A propos de certains commentaires

par JM Moreau, le 30 Décembre 2011 11h04

M Jean-Pierre concluait de la façon suivante à propos d'un commentaire de M le Pay : "Mais qui a dit que les agriculteurs (et les paysans) prenaient des décisions rationnelles ?"
Je serais plus nuancé que lui : si la rationalité économico-financière est effectivement souvent oubliée, elle l'est au profit d'une rationalité d'accumulation de patrimoine par l'endettement. Et le coût de ce patrimoine est gonflé artificiellement par les rentes et règlements liés aux quotas laitiers et betteraviers et aux DPU. Le problème, c'est que cette "rationalité" n'est pas tenable : la crise actuelle, en grande partie due à l'accumulation de dettes tant étatiques que privées, nous le rappelle cruellement.
Et lorsque le repreneur potentiel, effrayé par les conséquences de cette transmission de dettes dit, comme dans la pub, "Je ne suis pas fou", et renonce, c'est une exploitation dite familiale, ou plutôt une exploitation représentative ...

le Pay
le 30 Décembre 2011 13h34

Vous n'avez donc pas bien lu les voeux de Paul de Monvallon Mr Moreau,
Le système néo libéral que vous décrivez a montré ses limites et ses catastrophes, c'est tout les contribuables qui paient d'ailleur les dégats occasionnés par la spéculation. Alors arrêtez de toujours nous prendre de haut et pour pour des cons,
La PAC n'est plus là pour soutenir l'indépendance et la qualité alimentaire mais bien pour le profit des industriels qui nous sucent..
Vous n'arriverai pas à nous enlever la légitmité de notre combat Mr Moreau.

007
le 30 Décembre 2011 16h04

J'ai été voir sur le net pour me rendre compte de ce que doit être un entrepreneur gestionnaire qui se dit également bon technicien de surface et qui se veut aussi réaliste et qu'ai-je trouvé ? incroyable ......en cette fin d'année...ad hominem.
jeanmariea.moreau.pagesperso-orange.fr/belaccueil.html 

Sucellos
le 30 Décembre 2011 19h56

Pour compléter le volet PAC, voyez le programme de la présidence danoise qui débute après demain : eu2012.dk/en/EU-and-the-Presidency/About-EU/Politikomraader/AGRI/Landbrug 
Une priorité de celle-ci sera de "poursuivre les travaux sur l'amélioration de la compétitivité du secteur agricole". Le Danemark s'est fixé comme objectif que "la politique agricole contribue à améliorer la compétitivité du secteur agricole, tant au niveau local que global, en investissant dans l'innovation et le développement de technologies et en limitant au minimum les distorsions de concurrence". A relever aussi, pour faire plaisir à certains, que le Danemark est favorable à ce que "l'aide aux revenus agricoles soit davantage axée sur l'innovation, la recherche et le développement et s'efforcera notamment de permettre de cibler l'aide agricole sur les installations de biogaz par exemple et des mesures similaires en faveur de l'environnement. C'est ainsi la présidence danoise indique qu'il "devrait être possible d'utiliser l'ensemble de la politique agricole commune pour des interventions ciblées sur des productions agricoles respectueuses de l'environnement, et ce au bénéfice notamment du climat et de l'environnement".
Par ailleurs, la Présidence s'efforcera de trouver un accord dans le cadre des négociations multilatérales [le cycle de Doha] pour aboutir à un nouvel accord avec l'OMC. Parallèlement, au cycle de Doha, le Danemark "poursuivra ses efforts visant à renforcer les accords de libre-échange bilatéraux et régionaux et la politique européenne de voisinage".
Ceux qui n'ont pas encore compris n'ont plus qu'à s'exiler au Canada.

