Mégaferme laitière en Uruguay

par JM Moreau, le 10 Mars 2012 19h18

Il s'agit d'un projet de 105 millions de dollars dont 65 millions proviendront d'un prêt de la BID (Banque Inter américaine de développement) monté par la société Estancias del Lago SRL qui est dirigée par Alejandro Bulgheroni un industriel argentin.
Ce projet entend "mettre en œuvre un projet agro-industriel durable, intégrant production alimentaire et énergie". Il sera situé dans une zone rurale près de la ville de Durazno en Uruguay. Son objectif est, selon ses promoteurs, de "produire de la poudre de lait directement sur l'exploitation avec le lait obtenu le plus efficacement possible, en utilisant les ressources offertes par les déchets organiques pour produire du biogaz ". Cette poudre de lait est destinée à l'exportation.
La ferme laitière aura une capacité finale de 8.800 vaches laitières en production, le troupeau étant complété par 1.200 vaches taries et 1.540 génisses de remplacement. L'usine aura l...

l alcool
le 11 Mars 2012 20h28

bien bien...bien y a moyen de faire cela ici tu crois?

Agro
le 11 Mars 2012 22h01

La plus grande ferme des Etats-Unis fait trente milles vaches laitières et survis grace au subsides du gouvernement.

obelix
le 11 Mars 2012 22h53

ramener au litre de lait, tu doit toucher beaucoup plus de subside qu'eux !!!!!

Sucellos
le 12 Mars 2012 14h50

@ Agro
pouvez vous indiquer dans quel Etat se situe cette ferme, sa production, et le niveau de subsides qu'elle reçoit chaque année ?
L'absence de réponse me laissera avec l'idée que vous vous contentez de reprendre, sans  vérifier les sources, des canards qui n’ont pas pour ambition d’apporter une information objective, mais de frapper l’opinion.
Vous êtes mal placé pour critiquer les subsides : à ma connaissance, sans sans les subsides octroyés par les gouvernements, quasi toutes les fermes bio devraient cesser leurs activités chez nous ... et même les forces formatrices ou les forces cosmiques ou les forces éthériques n'y feront rien, et ce quelle que soit la position des astres lorsque vous réalisez vos opérations culturales.

le wallon
le 12 Mars 2012 20h22
tirelipimpon
le 12 Mars 2012 20h46

quelle lacheté de votre part, sucellos, par rapport à agro.
le culpabiliser de toucher des primes

Sucellos
le 13 Mars 2012 09h13

Mise au point : les primes font partie des règles du jeu, des choix politiques. Celui qui en profite n'a pas à se culpabiliser et loin de moi l'idée de culpabiliser qui que ce soit.
Toutefois, celui qui en profite me semble très mal placé pour reprocher, si c'était le cas, à d'autres fermiers où qu'ils soient dans le monde, d'en profiter.
Le bio c'est une option respectable et il ne devrait pas avoir de conflit entre bio et traditionnel. A chacun la responsabilité de faire ses choix en fonction du marché qu'il vise et de la vie qu'il entend mener. Et, bien entendu, de les assumer.
Et l'absence de réponse de notre ami Agro me conforte dans mon opinion : certains se spécialisent dans le relais de soi-disant informations qui n'ont d'autre but que de frapper l'opinion et discréditer certains modes de fonctionnement.

tirelipimpon
le 13 Mars 2012 12h12

et votre abscence de réponse quand je vous est soupconné d'e ne pas etre un travailleur contribuable (voir billet du 19/2 sur la réunion du mig) me laisse aussi penser que votre salaire est une indemnité sociale qui représente sans doute la totalté de votre revenu.
mise au point concernant votre lacheté: refus de votre part de vous battre à armes égales vis a vis des éleveurs, vous connaissez notre profession, nous ne connaissons pas la votre. Ainsi
donc, vous vous sentez intouchable. Vu votre vocabulaire, ce qui prouve votre niveau d'études, je vous soupconne meme de nous ridiculiser pour votre PLAISIR, ayant affaire avec des manuels.

Benjy
le 13 Mars 2012 15h12

héhé moi aussi suis un manuel, j'tape sur l'clavier avec les doigts... (un peu d'humour dans se combat)...

En tout cas ca serait encore que 1000 vaches, vaut mieux pour lui que pour moi... ;-))))))

Sucellos
le 13 Mars 2012 15h59

@ tirelipimpon
Il y a déjà quelques mois, M Obelix posait la même question, mais d'une façon non agressive. J'y avais répondu. Cela a dû vous échapper, ou vous avez la mémoire courte. Pour vous montrer ma bonne volonté, malgré votre grossièreté (vous devriez bientôt subir les foudres de bobine), sachez je suis un citoyen, consommateur, contribuable, observateur de la société, qui a eu la chance d'acquérir une certaine formation, ouverte sur le monde, ce qui me permet de comprendre le fonctionnement de l'économie et les enjeux de l'agriculture.
Quant à la façon dont je gagne ma vie, cela ne vous regarde pas, pas plus que le montant des impôts que je paye. Sachez aussi que je n'ai jamais volé personne, ni escroqué qui que ce soit, ni jamais émargé à une quelconque caisse de solidarité sociale.
Loin de moi aussi toute volonté de ridiculiser ceux que vous appelez "les manuels". Vous et vos collègues gérez de tels investissements dans un contexte de volatilité des prix comme nous connaissons actuellement, que vous devez avoir d'autres qualités que simplement "être derrière le cul des vaches", avoir des compétences plus grandes que celles d'un bon chef d'atelier, la flexibilité et l'agilité stratégique de l’entreprise prenant une importance de plus en plus grande face à l'imprévisibilité des marchés.
Notez toutefois, que certains intervenants se ridiculisent seuls : les sornettes et contre-vérités qu'ils assènent, témoignent d'un psittacisme certain et montrent leur profonde méconnaissance des mécanismes du marché qui les fait vivre. L'utilisation par certains d'un langage qu'ils sont seuls à comprendre n'aide pas à les crédibiliser. Enfin, excusez moi de rappeler régulièrement un principe qui manifestement dérange gravement certains et me vaut critiques et insultes : dans une économie libre comme la nôtre, les entreprises (et les exploitations agricoles en font partie) n’ont qu’un seul moyen de faire des profits sans virer dans le banditisme pur et dur : satisfaire la de

Sucellos
le 13 Mars 2012 16h00

Suite
Enfin, excusez moi de rappeler régulièrement un principe qui manifestement dérange gravement certains et me vaut critiques et insultes : dans une économie libre comme la nôtre, les entreprises (et les exploitations agricoles en font partie) n’ont qu’un seul moyen de faire des profits sans virer dans le banditisme pur et dur : satisfaire la demande sur le marché. Si elles échouent, la faillite leur tend les bras.
Maintenant, je ne conteste pas que certains puissent réclamer une autre politique où l'Etat assurerait la sécurité en subventionnant les inefficacités dans une sorte de capitalisme de copinage. Excusez-moi aussi de rappeler que ce n'est pas l'option démocratiquement retenue par les décideurs, et ce quelle que soit mon opinion personnelle sur la question.

obelix
le 13 Mars 2012 16h19

comment ça !! vous connaissez manuel ??
mon ouvrier portugais .... ;=))

par le carolo
le 13 Mars 2012 16h31

@ sucellos donc a vous lire les inefficace se sont ceux qui produise trop chers .Quand vous venez de reprendre et provenez d'une famille nombreuse a vous lire on ne saurait être autres que inefficace car les emprunts sont trop lourd et pèse trop, il est vrai que dans les coopérative se sont les axions des producteurs qui finance gratuitement les investissement alors les coopérative sont efficace pour livré du lait presque gratuitement au grand groupe comme lactalis et les producteurs serve de valeur d'ajustement pour garantir les rendement a deux chiffres.

