulez vous nous enseigner comment travailler?

bobine
le 16 Mai 2012 21h53

merci tirelipimpon... rdv sur le chihuahua ;-)

bobine
le 16 Mai 2012 21h56

et pour répondre à la question, importante, de tirelipimpon : l'empathie. mot absent du dictionnaire de Sucellos. comme l'altruisme d'ailleurs.

tirelipimpon
le 16 Mai 2012 22h17

;-)

Sucellos
le 17 Mai 2012 14h49

Continuez comme cela si c'est de cette façon que vous estimez solutionner tous vos problèmes. Bonne chance dans vos refus d'accepter que le monde n'est plus pareil et votre rejet de changer quoi que ce soit dans vos méthodes de gestion. Soyez heureux en rejetant sur les autres les conséquences de vos choix ...
Et merci pour cette leçon de vie : essayer de faire comprendre un message à des sourds et des aveugles qui veulent que le monde s'adapte à eux parce qu'ils sont convaincus de détenir la Vérité ne sert à rien.

Sucellos
le 17 Mai 2012 16h29

Hier, à 16H26 et 16H49, j'ai posté une opinion très claire quant au pourquoi de la situation dans laquelle se trouve certains fermiers, à savoir que c'est l'héritage d'une situation absurde. J'ai aussi rappelé un constat : il n'y a pas de majorité politique en Europe pour suivre les demandes EMB et consorts pour un protectionnisme et une limitation de la production.
Seules réactions : on s'en prend à ma personne qui ferait mieux de reprendre une ferme, de payer les factures de la laitière, d'apprendre à courir le pantalon baissé, qui ne connait pas la définition du mot empathie, etc ...
Sur le sujet de départ, rien. Au sujet de l'opinion exprimée et des constats, pas de contre arguments, rien, nada !

richard
le 17 Mai 2012 17h17

attendez un peu elle arrive la majorité politique pour suivre l'EMB
une crise qui arrive et nous sommes déja dedans et dans un an le virement à gauche de l'Allemagne
une autre nouvelle qui fait que le prix baisse
www.i-dietetique.pro/?action=archives&type=revue-de-presse&id=17510 
he comment l'Irlande a fait pour cacher les 6% de production prévus en plus ??

Sucellos
le 17 Mai 2012 17h31

Votre "nouvelle" : connue de longue date par ceux qui regardent au delà de la clôture de leur ferme parce qu'ils savent qu'ils produisent dans le marché unique !
Rappel de quelques éléments des traités européens ratifiés par tous les parlements nationaux
Droit d'initiative en matière de législation : la Commission et seulement la Commission
Les votes au Conseil : double majorité
Question : pensez-vous que la Commission va présenter un projet allant dans le sens de l'EMB ?
Je suppose que vous n'avez pas lu le billet du 12/05 "Lait : certains EM ont demandé une action de la Commission" dans lequel JM Moreau rapporte la réponse de M Ciolos au Conseil, je cite :
"xles produits laitiers de l’UE sont compétitifs et, si les prix ont effectivement baissé, "nous ne sommes pas en situation de crise" "

Sucellos
le 17 Mai 2012 17h49

A ceux qui misent sur M Hollande pour voir se modifier la politique laitière, notamment les quotas, voici ce qu'il déclarait naguère à la question "Militerez-vous en faveur du retour aux quotas laitiers ?"
"Sous présidence française de la Communauté, les socialistes ont instauré les quotas laitiers en 1984, devant une forte hostilité de la droite et du monde agricole. Sous la dernière présidence française de l’Union européenne, Nicolas Sarkozy et de son gouvernement ont pris la décision de les supprimer en 2015, sans y substituer d’outils permettant de faire face à d’éventuelles futures crises. Je regrette leur suppression, de manière si précipitée. J’observe aujourd'hui que bien peu d’Etats demandent leur rétablissement en Europe."
Ni le mot "lait" ni le mot quota ne figurent dans les 60 mesures de son projet présidentiel, vous pouvez vérifier. Le n° 6 traite du budget européen et précise qu'il "donnera aux producteurs les moyens de s’organiser pour rééquilibrer les rapports de force au sein des ?lières face à la grande distribution."

Cotisant
le 17 Mai 2012 18h41

Le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll va d'abord réduire de 30 % son salaire...
Sucellos en ferait-il autant ? Non ...................
La situation des producteurs laitiers est au plus mal et de mal en pis.....
Que peut faire Sucellos pour obtenir une hausse du prix du lait de l'ordre de 30 % ?

Benjy
le 17 Mai 2012 23h36

Vous savez dans mon exploitation je rencontre BCp de personne para agricole, ingénieur, vétérinaires de grande réputation. Aucun me parle comme vous, et tous sont unanime à dire que c est un scandale!!
Je suis d accord avec vous sur le fond, mais croyez bien que je n attends pas un lien sur agri web pour chercher une solution économe pour mon exploitation.j ai un sens de l écoute et je sais me remettre en question. Contre une flambée des intrants je n ai malheureusement pas possibilité de changer le cour des choses donc il faut subir, ou bloquer certains prix quand on a le fin nez ou simplement eu de la chance!! Pour la vente de mon lait j ai le prix que l on daigne me donner...!! Entre ces deux éléments il y a mon entreprise que l on étrangle!!

