A méditer ...

par JM Moreau, le 01 Février 2012 17h47
http://www.notre-europe.eu/uploads/tx_publication/P.Lamy_Eur ...

Introduction du document par Notre Europe, un Groupement d'études et de recherches créé par J Delors et actuellement présidé par le portugais António Vitorino, ancien commissaire européen.
"Pascal Lamy replace les débats en cours dans un contexte global en brossant à grands traits le portrait du monde qui se dessine et en imaginant les réformes qui permettraient à l’Europe d’envisager l’avenir avec plus d’optimisme.
Il rappelle tout d’abord comment la montée en puissance des pays émergents et la reconfiguration des chaînes de production ont profondément modifié le contexte dans lequel évoluent les économies européennes.
Il souligne ensuite que les principaux problèmes économiques de l’Europe ne sont pas liés au commerce international ou à une politique commerciale présentée à tort comme « naïve », mais à d’autres facteurs plus structurels.
Il en conclut que le renforcement de la compé...

Jean Pierre
le 02 Février 2012 09h54

Je ne sais pas s'il a raison, mais voilà ce que je comprends: le monde est dans un convoi roulant de plus en plus vite sur une grand-route. On a déjà du mal à maintenir tous les ballots dans la charrée, et pourtant il s'en rajoute encore. Si on essaie de baisser le régime moteur, le convoi ne ralentit pas, entraîné par son inertie. Le chauffeur est concentré sur la route devant lui et il n'a plus le temps de regarder ce qu'il se passe à l'arrière. A cause du brouillard, il ne voit pas dans quel état est la route au-delà de la zone de visibilité. Jusqu'ici ça roule, mais plus personne n'a une vue globale sur ce qui se passe.
Prions pour qu'il n'y ait pas de nid-de-poule ni de tournant trop serré, que le timon tienne et que les pneus tiennent le coup...

André l'ami
le 02 Février 2012 10h41

La politique européenne montre ses limites et se dégrade vis à vis des agences de notation..
L'euro n'est pas équilibré dans nos 27 pays et n'est pas représentatif par rapport aux pays émergents. Trop de disparités et pas de social car trop de délocalisations....L'Europe n'a pas de freins dans ses dépenses excessives et va droit dans le mur... et les solutions de Lamy se situent dans le marché du travail ? Il faudrait d'abord revoir les inconvénients de cet euro trop libre.

tirelipimpon
le 02 Février 2012 22h36

l'Allemagne,modèle européen économique incontournable, voit son taux de pauvreté flirter avec les 15%. Est ce cela le but recherché, une Europe compétitive avec plus de pauvres?

www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/12/21/97002-20111221FILWWW00332-la-pauvrete-stagne-en-allemagne-etude.php 

Le travail: un modèle à repenser
Quelques graphiques comparatifs sur les heures de travail,taux de chomage, productivité horaire,taux de croissance de différents pays et la Belgique n'est pas si mal placée

www.pauljorion.com/blog/?p=33164#more-33164 

richard
le 03 Février 2012 21h08

www.apli-nationale.org/index.php?numlien=32#1 
voila une belle politique financière!!!!!!!!!

JM Moreau
le 05 Février 2012 16h09

Suite
La réponse est dans la recherche et le progrès industriel, technologique et énergétique que seul un système d'éducation solide peut assurer.
Même si elle implique des adaptations parfois difficiles, la mondialisation est source de formidables progrès pour tous les pays qui y participent : les échanges sont sources d’enrichissement pour tous ceux qui y participent. Si notre niveau de vie s’est accru au cours du dernier demi-siècle dans des proportions qui n’ont aucun équivalent historique, c’est parce que notre pays est ouvert au commerce international. Notre problème collectif c'est d’inventer de nouvelles activités à même de se substituer aux anciennes pour orienter vers notre pays une part aussi grande que possible de la demande créée par la croissance mondiale.
Surtout pas dans le repli et dans des solutions qui sont des solutions qui appartiennent au passé.

richard
le 05 Février 2012 17h53

Monsieur moreau, je suis d’accord avec vous il faut que le progrès serve l’humanité
Pour avoir réitérer la même histoire que mon père en 1976 l’année de sécheresse mémorable chez nous dans la région de Chimay.c’est à dire que je suis retourné chez le fils cultivateur du coté de Saint-Quentin, qui avait en ce temps la, retenus la paille pour les agriculteurs de notre village.
Pour être un passionnée des sols je peux aujourd’hui vous dire que chez lui ce n’est plus qu’un support, sans engrais chimique il n’aura plus rien
Ce n’est pas l’industrie qui nous sortira de la merde dans laquelle elle nous a mise mais le bon sens paysan mais attention il disparait aussi le paysan
Je n’ai pas peur pour la terre quand elle aura eu raison de l’homme elle se refera
le lien qui suit résume bien qui nous sommes

