PAC : encore et toujours la réforme

par JM Moreau, le 24 Février 2012 17h17

M Benjy, le 23 février, dans un commentaire, a dit
"On fait l'europe à l'arrangement que ces monsieurs veullent bien faire !! Si ce n'est pas vrai pq veullent ils encore modifier la PAC??"
Je pense avoir, à de nombreuses reprises, attiré l'attention sur les facteurs qui sous-tendent la réforme de la PAC actuellement discutée au Conseil :
- Contraintes budgétaires (souvenez vous des attaques de Tony Blair) qui font que le budget, après des parties de bras de fer (réduction voulue par certains en le limitant à 1% du PIB européen) sera fixé au même niveau
- Volonté d'insérer l'agriculture dans le marché, la libre concurrence étant réputée assurer une optimisation d'une allocation efficace des ressources, ce qui implique l'abandon des références historiques, celles-ci étant un héritage des politiques de soutien des prix mises en oeuvre à l'origine de la PAC
- Pressions sociétales très forte (le lobby des sauveurs de...

JM Moreau
le 25 Février 2012 16h18

Je ne suis pas certain que les budgets agri vont prévoir des ressources pour sauver de façon individuelle des exploitations en difficultés ! Ce qu'il faut espérer, c'est que les processus mis en oeuvre dans la foulée du G20 se concrétisent afin de limiter la volatilité dans une fourchette raisonnable.
L'histoire montre que lorsque des exploitations qui cessent pour diverses raisons (difficultés financières, absence de repreneur, etc ...) cela induit une diminution du nombre d'agriculteurs au sens de l'agriculture familiale, mais cela n'induit pas une baisse de la production agricole. Les terres sont reprises soit par d'autres fermes qui s'agrandissent, soit par des sociétés d'investissement qui les louent ou les exploitent elles-mêmes. Certains ici même ont appelé cela improprement de l'accaparement des terres.
N'oubliez pas les perspectives que j'ai à de nombreuses reprises rappelé à l'attention de tous les partisans des contingentements et de la décroissance : la population augmente (donc plus de bouches à nourrir) et le niveau de vie augmente (cela signifie plus par personne et une diète différente) dans de nombreux pays qui ne disposent pas des ressources naturelles (terres, eau) pour produire plus.
Certains dans l'UE (fermiers, coopératives de producteurs, sociétés ...) ont intégré cela dans leurs stratégies et je n'ai pas de craintes quant à l'offre de produits alimentaires pour notre marché.
Par contre, les modèles économiques de ceux qui assureront l'offre sera certainement différent et c'est là qu'il faudra voir si les choix faits par ceux qui représentent les citoyens privilégient tel ou tel modèle.

JM Moreau
le 25 Février 2012 16h21

Dans un billet du 30/12 intitulé "A propos de certains commentaires" et dans mes commentaires du début décembre au sujet du billet "Les terres doivent elles continuer à partir de nos mains" j'abordais ce problème des successions et des structures de production. J'y rappelait que l'agriculture dite familiale est, de l'avis de nombreux auteurs, un mythe, jamais défini car chacun en a une conception qui diffère de celle du voisin. J'y donnais aussi un lien vers l'article de M Cochet (www.agter.asso.fr/IMG/pdf/Cochet_2008_EF_terre-travail-capital__pt.pdf)  qui mettait l'accent sur la dissociation terre/capital/travail où le détenteur du patrimoine (foncier) et du capital met de moins en moins, voire plus du tout, la main à la pâte, tandis que celui qui travaille la terre apporte de moins en moins de capital au processus de production. C'était en 2008 ...
Ce genre d'évolution (je suis bien conscient qu'elles peuvent être inquiétantes pour ceux qui sont directement concernés), soyez certain que ceux qui font les propositions de politiques agricoles les connaissent bien et que ce n'est pas, n'en déplaise à certain, un complot contre les fermiers !

jmf
le 27 Février 2012 09h13

Nana Mouskouri vous en dit plus sur l'Europe, elle qui voulait apporter des solutions pour son pays,, hélas ......
youtu.be/POIxTUHf_jk 

Envoyer
Fermer

L\'heure où les choses vont coincer

par Pfff, le 21 Mai 2024 10h29

Ce matin, affouragement d\'un lot qui normalement s\'en tire toute la saison au pâturage. Et une question qui me taraude ? Ne va-t-on pas connaître une décroissance de notre agriculture ? Que l\'on

Projet de biomonitoring des agriculteurs - ISSeP

par ISSeP-Gismondi, le 16 Mai 2024 17h42

Bonjour L’institut Scientifique de Service Public (ISSeP, Liège) est en charge de réaliser une étude de biomonitoring humain spécifique pour les utilisateurs professionnels de produits phytopha

Quel futur pour notre agriculture

par Benoît GEORGES, le 13 Mai 2024 07h14

Conférence le mardi 14 mai 2024 à 20h à Huy, Haute Ecole Charlemagne - AGRO. Dans le cadre du festival Nourrir Huy Waremme, Maxime Albanese, agriculteur et éleveur à Modave donnera une conférenc

La petite ferme

par Pfff, le 10 Mai 2024 07h25

Pour alimenter le débat émis par @Stechou sur un poste précédent qui nous dit ceci : \"quand je compte tout les services environnants afsca, arsia, lois sociales, ... ; mes aides y passent\" Dans n

Actualités du secteur avicole : suivi des dossiers

par College des producteurs, le 02 Mai 2024 12h50

Daniel COLLIENNE, Yolin TARGE, Dominique RAES-LEHAIRE et Laurent DECALUWE, éleveurs avicoles au sein du Collège des Producteurs, organisent une réunion de la filière le mardi 21 mai à 19H00 à l

La contractualisation en filière viande bovine en France – présentation du fonctionnement et retour d’expérience de l’application d’EGALIM 2

par Collège des Producteurs, le 02 Mai 2024 11h25

Les membres du COLLÈGE des PRODUCTEURS Benoît Billa, Yves-Marie Desbruyères, Laurent Gomand et Henri Herman vous invitent à la réunion de la filière viande bovine, le 15 mai 2023 à partir de 19

Les plus commentés

    22 commentaires
  1. Meteo
  2. 19 commentaires
  3. Puceron betterave
  4. 18 commentaires
  5. Prix des veaux?

Les plus aimé

    73 j'aimes
  1. par Tacotac: Ça fait beaucoup de questions pour quelqu'un qui sait tout sur tout.
  2. 72 j'aimes
  3. par Lucky: Tu as un problème avec les " petits wallons" le Charlie?
    Pourquoi traiter les collègues francophones...
  4. 58 j'aimes
  5. par Charlot: Gitan toi même le demeuré.
    Comme dirait Albert einstein, le malheur avec les esprits fermés comme...