Réunion MIG

par l alcool, le 19 Février 2012 11h43

Serait il possible d avoir 1 rapport de ce qui s y est dit. Je suppose que on ne nous annonce rien de glorieux ?

Sucellos
le 19 Février 2012 15h14

Vous ne savez pas ?
Ils n'ont qu'un seul discours, répété depuis des années sans convaincre, celui que vous pouvez lire sur le copié-collé de M Leblanc, le lien de M Noël, le lien de M Richard : l’Europe laitière s’engage dans une compétition suicidaire ...
La majorité est d'un avis différent ...

laitier
le 19 Février 2012 16h57

allez faire un tour au danemark !

Sucellos
le 19 Février 2012 17h52

Vraiment lié aux politiques laitières ? Le problème réel, ce sont des agriculteurs qui ont sombré dans la faillite après avoir suivi le conseil de leur banque locale d'hypothéquer leur ferme pour spéculer sur des instruments financiers ... Crédits abondants, bulle immobilière : quand on va au casino, on a peu de chances de s'enrichir. Ce n'est pas cela de l'agriculture ! Avec l'éclatement de la bulle immobilière, les fermes ne valent plus grand chose mais les crédits sont toujours là.
Certains ont connu cela fin des années 1990 : ils avaient aussi hypothéqué leurs biens pour acheter des actions dites technologiques. Lorsque la bulle a éclaté, il ne leur est resté que leurs yeux pour pleurer !

par le carolo
le 19 Février 2012 19h33

@ sucellos; nous les indépendant on c'est endetter pour que tu mange tous les jours a ta faim et du bon, et tu appelle sa de la spéculation ??? et si on nous mettre devant de la concurrence déloyale avec OMC et que on a plus de factures que de revenu tu nous dit c'est de vôtres faute . a mon avis tu fait partie d'un groupe de spéculateurs qui a besoin de mettre a morts les entreprises pour se sentir supérieur ... ????????????????????????????????????????????????????????

tirelipimpon
le 19 Février 2012 21h13

Encore pire que Schopenhauer, ce sucellos. Il insulte ces danois de spéculation sachant qu'ils ne vont pas lui répondre.
la différence entre le consommateur et l' agriculteur :
l'agriculteur suit le conseil de sa banque, il se ruine, c'est la faute de l'agriculteur
le consommateur suit le conseil de son banquier, il se ruine, c'est la faute du banquier

Je voudrait m'acheter un robot pour me soulager d'un travail bi-quotidien, c'est du luxe
Le consommateur se paye un lave vaiselle qui tourne deux fois par semaine, c'est le strict minimum

Sollecus
le 19 Février 2012 21h47

Que veut dire :'la majorité est d'un avis différent' Vous faites des sondages avec des inconnus ?
Restez dans votre bulle ou agissez, vous n'êtes qu' un fantôme masqué...

Sucellos
le 20 Février 2012 11h44

Apprenez à lire MM le carolo, tirelipimpon et Sollecus : ce qui est écrit, c'est que certains agriculteurs danois ont hypothéqué leur ferme pour spéculer sur des instruments financiers et se retrouvent en difficultés vu l'évolution des produits financiers et la chute de valeur des biens immobiliers, y compris les fermes. C'est un fait rapporté par la presse internationale financière (notamment Bloomberg) qui commente les grandes difficultés actuelles des banques danoises. Cela ne signifie pas considérer tous les agriculteurs comme des spéculateurs, ni mettre en doute des investissements destinés à la production, ni insulter les danois.
Quant à la majorité M Sollecus, elle s'est traduite dans un vote au parlement européen. Ce n'est pas un sondage !

tirelipimpon
le 20 Février 2012 12h15

"ces danois " n'est pas égal "les danois" .Apprener à lire.
Donc, ces danois qui sont au bord de la faillite, c'est la faute du banquier ou de l'agriculteur?