Sollecus
le 13 Mars 2012 17h03

Auparavant j'avais un taureau nommé "Sarko", il sautait sur tout ce qui bougeait...
Il avait un capital de copinage incroyable ... dans le troupeau . Après son quinquennat,
j'ai du m'en séparer car il ne voulait plus "tirer pof con "
Devinez comment j'ai appelé son successeur ? J'ai pas du m'inspirer de manuels..
Comme je l'ai élevé plus d'un an, en lisant agri-web
Citoyen : même race que sarko
Consommateur : que du lait
Contribuable : il mangeait au r 'atelier avec les autres
Conservateur de la société pour sa con formation ....ouverte sur le monde ...
CCCCuc.... oui, vous avez trouvé, j'espère qu'il ne sera pas aussi bandit que le précédent en pâture début mai, ce n'est que mon opinion personnelle . Excusez, mais je profite de la visite passée chez le psy........

Sucellos
le 13 Mars 2012 18h07

@ le carolo
Comment appelez-vous celui qui ne parvient pas à répondre à la demande du marché aux conditions du marché ? Un entrepreneur performant ?
Lors d'une reprise, si les emprunts sont trop élevés, est-ce de la faute des clients ? Est-ce la faute des clients si vous avez accepté cet endettement ? Et si certains vous l'ont imposé, demandez leur de vous aider à payer vos traites, pas à la collectivité par le biais de subventions.
N’en déplaise aux apôtres de la toute puissance de l’Etat, la réalité c’est le marché.
Que vous faut-il ? Que la puissance publique intervienne ? Qu'elle régule ? Qu'elle nous dicte nos conduites ? Qu'elle nous contraigne ? Qu'elle nous sanctionne et fasse de nous de bons citoyens heureux d’obéir au détenteur du monopole de la violence, auto-proclamé garant le l’intérêt général ?

Sucellos
le 13 Mars 2012 18h31

Et pendant ce temps là notre ami Agro reste muet ...
Dernièrement, un agriculteur biodynamique très éveillé, me citait un pesticide original, agréé en biodynamie, obtenu par macération de graines de courge dans du vin de noah mis à vieillir dans la corne d'un vieux bouc enfoui sous un jeune chêne pendant 13 lunaisons.
les biodynamiseurs l'appellent du "Sollecuscide". Ils disent que c'est mille fois plus puissant que le purin d'orties. Grâce à son odeur, aucun ravageur des cultures ne s'approche à moins de 4 kms.

Benjy
le 13 Mars 2012 23h57

par obelix, le 13 Mars 2012 16h19
comment ça !! vous connaissez manuel ??
mon ouvrier portugais .... ;=))

Magnifique!! Certains s'empoignent d'autres rigolent...

Benjy
le 14 Mars 2012 00h07

@ sucellos

Pas tout a fait tord votre résonnement, mais ici on parle de nourriture produite...
Si ca continue, on va bientôt avoir faim. a la longue de décourrager les producteurs. Pas rentable assez nos fermes?? Hé bien qu'on ferme tous boutique, et vous irez acheter vos produits venant d'ailleur! Tant qu'ils seront produits suffisament assez ailleur ca ira, le jour qu'il n'y en aura pas pour tout le monde ca va coincer!! On s'empechera d'aller en vacance, mais pas de manger!! Essayer de ne pas manger un seul jour. Une ferme c'est certe une entreprise comme une autre, mais elle produit desaliments de base à la VIE, tout le reste c'est de la futilité pour moi mais u mal nécéssaire!!

Nous allons faire un test ensemble si vous le voulez bien, on va placer sur une liste les 5 ou 6 proffession nécéssaire a la vie, ou plutot au développement de la race humaine.
Je vous laisse commencer, je vous direz si je suis ou non d'accord avec vous.

5 proffesions essensiel ou les plus importante!!

Le reste qui gravite autour de l'agriculture n'est que spéculation ou intéret économique d'une plus grosse société transformatrice

obelix
le 14 Mars 2012 07h48

@sucellos
le probleme de l'agriculture et de l'elevage en particulier, c'est que quand la machine est lancée.... il est difficille de reguler sa production en fonction des couts de productions, et/ou du marché !!!
la ou l'industrie va diminuer sa production, voire la stoper momentanement .... les vaches elles n'ont pas encore de fonction "chomage economique"....
et donc, il faudrait vendre sont betails pour stoper sa production ...... et pour redemarer on fait comment??????

vachekyrie
le 14 Mars 2012 08h50

Merci a benjy et obelix pour la réalité et la dérision!!La question de benjy est bien posée, on va voire combien de temps le théoricien va prendre pour y répondre!
@tirelipimpon, sucellos,travail dans le milieu agricole,ce que l'on appelle l'agro industrie, avec des agriculteurs, il les cotoye tous les jours, c'est en peu leur "mentor" puisque c'est lui qui leur donne leur paie de fin de mois,quand on parle de revenu, il dit que cela ne nous regarde pas, pourtant, lui connait les nôtre!(jalousie)
Entre nous, je préfere mon job que le sien!

par le carolo
le 14 Mars 2012 09h10

@ Sucellos; Pour la loi du marcher, les haute étude vous ont complètement achevez, le programme de vos professeurs vous devez l'avoir étudier par cœur, pensez vous sincèrement que vos prof on toujours raison, sans jamais devoir vous remettre en question a un certain moment, ( dans les année qui passe) une chose est sur pour la performance si vous avez pas emprunt vous serré performant pour produire bon marchez a condition de pas vouloir d' intérêt et travailler gratuitement . Pour nourrir toute la population demain il a besoin de tout les fermiers performant et moins performant ( endetter) car c'est pas dans les grande plaine que l'on cultive le plus de denrée alimentaire aux mettre carré, et tan que sa sa ne rentres pas dans ta tête (ou de tes semblables) il aura toujours un quart du monde qui crèvera de faim .

