Jusqu'où va continuer la chute du prix du lait ?

par ça continue à descendre, le 19 Avril 2012 19h58

Inex : 26.8

par le carolo
le 20 Avril 2012 12h43

le prix va descendre jusque au moment ou vous tous producteurs vous aurais compris que seule la solidarité entres producteurs fera bloc, contre tous les officiel qui nous endorme depuis trope longtemps avec de long discourt incompréhensible .

JM Moreau
le 20 Avril 2012 18h35

Relisez mes derniers billets sur le sujet : ceux qui les ont lu (et compris) ne devraient pas être étonnés. Ce qui se passe était prévisible. Et n'imaginez pas, M le carolo, que la production wallonne est en mesure d'influencer le prix en Europe !
M Gérard You, économiste à l'Institut de l'élevage, a tenu une conférence de presse la semaine passée au cours de laquelle il a rappelé que ce sont les bons prix du lait qui ont boosté la production mondiale, laquelle, selon la FAO, a progressé de 16Mt ( 2%), pour atteindre les 737Mt. En Europe, la production a augmenté de 3 Mt, dont 1Mt provient de la France et 500.000 tonnes d’Allemagne. En outre, les conditions climatiques ont été favorables dans la plupart des bassins laitiers, notamment en Océanie, ce qui a aussi contribué à la hausse. Seule la hausse des prix de l’alimentation animale a contenu ce rebond de la productivité mondiale.
M You avertit toutefois que l'emballement de la production (elle pourrait augmenter de 3% cette campagne et dépasser la demande mondiale) comporte le risque d’une détente du marché, et donc d’une baisse des prix du lait. Selon lui, il suffit de 2 à 3Mt de lait en trop pour qu’il y ait un effet de levier considérable sur les cours du fromage, puis sur les prix du lait et les produits de grande consommation.
Personnellement, même si les fondamentaux sont bons (malgré les réformes entreprises par l’Asie pour augmenter ses rendements laitiers, sa demande potentielle solvable augmente plus vite que la croissance de sa production), je pense qu'en Europe, on n'a pas suffisamment appréhendé les effets de la crise sur les consommations de fromages et de produits frais, notamment les desserts lactés. Ceci se traduit par des fabrications plus importantes de poudres dont le prix est en chute sur le marché mondial suite à cette augmentation de l'offre. Les acheteurs ne sont certainement pas pressé de constituer des stocks : le pic de production doit encore se produire en Europe !

Benjy
le 20 Avril 2012 20h55

Mr moreau, vous auriez des emprunts, vous auriez tellement les fesses serrées que je n'arriverais plus a passer une feuille a cigarette entre !!!

xxxx
le 21 Avril 2012 12h29

une seule solution,,, que tous les producteurs de lait,,, diminue leur production de 10% tous le monde

le wallon
le 21 Avril 2012 13h48

@ xxxx

Cela ne changera pas grand chose car si vous diminuez la production, d'autres produiront à votre place .
Et puis les marchés sont très vaste ....

JM Moreau
le 21 Avril 2012 14h08

@ Benjy
D'où l'importance, pour un entrepreneur, des tests de sensibilité lorsqu'il envisage un investissement. On teste, sur modèle, ce qui se passe si les prix chutent de 10 à 15% avec des coûts qui augmentent de 10 à 15%. Si la rentabilité est correcte, on peut y aller. Sinon, on prend de grands risques. Surtout lorsque le secteur est caractérisé par une grande volatilité. Mais en général, peu de dossiers sont ainsi analysés, les banques étant satisfaites si vos cautions sont suffisantes ...
@ xxxx
Il y a encore un peu plus de 800.000 producteurs de lait en Europe et le prix payé en Belgique n'est pas parmi les plus élevés. Quelques exemples pour janvier Belgique 31,97 ; moyenne pondérée européenne 34,4 ; Roumanie 30,04 ; Danemark 36,00 ; Pays-Bas 36,50 ; Allemagne 33,75 ; France 34,19 ... Bonne chance ! N'oubliez pas que la Wallonie, c'est moins de 1% de la production européenne et donc diminuer l'offre de moins de 0,1%, cela n'aura aucun effet ...
N'oubliez pas non plus que l'amplitude autour de la médiane est étendue, cela a été rappelé à de nombreuses reprises ...

Sollecus
le 21 Avril 2012 16h08

Le plan de Vandelanotte prévoyait un gel des prix de l'énergie : du gaz, de l'électricité au 1 er avril ...
Je lui fais un fax pour bloquer l'or blanc ... car en Belgique les laiteries sont devenues sourdes comme les syndicats aussi.. ...

ally
le 21 Avril 2012 20h34

le probleme traire devient trop facile 100 vaches / heure qu est ses de traire 10 ou 30 vaches en plus mais es rentable

Benjy
le 21 Avril 2012 23h08

Traire devient trop facile?? Pour qui???? Surtout pour ceux qui depasse leur quota !!
Faut pas mettre la dossée sur un système de traite plus rentable !! Le problème n'est pas la ne vous troupez pas de cible !!!
Pour cette fois d'accord avec le wallon...

Envoyer
Fermer

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Sécheresse : comment garder l’humidité en agriculture ?

par Benoît GEORGES, le 15 Mai 2022 21h25

Non labour, travail des vers de terre, plantation d’arbres et de haies, présence de mycorhizes…. Reportage intéressant de RTBF Info avec Bernard Mehauden, Claude Henricot (agriculteurs) et Simo

La rénovation des prairies

par Benoît GEORGES, le 13 Mai 2022 23h20

Le livret de l’Agriculture sur la RENOVATION DES #PRAIRIES, une publication très intéressante, est téléchargeable : ediwall.wallonie.be/les-livrets-de-lagriculture-no-21-la-renovation-des-prairie

Porte ouverte à La Ferme du Bierleux les 25 et 26 juin 2022

par Benoît GEORGES, le 08 Mai 2022 21h40

Une chouette occasion de se rencontrer et de visiter les nouvelles installations de la chèvrerie. N\'hésitez pas à partager autour de vous. Pour plus d information : 0476/882142 ou marie.dogne@gm

Evolution de la consommation d’engrais minéraux en France

par Benoît GEORGES, le 02 Mai 2022 01h51

Des baisses importantes! Apports de N = - 30 % en 30 ans Apports de P divisés par 4 en 40 ans Apports de K divisés par 3 en 40 ans Une évolution qui va dans la bonne direction alors poursuivons dan

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 6 commentaires
  3. La sécheresse complique le travail des agriculteurs,...
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    21 j'aimes
  1. par Stechou : Peut être, mais je n'ai pas l'impression que nous soyons les principaux bénéficiaires du travail bi...
  2. 21 j'aimes
  3. par Phil.0: La sécheresse floute,
    L'inflation floute,
    La guerre floute,
    La covid floute,
    La nouvelle pac floute....
  4. 18 j'aimes
  5. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )