Prix du lait <> Rentabilité ?

par deconinck bernard, le 01 Mars 2012 10h33

Bonjour,

Vous l'aurez surement constatez notre prix du lait est en baisse et au écho que j'en ai il devrait descendre pour mai a un prix de base de 25€ ! Je ne sais pas vous mais moi , je compare notre rentabilité actuelles a celle de la crise du lait d'il y a a peine deux ans! Je m'explique : prix de l'électricité x%, prix des fermages 20%, prix des aliments x%, prix de la paille x%, prix du carburant x% . Rien n'a diminué si ce n'est notre aumone . Pourtant en ferme , ni au niveau des nos groupements qui nous représente (FWA, MIG...) je n'entends personnes se plaindre de la situation ! Je remarque aussi que nos trésoreries sont en bien plus piteux états qu'avant la crise du lait et que par conséquent si le prix continue de descendre beaucoup de producteur laitier devront arrèter ! Je pense qu'il est grandement temps de tirer la sonnette d'alarme et d'agir !

mirabelle
le 01 Mars 2012 16h04

émission hier soir sur france 5 à 22h10 : qui veut la peau du lait ?J'avais posté le lien mais il n'est pas paru sur ce site.

sonnette d'alarme
le 01 Mars 2012 16h08

que ce soit la FWA OU LE MIG, personne ne bouge en ce moment alors qu'à Paris l'Office du lait se met en place. Qu'en est-il en Belgique?

Combien de producteurs laitiers d'ici fin 2012?

mirabelle
le 01 Mars 2012 16h11

excusez-moi, j'ai vu que le lien avait été posté.

Le'blancjj
le 01 Mars 2012 16h12

Si on se plaind,sucellos, moreaux ou d'autre vont dire que soit, on gère mal notre exploitation, qu' on ne prend p-e pas les bonnes décisions au bon moment, et que tous simplement on peut arrêter!Ils vont dire aussi, comment font les autres, ceux qui produisent beaucoup?,Ce que l'on ne dit pas, ce que l'on ne sait pas, ce qui n'est inscrit nul part ( pour Moreux, sucellos qui sont des chercheurs sur le net) c'est que plusieurs d'entre eux, je n'ais pas de chiffres, ne remboursent plus le capitaux empruntés! ou travaillent tous simplement pour leur banque jusqu'a leur pension.
Renseignez vous auprès des banques, malheureusement, c'est un sujet tabous.
En 2009, ceux qui avaient 6 mois ou 1 an d'avance, aujourd'hui, c'est l'inverse, le capital a fondu et il faut souvent essayer de reboucher le trou, et ce n'est certainement pas avec le prix qu'on est payé maintenant qu'on va y arriver!
Evidemment, j'attend sucellos sur le coup!

électrochoc
le 01 Mars 2012 17h00

Ciney a été un électrochoc mais c'est pas ce qui nous a permis de remonter à 0.35 cents le litre.

fromageon
le 01 Mars 2012 18h52

je vous l'ai dit il n'y a pas longtemps que vous deveniez des moutons et maintenant vous réagissez quand même
je répète ce sont vos gérants et réprésentant des fournisseurs qu'il faut secouer d'allure car quand on lit ce que l'europe a voté, nous allons avoir des contrats devons avoir le prix du lait avant de le fournir

le wallon
le 01 Mars 2012 19h36

Aujourd'hui, j'ai ouvert la F.W.A et à mon gros étonnement j'ai lu que le quota laitier belge est en bonne voix pour être rempli cette campagne ci .

Alors il ne faut pas se plaindre si le prix du lait descente car la solution aux prix payés chez le producteur, ce n'est pas la commission européenne ni la F.W.A, ni la MIG .... qui sont responsables mais bien vous chère producteur !!
Vous n'êtes pas maître de votre production, et vous jouez le jeu de l'Europe qui veut à tout prix produire, produire .... !!!!

PS : J'ai un collègue qui vient d'acheter une tonne à lisier avec un enfouisseur pour plus de 70000 € donc la crise tout le monde ne la perçoit pas de la même manière .

ally
le 01 Mars 2012 19h47

tu me diras quelle banque qui veut bien juste paye les interets et pas le capital

Lucky Luke
le 01 Mars 2012 23h06

Bernard, je suis bien content de te lire et tes échos sont très probablement correct, mais à l'Europe ils ne font pas seulement la sourde oreille pour ce genre d'échos et de plaintes, ils viennent en plus de se décharger de toute responsabilité avec la proposition maintenant voté du paquet lait. Tout producteur peut refuser le contrat qui lui sera proposé dans un avenir proche ou en 2015, ceci est considéré comme le meilleur argument de défense des producteurs de lait par l'Europe. Par contre s'il signe, il est d'accord avec les conditions du contrat, donc faudra pas venir pleurer après.

