Recherche de performance : un exemple de démarche

par JM Moreau, le 13 Février 2012 11h44
http://www.agrireseau.qc.ca/bovinslaitiers/documents/Une fol ...

Dans le cadre du 20e Symposium laitier de la Mauricie (Canada) le 15 décembre 2011, Amélie Tremblay et Dominique Bard, producteurs laitiers (ferme de 42 vaches), ont fait une présentation de leur exploitation. Ils ont intitulé cette présentation "Une folie bien pensée".
Pour inspirer certains, voici comment ces producteurs définissent le verbe "Réussir" : s’inspirer de ceux qui réussissent, mettre en pratique l’innovation, s’inspirer des autres productions, se remettre constamment en question, consulter les conseillers et AGIR, réseau de contacts, valider.
Vous pourrez aussi constater la variation des performances entre les 20% "supérieurs" et la moyenne et où se positionne la ferme Barjo de nos producteurs-conférenciers.
A relever, comment ils jugent les qualités requises pour être producteur de lait dans le futur : Se donner des objectifs, planifier, saisir les opportunités, GÉRER (note : les lettres capital...

le wallon
le 13 Février 2012 12h08

C'est vrai que cette ferme à taille raisonnable devrait inspirer certains ..... !
J'ai pu voir que ce producteur Canadien à une étable entravée comme la mienne qui tien chaud lorsqu'il gèle très fort .

Bon avec mes 40 vaches et 310000 litres de production, j'ai encore une certaine marche avant d'arriver comme ce producteur (rire ) .

obelix
le 13 Février 2012 23h07

j'aime bien la date de la l'age à la retraite fixé à 55 ans !!! ne pas s'attacher à sa ferme, c'est peut etre ça le secret .....

des jeunes bien formé, avec une experience dans le para agricole, ça ouvre les yeux ...

JM Moreau
le 14 Février 2012 08h47

@ obelix
J'ai à plusieurs reprises soulevé le problème de la transmission ...

jmf
le 14 Février 2012 14h50

C'est le Canada..et certains belges s'y sont implantés avec succès . La Wallonie deviendrait-t-elle terre d'accueil pour les BARJO...?

007
le 15 Février 2012 17h20

Avoir recours à la performance, c'est pour pouvoir faire du business national ou international, les concours et l'honorabilité.... cela s'adresse encore à quelques grosses pointures, souvent les mêmes héréditaires... . Mais qui souffrent de plus en plus .. et la transmission est comme la courroie, elle va devoir être changée, mais le moteur est déjà âgé... alors même avec la formation mécanique, comptable, agricole.. faut-il changer de véhicule ? OUI mais lequel ?

Sucellos
le 15 Février 2012 18h03

007 signe son grand retour par un commentaire toujours aussi à propos !
Quand on présente une démarche de réflexion de producteurs laitiers à propos des conditions de réussite dont on ferait bien de s'inspirer, il divague, toujours obnubilé par ses fantasmes habituels, mais on attend toujours une proposition de solution !
Il oublie que la recherche de performance, c'est avant tout pour dégager le profit qui permet à chacun de vivre. S’inspirer de ceux qui réussissent, mettre en pratique l’innovation, s’inspirer des autres productions, se remettre constamment en question, cela ne semble pas une préoccupation pour lui mais bien critiquer, envier et rendre responsables de ses problèmes, banques et coopératives

007
le 16 Février 2012 18h21

L'école de la réussite est depuis longtemps sur les tablettes, mais c'est un nivellement par le bas, alors notre agriculture performante n'est pas rémunératrice et c'est tout le para agricole qui en souffre, des emplois en moins et des agriculteurs qui mettent la clé sous .. en attendant la pension ..., ce ne sont pas vos coups de marteaux de gauche venant de votre illustre dieu qui vont les booster .. .arrêtez votre char et voyez les choses en face..................

