PAC : encore et toujours la réforme

par JM Moreau, le 24 Février 2012 17h17

M Benjy, le 23 février, dans un commentaire, a dit
"On fait l'europe à l'arrangement que ces monsieurs veullent bien faire !! Si ce n'est pas vrai pq veullent ils encore modifier la PAC??"
Je pense avoir, à de nombreuses reprises, attiré l'attention sur les facteurs qui sous-tendent la réforme de la PAC actuellement discutée au Conseil :
- Contraintes budgétaires (souvenez vous des attaques de Tony Blair) qui font que le budget, après des parties de bras de fer (réduction voulue par certains en le limitant à 1% du PIB européen) sera fixé au même niveau
- Volonté d'insérer l'agriculture dans le marché, la libre concurrence étant réputée assurer une optimisation d'une allocation efficace des ressources, ce qui implique l'abandon des références historiques, celles-ci étant un héritage des politiques de soutien des prix mises en oeuvre à l'origine de la PAC
- Pressions sociétales très forte (le lobby des sauveurs de...

JM Moreau
le 25 Février 2012 16h18

Je ne suis pas certain que les budgets agri vont prévoir des ressources pour sauver de façon individuelle des exploitations en difficultés ! Ce qu'il faut espérer, c'est que les processus mis en oeuvre dans la foulée du G20 se concrétisent afin de limiter la volatilité dans une fourchette raisonnable.
L'histoire montre que lorsque des exploitations qui cessent pour diverses raisons (difficultés financières, absence de repreneur, etc ...) cela induit une diminution du nombre d'agriculteurs au sens de l'agriculture familiale, mais cela n'induit pas une baisse de la production agricole. Les terres sont reprises soit par d'autres fermes qui s'agrandissent, soit par des sociétés d'investissement qui les louent ou les exploitent elles-mêmes. Certains ici même ont appelé cela improprement de l'accaparement des terres.
N'oubliez pas les perspectives que j'ai à de nombreuses reprises rappelé à l'attention de tous les partisans des contingentements et de la décroissance : la population augmente (donc plus de bouches à nourrir) et le niveau de vie augmente (cela signifie plus par personne et une diète différente) dans de nombreux pays qui ne disposent pas des ressources naturelles (terres, eau) pour produire plus.
Certains dans l'UE (fermiers, coopératives de producteurs, sociétés ...) ont intégré cela dans leurs stratégies et je n'ai pas de craintes quant à l'offre de produits alimentaires pour notre marché.
Par contre, les modèles économiques de ceux qui assureront l'offre sera certainement différent et c'est là qu'il faudra voir si les choix faits par ceux qui représentent les citoyens privilégient tel ou tel modèle.

JM Moreau
le 25 Février 2012 16h21

Dans un billet du 30/12 intitulé "A propos de certains commentaires" et dans mes commentaires du début décembre au sujet du billet "Les terres doivent elles continuer à partir de nos mains" j'abordais ce problème des successions et des structures de production. J'y rappelait que l'agriculture dite familiale est, de l'avis de nombreux auteurs, un mythe, jamais défini car chacun en a une conception qui diffère de celle du voisin. J'y donnais aussi un lien vers l'article de M Cochet (www.agter.asso.fr/IMG/pdf/Cochet_2008_EF_terre-travail-capital__pt.pdf)  qui mettait l'accent sur la dissociation terre/capital/travail où le détenteur du patrimoine (foncier) et du capital met de moins en moins, voire plus du tout, la main à la pâte, tandis que celui qui travaille la terre apporte de moins en moins de capital au processus de production. C'était en 2008 ...
Ce genre d'évolution (je suis bien conscient qu'elles peuvent être inquiétantes pour ceux qui sont directement concernés), soyez certain que ceux qui font les propositions de politiques agricoles les connaissent bien et que ce n'est pas, n'en déplaise à certain, un complot contre les fermiers !

jmf
le 27 Février 2012 09h13

Nana Mouskouri vous en dit plus sur l'Europe, elle qui voulait apporter des solutions pour son pays,, hélas ......
youtu.be/POIxTUHf_jk 

Envoyer
Fermer

Les futures prime vaches allaitantes

par Louisleon, le 22 Mai 2022 20h23

A partir de 2023 toutes vaches ou genisses seront primables avant cela il fallait une referance minimun. Il est bien malheureux qu il aie fallut attendre tous ce temps pour que celui qui avaient je va

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Les plus commentés

    28 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...