Colloque InVivo - Lait et céréales : l'exportation moteur de la croissance

par JM Moreau, le 28 Janvier 2012 17h07
http://www.lemoci.com/011-61033-Competitivite-l-agriculture- ...

C'est un message qui va à l'encontre de l'opinion de certains, notamment des membres de l'EMB, que les intervenants au colloque organisé par InVivo (premier groupe coopératif français avec 271 coopératives sociétaires) ont délivré.
Pour le lait, M Vincent Chatellier de l'INRA a souligné l'importance des marchés d'exportation comme facteur de croissance, relevant que l'Océanie ne sera pas en mesure d'assurer la croissance de la demande qu'il estime à quelques 12 milliards de litres de lait par an, soit l’équivalent des Pays-Bas ou trois fois la production du Danemark. Et ce ne sont ni la Chine, ni l'Inde qui y arriveront. Ses observations au sujet de la trop forte hétérogénéité de coûts de production, facteur menaçant pour le développement de la production, qu'il attribue à la trop forte gestion administrative de la production méritent réflexion, car c'est aussi le cas chez nous. Il a aussi relevé des gains de pro...

par le carolo
le 29 Janvier 2012 16h55

Croissance est pas égale avec développement. Pour se qui est de la confiance a soit même et certainement pas au coopératives et encore beaucoup moins au MARCHER ...

richard
le 29 Janvier 2012 20h50

La différence, c’est que nous travaillons avec du vivant et l’astreinte est t’elle que demain le lait ne sera pas fait par les mords n’y par les retraités. Nos jeunes ne veulent plus faire d’élevage trop de capitaux investis pour le peu de rapport, et la volatilité des prix en fait encore reculer plus d’un ce qui me rassure, et c’est peut être un rêve c’est que la rareté va de pair avec la cherté alors des perspectives de prix attractif rendront acceptable de travailler encore en élevage. C’est le prix qui fera le volume et c’est les volume maitrisé qui fera le prix
Il est facile d’être productif en culture, si vous doublez votre surface il suffit de doubler la largeur de travail mais en élevage et encore plus dans le lait quand vous dépasser 50 vaches par uth tous travaux confondus cela devient de l’esclavage
Pour tout ceux qui me lise, tant que vous n’été pas allé derrière le cul des vaches au moins pendant un an vous ne pouvez pas savoir ce que c’est .croyez moi il faut aimer et celui qui arrête il ne recommence pas

007
le 31 Janvier 2012 14h51

Même avec de l'éthanol dans le moteur, la croissance à l'exportation est devenue sans chevaux, sans emplois car elle est dans les mains des industriels qui gonflent leurs poches au détriment des producteurs. Si le froid persiste, l'escourgeon trop développé va colloquer in morte et rien ne viendra amélioré le rapport prix de base, alors travailler pour devenir compétitif, mettez de l'antigel et freiner la production qui n'est que bénéfique à la mondialisation made in Moreau.

JM Moreau
le 31 Janvier 2012 15h08

@ 007
Relisez mon billet du 26 et le commentaire de Obelix
Téréos (voir mon billet du 17/12 sous le même titre), coopérative sucrière française aux nombreuses filiales éparpillées dans le monde, vu la bonne tenue des cours du sucre et une bonne campagne betteravière en France et en République Tchèque, a vu, pour son exercice 2010/2011, son chiffre d'affaires augmenter de 25% et son résultat net de 50%, ce qui a permis la distribution de compléments de prix et dividendes aux coopérateurs de 99 millions d'euros, soit 7 euros/t de supplément pour la betterave-quota et un bonus de 4 à 5 €/t pour la betterave hors quota.

007
le 31 Janvier 2012 16h28

Ce n'est pas le cas chez nous pour une superbe et championne campagne. Pourquoi les producteurs ne sont-ils proportionnellement bénéficiaires ?
C'est trop injuste et c'est là le mode libérale, si cela continue : grèves, et guerres vont se succéder et qui va payer ? le betteravier d'origine ..... la croissance ne se calcule qu'après réception des betteraves .... ce ne sont pas des betteraves de vaches, mais ce sont que des vaches à sucres qui ne sont pas contrôlées dans le systèmes économiques des plus values. et cela ne va pas .

JM Moreau
le 31 Janvier 2012 17h57

Comparez des choses comparables !
La RT est une société anonyme, pas une coopérative. C'est une filiale de Südzucker AG, qui elle est une coopérative allemande. Où vont les bénéfices de RT à votre avis ?

Envoyer
Fermer

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

Montzen: un distributeur automatique de viande

par Benoît GEORGES, le 19 Mai 2022 19h29

[Vidéo] \"Du pain, des fruits ou encore des pizzas, disponibles 24h sur 24 et 7 jours sur 7 via un distributeur automatique. Le concept n’est pas neuf mais il tend à se développer dans notre régi

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Sommes-nous au service de la société ?

par Jeune agri , le 17 Mai 2022 19h20

Dans un système normal, les services entourant la production sont au service de celle-ci et doivent se démener pour y arriver. Dans notre système actuel, la production doit se mettre au service de

Les circuits courts : une filière encore rentable?

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 18h40

Reportage de RTBF Info avec Grégoire Bert (Les Jardins de Mimie), Florent Hawotte (Centre Interprofessionnel maraîcher) à Houyet ainsi qu’Eric Gessel et des consommateurs à Woluwé. 16 producte

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...