nicomaque.blogspot.com/2011/09/nouvelle-lettre-menecee.html 

JM Moreau
le 05 Février 2012 18h54

@ Richard
J'avais placé un lien vers cette lettre le 11 septembre dernier ...
J'ai toujours insisté sur la nécessité de veiller à la bonne santé de son sol : c'est lui qui fait la richesse !
L'application d'engrais est utile, mais ils ne seront vraiment efficaces que si le sol vit, ce qui permet à tous les phénomènes biologiques nécessaires pour assurer une bonne alimentation à la plante de fonctionner. Sinon, autant faire de la culture hydroponique ...
J'ai aussi il y a quelques temps, lorsque les coulées de boues suite aux orages faisaient la une de l'actualité et noircissaient encore l'image de l'agriculture, rappelé l'importance de la structure des sols et des matières organiques, notamment la pédo faune. C'est une des raisons pour lesquelles l'utilisation de cultivars ne nécessitant pas de pesticides, OGM notamment, est pour moi une solution écologiquement intéressante, surtout avec les perspectives de prix qui nous attendent. Les démarches bio sont en ce sens importantes et on ferait bien de s'en inspirer pour arriver à une agriculture, même dite intensive, qui retrouve un appui sur ses fondements. Aussi intéressant, l'agroforesterie et les systèmes sylvo-pastoraux. L'application de composts sur prairies est spectaculaire en périodes de sécheresse ...
Mais manifestement, rare sont les commentateurs de ce site (sauf Agro) qui abordent ces pistes ... Au contraire, bien souvent, je suis taxé de ne pas être au courant des réalités et d'être toujours contre les agriculteurs, de les mépriser et de les insulter.

JM Moreau
le 05 Février 2012 18h57

J'oubliais : jeune agri a fait quelques tentatives d'ouvrir des débats sur ces types d'agriculture ... Il a reçu peu de réponses ...

Jean Pierre
le 06 Février 2012 09h19

@ JM Moreau:
Je n'ai pas de solution toute faite. Entre la course au PIB croissant et le "halte à la croissance", il y a place pour de la nuance. Je dis simplement qu'une croissance qui laisse une bonne partie de la population sur le carreau n'est pas un progrès. En particulier, le maintien d'un milliard de personnes en situation de sous-alimentation est une injure. Qu'en plus la plupart de ces personnes aient accès à la terre qui pourrait les nourrir, ça m'interpelle.
J'ai juste la conviction (toute personnelle) que la croissance est en grande partie un simple déplacement de capital, dont on ne mesure qu'une fraction.

JM Moreau
le 06 Février 2012 09h58

@ Jean-Pierre
Je pense que personne n'a de solution toute faite, sans quoi elle aurait déjà été mise en oeuvre !
D'accord avec vous au sujet des personnes en situation de détresse alimentaire. C'est seulement une augmentation de la production agricole qui permettra d'y répondre, associée avec un développement qui permettra l'accès à ces produits dont le prix devra assurer des revenus corrects aux producteurs. Dans quelques décennies, un tiers de la population mondiale vivra dans des villes !
Vu l'augmentation de la population, l'évolution des régimes diététiques lié à la croissance des revenus, cette production devra doubler d'ici 2050 alors qu'engrais, pesticides seront plus coûteux, que terres, eau seront plus rares et que les changements climatiques auront des effets importants. Un fameux défi ! Et ce n'est pas avec un repli sur soi qu'il sera rencontré ni avec des politiques de décroissance, mais bien par l'ouverture, la recherche, une éducation efficace et la mise en oeuvre de solutions pour arriver à une agriculture, même dite intensive, qui retrouve un appui sur ses fondements, ici et ailleurs.

Européen
le 07 Février 2012 16h30

L'Europe ne tient pas compte de l'avis des gens de terrains. Elle a prôné la jachère et puis maintenant il faut produire le maximum. Avec intrants et énergies incontrôlables...la perte de ces emplois agricoles est lié à la rentabilité qui dit non rentable = non durable.... L'Europe peut-elle encore durer ? En accumulant les dettes ?
www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/l-essentiel-du-pouvoir-echappe-a-l-europe_1079521.html 

Sucellos
le 07 Février 2012 17h57

Heureusement que l'on ne demande pas votre avis !
Vous auriez intérêt à suivre un cours d'histoire de la PAC ... ec.europa.eu/agriculture/publi/capexplained/cap_fr.pdf 
Les jachères visaient à limiter les quantités qui étaient produites pour l'intervention vu les prix garantis. Ces prix garantis sont de l'histoire ancienne, depuis 92 ils sont compensés par des primes, d'abord calculées à l'hectare de culture, puis payées sous forme découplée de la production. Personne ne vous incite à produire le maximum. La politique actuelle, résultant de la réforme de 2003 (9 ans déjà !), vise à produire en réponse aux signaux du marché. Manifestement, 9 ans après, vous n'avez pas encore compris ! Cette démarche (répondre aux signaux du marché) semble au-dessus de vos capacités !

par le carolo
le 07 Février 2012 20h52

nous on veut un prix qui couvre les frais . pas de prime et la simplification administrative sera faite et par la même occasion la dictature terminée.