Sucellos
le 14 Mars 2012 16h24

@ Benjy et Obelix
D'accord avec vous, "régler la machine" n'est pas aisé. Mais si les vaches n'ont pas de fonction "pause", il y a moyen de moduler la production par le biais de l'alimentation. Et comme le dit JM Moreau, ce serait plus aisé si vous connaissiez à l'avance le prix que l'on va vous payer pour votre lait.
Mais j'aimerais que vous m'expliquiez comment, avec les mêmes contraintes que celles que vous exposez et que je ne mets pas une seconde en doute, certains de vos collègues s'en sortent ? Je vous renvoie aux diverses analyses (Flandre, UK, Irlande, France, etc ...), basées sur les comptabilités, dont JM Moreau a donné les liens : les écarts sont très importants entre ceux qui ont des coûts de production plus élevés que la médiane et ceux qui ont des coûts de production moins élevés que la médiane. Et si certains y arrivent, d'autres le pourront aussi, ce qui fait que je n'ai aucune crainte par rapport à notre approvisionnement alimentaire. Malgré la diminution du nombre de fermes, la production de lait est en augmentation ... Quand il y a une demande, il y aura toujours une offre, et, s'il faut en croire le juriste autoproclamé spécialiste de l'agriculture, O De Schutter, avec des techniques agro-écologiques, on nourrira facilement les 9 milliards d'individus qui peupleront la planète ...

Sucellos
le 14 Mars 2012 16h26

@ Benjy
Je vous rappellerai Adam Smith : "Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du brasseur ou du boulanger qu'il faut espérer notre dîner, mais de leur propre intérêt". On peut ajouter dans la liste les producteurs agricoles : ce n'est pas par bienveillance que vous et vos collègues produisez la nourriture dont on a besoin, mais pour votre intérêt.
Il est clair que la profession d'agriculteur est à mettre dans le top des professions "utiles au développement" (mais attention, ce terme de développement est parfois un mot grossier pour certains !), avec les ingénieurs, les médecins, les chercheurs en biotechnologies et les instituteurs.

Sucellos
le 14 Mars 2012 16h45

@ le carolo
La loi du marché, l'offre et la demande, c'est ce qui est naturel depuis que l'Homme, de chasseur-cueilleur s'est sédentarisé et est devenu agriculteur. Depuis que des échanges de biens et services ont assuré le développement des sociétés humaines.
Ce que vous ne semblez pas comprendre, c'est que le législateur européen a, démocratiquement, défini l'orientation des politiques agricoles afin que les producteurs "répondent aux signaux des marchés". Que vous trouviez que cette option ne répond pas à vos perspectives si vous travaillez pour fournir l'agro-industrie qui vous met en concurrence avec d'autres producteurs qui ont peut-être des contraintes financières moindres que les vôtres, c'est votre droit. Mais il n'y a pas que ce marché. Nous sommes dans un pays libre et vous pouvez vendre en direct, produire pour des associations de consommateurs, entrer dans une filière bio (Agro se fera certainement un plaisir de vous conseiller), etc ... En général, si une entreprise veut se développer (concept parfois grossier pour certains) et vivre, elle doit s'adapter au marché, répondre à la demande (qualité, quantité, prix). Celles qui estiment que c'est le marché qui doit s'adapter à leurs conditions, soit proposent un produit unique, soit prennent le chemin de la faillite. Et pas besoin de hautes études pour le comprendre.

Sucellos
le 14 Mars 2012 17h20

@ vachekyrie
Vos spéculations sont risibles.
Jalousie dites-vous : serait-ce parce que les revenus des agriculteurs sont tellement élevés qu'ils devraient provoquer ce vil sentiment ?
Ce qui compte c'est la production, production qui permet de satisfaire les besoins des consommateurs, eux-mêmes tirant leur pouvoir d'achat de leur production. Si certains producteurs s'enrichissent dans ce processus, c'est qu'ils ont réussi à satisfaire les consommateurs qui ont acheté leur production. Cela ne me pose aucun problème.
Et si votre métier vous rend heureux, tant mieux, la vie est tellement compliquée que c'est vraiment triste de s'emm ... à son travail !

JM Moreau
le 14 Mars 2012 18h41

Amusant les (nombreux) commentaires qu'un projet en Uruguay suscitent !
Les uns lancent des affirmations gratuites et restent muets quand il leur est demandé des précisions, les autres traitent un commentateur de lâche, exigent de connaître ses revenus et finalement, les plus sensés remettent sur la table leurs difficultés quotidiennes, ce qui donne l'occasion à celui qui est qualifié de Troll de rappeler les règles de base de l'économie de marché, principe honni par de nombreux commentateurs, partisans de l'économie dirigée.
Quant à la nature du projet, à part l' alcool qui s'interroge sur la possibilité d'un tel investissement chez nous, rien ! Sucellos, toujours sur la balle, réagit à l'affirmation non étayée d'Agro, hors sujet, en le titillant genre "paille et poutre" comme Obelix d'ailleurs, ce qui lui vaut d'être traité de lâche, reproché de mépriser les "manuels" et sommé de justifier ses revenus et sa profession !
Étrangement, bobine, toujours prompte à moraliser les débats, ne trouve rien à redire lorsque les excès sont le fait de laitiers. Morale à géométrie variable .... ou rejet de ceux qui osent ne pas "braire" avec tout le monde ?
J'ai apprécié les échanges "portugais" de Obelix et Benjy. Manuel ... diminutif d'Emmanuel ... Chez les chrétiens, le "sauveur" s'appelle aussi Emmanuel .... Attendriez vous donc le salut du Portugal mes amis ? :-)))

bobine
le 14 Mars 2012 19h53

Mes frères et mes soeurs, prions. Prions Saint JM pour la moralisation des débats dont d'après lui, immense honneur, je suis le grand vizir. Amen.

tirelipimpon
le 14 Mars 2012 22h17

je ne vous conseille pas d'essayer de diminuer la production en épargnant sur l'alimentation. Premièrement votre cout au litre de lait va augmenter et deuxiemement, la génétique holstein étant programmé pour produire du lait avant tout,vos betes vont trop maigrir et les problèmes de santé et de fertilité vont s'ensuivre .
Quant au prix de revient, analyser bien les données de Flandre et vous remarquerz que ces sont les plus endettés qui ont les couts les plus élevés et un revenu négatif. Représentatif des jeunes fermiers. Par contre les "peu endettés" dégagent un revenu. Typique chez les anciens qui ont presque tout amorti et qui n'investissent plus en génétique ou en matériel ni en amendement calcaire et potassique par exemple. Donc méfions nous de ces compta, ce sont peut etre les fermiers proches de la pension qui sont l'exemple à suivre tandis que les jeunes qui sont l'avenir de la profession seront les premiers à crouler en cas de nouvelle crise.
Faut pas oublier qu'il n'ya pas que des laitiers sur la terre,qui sont en compétition avec des éleveurs du bout du monde;je regarde dans ma rue, juste au dessus de ma cloture et il y a beaucoup d'autres professions qui permettent de bien vivre avec moins de contraintes, plus de stabilité que la notre. A force de décourager les jeunes, les forcer à travailler toujours plus pour s'en sortir, faudra pas s'étonner qu'il n'est plus de repreneurs et qu'ils se détournent de l'agriculture vers des secteurs mieux payés.
si les médecins font partie des professions utiles pourquoi La France faisaient venir des infirmières d'Espagne et des docteurs de Roumanie? comme quoi une situation peut vite évoluer.