Je suis bien d'accord avec "le wallon" quand il dit que la responsabilité est chez les producteurs, donc ma question est Bernard, que fait tu pour améliorer la situation, soutiens-tu ou motive-tu la FWA ou le MIG pour essayer de faire bouger les choses, vas-tu aux réunions, commissions lait, commission européenne, AG de ta laiterie, etc.
Offre et demande...
Une chose est sûr, ça va être l'hécatombe partout en Europe.

Ally: KBC, Rabo et co

mirabelle
le 02 Mars 2012 08h14

tout à fait d'accord avec toi wallon.

surveillez vos quotas au lieu de ne pas être maître de vôtre production.

JM Moreau
le 02 Mars 2012 08h31

Ne connaissant pas les situations individuelles, il est difficile de réagir autrement que par des considérations générales.
Prix : je pense avoir, depuis plusieurs semaines, donné quelques signaux. Baisse en Océanie, diminution de la consommation de produits à valeur ajoutée en Europe en raison de la crise et de l'austérité qui ne veut pas dire son nom, hausse des livraisons.
Prix : je n'entends aucune voix réclamer une annonce préalable des prix. Résultat, une réaction "inverse" lorsque l'on reçoit sa "paye" (comme disent les français ...) : on augmente sa production pour des raisons de trésorerie,alors qu'il faudrait la baisser si l'on raisonnait en termes de marges.
Marges : à chacun de se situer par rapport aux médianes que j'ai à de nombreuses reprises données et de voir comment il peut, le cas échéant, diminuer ses coûts. Ces structures existent et ce n'est pas en restant seul derrière ses clôtures, que l'on peut y arriver.
Et un message à l'attention de M Le'blancjj (ex Leblanc je suppose) : loin de moi l'intention de fustiger qui que ce soit, chacun ayant la liberté de conduire ses affaires comme il l'entend. Mais je rappellerai cette citation d'Einstein : "La folie, c'est de faire toujours la même chose et de s'attendre à un résultat différent."

par le carolo
le 02 Mars 2012 08h50

C"est a vous producteurs a VOUS prendre en main, a VOUS tous fédérer dans une ORGANISATION DE PRODUCTEURS, qui a rien a voir avec la coopérative ni les industriels, pour réguler OFFRE par apport a la demande, depuis la nuit des temps les chose n' on la valeurs de se qu'ont leurs donne, alors c'est a vous seul a vous faire confiance, seule les producteurs pour donner cette valeurs qui vous rétribueras a sa hauteurs.

ally
le 02 Mars 2012 09h07

cbc ou kbc impossible si peux payer que les interets il dise chance de metier remet ta ferme

ally
le 02 Mars 2012 09h26

si on a fait une new etable 100 laitier faire autre chose dit quoi ?
facile de dire de trouve un autre debouche !
on n est des salaries qui change de boite quand il n a plein cul du patron
un agri quand il a investi il oblige traire

deconinck Bernard
le 02 Mars 2012 09h31

Pour info, mon quota ne sera pas rempli, soit moins de 40.000kg . En ce qui concerne les éleveurs qui investissent chaque cas est différents . soit vous remboursez vos emprunts en cours ou vous en refaites pour ne pas payez d'impôts !
Que fais je pour m'en sortir ? J'ai déja 2 métiers, producteurs de lait, commerciale a temps partiel et maintenant producteurs de petits fruits rouge et d'autre spéculations a venir.
Je n'attends rien de nos groupements de défense car rien ne change!
Selon moi il n'y qu'une SOLUTION, fixé notre prix de vente moyen au laiteries ( selon moi proche des 35€ prix de base) qu'ensuite les laiteries rajoute leur charge et bénéfices et qu'en dernier les distributeurs fassent pareilles . et non l'inverse comme aujourd'hui !
Lors de la crise du lait on nous a endormis avec un observatoire des prix du lait. deux en plus tard on en entend plus rien.
Dans vos réactions je lis très peu d'amertume, de rage et d'envie de se battre, ou donc est notre fierté de producteur mais surtout d'être humain ?

par le carolo
le 02 Mars 2012 11h19

@ B Deconinck ; Tu a bien dit endormis oui endormis, c'est les politique, champion de la communication, qui avec les l'aide des syndicat majoritaires, nous endorme depuis plus de 20ans, monsieur René Vansnick a bien dit le paquet lait voter a l'Europe est un bon accord car il cadre avec l' OMC ??? personnellement je ne suis pas en phase avec l'OMC car c'est simplement du commerce, et travailler pour le commerce c'est travailler pour les spéculateurs, mois je travail pour nourrir des hommes pas la bourse . La rage je l'ais contracter sur la place du grognon a Namur en 2008 ???

