Ils sont devenus fous

par mirabelle, le 09 Mars 2012 11h54
http://www.sillonbelge.be/fr/article/ils-sont-devenus-fous/1 ...

Ils sont devenus fous : éditorial sillon belge : 09/03/12

JM Moreau
le 09 Mars 2012 14h30

Pour le rapport OCDE auquel fait allusion le SB, voir mon billet "Lutte contre la pauvreté : quelles politiques agricoles ?" du 7 mars. Voir aussi mon billet "Banque Mondiale : recul de la pauvreté, mais persistance de certains facteurs de vulnérabilité" : le pessimisme du rédacteur de l'éditorial ne me paraît pas correspondre aux constatations, d'autant plus que même O De Schutter constate que c'est parmi les agriculteurs des PVD que l'on trouve les pauvres parmi les pauvres.
N'oublions pas que c'est l'amélioration de la productivité de l'agriculture et le développement du commerce qui ont permis l’essor industriel dans nos contrées.

Européen
le 09 Mars 2012 14h56

Après certaines folies gouvernementales, on a accepté Yves Leterme dans cet asile OCDE...

jeune agri
le 10 Mars 2012 05h39

Arrêtons de dire que nous devons encore améliorer nos productivités. Aucun secteur autre que le notre ne travaille avec si peu de mains-d'oeuvre!

Arrêtons de brader des produits de base et permettont à toute la population d'accéder aux produits de base. Changeons les habitudes de consommation en remisant les intérêts sur les produits vitaux et plus sur les envies.

Aujourd'hui, les grosses marges bénéficiaires sont engrengées par les industries et commerce de biens moins essentiels à la vie ==> multimédia, vêtement, ... pourquoi ces entreprises ont-elles le droit que nous de subsister ...

Agro
le 10 Mars 2012 06h12

L'argent se nourrit de la misère, plus il y a de pauvres et moins on partage.
Statistiquement les riches ont en permanence des besoins un tier supérieurs à leurs moyens... cherchez l'erreur.

obelix
le 10 Mars 2012 06h51

@jeune agri,
la population a acces aux produits de base ..... mais c'est toujour trop cher de se nourir !!!!
et plus les gens sont precariser, plus il sont equiper du dernier cri en multimedia... chercher l'erreur......

PA25
le 10 Mars 2012 08h13

@ obelix. la population, préfere les loisirs à la bonne nourriture ils préférent s 'engraisser aux produits a l huile de palme et devenir obèse...

par le carolo
le 10 Mars 2012 12h38

Habitude de consommation: je pense sincèrement que tout est une question de ÉDUCATION, a l'école si on remplace le court de religion ou morale par des court de savoir épluché une salade ou même des patate faire de la vraie soupe, cuire un bon steak, faire son jardin, faire les course pour réduire le montant du caddie en achetant 25kg de pdt des salade a épluché ... des matière noble et de base pour la cuisine saine et pas les plat préparé . alors a l'OCDE ce sont des autiste planquer.

JM Moreau
le 10 Mars 2012 16h44

Arrêtez les fantasmes et les confusions : le rapport de l'OCDE concerne les PVD et non nos économies développées. Il ne concerne pas les modes de consommation, mais les politiques à mettre en oeuvre pour diminuer la pauvreté.

richard
le 11 Mars 2012 09h25

Développement - Plus d’un individu sur deux souffrant de la faim dans le monde est un agriculteur
( Publié le 10/03/2012 à 15h54 )
925 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. 98 % vivent dans les pays en développement et 55 % sont des agriculteurs.

Depuis le début des années 2000, la volatilité des cours agricoles
s'est accrue. (© Terre-net Média)
Ce sont donc paradoxalement ceux qui cultivent la terre qui ne peuvent plus se nourrir ! Pourquoi ? Parce que dans de nombreux pays, l’activité agricole n’est pas rémunératrice. Conséquence, de plus en plus d’agriculteurs sont obligés de quitter la terre.
Il y a donc un problème de niveau de revenu agricole, et ce dans tous les pays du monde.
Un phénomène de paupérisation des agriculteurs
Pour momagri, trois raisons principales expliquent ce phénomène :
• la volatilité des cours agricoles s’est accrue depuis le début des années 2000. Ces fluctuations des prix déstabilisent les marchés agricoles : « quand les prix sont bas, ce sont des centaines de millions de [..] producteurs [..] qui se privent de nourriture et quand les prix sont hauts, ce sont des centaines de millions de consommateurs [..] qui se privent à leur tour »;
• la baisse des cours sur les marchés internationaux des principaux produits agricoles accentuée par la pratique de prix de dumping a appauvri un nombre croissant d’agriculteurs : les prix de vente des produits agricoles sont bien souvent inférieurs aux coûts de production.
• le démantèlement des politiques agricoles et la libéralisation non régulée du commerce international à partir des années 1990 ont exposé les paysans à une volatilité excessive des marchés agricoles internationaux et à une baisse de leurs chiffres d’affaires.
Et le modèle momagri l’a démontré dès 2008 !
Pour lire la suite, cliquer sur Momagri

