L'Agiculture : secteur stratégique pour le Brésil

par JM Moreau, le 06 Mai 2012 19h52
http://agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/Analyse_CEP_41_Developpem ...

D'importateur net de produits agricoles dans les années 70, le Brésil (5ème plus grand pays de la planète par sa superficie, 1er pays de l’Amérique du Sud par son étendue et sa population) fait désormais partie des cinq premiers producteurs et exportateurs agricoles mondiaux et est devenu une puissance agricole majeure au cours des dernières années. Ce pays constitue aujourd’hui un modèle pour de nombreux pays en développement et nombreux sont ceux qui, de ce côté de l'Atlantique, craignent sa concurrence.
Afin de comprendre comment le Brésil en est arrivé là, je vous invite à lire l'étude que le Centre d’études et de prospective (CEP) du ministère de l’Agriculture français a publié en mars. Instructif : ce "miracle" est avant tout le résultat d’une politique active et globale de soutien à l’agriculture, de l’amont vers l’aval. Et l’image d’Epinal d’une agriculture brésilienne libéral...

le terre à terre
le 07 Mai 2012 09h33

@ Mr Moreau
Tiens tiens teins, j'ai toujours cru comprendre que les pays émergents étaient capable d'absorber la hausse de production qui était bien prévisible. Vous avez juste voulu nous vendre un système qui sont les prémices d'un génocide annoncé....
Et maintenant vous allez nous refaire la théorie des coûts de productions...

le Pay
le 09 Mai 2012 00h16

Le Brésile, la preuve vivante de la démagogie libéraliste !!

www.cetri.be/spip.php?article995 

"morceaux choisis":

....contrairement à l’image projetée au niveau international - celui d’un modèle agricole libéral peu interventionniste par rapport aux pays développés qui subsidient amplement leur agriculture -, il importe de souligner que le Brésil pratique une politique de subsides masquée, qui prend la forme d’une renégociation permanente de la dette du secteur agricole. Ces sept dernières années, le gouvernement a ainsi renégocié pas moins de quatre fois la dette des producteurs agricoles, pour un montant total de 75 milliards de reais, soit 50 milliards de dollars. Soit dit en passant, les petits agriculteurs familiaux n’ont pas pu bénéficier de conditions aussi avantageuses que les gros exportateurs dans la renégociation de leur dette (Arruda Sampaio, 2008).....

...En réalité, le Brésil est le théâtre d’un conflit âpre entre deux projets pour l’agriculture nationale : d’un côté, les intérêts liés à l’agrobusiness – une alliance entre le capital financier et agroindustriel, la grande propriété foncière, des centres de recherche et d’expertise technique, les médias –, qui soutiennent l’expansion des monocultures de soja, de canne à sucre et d’eucalyptus ainsi que les grands élevages de bovins, de poulets, de porcs, destinés principalement à l’exportation ; et de l’autre, les mouvements sociaux ruraux....L’expansion spectaculaire de la canne à sucre s’est également faite aux dépens des pâturages. Elle a entraîné une délocalisation de l’élevage de bovins vers l’Amazonie. 80% de la hausse du cheptel bovin brésilien entre 1990 et 2006 a eu lieu en Amazonie, région qui a vu son cheptel passer de 26 millions de têtes à 73 millions en 2006, soit une croissance de 181%. Aussi, la pasteurisation de l’Amazonie, très critiquée pourtant durant les années 1980 et 1990, se confirme-t-elle. Le bœuf a tendance à remplacer la forêt.....

....Les chiffres de la CPT (Comm

JM Moreau
le 10 Mai 2012 20h14

@ le Pay
je vous conseille de lire ce que la droite brésilienne pense du gouvernement de Dilma Rousseff ! Vous serez obligé de revoir votre jugement ...
N'oubliez pas que la présidente, et Lula avant elle, proviennent du "Partido dos Trabalhadores - Parti des travailleurs". Voyez leur site www.pt.org.br/ 
Alors les qualifier de "libéralistes", c'est risible ! Une preuve de plus de votre méconnaissance des situations réelles.

Envoyer
Fermer

Prévention

par Phil.0, le 04 Juillet 2022 10h48

Encore un incendie dramatique ce week-end. Des bovins sont restés dans les flammes. Il ne faut pas attendre pareil drame pour éviter le plus possible de stocker ballots et animaux sous le même toi

Visite de terrain 4/07 : élevage de porcs en plein air et découpe à la ferme à Fosse (Trois-Ponts)

par Benoît GEORGES, le 04 Juillet 2022 09h47

???? Ingénieurs agronomes de formation, après quelques années de travail en tant que salariés, Céline et Bernard ont choisi de revenir à la terre afin d\'élever des porcs dans le respect du bien

Les premières noisettes sèches 100% belges arriveront en 2024

par Benoît GEORGES, le 12 Juin 2022 15h56

Des noisettes locales produites en Belgique, qui l\'aurait cru ? Benoit Genin, ce jeune agriculteur qui aime relever de nouveaux challenges l’a fait ! Très beau projet innovant et local. Vivement 2

SONDAGE du Centre de Michamps

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 18h24

Répondez via le lien : forms.gle/W6xPRGp7ZiVQo9Je6  Le Centre de Michamps (Bastogne) met en place différents essais sur ses propres parcelles mais aussi directement chez des agriculteurs. Ce qu

Répertoire agricole

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 11h46

Le site REPERTOIRE AGRICOLE - www.repertoireagricole.be  - liste les organisations, ASBL ou entreprises jouant un rôle au sein de notre monde agricole en Wallonie. Il se présente comme une base

Hauteur de fauche (épisode 4) Valeurs alimentaires

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 09h13

Pour se dresser vers le haut et accéder à la lumière, une plante doit \"solidifier\" sa tige, et même plus précisément la base de sa tige. Les feuilles les plus proches du sol sont aussi les premi

Les plus commentés

    23 commentaires
  1. Nouveaux passeports bovins
  2. 19 commentaires
  3. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  4. 8 commentaires
  5. Pulpes?

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Résistant : Ce sont juste des communistes qui ont pris le pouvoir sur nos biens privés.... Obéis ou crève c'es...
  2. 20 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 19 j'aimes
  5. par Lenine: Une classe politique qui s'enrichit.
    Une poignée d'industriels ou d'oligarques qui influencent les d...