Jean Pierre
le 02 Mars 2012 11h59

@ Mr JM Moreau:
"il faudrait la baisser si l'on raisonnait en termes de marges"

Pas évident. Si vous raisonnez micro-économiquement, vous avez intérêt à produire tant que le prix couvre vos charges variables. Vous avez même intérêt à augmenter le volume tant que le prix est supérieur à vos charges variables, pour améliorer le taux de couverture de vos frais fixes.

Par contre, votre raisonnement est exact si vous raisonnez macro-économiquement.

=> On en revient à la discussion sur l'antagonisme entre l'intérêt du groupe et l'intérêt individuel, entre la liberté et la discipline, entre Sucellos et Sollecus.

le wallon
le 02 Mars 2012 14h27

deconinck Bernard a écrit:

Dans vos réactions je lis très peu d'amertume, de rage et d'envie de se battre, ou donc est notre fierté de producteur mais surtout d'être humain ?

-------------------------------------------------------------------------------


Pour montrer votre désaroi de producteurs laitiers d'aujourd'hui et ceci assez rapidement vous devriez boycotter la nuit de la Holstein à Libramont devant la presse !!!!
Cela ne sert strictement à rien d'aller s'exposer avec ses Holsteins lorsque l'on dit que ça va mal .
Idem pour la criée à herve, idem pour la foire de Libramont !! Plus besoin de faire des concours avec ses vaches Holsteins en 2012 .
Je sais que cela ne fera pas l'affaire de l'A.W.E .mais je suis sûr qu'ils comprendront .



le wallon
le 02 Mars 2012 14h30

Les quelques lignes que je viens d'écrire s'adressent à tous les producteurs laitiers de wallonie et de Flandre !!!

Benjy
le 02 Mars 2012 15h30

Moi j'ai pleins d'emprunts, je ne peux diminuer ma production !! mais je ne dépasse pas mon quota !!!
Je suis d'avis avec bon nombres de commentaires, et marre de donner mon lait pour perdre du fric... Une vie de fou pour remboursser les banques et payer mes hommes...

La base de la vie c'est l"alimentation et on se permet de sous payer ceux qui nourrissent le monde pour soit disant faire un équilibre européen ou mondial !! J'en ai que faire de leur discourt, je veux juste gagner ma vie honnêtement, ou alors il faut pas nous parler de qualité, de bien être animal, de mises aux normes, etc... Après que tout le monde aie fait les travaux, on diminue encore et encore le prix, pour donner des croutes par moment et nous les enlever a nouveau... Seul un agriculteur en fin de carrière peut encore en sortir sans trop d'invesstissement et les autres???? On pue??? On est quand même la suite du paysage laitier en Belgique et d'ailleurs....

Agro
le 02 Mars 2012 15h50


On a l'air malins à traire les vaches :

Un faux fromage plus vrai que nature… le fromage ‘analogue’

> TRANSMIS PAR M.DOGNA JANVIER - 2012


> Les vaches doivent s’en mordre les tétines… le monde tourne vraiment à l’envers ! Je viens de découvrir cet article étonnant de Paule Neyrat, Diététicienne sur un faux fromage dont les consommateurs ignorent certainement l’existence.
>
> ************
> > > Le fromage analogue, ça vous dit quelque chose ?
> > > Moi, j’avoue que ça m’avait échappé.
> > > Ce n’est pas un nouveau fromage, non.
> > > Ça ressemble au fromage, ça le goût du fromage et c’est un scandale alimentaire.
> > > Et vous en consommez à l’insu de votre plein gré dans nombre de pizzas, lasagnes, cheeseburgers et autres plats industriels où il y a soi-disant du fromage genre gouda, mozzarella, emmental et autres fromages à pâte dure.
> > >
> Il existe deux versions de fromage analogue inventées par Cargill, un fabricant américain de produits pour l’industrie agro-alimentaire implanté dans 63 pays.
> > > L’un est une pâte composée de 15 % de protéines laitières, d’huile de palme et d’exhausteurs de goût qui existe depuis 2007.
> > > L’autre appelé « Lygomme TACH Optimum, » destiné au marché européen et datant de 2009, est composé de trois amidons, d’un galactomannane (E 410,412, 417), d’un carraghénane (E 407), tous deux gélifiants, et d’arômes. Quoi de plus appétissant? Et, tenez-vous bien, il a fait partie des trois nominés aux Food Ingredients Excellence Awards 2009, catégorie « Innovation de l’année pour la Laiterie ».