JM Moreau
le 08 Février 2012 10h11

@ le carolo
Et qui va fixer les prix ? En fonction de quels critères ?
Je constate que vous souhaitez installer une nouvelle dictature : celle qui fixera les prix !
Conséquences : générer des inégalités encore plus grandes que celles que nous connaissons et encourager les inefficacités au détriment des consommateurs les plus fragiles.
Merci pour eux.

par le carolo
le 08 Février 2012 21h08

Pour répondre a vos crainte de dictature, si vous vous placier de l’autre coté, celui des producteurs, vous serré en fonction que toute production a un coups et si vous vendé en dessous de ce coups et bien vous gagner de la place dans votre portefeuille, alors vous réduirez c'est coups mais il a un moment ou c'est plus possible alors que préférer vous être dépendant d'une autres Nation pour vous nourrir, ou compté sur les inefficace pour ne pas dépenser vos devise aux bénéfice d'une autres Nation ?

JM Moreau
le 09 Février 2012 19h54

Le 13 janvier, je postais un lien vers un rapport des services d'études de la Vlaamse Gemeenschap. Vous auriez intérêt à consulter ce rapport ...
lv.vlaanderen.be/nlapps/data/docattachments/Overzicht  ...
Il montre clairement qu'une très grande variation dans les revenus du travail existe entre les différentes exploitations d'un même secteur : les uns gagnent honorablement leur vie, les autres perdent leurs culottes et je sais, d'expérience, que c'est pareil en Région wallonne et ailleurs en Europe. Ne généralisez donc pas votre cas à l'ensemble de la profession ...
Suite de ce commentaire : voir commentaire 19 du billet "Quelle agriculture ?" du 01/02

par le carolo
le 09 Février 2012 21h14

Pour être rentable et bien il faut des bénéfice, les moins rentable pour subsister il en on besoin aussi des bénef, et pour ceux qui gagne a crevé et leurs portefeuille déborde, il a la solidarité c.a.d les impôt . et pour fixer des prix qui couvres les frais, il va avoir observatoire des prix et le groupe a 22 pour la régulation de Madame la Ministre de l'agriculture depuis le temps quelle nous le promet sa devrais vraiment plus trainé

JM Moreau
le 09 Février 2012 21h56

Se voiler la face, vivre d'illusions ...
Pensez-vous vraiment qu'un observatoire des prix aura pour fonction d'imposer à l'agro-industrie d'acheter leur matière première à des prix tels que ceux qui ont les coûts de revient les plus élevés puissent eux aussi faire du "bénef" comme vous dites ? Ils fermeront tous leurs portes en Belgique ou s'approvisionneront ailleurs !
Emigrez donc au Canada pour y produire votre lait. C'est le seul pays où cela se passe.

Européen
le 10 Février 2012 17h28

Trop de gaspillages, c'est incompréhensible de la part de l'agro-alimentaire alors que des gens meurent de faim. Les bénéfices des agros sont incroyables.
www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/40-des-aliments-produits-en-europe-sont-jetes-s-insurge-jose-bove-08-02-2012-1851890.php 

JM Moreau
le 10 Février 2012 18h20

Ce n'est pas l'agro-alimentaire qui gaspille. Ce sont
- les consommateurs qui achètent sans compter ; je suis toujours sidéré de voir certains caddies dans les files devant les caisses ...
- les commerces qui se sentent obligés d'avoir des rayons toujours remplis et qui ne sont pas toujours en mesure d'évaluer les quantités à commander pour rencontrer la demande, que les pratiques de "marges arrières" amplifient parfois.
Et ce en raison de confusions quant à la date indiquée sur les emballages.

obelix
le 11 Février 2012 08h47

je serais curieux d'aller voir les poubelles de bové !!!

Sucellos
le 11 Février 2012 10h46

Remplies des OGM qu'il a arrachés !

par le carolo
le 11 Février 2012 14h30

@Obelix et les autres; Si vous voulez lui poser personnellement vos question, le6/03 au cameo2 a Namur, avant -premières TOUS AU LARZAC en présence de José Bové , se seras pas très loin pour vous les mecs vous pourré être au corps a corps...