JM Moreau
le 11 Mars 2012 15h06

D'où l'intérêt de mettre en oeuvre des politiques efficaces pour réduire la pauvreté en s'attaquant aux problèmes rencontrés par ces travailleurs de la terre qui, paradoxalement, sont les premiers concernés. Souvent, les problèmes ont comme origine des structures de commercialisation inefficaces.
Attention toutefois de ne pas faire un amalgame entre ces problèmes, souvent dus à de mauvaises politiques macro-économiques de gouvernements corrompus, avec les difficultés rencontrées par nos fermiers.
Appauvrir nos producteurs n'enrichira pas les fermiers des pays en voie de développement. Mettre des barrières à l'entrée de leurs produits chez nous ne les aidera certainement pas non plus. Je conseille de relire attentivement le document de l'OCDE.
Quant à MOMAGRI, leur suggestion de mettre en place une organisation mondiale de l'agriculture est digne d'intérêt (mon billet du 23/04/2011 à propos du forum de Dakar). Je constate que jusqu'à présent elle a peu de relais au niveau des décideurs. Elle pêche selon moi par ses risques de développer une Xème bureaucratie inefficace consommatrice de fonds publics.
Les mécanismes mis en branle dans le sillage des réunions du G20 pour "adoucir" les effets d'une volatilité (qui existera toujours car elle est liée à la nature de l'agriculture), me paraissent plus réalistes, même s'ils mettront du temps à se mettre en place vu les positions et intérêts en présence.

Envoyer
Fermer

Biomonitoring Humain spécifique aux agriculteurs (BMH-Agri)

par ISSeP-Gismondi, le 19 Juillet 2024 09h33

Bonjour L’institut Scientifique de Service Public (ISSeP, Liège) est en charge de réaliser une étude de biomonitoring humain spécifique pour les utilisateurs professionnels de produits phytopha

Prix juste, interdiction de vente à perte... quel impact pour les producteurs ?

par College des producteurs, le 19 Juillet 2024 07h46

Interdiction de vente à perte, référentiel de coût de production, prix juste… Est-ce que ces régulations affecteront vos pratiques commerciales et vos revenus ? Comment le Prix Juste Producteur

Eric Walin, le directeur de la SCAR est décédé.

par Benoît GEORGES, le 16 Juillet 2024 19h01

Je viens d\'apprendre le décès d\'Eric. J\'en suis consterné. Je voudrais tout d\'abord présenter mes condoléances à son épouse Marianne, ses enfants Sarah, Romane et Sacha, à sa famille, ses p

Simplification administrative - Transmettez des suggestions

par Benoît GEORGES, le 15 Juillet 2024 08h56

???? Vous aussi, vous avez parfois l’impression de perdre votre temps en paperasse plutôt qu’en efficacité ? ???? En tant que particulier, entreprise, agent d’administration, membre d’associ

Je vous trouve très beau

par Pfff, le 30 Juin 2024 18h27

C\'est le titre d\'un film et c\'est aussi le titre de la petite série à suivre avec un certain nombre de candidats aux élections. Ce weekend, le monde agricole est magnifique, il doit être soutenu,

Bonne vacances

par Stechou , le 26 Juin 2024 08h53

Petit séjour hors de la maison pour quelques jours.. yes des vacances... Nan juste à l\'hosto Franchement la bouffe la fin du monde, du pain industrielle, du \" beurre\" becel, du fromage de chez wich

Les plus commentés

    24 commentaires
  1. Un ministre tout neuf
  2. 17 commentaires
  3. Moisson
  4. 14 commentaires
  5. Eric Walin, le directeur de la SCAR est décédé.

Les plus aimé

    42 j'aimes
  1. par ?: @ Moribond

    Du respect pour les proches du défunt ça me semble le minimum...

    L'anonymat derrière ...
  2. 20 j'aimes
  3. par Lucky: Ça doit être ça la simplification à la belge!
    Si quelque chose était simple en Belgique, cela s...
  4. 19 j'aimes
  5. par Clairvoyant : Quand ils vous auront collé une safer à la mode française dirigée par des éco-communistes, des ...