Benjy
le 15 Mars 2012 00h02

@sucellos,

Moi je placerais dans ma liste:
agriculture(pour se nourrir)
medecine(medecine pour se soigner)
construction (pour s'habriter ainsi que le bétail)
bucheron( pour se chauffer ) et non pas au mazout
police (pour faire régner l'ordre pour éviter tout débordement) vol, agression, etc...
Le reste est moins important, mais tout aussi utile! Il ne faut pas aller a l'école et avoir besoin d'un instituteur pour manger, mais bien pour se développer. Voyez un peu mon approche??
Je suis pas la pour faire la guéguèrre j'ai autre chose à faire croyez moi, mais ne soyez pas sur de pouvoir nourrir les 9 milliard d'individu si facilement!! Ou alors c'est que le revenu agricole aura augmenté!! Pour que ceux ci reste dans la proffession. On cultive bien 100 ha a un homme que l'on ne traira pas 100 vaches a un seul homme et cultiver la surface agricole suffisante pour les nourrir.
Si il y a pareil différence entre certains pays, ou certains continent, il faudra juste pour moi être compétitif vis a vis de ces agriculteurs a moindre coups me munir pour commencer d'un fusil!! Pourquoi me direz vous?? Pour empecher toute intrusion dans mon exploitation de tout controleur qui ne font que augmenter ma charge de travail et par la même occasion augmenter mon coût si j'y passe du temps!! Lequel? Tracabilité, QFL, Controle pulvérisateur, mises aux normes pour les effluents, citerne à mazout double parrois hommologué, controle machine a traire, PAC, et j'en passe et j'en oublie. Tout ca fait monter nos coûts de production, maintenant on nous parle bien être animal, on m'empèche d'épandre du lizier ou du fumier pendant tel et tel période, je dois pouvoir stocker mes effluents pendant cette période, etc, etc... a coute et ca rapporte rien!! A ca vous ajoutez le prix de la terre, différent à chaque pays ou région, le foncier, la taxation sur les revenus, les charges patronales si on veut engager, le prix de l'élèctricité, il me semble avoir entendu a la tv que nous étions un des pays pay

Benjy
le 15 Mars 2012 00h10

Oups je suis fier de mon texte, je viens de me relire à l'instant. je m'épate moi même!! Pour les moins manuel (héhé), j'y ai laisser qq fautes à vous de les trouver!!! ;-))))))))))) Hop hop (un peu d'humour)

Benjy
le 15 Mars 2012 12h43

vient de m'appercevoir qu'une partie de mon texte a été coupé...

Sollecus
le 15 Mars 2012 16h06

Je vois, Benjy, que ton com était un méga texte alors pour faire le lien avec les mégafermes...industrielles, à un moment donné on coupe le cordon ..de la bourse ... et on fait faillite avec tous les subsides reçus ....Puis on recommencera sous un autre nom de société et voilà la cavalerie durable ......exemplaire, non ? Le réviseur d'entreprise va consulter sucellos...

JM Moreau
le 15 Mars 2012 17h45

@ Benjy
Concernant les métiers, je suis quelque peu déçu par votre classement
Vous balayez ingénieurs, chercheurs en biotech et instituteurs. Permettez-moi de vous faire remarquer ceci.
Ingénieurs : sans eux, comment les agriculteurs d'aujourd'hui travailleraient-ils ? C'est à eux que vous devez tout le progrès technique qui vous facilitent le travail. C'est à eux aussi que vous devez GSM, GPS, tracteurs, matériel de labour, de récolte, DAC, trayeuse, tanks de refroidissement, etc ... Vous en seriez encore à traire à la main et sarcler à la houe ! Sans eux, comment les médecins d'aujourd'hui feraient-ils pour poser les diagnostics pointus que RX, PetScan, Résonance magnétique, etc permettent, comment feraient-ils pour procéder aux analyses de labo sophistiquées, sans oublier les robots qui permettent les opérations dans la cavité abdominale sans devoir pratiquer de larges "ouvertures" ? Et je ne parle pas de tout ce qui facilite la vie quotidienne, notamment cet ordinateur qui vous permet d'accéder aux informations du monde entier !
Chercheurs biotech : n'oubliez pas que c'est à aux que vous devez les variétés actuelles et les techniques culturales qui ont plus que doublé les rendements, c'est à eux que vous devez les molécules qui vous aident à lutter contre les parasites de tout poil, insectes, bactéries, champignons, qui vous empoisonnent la vie et celle de vos animaux d'élevage. C'est à eux aussi que les médecins doivent les molécules qui permettent de soigner des maladies qui autrefois n'avaient que le décès comme pronostic.
Et n'oubliez pas une chose, ces médecins, ingénieurs, chercheurs, c'est un instituteur qui leur a appris à lire, écrire et calculer, qui leur a donné les fondements de l'éducation qui leur a permis d'arriver où ils sont, de contribuer au développement et au progrès. Sans l'instituteur qui vous a appris à lire et écrire, M Benjy, vous ne seriez pas en mesure de "poster" vos commentaires. Ne l'oublions pas.

Le paradis
le 15 Mars 2012 17h56

Oui mr moreau ou monsieur l'instit..vous avez fait de la culture de base et vous êtes rémunérés soit par un salaire ou une allocation qui tombe tous les mois, nous avons aussi fait des études agricoles, comptabilités, mécaniques .. mais le salaire ne vient pas de la résonance magnétique Je salue mes profs mais pas le développement au progrès financier de nos jours ..

Sucellos
le 15 Mars 2012 19h05

Et c'est bien entendu de la faute de la commission européenne, des multinationales, des banques, des coopératives pourries, de la grande distribution, des fonctionnaires véreux, des consommateurs qui n'acceptent pas de payer ce que vous souhaitez qui vous imposé le métier que vous faites, des emprunts coûteux, des normes impossibles, afin de vous arnaquer n'est-ce pas !

Benjy
le 15 Mars 2012 22h13

@ Mr Moreau,

Avec tout le respect que je vous dois, je suis évidament d'accord avec vous sur toute la ligne, j'ai par habitude de mépriser personne !! chaque prodffession quel soit plus ou moins valorisée à toute sa place dans la société.
Mais malgré toutes vos connaissances, je penses que vous n'avez pas compris le sens de ma phrase ou plutot de ma question!!
Je vous ai parlé de métier étant indispensable a la VIE. Quand les 1er hommes sont arrivé sur terre, ils n'ont pas tous courru chez Eldi chercher leur computer pour encoder leur test en microbiologie et comme dessert en sucer le fil de la souris. Le ventre a d'abord crier FAIM, ils ont appris a chasser je vais pas vous apprendre l'histoire, pas à vous quand même vous êtes plus intruit que moi, ensuite ils n'ont pas courru en classe près de leur proffesseur, mais bien chercher a se chauffer à s'habriter, a dompter le feu, a couper du bois pour nourrir celui ci et ensuite dans chaque tribu, oui a ce temps la c'était pas la ville tarmaquée avec pleins de voiture, ils ont eu un chef par tribu qui était le plus fort a se battre ou les meilleurs idées pour faire regner l'ordre, et quand un se blessait au combat ils ont appris l'art de se soigner par les plante. La vie a ainsi commencé ou je me trompe de livre d'histoire???