JM Moreau
le 30 Décembre 2011 20h38

@ M le Pay
Votre commentaire, une fois de plus ne fait que reprendre les slogans habituels des anti tout. Et plutôt que de discuter des idées émises (rationalité des investissements, coût de l'accumulation de patrimoine avec ses conséquences sur les reprises, effets à attendre de l'orientation prise par la réforme de la PAC, importance de développer des qualités d'entrepreneur au delà de celles de technicien), vous préférez vous faire passer pour une victime en m"accusant de vous prendre pour un con.
Sucellos à raison : inutile d'essayer de discuter avec vous.
J'attends avec impatience votre révolution !

JM Moreau
le 30 Décembre 2011 21h04

Précision : si j'attends la révolution annoncée par M le Pay, c'est que je suis curieux de voir combien seront derrière lui.
Notre dernière révolution, celle des frites du 17 février, a réuni quelques 15.000 révolutionnaires dans diverses villes de Belgique et cela n'a rien changé !
Ferez vous mieux ?

richard
le 30 Décembre 2011 21h09

Ne vous leurrez pas monsieur Moreau, quota ou pas pdu ou pas il y aura toujours, une raison d’évaluer ce que l’on vend, soit sur le prix de la terre ou autre chose mais se n’est pas le prix du quota ou autre qui met les producteurs de lait en danger c’est bien le fait que trop d’offre tue le marché et ce n’est pas pour autant que le consommateur en voit la couleur
un h explique mieux que moi tout cela Caude Bourguignon
je vous laisse regarder les vidéos

www.youtube.com/watch?v=2zdYkhs5Oco&feature=related 

JM Moreau
le 30 Décembre 2011 21h20

@ 007
Pour compléter votre collection
- www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20110715_00024045 
- centre.lanouvellegazette.be/regions/centre/2009-01-13/morlanwelz-abbe-moreau-676645.shtml  (malheureusement pour vous, ce n'est pas moi !)
- quelques pensées : jeanmariea.moreau.pagesperso-orange.fr/MesPensees.html  mais j'en laisse la responsabilité à mon jeune homonyme français !
- et comme la musique dit-on adoucit les moeurs, ce dont vous semblez avoir besoin : www.myspace.com/jeanmariemoreau 
et si le coeur vous en dit, voici 142 homonymes français : www.pagesjaunes.fr/pagesblanches/r/jean-marie.moreau 

JM Moreau
le 30 Décembre 2011 21h54

@ Richard
En France vous n'avez pas de quotas "marchands" comme vos collègues belges l'ont voulu dans les années 80. Certains ont d'ailleurs fait "du beurre" grâce à cela et c'est un réel problème lors des reprises d'exploitations. Le quota n'est pas supposé perdre de sa valeur, ce qui explique la "charge financière étalllée sur leur carrière de 1€ / litre de lait" que rapporte votre ami le Pay (j'ai gardé son orthographe).
La réglementation relative aux transferts et les liaisons au sol font aussi que les quotas ont une influence directe sur le prix des terres. Demandez à vos amis belges de l'EMB le niveau des "chapeaux" liés aux exigences réglementaires qui sont payés lors de ces tractations. Il en est de même des DPU. D'aucuns craignent d'ailleurs les effets de la diminution de ces DPU que l'abandon du modèle historique entraînera : leurs terres vont perdre de leur valeur ! On accusera encore l'UE de voleurs !
Offre : depuis plusieurs mois, il n'y a aucune offre à l'intervention ce qui traduit un marché à l'équilibre.
Par contre, je suis conscient qu'il y a un problème de marges chez certains en raison des coûts de production dû au renchérissement des matières premières dont profitent les céréaliers et planteurs de soja des Amériques. Mais les prix de revient sont toujours dans des fourchettes très larges et ceux qui sont dans la partie basse (nommés les "performants") n'ont pas ce problème. Ce sont eux d'ailleurs qui attendent la fin des quotas avec impatience !

le pay
le 30 Décembre 2011 23h36

Donc scellés l agriculture selon voué doit être réservee aux fils à papa et aux capitalistes puisque il ne faudrait pas d emprunts selon vous, ceux là même qui ont le prix dé revient le plus bas Mr moreau,

obelix
le 31 Décembre 2011 01h03

encore deux jeunes qui s'installe en lait dans la region; un construit une etable pour 80 vaches, et l'autre pour 200 !!! et c'est pas des fils à papa, ni des fou furieux.......