Sucellos
le 11 Février 2012 17h27

Les idées collectivistes repeintes en vert ont-elles de l'avenir ? N'oublions pas que les régimes collectivistes ont représenté un désastre pour l’écologie et l'agriculture et pas seulement pour les êtres humains !
Tant que des gens comme Bové existent, tant que l’alternative à l’ultra libéralisme seront des programmes totalement non crédibles, ils constituent une véritable assurance-vie pour tout ceux qui ne veulent pas voir évoluer le capitalisme.

par le carolo
le 12 Février 2012 14h21

les idée collectivistes; dans les pays de l’est pendant le collectivisme on appelais cette chose des Coopératives et pourquoi ??? les libéra liste veule donner plus de pouvoir au coopérative en OP

obelix
le 13 Février 2012 08h59

tres peu pour moi, d'aller applaudir une vedette créée par les medias....

pour etre passer dans la region du larzac, j'ai pu entendre de la par des agris encore en place, se qu'il pensaient de bové !!!
son fauteuil confortable au PE, est le resumé de ce combat....

ce type n'a jamais ete agriculteur, mais à su se posser en calimero, et aussi tres bien utiliser les medias....
c'est vraiment pas le genre de gars que je vais suivre..

carolo, qu'a fait de concret bové pour les laitiers???? rien, et il ne fera rien !! sont fond de commerce, c'est gueuler contre les multinationales... et tant que ça dure, lui il est au soleil....

Sucellos
le 13 Février 2012 18h37

@ le carolo
Le libéralisme propose comme solution la liberté et la responsabilité. Est-ce cela qui vous dérange ?
Se regrouper en OP pour augmenter sa capacité de négociation, c'est montrer que l'on est responsable, que l'on prend son destin en main. C'est effectivement autre chose que de réclamer une fixation de prix autoritaire largement considérée comme inefficace (voyez Cuba et la Corée du Nord)!

par le carolo
le 14 Février 2012 09h29

Pour se rendre compte, il vaut mieux être présent phisiquement ou aux corps a corps alors si tu a autres chose que la gueule vient a Namur le6/03 voir le films TOUS AU LARZAC Bové va te le présenté personnellement au Caméo 2.
pour les OP Succelos vient au trois réunion du MIG le 14, 15, et 16 février Nicola Besansson de Suisse va te montrer se que les producteurs de lait attende des OP....????

Envoyer
Fermer

Communiqué de presse - BCAE 5 - Démarrage des travaux du Groupe de Travail « Erosion » sur l’impact de la nouvelle norme de conditionnalité

par Benoît GEORGES, le 29 Mars 2023 02h32

Un Groupe de Travail « Erosion » s’est tenu ce 21.03.2023 à l’initiative du Ministre de l’Agriculture en collaboration avec l’Administration et les Organisations syndicales agricoles. … E

Communiqué de presse - Précisions sur la BCAE 5 Erosion

par Benoît GEORGES, le 27 Mars 2023 07h18

Suite à l’envoi à chaque agriculteur concerné d’un courrier l’informant de la classification de ses parcelles par rapport au risque érosif et donc à la BCAE 5, ce communiqué vise à répon

Toucher le fond

par Phil.0, le 22 Mars 2023 10h11

La ministre tellier aurait annoncé qu\'elle n\'était pas favorable à ce stade au rampes d\'accès aux ruisseaux pour abreuver le bétail mais qu\'elle était favorable au creusement de mares. Nous con

Deux images

par Pas sorti, le 13 Mars 2023 16h22

2 images qui soulignent l\'inquiétude légitime que l\'on ressent dans le monde agricole ! Le politique qui lance du vent encore et toujours. Et les écoles qui lancent de nouvelles formations qui so

Heu?

par Stechou , le 12 Mars 2023 13h18

Suis un peu dépasser ! J\'aurais bien voulu une petite benne (3-4 T) pour les petits ouvrages.. ( en ordre de papier) d\'occasion introuvable !! Ou alors des prix de fou ... Ok je demande pour une neu

Reprise progressive d\'un troupeau

par Transmission , le 03 Mars 2023 18h33

Un voisin veut progressivement diminuer son troupeau et je serais intéressé de lui reprendre ses génisses. Cependant, je voudrais lui \'imposer\' des origines. Nous travaillons tous les deux avec d

Les plus commentés

    22 commentaires
  1. Pac
  2. 22 commentaires
  3. BCAE5
  4. 16 commentaires
  5. Mise des nitrates...

Les plus aimé

    34 j'aimes
  1. par Big ben: Vu le coût des intrants qui restent élevés et pour le peu qu'il y ait un crédit ou l'autre, il ne...
  2. 33 j'aimes
  3. par Phil.0: La fwa a comme les autres eu les projets sur la mesure erosion il y a un an. Mettre les tracteurs da...
  4. 28 j'aimes
  5. par anecdote: A Phil.0, la prairie de nos vaches est traversée par un cours d'eau qui est cloturé de chaque côt...