vachekyrie
le 15 Mars 2012 22h14

Contrairement a ce que vous pouvez penser, mr Moreaux, dans l'agriculture, l'évolution, le progrès, est d'abord du aux agriculteurs eux même, grâce a leur volonté d'evoluer, c'est d'abord eux qui ont fait avancer la modernisation, ensuite la guerre 14, après quoi on a transformé des chars en tracteur et les gaz moutarde en pesticide!!, les ingénieurs sont arrivé bien après!
Quand au froment et autre cultures que l'on cultive aujourd'hui, c'est aussi grâce a nos ancetres, qui ont su selectionné tel ou tel plante, ce n'est que depuis 50-60 ans que des "chercheurs ont repris le flambeau, mais eux aujourd'hui d'abord pour en tirer bénéfice.
je n'ai pas dit qu'ils n'étaient pas utiles maintenant!(ingenieurs et chercheurs.........)

tirelipimpon
le 15 Mars 2012 22h19

et oui, les banques sont pourries. Voici la lettre de démission d'un cadre d'une des plus grandes banques au monde. "Les clients sont des marionettes" C'est d'ailleurs cette meme banque qui avait trafiqué les comptes de la Grèce pour qu'elle puisse rentrer dans l'Europe. Le taux de chomage en Grèce est aujourd'hui près de 50%.
www.bourse-investissements.fr/lettre-de-demission-de-goldman-sachs-greg-smith/ 

Benjy
le 15 Mars 2012 22h21

les autres proffession sont apparue bien après, lorsque la nourriture a commencé a devenir plus abondante en métrisant mieux leur technique, ils ont commencé l'élevage les poules, bovins, etc... Les gens vivait peut etre pas vieux, mais ils vivaient. Tout le monde vivaient de l'agriculture hors on ne faisait pas 100 sacs comme ajd, mais suffisament assez pour nourir tout le monde. Il n'y avait pas d'ingénieurs a ce temps la vu qu'il n'y avait pas d'école !!! Mr Moreau la base de la vie!! pour moi c'est ca !! Vous avez beau sortir avec un joli diplome trainant par terre de l'école, si vous n'avez pas les agriculteurs pour leurs faire passer un message pour augmenter leur rentabilité, je crois que les ingénieurs pourront rester a la maison.
Et que l'on viennent pas dire que je suis occupé à salir tel ou tel profession c'est trop facile

Benjy
le 15 Mars 2012 22h28

Petit saut en 2012

maintenant moi je vois juste une chose, c'est que pour vivre de notre métier c'est TRES difficile sauf rester avec la ferme de papa et maman qui a tout payé avant moi. La technologie, la medecine, et tout ce que vous pouvez imaginer a évolué c'est certe une très bonne chose, mais a aussi pourri la vie des autres en locurence des agriculteurs. Parce qu'ils doivent répondre sans cesse à la nouvelle technologie, sinon leur ferme n'est plus viable a long terme!! Je me vois mal encore faire 50 sacs en froment ajd, traire sans pouvoir équilibrer une ration et n'avoir que 3 litres a la vache, etc... donc on DOIT s'adapter comme tout a chacun dans toute les proffessions.

Benjy
le 15 Mars 2012 22h40

Mais je penses pas que c'est en allant a l'école que vous mangerez, ni en construisant des voiture à Foret, mais bien en cultivant et en faisant l'élevage.
Donc je persiste dans mon classement des proffessions!! Voyez vous Mr Moreau si nous n'allons pas à l'école, nous ne serions pas trop malin donc pas moyen d'augmenter les rendements, Vous auriez FAIM. Entre Une Tartinne et un Computer je crois que vous laisseriez tomber l'ordi pour la tartinne...
Maintenant inverssont le phénomène, continuons la biotechnologie, la médecine, la technique, la mécanique, la voiture électrique et même pourquoi pas l'ordi sans fil, tout ca pour me sortir que l'agriculture coute cher et qu'il faut s'ADAPTER, DIMINUER ces COÜTS, et faire venir la nourriture d'ou elle est moins cher a produire alors oui, sur le fond je suis d'accord avec vous, jusqu'au moment ou vous manquerez de tout. Alors vous aurez tous une proffession honnorable mais avec un estomac vide !! Oui dans l'hélan de votre sacrifice de l'agriculture a bas pris vous aurez fait mourrrir des fermes, qui ne produiront plus avec personne pour reprendre comme c'est déjà le cas ajd

Benjy
le 15 Mars 2012 22h52

Alors vous vous direz mais quel boulettes j'ai fait on a "plus rien" a part mon diplome et connaissances.
Les gens se battront pour manger ou iront voler la récolte.
Si ajd toute cette technologie et je ne crache pas dessus n'était pas la, nous aurions pas assez de rendement pour nourrir le monde et mon lait ajd je ferais x 10 ?? Quel pied pour moi je pourrais renboursser à l'aise !!
Dans le 1er courrier adressé qui s'est malheureusement effacé en partie, je disais aussi qu'il y avait bcp de fermes qui allait cesser de produire, age, rentabilité, dettes, et bien je propose a ceux qui croient que l'agriculture se résume a baisser son pantalon, a travailler sans arret, de remplir des papiers, et répondre aux normes Européenne, et bien qui y a place pour eux !! Il suffit juste de 2 à 3 petits trucs, il faut avoir bcp d'argent d'avance pour commencer, un peu de débilité, bcp de passion, savoir passer des nuits blanche, laisser la vie de famille régulièrement en secgond plan et n'arreter que qq heures entre 2 traites en laissant bien entendu le travail en stand bye, pour essayer de se liberer un peu! Combien à l'heure ou l'on vit son encore d'accord de faire un métier aussi débile??????? Quand vous voulez engager qq il regarde déjà sa montre pour savoir quand il repart.

Benjy
le 15 Mars 2012 23h17

Conclusion:

Pour moi
1) l'agriculture
2) la medecine
3) construction
4) bucheron
5) police

Pour les raison que je vous ai invoqué ci dessus.
excusez moi si j'ai laisser des fautes ou des phrases répétitives car j'écrit d'une traque sans me relire, et la fatigue fait place au courage.
J'espère n'avoir blesser personne, et répète que je ne banni pas les autres proffessions que bien au contraire!! Je remercie monsieur IBM de m'avoir construit cet ordi pour vous répondre, mon proffesseur pour les cours de français et tout le reste, ainsi que tout ceux qui gravite de près ou de loin autour de ma proffession ou pas. Jusqu'a remercier les consommateurs de manger mes bons produits agricole (chuchottement: attention ils sont trop peu cher payé aux producteur pour eux en vivre) Ainsi qu'a vous Mr Moreau pour mettre l'embiance sur ce site héhéhé... Vive l'agriculture et ceux qui sont assez fou pour la suivre...

Bonne nuit... ^^

Benjy
le 15 Mars 2012 23h19

Bon cette fois j'ai fait plusieurs petits messages pour bien laisser tout mon texte j'èspère???!!!

Aie mes doigts...de manuel.. (lol) ou (rire) pour les plus anciens héhéhé...

bobine
le 16 Mars 2012 11h11

@ Benjy. Merci. Ca réchauffe le coeur de voir quelqu'un placer l'essentiel en première priorité. Foule sentimentale...