>


> S’il ne l’est pas pour les consommateurs qui sont bernés, ce Lygomme est optimum pour les industriels car il coûte 60 % de moins que l’autre fromage analogue (et 200 % de moins qu’un vrai fromage) : ils se sont rués dessus depuis la flambée du prix du lait.
> > > En plus, Cargill se glorifie cyniquement d’avoir inventé un truc bon pour la santé car son Lygomme ne contient pas de graisses saturées, ni de lactose et

Lucky Luke
le 02 Mars 2012 21h37

Ally
difficile moi comprendre quoi toi écrire, mais chez KBC/CBC c'est bel et bien possible de faire un emprunt sans remboursement de capital pour l'achat de terres...

PA25
le 03 Mars 2012 08h51

@ lucky luke; les terres appartiennent au boerenbond alors, ou une de ces filiales ....
Aux autres
Le lait, c est comme les oeufs,les cochons,les poulets, ils faut de la quantité !!!!
ex; un agri qui avait un quota de 200000 à 0.25 ct, cela fait 50000 euros, maintenant celui qui a un quota de 800000, toujours à 0.25 ct, ca fait ...... 200000 euros. Dans mon coin, un agri à commencé avec 1000 porcs, maintenant, il en à 15000 ......

PA25
le 03 Mars 2012 12h55

Comme l ecrit si bien la Wallon,il faut boycoter la nuit du holstein et toute autre foire agricole,mais se ne sera jamais le cas....

guy francq (mig)
le 03 Mars 2012 15h35

@ bernard...

on dirait que tu commences à te poser des questions.... la "MIG" a fait des réunions dans toute la Belgique , je ne crois pas t'avoir vu.
Pas grave.... la seule solution pour que nous " producteurs" nous ayons encore la tête hors de l'eau. (il est grand temps)... que nous mettions en route au plus vite cet OFFICE DU LAIT EUROPEEN afin d'obtenir une REGULATION de la production.
La "MIG" en support de l'EMB tiendra des nouvelles réunions provinciales afin d"expliquer notre point vue et prendre le maximum d'adhésion des producteurs laitiers. plus que jamais "celui qui se battra .. peut encore gagner"... celui qui ne combat plus ..a déjà perdu... le slogan de la MIG..
Quand l'injustice devient un droit, la résistance devient une obligation....
tous au prochain rendez-vous des réunions provinciales de la "mig".
a bon entendeur .. Salut.

JM Moreau
le 04 Mars 2012 19h09

Echanges de vues intéressants.
D'accord avec Jean-Pierre : c'est le coût marginal qui compte. Mais pour cela, il faut bien maîtriser le suivi des coûts de production. Ce que je voulais souligner, c'est que bien souvent le raisonnement se fait en termes de trésorerie et non en termes de marges, car peu de producteurs connaissent leur coût marginal.
A propos d'une réflexion de deconinck Bernard : "soit vous remboursez vos emprunts en cours ou vous en refaites pour ne pas payez d'impôts !". A qui préférez-vous payer, aux banques ou à l'Etat ? Un investissement ne doit pas être fait pour pouvoir imputer des charges et diminuer l'assiette imposable. Un investissement doit être fait pour gagner de l'argent ! Il doit se baser sur une analyse sérieuse, notamment une analyse de sensibilité aux prix.
Une remarque générale : nombre d'intervenants (deconinck Bernard, guy francq, le carolo, ...) raisonnent comme si le marché unique n'existait pas, comme si d'autres laiteries coopératives ne développaient pas une stratégie mondiale et comme si notre production laitière n'avait pas besoin du marché mondial pour écouler ses excédents. C'est le cas depuis toujours ... Et vouloir mener un "combat" en exigeant une régulation et une fixation des prix dans ce contexte, c'est illusoire. D'abord parce que nombreux sont les producteurs belges qui s'en sortent et n'attendent que la cessation de certains pour prendre leurs place et ensuite parce que la production belge n'est pas significative dans le concert européen : 2,1% en 2011. Avec la concurrence qui existe, les GMS auront vite trouvé des fournisseurs en dehors des laiteries à qui vous vendez ! Ne vivez pas dans un autre monde, revenez sur terre !
Une confirmation : personne ne réclame une fixation des prix AVANT. Un monde à l'envers !
Lu aussi dans le SB le compte rendu des assemblées de Chéoux : un sujet aussi vital que la fusion avec Lac ne parvient pas à rassembler le quorum ! Sans commentaires !

mirabelle
le 04 Mars 2012 20h43

je suis la première personne à réclamer un prix AVANT.