007
le 31 Décembre 2011 09h04

Donc ce jean marie Moreau n'est pas encore aussi célèbre que je l'imaginais.... et Obélix se réveille le 31/ 12.....et connaît la situation financière des investisseurs de sa région.....
Circonstances exceptionnelles comme gain au lotto, héritages, ou expropriations font que des jeunes investissent et seront aidés par des intégrateurs.....ou si non ce sont de vrais fous furieux... avec toutes les faillites à venir.....de petits indépendants exploitants...

Papy Joseph
le 31 Décembre 2011 17h39

@ M le Pay
J'essaye de saisir et de comprendre vos commentaires.
"Donc scellés l agriculture selon voué"
Est-ce un huissier nommé voué qui a mis des scellés ou est-ce simplement du charabia ?

le pay
le 31 Décembre 2011 20h11

désolé pour les fautres Papy, c'est mon smartphone qui me joue des tours: il met des mots que je ne voulais pas, mais je n'ai pas le temps de les corriger....
Sucellos tu veut un calcul:
Etables (vaches génisses ) aux normes...450000€ pour 600 000l : 75 cent/litre
Vache 1250€ et génisses (600€)x1/3 = 1450€ /9000l = 16 cents
Matériel pour 600 000l = 180 000€ / 600000L = 30 cents/l
hangars silos de stockage 60 000€ / 600 000L = 10 cents/l
Total 1,31€/L
Terrains 22 HA en propriété à 25000€/Ha = 600 000€ = 1€ /L
Total 2.31€/L / 30 ans 7.7€/l 3% intérets = 7€/l = 14.7€/L de charges.
Bonne chance !!

le pay
le 31 Décembre 2011 20h11

désolé pour les fautres Papy, c'est mon smartphone qui me joue des tours: il met des mots que je ne voulais pas, mais je n'ai pas le temps de les corriger....
Sucellos tu veut un calcul:
Etables (vaches génisses ) aux normes...450000€ pour 600 000l : 75 cent/litre
Vache 1250€ et génisses (600€)x1/3 = 1450€ /9000l = 16 cents
Matériel pour 600 000l = 180 000€ / 600000L = 30 cents/l
hangars silos de stockage 60 000€ / 600 000L = 10 cents/l
Total 1,31€/L
Terrains 22 HA en propriété à 25000€/Ha = 600 000€ = 1€ /L
Total 2.31€/L / 30 ans 7.7€/l 3% intérets = 7€/l = 14.7€/L de charges.
Bonne chance !!

Sucellos
le 01 Janvier 2012 20h01

@le Pay
"Total 2.31€/L / 30 ans 7.7€/l 3% intérets = 7€/l = 14.7€/L de charges."
Cette ligne n'est pas claire du tout : vous devez avoir un problème de virgule avec votre smartphone !
2,31 euros par litre étalés sur 30 ans, pour moi cela fait 0,077 euros par litre par an
3 % d'intérêts cela fait 0,0693 euros par litre, mais votre calcul est biaisé car vous ne rembourserez pas le capital en une fois au bout de 30 ans.
La total, c'est donc 0,1393 euros et non 14,7 euros.
Je suppose que c'est votre cas personnel.
Question : est-ce au consommateur de supporter les charges de votre reprise par un prix plus élevé ? En est-il responsable ? Ce calcul vous auriez dû le faire AVANT de reprendre ...

le Pay
le 02 Janvier 2012 11h05


Ce n'est pas mon cas personnel Sucellos, c'est un exemple pour une ferme spécialisée moyenne d'aujopurd'hui.
Est ce normal qu'une maison coutait 125000€ il y a 25 ans coute 250000€ aujourdh'ui, même chose pour le prix de la bière, du pain le mazout l'électricité, la même chose, le cinema la même chose, tout a doublé mais notre prix du lait, du sucre, de la viande doivent rester les mêmes !!!!!!!!!!!! la proportion de frais de produits alimentaire dans le panier de la ménagère est passé de 75% à 25% alors votre remarque ne tient pas la route.
J'ai fait des erreurs de vigules en effet ....