Sucellos
le 16 Février 2012 19h02

Comme je le disais, on attend toujours vos propositions pour remonter le moral des victimes des capitalistes honteux ... Et je pense que l'on attendra longtemps ...

tirelipimpon
le 17 Février 2012 10h28

Sucellos, les consommateurs contribuables canadiens sont-ils d'accord de voir les fermiers laitiers dégager autant de bénéfice ? de pouvoir se permettre de prendre la retraite à 55 ans ? Je suis persuadé que notre sucellos belge ne supporterait pas de voir un éleveur belge gagner aussi bien sa vie avec un quota similaire. car ça ferait du tort aux consommateurs.

Sucellos
le 17 Février 2012 15h59

@ tirelipimpon
Soyez cohérent svp. D'habitude vous me taxez de libéral honteux, pas d'une espèce de marxiste qui n'accepte pas que quelqu'un réussisse et gagne sa vie de façon confortable ! Je ne jalouse pas la réussite d'autrui. Je partage l'opinion qui veut que dans un système où règne la concurrence, seul celui qui offre un bon produit à bon prix peut améliorer son sort et que la libre entreprise est un extraordinaire moteur de croissance et de progrès. Ma réaction c'est : "S'il y arrive, pourquoi n'y arriverais-je pas ?". Cela ne semble pas la votre !
Je vous rappelle, que dans notre économie de marché, un prix est une convention entre deux parties : on le définit comme la compensation qu'un opérateur est disposé à remettre à un autre en contrepartie de la cession d'un bien ou un service. Si vous vendez avec une marge confortable, c'est [1] parce que vous parvenez à avoir des coûts de production bas et [2] parce que votre acheteur a été d'accord de payer le prix demandé. Vous ne volez personne dans ce cas puisque votre acheteur, qui a le choix de s'adresser ailleurs, vous a payé la valeur qu'il accorde à votre produit. L'Etat, dans sa grande prévenance, se chargera par les impôt de confisquer une grande partie de vos gains.
Votre réflexion (qui vise surtout à me dénigrer) montre clairement les effets pervers d'un système à prix garantis : celui qui est très compétitif, qui a des coûts de production largement en dessous de la moyenne (comme le montrent les tableaux de la présentation), s'assure des profits très élevés. Et cela n’empêche pas celui qui a des coûts de production élevés, au dessus de la moyenne, de se trouver en difficultés. C'est un système de prix réglementes qui n'est pas acceptable : soit il favorise le consommateur (la plupart des cas), soit il favorise les producteurs et permet aux moins efficaces de se maintenir car il n'incite pas à améliorer la productivité, l’effort, l’initiative et la prise de risques.

tirelipimpon
le 17 Février 2012 17h51

Justement,je n'ai pas de problème pour mes couts de production par rapport à la ferme Barjo et pourtant quand je regarde mon bénéfice,il y a une différence énorme. Je produit plus de trois fois plus de litres par hectare par hectare fourrager donc moins de foncier. Mais faites le calcul du prix de vente de son lait, et c'est là que ca coince chez nous.
Sa valeur annuelle du lait par vache est de 7454 $ (231074 FB) divisé par 10645 litres, cela donne un prix de vente, tenez-vous bien de 21,70 FB, ou 0,537 euro.Un bénef de plus de 10 fb par litre!!!! Les meilleures compta flamandes tournent autour d'un prix de vente de 0,33 euro, voir article du 13 janvier. Facile dans ces conditions de faire des bénef trois fois supérieurs aux notres en Belgique.Je comprends pourquoi Amélie et Dominique voient la vie en rose. Si le lait était payé à ce prix la dans notre pays, le consommateur l'accepterait-il, vu le nombre de pauvres en augmentation.
Au moins au Canada, on respecte le travail des éleveurs par un salaire décent. Souvent j'ai fait remarqué que les MEILLEURS éleveurs européens touche un salaire horaire de 5 euros pour des performances similaires.