Faut toujours un premier.

Si pas d'excédents, pas d'écoulements vers l'extérieur. Remettez-vous tous à vendre du lait dans vos fermes. Un retour en arrière s'impose.

Marre que le producteur et que le consommateur soient toujours lésés.

sauvonslelait.fr/ 

tirelipimpon
le 04 Mars 2012 23h32

Une supposition
Votre laiterie vous informe :prix de base en mai à 25 €, juillet 20 € vous faites quoi pour rembourser votre banquier?
Si vous diminuer votre production, ca fait deux fois (prix et quantité)moins d'entrée d'argent pour vivre, pour payer les lois sociales et pour rembourser,si vous produisez plus pour compenser (au lieu de 40 000 à 125€ de bénef, on passe à 50 000 à 75 € de bénef) vous allez saturer le marché. Alors comment repasser vers un équilibre entre offre et demande.

par le carolo
le 05 Mars 2012 07h15

@ JM Moreau: les échange mondiaux, on nous parle 10 voir 11 milliard homme sur terre pour demain, oui mais les factures impayée sur mon bureau c'est celle de hier, et exporter dans des pays émergeant oui mais en générale il on pas de sous, alors j’aie pas de solution pour exporté mois petit producteur .
alors on nous ramone les oreille on va exporter sur les pays asiatique, les jaune ne sont pas aussi con que le groupe a haut niveau de la commission, il vont produire eux même pour ne rien dépensé et tourner en autarcie c'est une question de temps, il on venu a Ciney les chinois c'est pour avoir le savoir faire simplement,

tirelipimpon
le 05 Mars 2012 09h05

tu croyais pas si bien dire carolo, les indiens vont exporter du! blé chez nous
www.zonebourse.com/CHICAGO-WHEAT-16218/actualite/BLE-En-2012-2013-l-Inde-exportera-de-plus-en-plus-de-ble-14156340/ 

JM Moreau
le 05 Mars 2012 09h30

@ le carolo
"Les jaunes" comme vous dites avec le mépris raciste qui traduit votre repli sur soi, n'auront jamais la capacité de produire chez eux le lait dont ils auront besoin pour satisfaire la croissance de leur demande. Déjà maintenant, les fermes laitières n'ont aucune terre pour pâturer car les sols sont réservés aux productions horticoles et aux céréales. Et si vous reteniez les actualités dont je fais part dans mes billets plutôt que de vous enfermer, vous sauriez
- que la croissance des villes et les problèmes environnementaux font que les superficies de terres cultivables diminuent ;
- que la Chine va passer du statut d'exportateur de maïs à celui d'importateur afin de satisfaire les besoins des élevages de porcs et de volailles, la production nationale n'y suffisant pas ;
- que c'est le souci de garantir la sécurité alimentaire du pays qui pousse les chinois à accaparer des terres hors Chine afin de produire là ce qu'ils ne savent plus produire chez eux.
Peut-être qu'un jour, vos héritiers vendront votre ferme à des investisseurs chinois qui y produiront le lait dont ils ont besoin en Chine ...

JM Moreau
le 05 Mars 2012 09h42

@ Mirabelle
Vous oubliez que la consommation belge de "lait blanc", c'est seulement ± 30% de la production.
Questions
Que faites-vous des 70% qui restent ?
Comment alimenter les industries agro-alimentaires qui utilisent des produits laitiers (laits en poudre, beurre concentré, poudre de babeurre, ingrédients issus du lactoserum, ...) : biscuiteries, pâtisseries, crèmes glacées, viennoiseries, chocolateries, fromages, fabrication des plats préparés (tous n'utilisent pas du "like-cheese"), fabriques de charcuteries, industrie cosmétique ... ?
Comment allez-vous organiser la distribution de votre lait aux 11 millions de consommateurs belges ?
Comment allez-vous assurer la fourniture des laits spéciaux dont certains ont besoin, par exemple laits pauvres ou sans lactose (ces laits sont inclus dans les 30%) ?
Que pensez-vous du fait que votre solution implique la fermeture de Recogne ?
Merci pour vos réponses. Elles seront certainement utiles à nos gouvernants pour assurer le redéploiement de l'agro-industrie wallonne.