007
le 21 Février 2012 13h47

Les fermiers sont par leur profession des volontaires économes vus le temps passés auprès de leurs animaux, c'est 24 h sur 24 pour certains ..
Les employés des banques en ont marre des réprimandes des clients et choisissent des crédits-temps ...
Les chefs de banques sont surbooking et prennent des vacances dans leurs paradis fiscaux . Que reste-t-il ? Des politiciens en survies ... pour leur business
Plus rien ne va dans cet Europe qui va vers le sous développement assuré par les financiers incontrôlés....

Sollecus
le 21 Février 2012 14h21

On n'est pas en Amérique avec les surprimes ou des produits structurés ! On est en Belgique et le fermier est un exemple de prudence... Les faillites ne sont pas légions car des intervenants puissants se sont intéressés .. aux patrimoines et lissent les dettes de leurs clients . C'est un peu comme cette Europe qui prend le pas d'un dieu le père, mais le fils cadet, La Grèce va être exemptée de ces déboires ... Entre le père et le fils, rien ne va et cela est aussi la réalité en agriculture . Espérons que Sucelos trouve des capitaux ...immobiliers ou mobiliers .. S'il marche à l'essence ... de L'Iran ...

Sucellos
le 23 Février 2012 15h45

Pourquoi l'Etat a-t-il emprunté ? Pour financer des cadeaux aux improductifs ou pour des travaux de prestige. Ce choix de financer ses dépenses publiques par l’impôt, principalement pour des raisons électorales, c’est-à-dire pour masquer à la population le coût réel des projets ou transferts qu’il veut financer par le budget, fait qu'il doit emprunter le solde non couvert par les taxes. Ce même Etat a favorisé une politique de taux artificiellement bas et a encouragé les gens à s'endetter (aussi aux USA). Résultat : on crée une ou des bulles et un jour la bulle éclate. Soit lorsque la banque centrale, effrayée par sa propre action, augmente les taux, soit lorsque les acteurs se rendent compte que la prospérité est artificielle car fondée non sur l’épargne mais sur l’expansion monétaire et se replient.
L’origine de la crise se situe donc :
dans le système monétaire et bancaire mis en place par les États dans leur propre intérêt à court terme, c’est-à-dire dans l’intérêt électoral des hommes politiques et
dans les politiques budgétaires et fiscales et l’augmentation du poids de l’État dans l’économie que ce système permettait (dépenses publiques en Belgique : 56% du PIB), et qui se traduit par une crise de la dette, puisque les investisseurs doutent maintenant des capacités de remboursement des Etats.
Mais c'est plus simple d'accuser les banques qui ont joué le rôle qu'on en attendait et d'attendre que l'Etat continue sa politique de cadeaux en confisquant les richesses produites.
Autre chose est la spéculation que certains ont mené, attirés par une cupidité sans limite, en profitant de ces politiques décrites ci-dessus.

Sollecus
le 23 Février 2012 17h00

Pourquoi l'Etat doit-il construire des prisons et payer des formations de réinsertion . On va être envahi de récidivistes au bracelet coûteux .
La prison ne sert à rien, il faut les encadrer par l'armée à des tâches de verdissement, de nettoyage des paysages et après ils pourront travailler pour leur dette insolvable aux yeux du citoyen... pour le dieu de l'agriculture par exemple mais ils auront à bouffer ... . Cà représente un fameux budget et on a des idées pour refinancer la crise.....

Sucellos
le 24 Février 2012 14h54

Toutes ces "lectures", je les connais. D'autres encore. Je pourrais aussi envoyer des liens vers des articles qui ont une toute autre vision, mais c'est inutile. Je sais pertinemment bien que ce qui ne va pas dans le sens de vos idées, à savoir les grands complots de toute sorte, vous ne les lisez pas.
En attendant, notre société, loin d'avoir été détruite, n'a jamais connu une telle prospérité générale avec des système de protection pour ceux qui ont des difficultés.
Le système libéral, le vrai, ce n'est pas le capitalisme sauvage.

tirelipimpon
le 24 Février 2012 16h33

Une prospérité basée sur la dette . C'est pas le système libéral qui s'occupe de ceux qui ont des difficultés, c'est l'état. Au fait, dans le système libéral, qui s'occupe des plus démunis, des sans emplois qui sont largués parce qu'ils ne sont pas assez compétitifs. Parce que aucune entreprise n'est intéressé d'embaucher des non-performants.