Sucellos
le 17 Février 2012 18h19

Nos amis Amélie et Dominique vivent au Canada. Allez donc les rejoindre, vous aurez de beaux jours devant vous puisque vous êtes performant.
Mais comment expliquez vous alors qu'au Canada aussi le nombre d'exploitations diminue chaque année ? Comment expliquez-vous que certains ferment parce qu'ils ne s'en sortent pas ?
Nous revenons toujours au même constat : la grande variation des coûts entre exploitations qui fait que l'on ne peut rien généraliser.
Quant à la politique, elle résulte d'une décision prise démocratiquement. Je constate que les arguments de mettre en place un système à la canadienne dans l'UE n'ont pas convaincu les décideurs. Le réalisme implique de s'adapter ou de cesser son activité si elle n'est pas satisfaisante.

tirelipimpon
le 18 Février 2012 16h20

@ sucellos.
Vous nous soulageriez si vous pouviez traire nos vaches le dimanche . deux heures le matin et deux heures le soir.Y'a des polonais qui travaillent à 5 euros, je vous offre 6 euros par générosité. Faut boucler ses fins de mois.

Sollecus
le 18 Février 2012 18h39

Comme le prix de base vient de baisser, pour Sucellos, je préconise un prix annuel compétitif si du moins il n'a pas de gerçures aux endroits gélitifs . car il trait toujours à la même mamelle...

Envoyer
Fermer

Paroles de producteurs avec Didier Gustin

par Benoît GEORGES, le 07 Août 2022 17h15

Dans cet épisode, le Collège des Producteurs est à nouveau en compagnie de Didier Gustin, éleveur de vaches laitières à Raeren. www.facebook.com/watch?v=433825425350722  ou www.youtube.co

CePiCOP : l\'actu en céréales de cette semaine

par Benoît GEORGES, le 27 Juillet 2022 14h22

CePiCOP asbl : \"Pour l\'actu en céréales de cette semaine, c\'est par ici!???? centrespilotes.be/msg/299  ???? Au programme cette semaine : 1. ????Agenda???? -Foire de Libramont, passez nous v

Appréhender l’évolution des sécheresses en Belgique

par Benoît GEORGES, le 20 Juillet 2022 17h56

[Vidéo article] … Une sécheresse agricole se caractérise par un déficit entre les précipitations et l’évapo-transpiration potentielle, soit la demande en eau des cultures. La réponse poss

ACISEE : félicitations !

par Benoît GEORGES, le 14 Juillet 2022 22h53

Suite à la mise en œuvre de la Directive Cadre sur l’Eau adoptée fin 2000 par le Parlement européen, des mesures de protection des eaux ont été prises, dont notamment l’inclusion du Plan de

Foire de Libramont - Comment obtenir vos places via PAC-ON-WEB

par Benoît GEORGES, le 13 Juillet 2022 00h15

L’Organisme payeur de Wallonie tient à préciser les modalités d’obtention de places pour la Foire de Libramont pour les agriculteurs. A la rubrique « Soumission » de la déclaration de superf

Le SORGHO

par Benoît GEORGES, le 12 Juillet 2022 14h12

Le recours au maïs sous forme d’ensilage permet de sécuriser les stocks fourragers avec un produit de bonne valeur alimentaire. En sol à réserve hydrique moindre et en situation de sécheresse f

Les plus commentés

    26 commentaires
  1. Remise
  2. 25 commentaires
  3. Le fiasco des entrées à la foire
  4. 13 commentaires
  5. Sécheresse

Les plus aimé

    24 j'aimes
  1. par Pride: Honteux de dire ça....
    Ils oublient les 25 dernières années en arrière ou on a dû cravacher pou...
  2. 22 j'aimes
  3. par Phil.0: On entend vraiment toutes conneries contradictoires à la télé. En 5 minutes, ils parviennent à f...
  4. 21 j'aimes
  5. par Stechou : Je l'ai vu également, on est pas le premier avril ? Je pense que c'est la sécheresse qui lui fait mi...