JM Moreau
le 05 Mars 2012 10h26

@ tirelipimpon
Blé : sur un volume total attendu de plus de 137 millions de tonnes échangées, ce que l'Inde fournira (1,5 million de tonnes) ne représente que peu de choses !
Quant à votre question, le bon gestionnaire que vous êtes trouvera, je n'en doute pas, la réponse en ajustant ses coûts de production afin d'assurer la marge totale qui lui permettra de payer ses factures et d'honorer ses traites. Cela vous permettrait d'être pro-actif et non réactif comme vous obligent les circonstances actuelles puisque vos dépenses sont engagées avant de savoir combien vous allez toucher ! Si d'autres laiteries le font, pourquoi ne serait-ce pas possible chez nous ?
Rien ne sert en effet, de produire un volume qui génère peut-être une trésorerie, mais qui, à terme, vous met dans le rouge.
Et si le marché ne vous permet pas de produire à un coût tel que vous dégagiez une marge, votre activité est condamnée à terme et c'est à vous qu'il appartiendra d'en tirer les conclusions.
Et encore une fois, dans notre marché unique, des mesures telles que celles demandées par certains (limitation de la production, prix garanti, etc ...) sont irréalistes si on les applique à un marché représentant ± 2% de la production européenne : vous ne savez pas fermer les frontières d'un EM. Et mettre cela en oeuvre dans toute l'UE ne trouvera jamais une majorité politique !

mirabelle
le 05 Mars 2012 11h27

Moi, ce que je veux tout simplement c'est un prix rémunérateur, marre de faire face à la volatilité des matières premières et que les multinationales s'en foutent plein les poches.

Pas la peine de dire ajustez vos coûts de production,

faut m'expliquer pourquoi je suis payée à 28 centimes et que certaines marques sont à 0.99. D'autres dépassent même l'euro pour même aller jusqu'à 1.25

JM Moreau
le 05 Mars 2012 11h59

Qui peut répondre à votre question si ce n'est la laiterie qui achète et transforme votre lait ?
Elle vous expliquera les coûts (frais fixes détaillés - frais variables détaillés) qu'il faut déduire des revenus de ses ventes dont certaines dépendent d'un marché mondial (si elle vend du beurre et des poudres) ou d'un marché très concurrentiel si elle fait des produits frais, ultra-frais, fromages, laits liquides ...
Et peut-être, vous apprendrez comment elle se positionne, de ce point de vue, par rapport à la concurrence : ses coûts sont-ils plus ou moins élevés que les autres ?
Quant aux prix pratiqués par la distribution, interrogez l'observatoire des prix et le Ministre de la protection des consommateurs si vous estimez leurs marges inappropriées.

le wallon
le 05 Mars 2012 13h33

Dans les ardennes belge, il m'arrive de discuter avec des collègues en plein travail dans les étables et il m'arrive souvent d'entendre ces deux mots :

==> ma-sî mèstî (traduction : sale métier )

Je suis d'avis que le prix du lait, c'est les marchés qui le dicte mais il faut avouer Mr Moreau que rien n'est fait dans le bon sens pour saufgarder une agriculture où les gens seront encore heureux de ce qu'ils font, c'est à dire nourrir la population .

C'est malheureux à dire et je ne le souhaite pas, il faudrait une bonne guerre !!
Nos parents et grands parents ont eu faim pendant la seconde guerre mondiale .
Apèrs la guerre on a incité les agri. à produire, ils l'ont fait et à l'heure d'aujourd'hui ont les incite encore à produire mais si les exploitations ne savent plus s'y retrouver financièrement, l'europe risque un jour être dépendant du marché international pour nourrir sa population, un peu comme le pétrole . C'est très grave !!

Nos laiteries sont impuissantes et si elles le pouvaient, elles nous payeraient mieux notre prix du lait .

Courrage à tous, nous allons vers le printemps .

Benjy
le 05 Mars 2012 18h20

@ le wallon

Mais pas possible, la tu marque un point !! je suis 100% d'accord avec toi, c'est ce que je me tue a dire !

Je suis fou de mon métier, mais aussi fou que dégouté !!

C'est ni plus ni moins scandaleux !!

Ajd je serais dans la délinquance et vendre de la drogue au gosses je gagnerais bien plus que de faire du lait !!

Faut arreter de charrier et de dire de réviser sa courbe de coût de production, sinon pourquoi pas la mettre à 18 centimes du litre??? On sait jamais??!! Mais songez bien monsieur moreau que vous avez des emprunts pour 10, 15, voir 20 ans ! pouvez vous vous projeter dans ce future avec vos coûts de productions??