Sucellos
le 02 Janvier 2012 11h48

Deux phénomènes : l'inflation et les gains de productivité.
Ma question était : le consommateur est-il responsable de vos charges ? Doit-il être pénalisé ? Est-ce au contribuable de payer ?
Comme d'habitude, vous éludez la réponse et tentez de noyer le poisson en arrivant avec autre chose !

le terrien
le 02 Janvier 2012 13h56

@ sucellos
"le consommateur est-il responsable de vos charges"?
Choqué et frustré tel est mon sentiment en vous lisant!!!!

tirelipimpon
le 02 Janvier 2012 14h13

Sucellos, demandez à Mr Moreau si c'est faisable de rembourser 0,1393 par an au lieu de faire le malin en noyant le vrai problème de remboursement par des histoires de virgule.
De mémoire, il me semble qu'il avait affirmé que au- dessus de 0,075, ce n'était pas tenable. A ce prix là, on ne construit qu'une étable, sans bétail ni matériel. Si l'industrie en général se permet de payer des batiments à ce prix, pourquoi les constructeurs les vendraient moins chers aux agriculteurs, la loi du marché.
Si de riches industriels peuvent se permettre de placer de l'argent à 25000 euros dans la terre, pourquoi les vendeurs la donneraient pour moins cher aux fermiers.
Est-ce aux agriculteurs seuls de supporter la hausse des intrants, semences, engrais, gasoil,etc et de vendre par exemple leurs salades à 0,15 e à la criée et de les voir à 1,5 euro dans les magasins.Mr Sucellos s'est bien s'attaquer aux fermiers mais laisse bien tranquille la grande distrubution. Quand le prix de la bière augmente, à qui la faute, aux brasseurs ou aux agriculteurs qui ne produisent pas assez d'orge? Quand le gasoil augmente, est ce normal que le consommateur doive supporter cette hausse,si les compagnies pétrolières doivent forer de plus en plus profond.

Sucellos
le 02 Janvier 2012 17h01

@ tirelipimpon
Votre question : il est clair que de telles charges sont difficilement supportables avec le prix actuel du lait.
Ce n'est ni le consommateur, ni le contribuable, ni la PAC qui sont responsables de cette situation exposée par M le Pay. C'est celui qui a réalisé l'investissement en toute liberté qui doit assumer ses choix. Personne d'autre.
Lorsque l'on n'est pas en mesure de produire à un prix de revient inférieur au prix de vente, soit on recherche des clients qui accepteront de payer un prix supérieur au prix de marché, soit on quitte le business pour faire autre chose.

le Pay
le 02 Janvier 2012 19h21

Encore une fois vous êtes à côté:
les nouvelles étables nous ont été imposées par la mise aux normes qui évidemment n'est d'application que chez nous et quelques autres Pays d'Europe,ceci alors que nous avions déjà investi dans le quota, cheptel vif et mort et qu'il était donc impossible de faire marche arrière.
Comme nous étions dans une logique de quota, le prix devait être guaranti, et nous devions donc nous en sortir, Comme toute bonne entreprise nous avions fait des prévisions notemment avec des experts comptable de la FWA et autres, mais lorsque l'on a changé les règles du jeu toutes ces prévisions se sont avéres incorrect.
Lorsque le prix étais à 35 cents j'entend encore dire Benoît Charlier, spécialiste du pays de Herve, maintenant le prix ne dessendra jamais plus en dessous de çà, on a vu la suite....
D'autres indépendants auraient déjà longtemps fait faillite, mais en agriculture on préfère se faire crever que d'abandonner le patrimoine si durement gagné par nos ancètres.
Ey c'est bien pour celà qu'ion continue à se battre comme on le fait.
Mais Sucellos, ce site est un forum par les agriculteurs pour les agriculteurs, je me dmande encore ce que vous venez y faire, vous ne nous apportezrien, Mr Moreau au moins il nous informe, dommage qu'il fasse toujours ses commentaires d'ingénieur à la retraite à côté des réalité du terrain, mais vous .....