JM Moreau
le 16 Mars 2012 12h06

Le blé dur tolérant au sel n'est pas venu du ciel ! Le système de traite que vous utilisez chaque jour dont vous reconnaissez l'utilité non plus. Et sans le hybrides maïs, vous auriez quelques problèmes pour nourrir vos vaches afin de faire exprimer leur potentiel génétique, résultat de recherches pointues.

Benjy
le 16 Mars 2012 15h33

Mais vous avez raison monsieur Moreau, c'est la réalité, et justement parce que les gens grandissent les villes il faut pouvoir produire plus pour aussi l'augmentation de la population. Mais doit on pour celà être les dindons??? Je vais me faire acheter mon lait d'ici peu a 25€ les 100 litres prix de base, parce que le marché ne va pas!! tout ca parce que l'on ne veut plus de protectionnisme mais de la productivité et compétitivité ! enlevé les barrière c'est peut etre un plus pour les industriels qui vont acheter leur matières premières moins cher mais sur que les consommateurs en verront la différence! Mais attendez de dépeupler certaines région et de connaitre la faim si catastrophe il y aurait, climat, ou pq pas problème nucléaire dans une région qui produit pour vous nourrir car j'aurrai cessé l'activité on va dire donc je deviendrai aussi autonomme de cette récolte produite ailleur!! On fait quoi?? On mange a bas prix le blé Japonnais iradié ou la bonne récolte devenue rare des états unis x par 5 car tt le monde se battera pour l'avoir. J'ai pris l'extrème bien sur mais qui pourrait être un exemple concret !!

Benjy
le 16 Mars 2012 15h52

Il faut produire plus, a moins cher ! les gens quitte les campagne pour aller en ville! c'est quoi une vache ca sert a quoi?? la boite de lait est déjà au magasin.
C'est gens la n'ont que faire des agri, ils veulent juste manger a bas prix! les politiques vont dans se sens et nous poussent a produire plus et moins cher! pour celà ingénieur et tout l'armada de grosse pointure réfléchissent sur le sujet pour augmenter les rendements, la qualité, les mises aux normes, le bien être et la tracabilité ! Mangez, mangez mes cher compatriotes voici de bons produits agricoles en abondance et bon marché et vous savez qui l'a produit et comment ! A coté de celà on enverra sur le marché une grosse quantité de poudre a la mélamine qui influencera le même marché d'exportation qui fera baisser les prix et a la base de tt c'est décision il y a la PRODUCTION, qui sont les gens de la terre, qui sont mené a la baguette, qui doivent écouté sinon crac moins de primes, et si il travail pas bien et que la qualité n'est malheureusement pas au rdv et bien encore moins, et si il y a une mauvaise année encore moins !! faut pas déconné ca frisse l'indécent!! un bête exemple, une tonne de paille ballotée en générale tourne aux alentours de 50 à 70€ tonnes, cette année par ca rareté elle vient de france car plus rien en belgique à 120 à 150€ tonnes mon prix du lait diminue, puis je l'augmenter vu que mes intrant augmente?? Je fais comment?? Rien que pour ce poste là!! Et le m^me exemple de rareté de paille en belgique peut servir aussi si vous décourragé certaines régions a produire car soit disant trop cher un moment, vous le payerai 4 x son prix un jour votre denrée agricole, car vous irez bien loin la chercher et vous vous batterez encore pour l'avoir pour vous plutot qu'un autre !

JM Moreau
le 16 Mars 2012 18h42

Je comprends parfaitement votre amertume. C’est bien connu, les matières premières agricoles sont très cycliques. Lorsque les prix grimpent, les agriculteurs plantent plus. L’excès de récolte qui en résulte provoque une baisse des prix. Les agriculteurs réduisent donc la production, générant une nouvelle hausse. Mais aujourd'hui, à ce phénomène vieux comme le monde, s'ajoute le fait que des dizaines de millions de gens, qui survivaient autrefois grâce à une alimentation chiche et produite localement, se joignent désormais à l’économie internationale. Ils déménagent dans les villes (la population urbaine devient plus importante que la population rurale, pour la première fois de l’histoire), gagnent de l’argent et achètent leur nourriture avec cet argent. Non seulement ils font appel aux marchés alimentaires mondialisés pour leur pain quotidien, mais ils veulent aussi plus de nourriture… et de la nourriture meilleure. De la viande, par exemple, plutôt que simplement des tubercules ou des céréales. La viande nécessite plus de production agricole … mettant ainsi sous pression la chaîne alimentaire toute entière. C'est la raison pour laquelle vos coûts de production sont ce qu'ils sont aujourd'hui.

Benjy
le 17 Mars 2012 00h11

Vous marquez encore des points mr moreau, je vis bien en 2012, et votre résonnement tient la route, mais malgré mes métiers les plus important je reste persuadé que j'ai raison! Le jour ou il manquera de la nourriture, je vendrai toute ma récolte cher et je mangerai à ma faim ! les autres tant pis pour eux, qu'ils reste en ville... Que voulez vous que je dises de plus?!
les décideurs et politiques en premier a rester sur le carreau.Ca leur permettra de réfléchir sur l'avenir plutot que le court terme, le ventre vide, ils trouveront plus vite des sollutions résonné pour maintenir une sécurité alimentaire.



Benjy
le 17 Mars 2012 00h26

Je ne lis plus ce fameux sucellos qui critiquait agro de pas répondre, mais je vois que ca déteint aussi chez lui...

Vous trouvez anormale mr Moreau que je ne place pas un ingénieur en 1er plan, ou un chercheur!! Pq ils ne peuvent pas disparaitre ceux la?? Mais un agriculteur ou plutot éleveur oui?? Pour laisser un autre ici ou ailleurs dans un pays voisin ou non s'agrandir au détriment de celui qui est en Belgique? juste parce qu'il est moins rentable??

En générale un théoricien essaye tj de faire un coté pratique pour avancer ces dires !! Et bien secouer votre porteffeuille et reprenez une exploitation qui vous semble viable, vous allez voir je suis certains que vous ferez vite marche arrière de voir la vie que l'on a, l'embarra, les pertes qq fois, et de voir peut-etre que malgré tout vos effort il faut abandonner car non rentable et quand vous verrai l'argent que vous aurez perdu dans l'aventurer ca vous laissera un goût amère...

tirelipimpon
le 17 Mars 2012 13h43

quand un pays, une nation ne paye plus assez ses chercheurs, ils vont voir ailleurs,aux états unis par exemple.Si notre société démocratique et son modèle économique admettent que les fermiers doivent vivre d'aumone, faudra pas s'étonner que leurs enfants exercent d'autres carrières plus rémunératrices. Meme certains chomeurs gagnent plus que certains fermiers qui travaillent.
Notre pays a de bons médecins, des bons chirurgiens, de bons chercheurs qui sont bien payés; notre médecine serait-elle encore aussi performante et démocratique sans intervention de la mutuelle? La libéralisation de la médecine avec des chirurgiens qui travailleraient pour 15 euros et qui investiraient dans leur propre matériel, leur scanner serait elle la solution. Dans cette supposition, combien de chirurgiens dans 20 ans ?

le wallon
le 17 Mars 2012 15h07

En parlant de paille Benjy, je n'en reviens pas d'avoir déja vendu mes 450 ballots de paille fesant chacune - 350 kg . J'en ai discuté avec mon frère (dans la Marne ), il est d'accord que je lui en prenne encore de plus pour la nouvelle campagne . J'espère en presser 150 balles de plus .
D'ici 3 semaines je compte aussi semer 15 ha de Ray gras Anglais pour faire du foin et le vendre .