L'europe est aveugle, elle vend ces producteurs !! C'est un scandale, on sauvent qui on veut. On a de l'argent pour des conneries, pour sauvez la grèce qui fausse les chiffres, mais pas pour aidez les gens qui ont froid en Belgique, l'etat fais des bétises et le citoyen paye! Il y a peu quand le prix du gazoil montait trop haut il y avait le cliquet inversé comme ils disent!! Ils en font quoi ajd?? On garde les taxes pour sauver le pays, les banques qui nous ont foutu dedans, et qui continue a spéculer sans etre taxé ! Le comble ! à la longue de baisser notre pantalon pour les autres ont va finir par tomber! N'importe quel entreprise peut répercuter ces coûts de production sur son client acheteur, pas nous! Moi je dis c'est un SCANDALE de profiter des travailleurs. Il est plus facile de donner des conseil assis sans avoir un balle en poche, que de prendre une décision en sachant qu'il faut remboursser ou assurer la viabilité de son entrprise qu'elle soit agricole ou non.
Cette fois je vous laisse je vais travailler, il faut que je gagne mon aumone que l'on voudra me laisser le mois prochain,,,

JM Moreau
le 05 Mars 2012 18h23

@ le wallon
Adam Smith, philosophe et économiste écossais du 18ème siècle et considéré comme le père de l'économie moderne, a écrit dans son célèbre ouvrage "La Richesse des nations" (publié en 1776) : "Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du brasseur ou du boulanger qu'il faut espérer notre dîner, mais de leur propre intérêt". Cela signifie que celui qui produit ne le fait pas par altruisme, mais dans son intérêt.
A la sortie de la guerre, l'Europe était déficitaire et devait importer sa nourriture : les sociétés avaient été dévastées par ces années de guerre et l’agriculture avait été paralysée, empêchant de
garantir l’approvisionnement alimentaire. En Belgique, fut créé en janvier 1945 l’Office commercial du ravitaillement (OCR) afin de faire face aux problèmes que posaient les séquelles de la seconde guerre mondiale : il fallait par l’achat et la vente de denrées alimentaires assurer le ravitaillement du pays. Puis vint la naissance de la Communauté européenne et la mise en oeuvre de sa Politique agricole commune. À ses débuts, la PAC reflétait la nécessité d’augmenter la pro-ductivité de l’agriculture afin d’assurer au consommateur un approvisionnement régulier en denrées à un prix abordable tout en assurant un niveau de vie équitable aux agriculteurs et créer ainsi un secteur agricole viable. Grâce à la PAC, les agriculteurs bénéficiaient d’aides et de systèmes garantissant des prix élevés afin de les inciter à produire plus. Une aide financière a également été octroyée pour la restructuration de l’agriculture, (subventions des investissements agricoles afin de permettre l’agrandissement des
exploitations agricoles et l’évolution de leurs techniques de gestion et technologies pour qu’elles s’adaptent aux conditions économiques et sociales du moment). Ce fut un succès : rapidement l'Europe devint excédentaire et la politique des prix garantis entraîna la constitutions de stocks qu'il fallu écouler sur le marché mondial à coups de restitutions. Intenab

richard
le 06 Mars 2012 17h26

Un petit calcul ensemble
Une vache avec sa ration d’entretien qui produit 23litre de lait doit ingérer 15k de matière sèche
Le kilo de matière sèche à une valeur de 15cent, et je défis de trouver moins cher sur le marcher, je passe ici les teneurs en UF, PDIN, PDIE.
Je suis de ceux qui affirme que lorsque l’on dépasse 50 vaches et la suite en plus des récoltes cela commence à devenir hard pour le travail et lorsque que l’on trais 400 000 litres de laits on mérite bien une rémunération de deux Smic 9€20 x35h semaine x52 semaines x2=33488 € plus 44% de cotisation sociale (en France les cotisations sont de 66% sur la masse salarial mais une partie de 22% et du pas le salarie je passe les virgules)
Nous arrivons à 48222€ pour produire (et la je vais en faire réagir plus d’un) 400 000L de lait par uth ok 48222/ 400 000= 12cent 15cent= 27cent rien que pour le travail et la nourriture des vaches
Je ne vous parle pas de l’élevage de la suite, je ne vous parle pas des locations, aller les blogueurs racontez la suite des charges pour produire un litre de lait, je vais traire ou plutôt je vais me faire traire

par le carolo
le 07 Mars 2012 08h47

@ Richard; A 28,5EURO/ 100litres; A CHAQUE traite je m'endette ???

