Prix du lait

par JM Moreau, le 13 Avril 2012 16h11
Prix du lait

Comme d'habitude, le billet récurrent sur le sujet (cette fois posté par fromageon il y a 2 jours) suscite beaucoup de réactions. Le 1er mars, il y avait déjà eu beaucoup de commentaires sur le même sujet suite à un billet de M Bernard Deconinck.
6 semaines plus tard, les mêmes arguments reviennent sur le tapis, ce qui semble montrer que rien ne bouge. Le FUGEA semble plus préoccupé de promouvoir le documentaire retraçant la résistance des aveyronnais face au projet d'installation d'un camp militaire que par ce problème ! D'aucuns reviennent avec le brouet réchauffé de l'office du lait. Personne ne semble se tracasser de la façon dont le paquet lait sera traduit dans notre réglementation, ni à quel niveau (fédéral ? régional ?).
Aujourd'hui, le SB publie un article sur le secteur laitier, résumé de la publication annuelle 2011 de l'Institut de l'Elevage.
Depuis, la roue a tourné et l'optimisme qui prévalait (ce...

le wallon
le 13 Avril 2012 20h13

Que de bon souvenir de la courbe (beurre /poude ) en 2007 !!

Ok pour les réformes mais lorsqu'elles sont en bonne santé, il est hors question de réformer .
J'ai 8 génisses qui sont pour véler fin avril, je compte produire plus que l'année dernière durant l'été même si le lait descend, les coûts de production seront faible en paturant, d'autant que j'ai de la surface supplémentaire .
On a l'habitude de faire le gros dos .

becassine
le 13 Avril 2012 22h33

et pour ceux qui n'ont pas de surface supplémentaire, j'ai que 40 ha, 135 bêtes et 410.000 litres de lait.

te crois pas toujours supérieur.

gabin
le 14 Avril 2012 09h48

D'accord avec Bécassine et devinez qui se plaindra le premier après ??????

André l'ami
le 14 Avril 2012 11h23

www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/lait-le-prix-d-avril-n-est-toujours-pas-fixe-opl-56292.html 
C'est dommage d'avoir 8 vêlages fin avril, car période de pic de production .... donc chute du prix en mai, juin ....prix non encore connu.... C'est 1/4 de la production pour ton quota de 300.000 l ... Réformer rapidement....ok et vendre ton herbe ou ton foin... car ce n'est pas l'abondance d'une vieille herbe qui te donnera du lolo...

le wallon
le 14 Avril 2012 14h46

@ André l'ami

En été le lait vient plus facilement qu'en hiver, à condition de gérér le paturage /fauche . Après le 20 mai les vaches ont déja des regains à paturer et la ration de base (herbe plus un peu des concentrés aux grosses productrices ) elle tourne à 30 litres .
Sauf accident climatique le maïs n'est plus distribué à partir de fin avril jusqu'à la fin octobre .

@ becassine

Je trouve que vous avez trop de bêtes pour 40 ha .
Vous avez des couts de productions fort élevé en alimentation (achat de fourrage à l'extérieur ...?) !!

JM Moreau
le 14 Avril 2012 14h59

Les commentaires de M le Wallon et de Mme Bécassine ci-dessus sont instructifs car ils illustrent très bien la diversité des situations. Avec un prix donné, les uns peuvent augmenter leur production, tandis que d'autres se retrouvent en difficultés.
C'est aussi la preuve que la production non réalisée par les uns le sera par d'autres, plus efficaces ..., et qu'un office du lait tel que demandé par certains ne servira qu'à supporter ceux qui ne sont pas efficaces parce qu'ils ont privilégié des investissements beaucoup plus sensibles à la volatilité (prix et coût de l'alimentation).

fromageon
le 14 Avril 2012 16h37

il y a une chose que WALLON oublie de dire
ce sont les producteurs laitiers qui se font lâcher par leur laiterie
à qui ils avaient fait confiance et cette industrie sans tambour s
ni trompettes leur, dit pour le 30 du mois prochain faites comme vous voulez on ne vous ramassent plus, j'en connais qui jetent leur lait pour l'instant et ce sont des petits en bout de circuit et j'en d'autres à qui cela va arriver sans loin courrir alors là vous dites quoi mauvais calcul
car au vu des autres laiteries qui ont leur taux de remplissement ou alors elles vont leur acheter à 0.25 et ensuite si c'est trop loin retirer les frais de kilomètres cela n'a pas encore été raconté mais cela existe

le wallon
le 14 Avril 2012 19h20

@ fromageon

J'en ai entendu parler aussi . Scandaleux !!!

Je suppose que c'est des laiteries flamandes qui pratiquent de la sorte ??