le wallon
le 03 Janvier 2012 12h33

Pas d'accord le Pay,les nouvelles étables couteuses n'ont pas été imposées par l'Europe mais bien les capacités de stokage !!
Dans mon cas, mes étables entravées (style Canadienne ) ne répondaient pas aux normes dans les capacités de stokage, j'ai donc fait une citerne annexe pour 22000 € .

Pour quel raison la jeunesse actuel n'ont pas choisi la solution la plus économique en conservant les anciens batiments des parents, en les emménageant pour qu'ils soient aux normes que de s'endetter à vie et de se plaindre sans cesse sur son sort ??

C'est un peu comme les jeunes couples qui veulent batir une nouvelle maison et qui n'ont rien d'avance sur leur compte . On emprunte sur trente an et on ne se tracasse guère de ce qui pourrait arriver au cours des trente ans ( perte de travail, maladie, divorce ...) .

Pour ce qui est des 5 €de l'heure, si ce chiffre était exact, il n'y aurait pas eu autant de nouvelle commande dans le machinisme, ......que ces derniers mois !!!



tirelipimpon
le 03 Janvier 2012 14h06

Mr Moreau " Comme il est effrayant de voir comment on peut si facilement manipuler l'opinion ..." dans son article sur les ogm.Et si les fermiers se faisaient manipulés en voyant moderne, neuf, plusgrand, automatique, informatisé.et soi disant plus rentable.
Je pose une question au wallon.
Je fais une supposition.Dans ton village vous etes 3 à avoir un quota de 400 000l, vous décidez chacun de vous regrouper. Une nouvelle étable de 1200 000 l ou 1 000 000 euros à rembourser à 3, donc 333 000 euros pour chacun. Pense tu que tu vas gagner plus qu'actuellement pour vivre.

Sollecus
le 03 Janvier 2012 14h54

Et plus c'est grand, et plus on noie le poisson. Regarder L'Europe des 27 et plus...
Ce que les banques autorisent depuis toutes ces spéculations de traders, c'est que les investisseurs producteurs paient des intérêts et on reporte le capital à plus tard en faisant croire que ça ira mieux demain.... mais ceci n'est pas valable pour le wallon de fin de carrière qui a pu tout payer les petits crédits ... grâce aux bonnes recettes du passé...........
Le robot c'est beau, c'est cher et ça rapportera ...?. Moins de main d'oeuvre et beaucoup de factures d'entretien.... pour une recette qui profite aux industriels.............

le wallon
le 03 Janvier 2012 15h02

Bien sûr que non tirelipimpon l'investissement consenti ne me fera pas gagner ma vie . Je commencerais seulement à gagner lorsque l'investissement serait remboursé .

Il est vrai que je n'ai pas la facilité dans le travail comme vous tous avec les étables modernes mais j'ai eu moins de tracas financièrement et ça c'est le plus important . Il est abérrant d'entre que certains avec de beaux batiments ne gagner à peine 5 €de l'heure .

Si j'avais du faire comme vous tous fin des années 70, à investir des millions de BEF pour commencer, de suite j'aurais fait autre chose dans la vie .
J'ai préféré avancer lentement au début et je pense qu'à l'heure d'aujourd'hui j'ai fait un bon choix .

Pour ce qui est du nombre d'exploitation dans un village, il est préférable d'en conserver un max .