Le paradis
le 07 Mars 2012 10h02

Cà existe l'observatoire des prix ? où ils s'entendent depuis des années sur les prix du lait... En France c'est une dénonciation en ce qui concerne les endives ...
Taxer la malbouffe certainement et vérifier les prix ensuite via un organisme neutre ......
www.lavoixdunord.fr/Election-presidentielle-2012/2012/03/07/article_les-producteurs-d-endives-condamnes-a-un.shtml 

tieno
le 07 Mars 2012 16h14

je termine pour 2011 ma compta de gestion, mon prix de revient est de 35ct/l.Je termine de payer la reprise de mon exploitation. Je ne peux imaginer un jeune qui a repris il y a 5 ans.

richard
le 07 Mars 2012 18h06

He les collègues Belges vous payez tout en noir que vous ne répondez pas à mon invitation de rajouter toutes les autres charges je vais quand même pas devoir le faire

le wallon
le 07 Mars 2012 19h31

Prix de base pou le mois de fevrier 2012 ==> laiterie de Walhorn : 28 € 87 et j'ai reçu avec toutes les bonifications 38€17



Oui Richard, tous les bon Belge adorent faire du noir !!! (rire )

tieno
le 08 Mars 2012 10h04

Pour Richard
27ct/l pour mes frais variables(alimentation,veto,entreprise,energie,entretien,..
6ct/l frais fixes:(loyer,amortissement batiments-machine,interet payé,..)
Il ne restera pas lourd pour un salaire; je suis sur une exploitation lait-culture. Mon épouse et moi 535000l 100ha sous labour. Ce n'est pas normal que ce n'est pas suffisant!!

Benjy
le 08 Mars 2012 20h10

Charges supplémentaire


Main d'oeuvre extérieur a la ferme
Frais d'entreprise fourrage et épandage,
Amortissement d'infrastructure,(batiments, silo, logettes, barrières, sdt,reffroidisseur,
Frais de réparation de matériels et pièces,
Amortissement de matériels roulant,
Intérets sur capital en stock (paillettes, fourrages grossiers, paille, bétail, etc...),
électricité,
amortissement du quota (meme partiel), ou lizing,
frais vétérinaire,
comptabilité,
gazoil,
Bon je continue ou vous le faites a ma place??

Envoyer
Fermer

Visite de terrain 4/07 : élevage de porcs en plein air et découpe à la ferme à Fosse (Trois-Ponts)

par Benoît GEORGES, le 04 Juillet 2022 09h47

???? Ingénieurs agronomes de formation, après quelques années de travail en tant que salariés, Céline et Bernard ont choisi de revenir à la terre afin d\'élever des porcs dans le respect du bien

SONDAGE du Centre de Michamps

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 18h24

Répondez via le lien : forms.gle/W6xPRGp7ZiVQo9Je6  Le Centre de Michamps (Bastogne) met en place différents essais sur ses propres parcelles mais aussi directement chez des agriculteurs. Ce qu

Face aux loups, quels effets sur la santé des éleveurs et bergers ?

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 15h05

idele.fr/rmt-travail/publications/detail-article  Institut de l\'Elevage (idele) sur Linkedin : \"Surmenage, angoisse, relations conflictuelles, incompréhension, sentiment de solitude… Autant de f

Où sont passés les milliards de l Europe

par pinpin, le 07 Juin 2022 20h28

A regarder absolument ce soir sur France 2 à 21h10 Cash Investigation qui dévoile les dérives de la PAC Des fraudes et arnaques qui auraient vraisemblablement profité à un certain milliardaire De

Répertoire agricole

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 11h46

Le site REPERTOIRE AGRICOLE - www.repertoireagricole.be  - liste les organisations, ASBL ou entreprises jouant un rôle au sein de notre monde agricole en Wallonie. Il se présente comme une base

Hauteur de fauche (épisode 4) Valeurs alimentaires

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 09h13

Pour se dresser vers le haut et accéder à la lumière, une plante doit \"solidifier\" sa tige, et même plus précisément la base de sa tige. Les feuilles les plus proches du sol sont aussi les premi

Les plus commentés

    22 commentaires
  1. Nouveaux passeports bovins
  2. 19 commentaires
  3. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  4. 8 commentaires
  5. Pulpes?

Les plus aimé

    24 j'aimes
  1. par Résistant : Ce sont juste des communistes qui ont pris le pouvoir sur nos biens privés.... Obéis ou crève c'es...
  2. 20 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 18 j'aimes
  5. par Polémique: Comme naisseur, j'aurais voulu une case sur les nouveaux passeports qui me permette de refuser que m...