Agriculteurs européens et américains : même combat !

par Agro, le 26 Avril 2012 11h17
http://www.rtl.be/rtltvi/video/392892.aspx

L'avenir de tous les agriculteurs passe par le retour aux sources de la profession

JM Moreau
le 26 Avril 2012 16h52

Je ne vois dans cette vidéo que des transformateurs qui achètent leur lait aux producteurs (sans préciser le prix !), afineurs et vendeurs ...
Voulez vous donc dire M Agro que l'avenir réside dans un développement de la transformation à la ferme soutenu par un bon système de commercialisation ?
Je constate aussi l'importance du commerce international ... Si les fromages européens ont tant de succès, c'est la mondialisation qui l'a permis.
Pour info, en février, la Belgique a exporté 900 t de fromages, le Danemark 7.000, l'Allemagne 21.800, la France 14.400, l'Italie 12.100, les Pays-Bas 16.100. L'UE a exporté 108.014 tonnes de fromages au cours de deux premiers mois de l'année. On comprendra ainsi l'importance des marchés export pour la production européenne.
Le marché US fait l'objet d'accords spéciaux dans le cadre du GATT et il n'intéresse pas énormément nos exportateurs.

Sucellos
le 26 Avril 2012 17h16

Connaissez vous la fable du boulanger ?
Il se lève au milieu de la nuit, sélectionne les meilleures céréales, et choisit ses levures pour faire un pain croquant et charnu, avec toute sa passion et son amour des choses bien faites. Pourquoi ? Pour le vendre. Pour gagner de l’argent. Pour lui. Et meilleur sera son pain, mieux il le vendra.
L’équation est simple : plus ce boulanger recherche son intérêt, en faisant du bon pain, plus la collectivité trouve son intérêt : manger du pain toujours meilleur. Et ce qui est vrai pour le boulanger est vrai pour tout ! En voulant bien faire pour soi, on fait bien pour tous. La collectivité bénéficie ainsi des initiatives individuelles qui essaient d’être au plus près des besoins du monde.
Il n'y a aucune honte à chercher son intérêt personnel.

Européen
le 26 Avril 2012 17h20

Les fromagers américains viennent chercher le savoir-faire en Europe et puis vont copier et coller ..pour vendre aux pays émergents ....et si on faisait breveter les recettes pour valoriser les vrais bons produits du terroirs... et pas des copies analogues ...pour obèses.

par le carolo
le 26 Avril 2012 19h44

Vous vous trompé monsieur moreau, ce n'est pas la mondialisation qui la permis c'est le savoir du terroir et des hommes de terrain et puis les lézard sont venu copier et détourné le savoir pour en faire plus et beaucoup plus de pognon et pas pour la collectivité mais pour les boursicoteurs insaisissable pour les impôt de la collectivité, car le bénéfice est dans des multinational basé dans des paradis fiscaux.

JM Moreau
le 27 Avril 2012 12h08

@ le carolo
Sans les accords commerciaux qui ont ouvert les frontières et diminué les droits (ou fixé des quotas à droits réduits ou nuls ce qui est le cas pour nombre de fromages exportés vers les USA), il n'y aurait pas eu ces échanges aux niveaux que nous connaissons aujourd'hui. Vous en seriez toujours à vendre votre beurre et vos fromages au marché de la ville voisine.
Vos considérations brouillonnes à la Mélanchon sur les bénéfices et les paradis fiscaux n'ont rien à voir avec les échanges de fromages entre l'Europe et les USA. Et ces échanges profitent aux fermiers qui produisent du lait pour les fabriquer ... c'est à dire ailleurs qu'en Belgique ...

le terrien
le 27 Avril 2012 13h19

@ Mr Moreau
Vous parlez de ce temps ou l'agriculteur gagnait sa vie et ou vous les cols blancs étaient agenouillé devant pour avaller leur postillons à la volée!!

par le carolo
le 27 Avril 2012 14h48

@ Jm Moreau ; les accord commerciaux ne bénéficie en RIEN au fermier vous savez, mon lait et mon beurre et mon fromage que je vend aux marcher encore comme un ancien Belge croie moi dans mon exploitation c'est la seule chose maintenant que tout est ouvert aux frontière qui me font vivres mois et ma familles car tous le reste est un travail a puuuuuurr perte, (le lait la viande ) et pour les frontière ouverte et bien expliquer nous pourquoi les engrais azoté coute si chère dans un billet et pourquoi les nitrate Russe sont il taxé a la frontière eux puisque tous est ouvert .