JM Moreau
le 24 Février 2012 17h36

Permettez moi d'intervenir. Sans jeu de mots, vous battez le beurre. Baser une prospérité sur les dettes, ce n'est pas un système libéral. Avec 56% du PIB, c'est à dire des richesses produites, qui sont "recyclées" par notre Etat en cadeaux de tous genres au détriment des infrastructures, de l'éducation, de la justice, nous ne sommes pas dans un système libéral, mais dans un système bureaucratique qui s'est octroyé un pouvoir énorme pour assurer sa survie. Et au lieu de créer de la richesse, cela se traduit seulement par un transfert de richesses déraisonnable, même pas capable de s'occuper des laissés pour compte.
Les principales fonctions et responsabilités d'un gouvernement sont de fournir des services sociaux et publics impartiaux en ce qui concerne la justice, la fiscalité, la défense et les questions de réglementation pour assurer un bon fonctionnement du marché, plutôt que d’être impliqué directement dans ou d’intervenir sans raisons dans les questions économiques.
Quant aux "non performants", nombre d'entre (je ne dis pas tous) eux ont acquis une mentalité d'assistés.

tirelipimpon
le 24 Février 2012 22h13

n'empèche qu'on ne sait encore toujours pas si un banquier peut etre jugé responsable de conseiller un agriculteur d'hypotéquer sa ferme pour spéculer dans la bourse. Dans les faits, on remarque que cette profession est "intouchable" et profite d'une impunité que je n'accepte pas. Sucellos préfere la jungle des escrocs innocents et des plus faibles ou incultes dans certains domaines, responsables. Dans le cas présent, il s'agit d'un banquier, "qu'il n'a pas à défendre". A cette allure la, la dame qui a des implants PIP qui coulent, est victime et responsable et le chirurgien et l'hopital sont hors de cause ainsi que la société (sucellos, le 22 février). Ca, je ne peut pas admettre non plus.

tirelipimpon
le 24 Février 2012 22h20

quand j'offrais 6 euros par heure de travail, j'étais trois fois trop généreux. Mr de Callatay n'en propose que deux. Dommage, pas un mot sur les banques mais vu son parcours professionnel, pourrait-il etre neutre.

JM Moreau
le 25 Février 2012 16h26

Vous qui suivez l'actualité financière, avez-vous oublié le nombre d'actions intentées contre les banques au motif de conseils biaisés ? Et les indemnisations qu'elles ont été condamnées à payer au titre de dédommagement ?
Il n'y a donc pas d'impunité M tirelipimpon !

JM Moreau
le 25 Février 2012 17h27

Apprenez à lire M tirelipimpon : il s'agit d'un COMPLEMENT à l'aide sociale pour des prestations d'intérêt général, régime instauré en Allemagne et non d'un salaire pour un job. C'est tout à fait autre chose ! M de Callataÿ précise : "Le pire serait de se contenter de donner à ces personnes une allocation, puis de les laisser dans leur situation. Cela me ferait penser à du panem et circenses. Vous avez une allocation, je ne vous embête pas en termes de contrôle et vous vous abrutissez en regardant des programmes débiles à la télévision. Ce n'est pas mon modèle de société."
Quant aux opinions émises par Sucellos, vous en faites, à mon humble avis, une lecture biaisée, aveuglé que vous êtes par le fait que pour vous libéralisme est un gros mot !
La responsabilité appartient à celui qui prend une décision librement et en toute connaissance de cause. C'est cela le fondement du libéralisme. Je doute que les personnes qui ont demandé une reconstruction mammaire aient fait elles-même le choix de telle marque de prothèse plutôt que telle autre. Je suis certain qu'elles ont fait confiance à leur chirurgien. Quant à celui-ci, est-il responsable d'avoir été escroqué par un industriel cupide ? Si c'est votre raisonnement (il n'a rien de libéral), les danois qui ont emprunté pour acheter des produits structurés et garanti leur emprunt avec leur ferme sont alors responsables. Et vous êtes donc en contradiction avec vous même !