Sollecus
le 03 Janvier 2012 16h09

J'aime l'image du berger qui, en tête, conduit ses moutons mais pas celle d'un s.. los qui pense suivre les moutons queutés.....du marché...............Texel, Hamshire mais surtout je le vois bien derrière avec un Suffock de Panurges..égorgé....tourné vers La Mecque.....

www.sudouest.fr/2012/01/02/les-agriculteurs-ont-du-mal-a-passer-le-flambeau-594475-4720.php 

Sucellos
le 04 Janvier 2012 10h18

Lu dans le billet de JM Moreau : "si la rationalité économico-financière est effectivement souvent oubliée, elle l'est au profit d'une rationalité d'accumulation de patrimoine par l'endettement."
Lu dans le commentaire de le Pay du 02 Janvier 2012 à 19h21 : "en agriculture on préfère se faire crever que d'abandonner le patrimoine si durement gagné par nos ancètres."

CQFD

Mais pour ce même le Pay, JM Moreau fait " ... toujours ses commentaires d'ingénieur à la retraite à côté des réalité du terrain"

Comme mauvaise foi, on ne fait pas mieux !

toton cristobal
le 04 Janvier 2012 11h04

@ Sucellos

Les gens qui vous emploient, qui sont entre autre des agriculteurs, sont-ils bien au courant de tout ce temps passé sur ce forum??? En utilisant en plus un ton on ne peut plus arrogant envers ces derniers et en tenant un discours tout à fait à côté de la réalité du terrain...

Sucellos
le 04 Janvier 2012 12h00

"Réalité du terrain". La réalité, c'est que chacun a sa propre "réalité du terrain" : celle du laitier membre de la coopérative Arla n'est pas la même que celle du laitier qui livre son lait à LDA ou à Walhorn ; celle du céréalier de Hesbaye cultivant 200 hectares n'est pas la même que celle du naisseur de BBB de la région de Chimay.
Alors ... c'est une belle expression, un slogan creux, utilisé par ceux qui n'ont rien à dire et qui traduisent ainsi leur incapacité à regarder la réalité économique en face, à reconnaître que modes de pensées et "business model", vont devoir évoluer dans un monde qui change. Pensez donc, un ingénieur retraité et un contribuable observateur, qu'est ce que cela connait !
Preuve de cette absence de réflexion : aucun argument apporté en réponse aux problèmes soulevés dans le billet (rationalité des investissements, coût de l'accumulation de patrimoine avec ses conséquences sur les reprises, effets à attendre de l'orientation prise par la réforme de la PAC, importance de développer des qualités d'entrepreneur au delà de celles de technicien), sauf par M le Pay : "en agriculture on préfère se faire crever que d'abandonner le patrimoine si durement gagné par nos ancètres."
Pas plus de réponse à la question de savoir si cette volonté de ne pas abandonner le "patrimoine si durement gagné par les ancêtres" doit être mise à la charge de la collectivité ou est une décision purement personnelle, de la responsabilité exclusive du producteur qui a réalisé l'investissement en toute liberté et qui doit assumer ses choix. Seule réaction : "Choqué et frustré" (le terrien), alors que les cas cités dans l'article référencé par Sollecus, en sont une preuve (au delà de ses propos racistes, mais c'est son d'habitude).
Quant à l'utilisation de mon temps, excusez moi, mais cela ne vous regarde pas !

le Pay
le 04 Janvier 2012 12h23

Vous m'avez demandé des chiiffres, je vous les ai donné,(on compte souvent par 100L de lit) vous n'avez même pas su faire une addition correcte, allez voire. Je vous ai expliqué que les coseillés financiers de la FWA et les banquiers n'avaient prévu une telle chute de prix, alors cesser de dire que nous ne savons pas nous exprimer et sorter vos frustrations sur autre chose.

Jean Pierre
le 04 Janvier 2012 13h00

35 commentaires, déjà !

C'était pas une bonne question, ça ?
;-)

Si un forum était un bon endroit pour en débattre, ma prochaine porterait sur le degré de cohérence entre les idées et les actes de chacun.
Bonne année !