Benjy
le 17 Mars 2012 22h25

@ le wallon,

Je cherche de la paille a acheter!
Qui peut me donner un bon filon??
Dans la marne ils sont a l'avance par la par rapport a nous?? Bon on fait un diel, je descend avec toi faire des 120/120 et tu complète avec ta 120/70 les camion ca colle??

Benjy
le 17 Mars 2012 22h26

Il y aurait bien 1 mois d'avance ou 3 semaines par rapport a nos récolte??

Benjy
le 17 Mars 2012 22h29

du foin avec du ray gras c'est qq fois dangereux !! le ray gras pourrait bouger plus vite qu'une herbe de prairie, plus de feu, plus de vigeur dans le ray gras, plus jeune...
Ha c'est pas bien le wallon tu vas faire des sous sur le dos des pauvres petits éleveurs... Bon si je descend avec toi, je dis rien aux autres d'agri web... ;-)))

Benjy
le 17 Mars 2012 22h34

* les camion "s"
* Nos récolte "s"
*je descend " s"

Comme dirait mon grand père décédé, mais des " s " dans le bas de ta feuille de cours et indique aux professeurs : "servez vous " Je vais suivre son conseil ^^


servez vous:

s s s s s s s s s s s s s s s s

Sucellos
le 18 Mars 2012 09h19

@ Benjy
Contrairement à ce que disent certains, je ne suis pas scotché derrière mon écran !
J'ai vu ce matin avec intérêt votre échange avec JM Moreau au sujet de votre rejet du classement des métiers les plus utiles pour le développement. Je suis jaloux de JM Moreau : sa façon de reprendre mon classement ne me laisse plus de place pour intervenir. Notez toutefois que ni lui, ni moi ne contestons l'importance du métier d'agriculteur. Je l'ai rappelé à de nombreuses reprises, en soulignant l'évolution du métier qui est plus qu'une simple activité manuelle. Ce n'est pas le cas du bûcheron !
Quant à vos prédictions relatives à notre approvisionnement alimentaire, je ne les partage pas. Il n'y a pas de corrélation entre diminution du nombre d'agriculteurs et diminution de la production agricole dans nos contrées. Et si certains s'accrochent au modèle classique de ce qui est communément appelé "agriculture familiale", d'autres modèles de production agricole existent aussi et assureront la production de masse. Même des productions bio se font sur des fermes de plusieurs centaines d'hectares, loin du modèle que certains pleurent. Et il n'y aura pas besoin de courir outre-mer pour acheter les produits de base dont les européens auront besoin.
@ tirelipimpon
Comme d'habitude, vous confondez tout en oubliant les fondements de l'offre et de la demande et la nature même d'un prix qui traduit l'intérêt ou la rareté pour un bien ou un service.

ingénieur
le 18 Mars 2012 10h16

Je suis ingénieur et n'ai aucun mérite.
J'ai juste répeté ce que les profs m'ont apris.
J'aurais préferer être ingénieux qu'ingénieur....

Sucellos
le 18 Mars 2012 10h27

Triste vie que la vôtre ! Un perroquet en cage !

Papy Joseph
le 18 Mars 2012 10h55

Et pas assez ingénieux pour ouvrir la porte !

le wallon
le 18 Mars 2012 12h22

@ Benjy

L'année dernière j'avais fait du foin de Ray Gras au mois de mai, laissé 6 jours à terre par un vent du nord séchant . Très belle marchandise que j'ai conservé pour mon bétail !
Sinon en cas où la météo ne va pas, j'ai l'enrubanneuse .
Sinon c'est vrai que la paille de blé,l'orge de printemps dans la Marne est récolté 3 semaines à un mois d'avance par rapport à chez nous . N'empêche lorsque nous avons du mauvais temps chez nous, ce n'est pas le top pour chez eux non plus .

Comment se fait il Benjy qu'il te faut beaucoup de paille ? Tous tes étables ne sont pas sur caillebotis ?
Je connais un éleveur près de chez moi, il achetait chaque année plus de 600 T de paille et vu le coût de la paille d'y à trois ans (pourtant pas comme à l'heure d'aujourd'hui ), il a transformé ses étables pour 200000 € en citerne avec caillebotis et logette . Il a eu raison de son choix .

tirelipimpon
le 18 Mars 2012 14h11

et les quotas chez les kiné, on les laisse étudié 4 ans et puis un examen administratif et un tiers des étudiants diplomés qui ne peut pas s'installer en Belgique. L'offre existe bien mais est limité par la loi . Et les quotas d'entrée pour les médecin à l'université ont aussi limités. La aussi on gère la rareté. Et qu'un kiné ait 8 patients ou 20 par journée, ses prestations sont toujours au meme prix, ça ce n'est pas l'offre et la demande.Et en plus 80% est pris en charge par la collectivité pour que les prestations restent abordables.
Qu'un instituteur ait 15 ou 25 éleves, il va toucher le meme salaire, pas de souci avec le cout du chauffage et congés payés
En agriculture, c'est l'inverse.C'est le fermier qui doit se sacrifier pour le consommateur dans un contexte d'offre et de demande. Et quand l'éleveur veut se payer un robot de traite pour suivre l'évolution technologique c'est madame qui va chercher un salaire hors exploitation pour le rembourser.C'est vrai qu'avec les technologies mécaniques, phytosanitaires, informatiques, ogm, sexage, . je n'imagine plus tellement un monde en manque de nourriture, donc prix de vente pas cher, donc restera une aumone pour faire vivre les fermiers.Y'aura plus des hauts et bas,y'aura que des moyens et bas. Si on trouve ça normal alors l''agriculture a de l'avenir, pas ses agriculteurs. Et si l'agricuture tombe dans les mains des groupes financiers, immobiliers avec des ouvriers agricoles, la population connaitra le vrai prix de la nourriture. Il sera encore temps d'inventer une "mutuelle alimentaire"

