La crise des ânes ...

par marcel, le 07 Décembre 2011 12h25

Une fable d'une clarté lumineuse, à raconter à tous les enfants, surtout les plus grands !

La crise des ânes

Un homme portant cravate se présenta un jour dans un village...

Monté sur une caisse, il cria à qui voulait l'entendre qu'il achèterait cash 100 euros l'unité tous les ânes qu'on lui proposerait.

Les paysans le trouvaient un peu étrange, mais son prix était très intéressant, et ceux qui topaient avec lui repartaient le portefeuille rebondi, la mine réjouie.

Il revint le lendemain, et offrit cette fois 150 euros par tête...

Là encore, une grande partie des habitants lui vendirent leurs bêtes.

Les jours suivants, il offrit 300 euros...

Et ceux qui ne l'avaient pas encore fait vendirent les derniers ânes existants.

Constatant qu'il n'en restait plus un seul, il fit savoir qu'il reviendrait les acheter 500 dans huit jours, et il quitta le village.

Le lendemain, il confia à son associ...

Sucelos
le 07 Décembre 2011 17h25

Bien vu Marcel : la crise gouvernementale, la crise de l'Euro, bref la crise des banques . Où allons nous mettre tout ce monde, car pas encore d'asineries en construction dans nos zoning industriels.
Mais sur la place des marchés publics, ils ont tous leurs places sans soumissions.....pour faire payer les frais d'emplacement au baudet du village ....appelé Sucelos.

JM Moreau
le 07 Décembre 2011 18h01

Suite
Et que firent-ils sur la place du village M Marcel ?
Ils se déclarèrent "indignés" et organisèrent des manifestations au nom des paysans pauvres qui avaient perdu leur argent, leur âne et leur travail en criant "HI ! HAN ! HI ! HAN !" car ils sont incapables de proposer une solution !

Sucellos
le 07 Décembre 2011 18h37

Suite, fin et moralité
Cette bien triste histoire prend tout son sel, quand on sait que ces indignés sont en fait des employés municipaux qui tirent l'intégralité de leurs revenus du déficit communal.
Très généreusement l'opposition municipale a promis d'augmenter leurs effectifs et leurs salaires en taxant les artisans et fermiers les plus prospères ainsi que la banque.
Cette histoire n’est toutefois pas finie car on ignore ce que firent les villageois pauvres et les villageois industrieux.
Si les paysans cupides avait gardé leur âne au lieu de croire au miroir des alouettes, rien ne serait arrivé !
Si je mesure ce dont j’ai besoin en fonction de ce que possède mon voisin et qu’il fait de même nous sommes deux fous qui finirons ruinés au profit de plus malins que nous .....

marcel
le 08 Décembre 2011 08h39

Et bien, décidemment, c'est bien plus grave que je n'osait le penser...

Sollecus
le 08 Décembre 2011 17h00

Les ânes sont têtus, quand ils ne veulent pas avancer, on met une ânesse devant, et ils courent après....
Tu comprends mieux le discours amoureux d'un suce l'os en crise....qui se regarde dans le miroir pour savoir qui des deux est le plus fou !!

Envoyer
Fermer

Les futures prime vaches allaitantes

par Louisleon, le 22 Mai 2022 20h23

A partir de 2023 toutes vaches ou genisses seront primables avant cela il fallait une referance minimun. Il est bien malheureux qu il aie fallut attendre tous ce temps pour que celui qui avaient je va

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 22h57

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Les plus commentés

    23 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 9 commentaires
  5. Chien de ferme

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...