Sollecus
le 04 Janvier 2012 16h16

Si vous voulez des chiffres, adressez-vous à la banque agricole qui mettra sur papier et vous demandera des garanties hypothécaires et autres sans trop de perspectives d'avenir car nul n'est prophète sauf quelques génies ... en herbes qui ont été dans le passé ingénieurs... administratifs chimaciens- thudiniens de théories....
Si toutefois les calculs de rentabilité ne vous plaisent, alors allez en Hollande et Rabobank vous comblera de références avec leurs 80% d'adhérents fonceurs qui se cassent la pipe avant la pension.....................

Sucellos
le 04 Janvier 2012 17h07

Voilà encore encore un garçon qui ne manque jamais une occasion de dire tout et son contraire en se donnant des airs supérieurs !
En quoi, avec vos élucubrations, contribuez-vous à répondre aux problèmes soulevés dans le billet :
- rationalité des investissements,
- coût de l'accumulation de patrimoine avec ses conséquences sur les reprises,
- effets à attendre de l'orientation prise par la réforme de la PAC (suppression des références historiques, maîtrise budgétaire et harmonisation des aides directes entre les pays de l’Union),
- importance de développer des qualités d'entrepreneur, de décideur, au delà de celles de technicien (la variabilité des prix va devenir le régime de croisière des futures années).
Est-ce comme cela que vous entendez répondre à l'accélération des rythmes et des cycles, à la variabilité mais surtout à l’imprévisibilité accrue des marchés ?
Cette "réalité du terrain", que certains semblent refuser de voir préférant les slogans, aura pour effet d'augmenter les écarts de performances entre les exploitations, lesquels seront la traduction des différences d’adaptation des exploitations au nouveau contexte.
Et ces écarts, qui seront la traduction des compétences de chacun, seront donc sans doute un des facteurs d’accélération de la restructuration.

le Pay
le 04 Janvier 2012 17h38

Vous ^tes définitivement tordu Sucellos et Moreau.
Vous ne cherchez pas à comprendre, vous ne cherchez qu'a défendre l'indéfendable:
La réalité est la suivante: : en 30 ans le prix du lait et autre sont restés les mêmes alors que TOUT le reste a doublé.
Notre revenu réel moyen horaire est de 5€/h de travail.
CA c'est des chiffres officiels, comment pouvez vous vous acharner a dire que tout ça est normal ??? Ce serait normal aussi de lisser les salaires, au niveau européen

le Pay
le 04 Janvier 2012 21h10

.......salaire brute moyen mensuel Belgique: 2784€, .....Pologne 1320€....
Si demain, je vais me présenter à un travail et que je dis que je veux bien faire le même travail que vous Sucellos mais pour 50% de votre salaire, vous aller dire quoi ?? Immaginons que vous ayiez une maison à rembourser, comment aller vous faire ?

Sucellos
le 04 Janvier 2012 21h45

Quand ai-je dit que c'était normal ?
Ce que j'ai écrit, c'est que vous ne donnez aucun argument, aucune réponse aux questions soulevées dans le billet par JM Moreau, lesquelles représentent la "réalité de terrain", à savoir
- rationalité des investissements,
- coût de l'accumulation de patrimoine avec ses conséquences sur les reprises,
- effets à attendre de l'orientation prise par la réforme de la PAC (suppression des références historiques, maîtrise budgétaire et harmonisation des aides directes entre les pays de l’Union),
- importance de développer des qualités d'entrepreneur, de décideur, au delà de celles de technicien (la variabilité des prix va devenir le régime de croisière des futures années).
Je ne vois pas le rapport entre ces questions et les salaires polonais : vous vous acharnez à refuser de comprendre les questions, les changements qui se profilent et leurs conséquences ... le prix du lait dans le système que vous avez librement choisi dépend du marché mondial et de la part des PI que votre laiterie met sur le marché, cela ne sert à rien de vous présenter en victime ... si vous voulez autre chose, changez de clients !
Mais c'est votre droit le plus strict de jouer les Calimeros, de faire vôtres les théories catastrophistes, de refuser tout progrès technique tant que la preuve de son innocuité n'a pas été apportée (mais expliquez comment on peut le faire sans s'en servir !), de voir des complots partout.
Si cela vous rend heureux ... why not ?