Benjy
le 18 Mars 2012 15h00

@ tirelipimpon

Laisse tomber tu n'arriveras pas à faire valoir tes droits!! Ils respecte l'agriculture, mais pas l'agriculteur qu'ils croisent dans leur campagne! Vu qu'il y aura tj suffisament d'agriculture en abondance partout assez loin dans l'europe pour les nourrir, ils comptent sur d'autres plus loin, moins cher, même si il faut 2 ou 3 pleins de mazout a bruler en plus de camion pour leurs acheminer la nourriture!! des gens avec de la tête et pas de concience!! ils ont raison qu'il y a encore bcp de région improductive, ou des endroits ou il y a moyen d'augmenter les rendements, mais une chose qu'il ne prévoit pas, c'est la catastrophe, et la hausse du chomage, car a ce rythme là nous allons, nous agriculteur de par ici augmenter le nombre de sans emploi !! de ca c'est pas grave ils s'en moque ils auront a bouffer oui je dis bien bouffer car je suis de nature très gentil, avec un esprit ouvert, mais ici ca m'énèrèrve de voir que vous ne visez que la production ici ou ailleur peut importe, du moment que tout le monde a qq chose a mettre en bouche. Ce que vous avancez la est certe juste, mais c'est comme une certaine forme de délocalisation! les p'tits chinois ou autres sont bien mieux placer que vous les mister ingénieur ils sont moins cher que vous et trouve aussi de bonne idée!! et pq pas?? allez deux a la trappe Mr moreau et sucellos?? ensuite les agriculteurs de par chez nous

Benjy
le 18 Mars 2012 15h10

et après on fait quoi?? Comme la grèce 50 % de chomage??
Si la production se délocalise de la sorte juste pour une différence minime quel soit et bien vous allez tout tirer sur corde raide!! le 1er petit quoik qui l'y aurra et paf moins de nourriture!
Exemple la paille ne belgique cette année très rare, trop rare!! on ferait comment si par exemple toute la paille était produite en belgique cette année du a un délocalisation de l'agriculture! c''est un exemple, je sais que c'est pas réaliste!!
Croyez moi bien je penses savoir ce que c'est que la grande ferme, en culture passe encore, au lieux de s'assoir au volant d'un 100 ch avec un outil de 3 mètres, il suffit de s'assoir sur un tracteur de 500 ch et plus avec un outil de 15 mètres pour le même temps, le même homme! Mais pas en élevage !! Songez y bien !! Sur ce j'en ai plus que marre de devoir trouver des arguments vite démonter au profit d'une idéologie apprise à l'école !!

Sucellos
le 18 Mars 2012 15h16

Décidément, vous êtes incorrigible M tirelipimpon ! Attention, à force de toujours vouloir avoir raison, de comparer soins de santé et production agricole, de faire des amalgames avec tout dans ce but, bobine va vous faire rejoindre la catégorie des trolls.
Il ne vous reste plus qu'à demander un monument à votre honneur, vous qui vous sacrifiez pour la collectivité en assurant notre nourriture ! J'avais déjà entendu beaucoup d'énormités dans ma vie, mais celle là, c'est le pompon ! Caliméro dans toute sa splendeur !
Personne ne vous a demandé de vous sacrifier que je sache. Vous avez choisi librement le métier que vous faites. A vous d'en assumer les conséquences.

Sucellos
le 18 Mars 2012 15h38

@ Benjy
Qui parle de délocalisation de la production de nourriture ? Certainement pas moi, mais vous pourriez peut-être citer vos sources.
Je vais essayer de formuler autrement : les terres seront toujours cultivées, ici, chez nous, mais les exploitations du type familial seront de moins en moins nombreuses. Et ce n'est pas manquer de respect pour l'agriculteur que de le dire. Encore une fois, c'est la traduction de l'agriculture que veut la société. Et cela ne signifie pas que je considère que d'est un progrès : c'est une constatation. Point.
En outre, votre énervement vous aveugle : je suis d'avis qu'il y aura toujours une production de qualité qui alimentera un marché demandeur pour ce type de production. Qu'elle soit bio ou intégrée ou écologiquement intensive parce qu'il y aura toujours des hommes et des femmes qui sauront saisir ce type d'opportunités, non par altruisme vis à vis de la société, mais parce qu'ils y trouveront un intérêt. Il suffit de voir comment AMAP et autres systèmes de "paniers" se développent (le Sillon vient d'y consacrer quelques articles). Et je ne parle pas des opportunités en matière de productions non alimentaires.
Une fois de plus, je comprends votre "énervement" et à votre place, il est probable que je m'énerverais aussi. Mais je ne suis pas certain que c'est en réclamant des "aides", des "soutiens" de pouvoirs publics aux caisses vides que vous changerez votre situation individuelle. D'autant plus que ces pouvoirs publics savent les écarts qui existent entre exploitations !

Benjy
le 18 Mars 2012 22h25

J'ai justement plus une ferme familliale, c'est une petite usine! Mais pour la faire tourner ca coûte et surtout pour l'implanter! je suis dans "l'avenir de la production" vu que ceux qui arrete n'invesstisse plus! Mais comment fait on pour remboursser quand le prix chute?? besoin d'un minimum plausible et ici le lait va encore diminuer !! On fait comment?? Marche arrière?? impossible! y a plus qu'a avancer on sait pas comment... Quand vous êtes seul sur une ferme vous faites le gros dos! quand vous avez des salaire à sortir chaque mois, vous avez des obligations!! c'est tout a fait différent...
Alors vos méga ferme oui, mais certe pas facile, et si maintenant on me dit vous êtes trop cher je fais quoi avec mon exploitation?? si le prix chute souvent?? en dessosu de mes coûts de production?

tirelipimpon
le 18 Mars 2012 22h56

" Un homme qui passe toute sa vie à remplir un petit nombre d'opérations simples, n'a pas lieu de développer son intelligence ni d'exercer son imagination à chercher des expédients pour écarter des difficultés qui ne se rencontrent jamais; il perd donc naturellement l'habitude de déployer ou d'exercer ces facultés et devient en général aussi stupide et aussi ignorant qu'il soit possible à une créature humaine de le devenir; l'engourdissement de ses facultés morales le rend non seulement incapable de gouter une conversation raisonnable, ni d'y prendre part.........etc Adam Smith

et les disciples d'Adam Smith continuent à nous faire du lavage de cerveau

Envoyer
Fermer

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Quel avenir

par Stechou , le 28 Novembre 2022 15h18

Il serait intéressant de savoir combien on de repreneurs, dans mon cas, dans 3 à 4 ans les laitières auront disparu ( même pour un prix élevé du litre de lait, c\'est mort ), j\'en ai encore pour

Location panneaux coffrage

par Jeune agri , le 23 Novembre 2022 09h47

Une adresse pour de la location et/ou la mise en œuvre de panneaux coffrage (banches) = cadre alu panneau coffrage. Je prévois de renforcer un mur porteur d\'un bâtiment et qui sert également de

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

SPW

par Frank, le 18 Novembre 2022 11h16

J\'ai payé la taxe sur les eaux usées au mois d\'août et , surprise... ce matin ladite taxe est déjà de retour à payer pour le 14 janvier 2023 !!!! ça devient carrément du harcèlement là. Ils

L\'application Fumier - Pour gérer l\'enregistrement du stockage des engrais de ferme

par LEON, le 09 Novembre 2022 14h12

Aujourd\'hui je vous parle de l\'application FUMIER. Très pratique si vous stockez vos fumier au champs car vous devez alors enregistrer cela dans un cahier. Avec LEON, enregistrez vos tas simplement.

Les plus commentés

    20 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 14 commentaires
  3. SPW
  4. 8 commentaires
  5. Location panneaux coffrage

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 19 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...