Benjy
le 17 Mai 2012 23h44

Pour ce qui est des primes que l on scandalise a nous donner, vous pouvez les garder et je préfère de loin avoir un prix de mon produit que des primes pour pouvoir faire pression sur moi pour obtenir se qu ils veulent ou se qu ils veulent avoir!!
Je ne connais tj pas votre profession???

Sucellos
le 18 Mai 2012 20h02

@ Benjy
Je suppose que tous vos visiteurs "qui ne parlent pas comme moi" vous ont suggéré LA solution !
Trouver que c'est scandaleux, cela ne mange pas de pain et n'engage à rien. Ce n'est pas cela qui fera baisser le prix du soja et celui du pétrole.
Mais c'est effectivement plus populaire ! Ce sont les "autres" qui vous étranglent !
Profession temps plein : observer le monde, questionner le monde, ne pas fuir devant une question … rester sceptique, c'est à dire avec l'esprit ouvert mais non crédule. Dans une autre vie, j'étais instituteur, recyclé en banquier analyste des marchés agro-alimentaires. Toutes des tares pour vous n'est-ce pas ! Des professions qui n'apportent rien au monde.

bobine
le 18 Mai 2012 23h05

ah je comprends maintenant d'où vient votre manque total de pédagogie :-)

Benjy
le 19 Mai 2012 09h13

Non total respect pour votre profession. Je comprends mieux vos réactions...

le wallon
le 19 Mai 2012 15h32

A cours de plastique d'enrubannage hier, je suis allé aujourd'hui en racheter chez mon concessionnaire, il y a une augmentation et cela m'aurait étonné du contraire .
Celui qui fait appel à l'entreprise, ne soyez pas étonné d'une éventuel augmentation de vos balles !!

Tout ceci pour dire que nous sommes tous tributaire des marchés mondiaux .
Demain si l'Europe ne fait rien, elle sera aussi tributaire des denrées alimentaire qu'elle devra importer en masse pour nourrir sa population .
Mais il y a 30 ans je disais déja ça et rien à bougé, alors pourquoi le ferait elle maintenant ?

Benjy
le 19 Mai 2012 22h59

Tout augmente sauf mon lait!!

Sucellos
le 20 Mai 2012 09h18

LOOOL !

J'appellerai une fois de plus La Fontaine : "chacun croit fort aisément ce qu’il craint ou ce qu’il désire"

Ballon d'essai : j'imagine une histoire d'instit recyclé en banquier et paf ! Cela marche ! On comprend mes réactions ...

Allez, bon dimanche à tous et cherchez bien, creusez, imaginez, .... en attendant, le monde tourne, la dernière étude FAO que JM Moreau a citée est explicite.

Et toute ma compassion pour ceux qui voient leur monde s'effondrer alors qu'ils n'y sont pour rien. Cela je connais pour l'avoir vécu. Et ce n'est pas imaginé.

par le carolo
le 20 Mai 2012 19h59

@sucellos; sur le temps que vos parent vous finançais vos étude moi je travaillais , vous avez le droit de vous moquer se que vous faite sans arrêt, mais surtout ne réponde pas a se qui vous interpelle fuyez.....

bobine
le 20 Mai 2012 23h50

... dites Sucellos, vous m'accusez de, comment déjà, Sucellophobie... mais c'est vous qui n'arrêtez pas de parler de moi je vous signale... Ah l'amoouuur !

bobine
le 21 Mai 2012 15h46
Sucellos
le 21 Mai 2012 16h07

Lool !
Vous confirmez : une tune dans le bastringue, et c'est parti ! Vous plongez dans la piscine, sans vous rendre compte qu'elle est vide !
Pas d'idées, pas de raisonnements, le roi/la reine des copiés/collés en guise de réponse !
J'attends avec intérêt le C/C suivant ! Cela vous occupe !

Envoyer
Fermer

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

L’optimisation de la pulvérisation – Comment faire mieux avec moins ?

par Benoît GEORGES, le 18 Novembre 2022 11h38

Formation continue PHYTOLICENCE le 28 novembre 2022 à 13h à l\'ISIa Huy (rue Saint Victor 3, 4500 Huy). Elle sera dispensée par Sylvain Collienne. N\'oubliez pas de prendre votre carte d\'identité

L\'amidon n\'apporte pas la majorité de l\'énergie d\'un maïs fourrage

par Benoît GEORGES, le 13 Novembre 2022 09h18

L’énergie du maïs fourrage est apportée en proportion variable par l’épi et par l’appareil végétatif (tige et feuilles). En conditions normales de végétation, et au stade 32-33 % MS plan

Machine ou machination ?

par Phil.0, le 09 Novembre 2022 10h50

Petit conflit avec un devis ce matin... Je fais un tour sur la bourse et là, qu\'est ce que c\'est ti que je vois ???? L\'acier en chute libre et retour à des prix de 2014... Je demande donc au vendeur

Les bassines

par Phil.0, le 03 Novembre 2022 09h42

Grosse polémique chez les voisins français concernant les retenues d\'eau pour l\'irrigation. Les groupes extrémistes de gauche y voient une agriculture capitaliste, et les sangs mêlés intégristes

Les plus commentés

    20 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 14 commentaires
  3. SPW
  4. 8 commentaires
  5. Location panneaux coffrage

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 19 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...