007
le 25 Février 2012 17h54

J'ai fait confiance à Fortis, Dexia, KBC aveuglément avec des produits sans cesse renouvelés. La solution était au Luxembourg chez Neel ... Assurance branche 21 .... en 8 ans
La finance et les industriels nous ont biaisés. Ils doivent être punis mais pas de places dans les prisons. Donc il faut les mettre au travaux de reverdissement dans nos paysages avec l'armée pour les surveiller de leur conneries....

tirelipimpon
le 25 Février 2012 22h45

j'avais donc raison des le départ, la banque peut etre responsable.
qui dit que sucellos ne profite pas d'indemnités sociales. Il se dit consommateur contribuable, pas travailleur contribuable.

JM Moreau
le 26 Février 2012 10h46

Une autre lecture que je vous recommande pour comprendre les fondements du mécanisme qui a conduit à la crise née de la bulle immobilière aux USA et qui continue en raison des interventions étatiques : www.contrepoints.org/2012/01/19/65499-le-langage-limpide-de-lecole-autrichienne. 

Envoyer
Fermer

Prévention

par Phil.0, le 04 Juillet 2022 10h48

Encore un incendie dramatique ce week-end. Des bovins sont restés dans les flammes. Il ne faut pas attendre pareil drame pour éviter le plus possible de stocker ballots et animaux sous le même toi

Visite de terrain 4/07 : élevage de porcs en plein air et découpe à la ferme à Fosse (Trois-Ponts)

par Benoît GEORGES, le 04 Juillet 2022 09h47

???? Ingénieurs agronomes de formation, après quelques années de travail en tant que salariés, Céline et Bernard ont choisi de revenir à la terre afin d\'élever des porcs dans le respect du bien

Nouveaux passeports bovins

par PINPIN, le 27 Juin 2022 21h34

je viens de recevoir mes premiers nouveaux passeports bovins Quelle surprise en les découvrant Les anciens étaient en papier épais ,résistant aux manipulations et aux tâches Les nouveaux sont en

SONDAGE du Centre de Michamps

par Benoît GEORGES, le 10 Juin 2022 18h24

Répondez via le lien : forms.gle/W6xPRGp7ZiVQo9Je6  Le Centre de Michamps (Bastogne) met en place différents essais sur ses propres parcelles mais aussi directement chez des agriculteurs. Ce qu

ENQUÊTE - Perspectives de reprise des exploitations: quel est le ressenti des producteurs ?

par Benoît GEORGES, le 08 Juin 2022 21h35

docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScxOkaMw41elYmv4DKFLit2sgzvV_8Jv7EweZ3xQRLeY2Y1mQ/viewform  Cette courte enquête a comme objectif d\'interroger les producteurs sur leur ressenti par rapport à la rep

Italie : berger un métier en voie de disparition?

par Benoît GEORGES, le 06 Juin 2022 10h49

Pour beaucoup de petits éleveurs en Italie, le loup est un problème de plus parmi d\'autres. Le retour à une cohabitation harmonieuse est possible mais il faudra certainement prendre des mesures pou

Les plus commentés

    23 commentaires
  1. Nouveaux passeports bovins
  2. 12 commentaires
  3. Le beurre au lait cru de la ferme de Warde primé par la Province de Hainaut
  4. 8 commentaires
  5. Pulpes?

Les plus aimé

    25 j'aimes
  1. par Résistant : Ce sont juste des communistes qui ont pris le pouvoir sur nos biens privés.... Obéis ou crève c'es...
  2. 20 j'aimes
  3. par Arel: Tout à fait d'accord avec polémique, je trouve honteux qu'il y a autant de discussions à ce sujet. ...
  4. 19 j'aimes
  5. par Lenine: Une classe politique qui s'enrichit.
    Une poignée d'industriels ou d'oligarques qui influencent les d...