Maintenant il faut voir aussi si ces producteurs qui se font lacher par leur laiterie ne sont pas régulièrement déclassé, ne veulent pas être QFL, production vraimant insuffisante au ramassage ( exemple 200 l ...), ......???

par le carolo
le 14 Avril 2012 21h56

Avec le nouveau paquet lait les producteurs vont avoir plus de pouvoir ???? SA c'est le groupe a haut NIVEAU qui le dit mais mois le dernier de la classe je vous dit BIENTÔT le C4 pour producteur laitier indépendant va voir le JOUR...

tirelipimpon
le 15 Avril 2012 09h16

mieux que l'intégration, la soumission librement consentie

fr.wikipedia.org/wiki/Soumission_librement_consentie 

tirelipimpon
le 15 Avril 2012 12h06

à Wallon et Bécassine
Ce n'est pas le les frais de fourrage par vache qui est important, mais les frais par litre produit.
Je m'étonne que le wallon trouve que bécassine n'a pas assez de terre pour son cheptel, elle en est à un bon 10 000 litres par hectare. Pour ma part, j'en suis à 19 000l par hectare et je préfère acheter du fourrage plutot que d'acheter du terrain pour le produire.
un exemple: je dispose du capital de 30000 euros, donc je ne doit pas l'emprunter, sinon c'est une autre histoire.
L'un va acheter un hect de terre pour labourer,semer du mais et des engrais,pulvériser . Bénéfice net : 700 euros,( je suis très très large), rendement du capital : 2,5 %. La spéculation sur le foncier c'est autre chose.
l'autre va pousser un peu plus ses vaches et acheter 100 tonnes de concentrés à 30 euros.Ces 100 000 kg permettent de produire 200 000 litres de lait à 28 euros. 30 000 euros qui deviennent 56 000 euros. Rendement : 80 %

le wallon
le 15 Avril 2012 13h56

C'est comme le pétrole, celui qui n'a pas assez de terres pour être autonome dans ses fourrages, sera confronté aux cours qui sont très aléatoire !!

Sinon tirelipimpon le raisonnement est juste .
Il est vrai que mes 70 ha pour 40 -45 vaches sont un peu de trop mais comme il y a deux activités, cela est différent . Et puis comme les banques ne rapporte plus rien, je préfére voir une partie de mon capital dans la terre (valeur sûr sur plusieurs générations ) .

Largué
le 15 Avril 2012 15h22

@Wallon
tous QFL, jamais aucun des producteurs déclassé, 3 exploitations avec plus que 500.000 litres, les autres entre 170.000 et 280.000 litres.
Tu comprend pourquoi toi?

riz au lait
le 15 Avril 2012 20h10

La QFL, c'est quoi? et ça rapporte quoi? Individuellement et surtout de manière collective aux producteurs Belge?

la laitière
le 19 Avril 2012 13h26

inex : 26.8

Envoyer
Fermer

L\'heure où les choses vont coincer

par Pfff, le 21 Mai 2024 10h29

Ce matin, affouragement d\'un lot qui normalement s\'en tire toute la saison au pâturage. Et une question qui me taraude ? Ne va-t-on pas connaître une décroissance de notre agriculture ? Que l\'on

Projet de biomonitoring des agriculteurs - ISSeP

par ISSeP-Gismondi, le 16 Mai 2024 17h42

Bonjour L’institut Scientifique de Service Public (ISSeP, Liège) est en charge de réaliser une étude de biomonitoring humain spécifique pour les utilisateurs professionnels de produits phytopha

Fermage: c\'est quoi ce b....l ?

par Cricri63, le 14 Mai 2024 13h28

Bon voilà: je suis propriétaire en indivision avec ma tante de terrains agricoles venant de mes grands-parents autrefois exploitants. Ces terrains sont loués depuis les années 60 et il y a déjà

Quel futur pour notre agriculture

par Benoît GEORGES, le 13 Mai 2024 07h14

Conférence le mardi 14 mai 2024 à 20h à Huy, Haute Ecole Charlemagne - AGRO. Dans le cadre du festival Nourrir Huy Waremme, Maxime Albanese, agriculteur et éleveur à Modave donnera une conférenc

Actualités du secteur avicole : suivi des dossiers

par College des producteurs, le 02 Mai 2024 12h50

Daniel COLLIENNE, Yolin TARGE, Dominique RAES-LEHAIRE et Laurent DECALUWE, éleveurs avicoles au sein du Collège des Producteurs, organisent une réunion de la filière le mardi 21 mai à 19H00 à l

La contractualisation en filière viande bovine en France – présentation du fonctionnement et retour d’expérience de l’application d’EGALIM 2

par Collège des Producteurs, le 02 Mai 2024 11h25

Les membres du COLLÈGE des PRODUCTEURS Benoît Billa, Yves-Marie Desbruyères, Laurent Gomand et Henri Herman vous invitent à la réunion de la filière viande bovine, le 15 mai 2023 à partir de 19

Les plus commentés

    19 commentaires
  1. Meteo
  2. 18 commentaires
  3. Prix des veaux?
  4. 16 commentaires
  5. Pulvérisateur

Les plus aimé

    70 j'aimes
  1. par Tacotac: Ça fait beaucoup de questions pour quelqu'un qui sait tout sur tout.
  2. 60 j'aimes
  3. par Lucky: Tu as un problème avec les " petits wallons" le Charlie?
    Pourquoi traiter les collègues francophones...
  4. 53 j'aimes
  5. par Charlot: Gitan toi même le demeuré.
    Comme dirait Albert einstein, le malheur avec les esprits fermés comme...