Sucellos
le 04 Janvier 2012 21h50

Autre point qui n'a rien à voir avec les salaires en Pologne : votre volonté de ne pas abandonner le "patrimoine si durement gagné par les ancêtres" doit-elle être mise à la charge de la collectivité ou c'est une décision purement personnelle, de votre responsabilité exclusive étant donné que vous seul avez réalisé l'investissement en toute liberté ? Pourquoi ne devriez-vous pas assumer vos choix personnels ?

tirelipimpon
le 04 Janvier 2012 23h08

La réalité, c'est que Sucellos et Moreau ne veulent pas voir vos chiffres qui sont pourtant ceux du marché.En vrais libéraux, ils devraient savoir que le marché a toujours raison, c'est un équilibre entre offre et demande.Alors,ils font diversion sur des histoires de virgule.Le revenu publié dans la revue de l'AWE, c'est de la manipulation, pas la peine d'en parler.D'ailleurs un chomeur gagne plus
On voit aussi des salariés licenciés qui pleurent après le chomage pour savoir rembourser leur voiture et leur maison.Si ca ce n'est pas faire payer la collectivité pour de l'acquisition de patrimoine !!!! Est-ce qu'on leur demande de vendre leur bien et de louer ailleurs?
Les banquiers ont leur part de responsabilité. Si la durée des crédits était limitée cela empecherait des hausses anormales. Si 200 000 euros sont impossibles à rembourser en 20 ans il est possible de rembourser 225 000 en 30 ans avec le meme salaire.Et le sauvetage de Dexia, des experts en finance, qui va couter 5 000 euros pour chaque belge !Le contribuable est-il responsable ? et pourtant
Par rapport à la variabilité des marchés, il existe une solution toute simple: Trois ans avant une baisse de prix, il faut inséminer ses vaches avec du blanc bleu et trois ans avant une hausse de prix inséminer avec des doses holstein sexées.Ne pas construire de batiment avant une crise. Acheter les nourritures quand elles sont bon marché.

tirelipimpon
le 05 Janvier 2012 10h23

Faire DES entrepreneurs, des techniciens, des décideurs. Avec une centaine d'heures de cours du soir, 3 mois de stage dans une ferme à brosser les bouses, rouler avec la mélangeuse et traire des vaches, sans jamais voir une facture. Avec une telle formation, qui est responsable d'envoyer ces jeunes agriculteurs à l'abattoir du libéralisme? Faut pas s'étonner qu'ils font des investissements irrationnels.

Jean Pierre
le 06 Janvier 2012 10h33

@M.Moreau:
non, je ne suis pas ingénieur à la retraite.

Juste un homme déposé dans ce milieu, un peu par ses parents, un peu par le hasard, beaucoup par choix personnel.
Et qui essaie de le comprendre...

Envoyer
Fermer

Elevage et agriculture de précision pour répondre aux enjeux écologiques

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 19h09

[Vidéo] A l\'occasion des 150 ans du Centre wallon de Recherches agronomiques/CRAW, RTBF Info a réalisé un reportage qui met en exergue la \"PRECISION\" pour l’économie, l’écologie et le rendemen

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Résultats du concours du Beurre de ferme au lait cru salé de la Province du Hainaut

par Benoît GEORGES, le 13 Mai 2022 21h55

21 beurres hainuyers étaient en lice cette année. Sur le podium de cette édition 2022, nous avons en troisième position: Ferme de la bosse jauque ensuite, la seconde place revient à Ferme de la

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Annonce

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...