André l'ami
le 27 Avril 2012 14h54

En Amérique, le prix du lait est convenable, donc ils n'ont pas besoin d'en faire un fromage ..
Traire est encore rentable . En Belgique, on va être obligé de faire son fromage à la ferme et de le vendre car les laiteries veulent le beurre et l'argent du beurre.....

Sucellos
le 28 Avril 2012 14h35

@ le carolo
Vos diatribes contre le marché vous aveuglent. Vous ne savez pas comment il fonctionne, la preuve, votre question quant au prix des engrais azotés.
Ce sont les niveaux de prix des céréales qui déterminent les budgets à allouer aux intrants pour les campagnes suivantes. En 2010/2011, la demande en engrais a augmenté dans les principaux bassins de production agricole, tirant leurs cours à la hausse. Dans ce contexte, les prix des engrais sont clairement variables d’une campagne à l’autre au gré des bilans fondamentaux des éléments fertilisants, et en fonction des cours des principales commodities, énergétiques et agricoles. En outre, pour satisfaire les besoins d’une population mondiale de 9 milliards d’habitants à l’horizon 2050, l’agriculture devra relever le défi de l’augmentation de la productivité sur des surfaces agricoles limitées. Bobine vous expliquera comment faire, mais cela passera forcément par une intensification de la fertilisation. La demande en azote explose en Asie et en Amérique du Sud alors que plus de la moitié des réserves de gaz naturel sont concentrées sur la Russie, l’Iran et le Qatar. Les variations du prix du gaz naturel dans ces pays infligent forcément de la volatilité aux cours des engrais puisque le gaz représente 80 % du coût de revient des engrais azotés.
Le bilan mondial en engrais est caractérisé par une demande structurellement en hausse, face à des disponibilités en matières première sans cesse remises en cause par les experts. Vous n'en n'avez pas terminé avec la hausse des engrais ... vu les bons prix actuels des céréales.
Quant aux taxes, c'est étonnant de votre part, vous qui réclamez la protection aux frontières ... Quand cela ne vous arrange pas, vous êtes contre !

Sucellos
le 28 Avril 2012 14h43

@ André l'ami
Pour le prix aux USA, voyez le graphique suivant : ycharts.com/indicators/milk_price 
Remarque : prix en $/CWT et 1 hundredweight [cwt] =112 lb =50,802 kg
17,4 $ pour 50,802 kg, cela fait 0,3425 $ par kg ou, au cours du jour 0,26 euro par kg.
Toujours du même avis ?

tireli^pimpon
le 28 Avril 2012 20h08

si le gaz représente 80 % du cout de revient, ils doivent faire un beau bénéfice,étant donné que le prix du gaz est à un plus bas de 10 ans.
www.eia.gov/naturalgas/ 

tirelipimpon
le 28 Avril 2012 22h22

Les riches et puissants font plier les faibles,offre et demande, non; rapport de forces, oui
.www.temoignages.re/le-marche-des-engrais-sous-la-loi,31588.html 

Envoyer
Fermer

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...

par Benoît GEORGES, le 06 Mai 2022 11h38

La pluie n\'est pas beaucoup tombée au cours de ces dernières semaines. Depuis le début de l\'année, il a plu 30% de moins que prévu. Cette sécheresse complique le travail des agriculteurs dans pl

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

Les plus commentés

    24 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 8 commentaires
  5. Chien de ferme

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...