Brésil : actualisation de la réglementation hormones

par JM Moreau, le 06 Décembre 2011 19h25
http://www.in.gov.br/visualiza/index.jsp?data=02/12/2011&jor ...

Une nouvelles qui devrait intéresser (et rassurer) M Le Carolo : l'instruction normative 55 publiée au journal officiel brésilien du 1/12 interdit l'importation, la production et l'utilisation de substances naturelles ou artificielles hormonales anabolisantes aux fins de gain de poids dans la production de bovins destinés à l'abattage.
Cette instruction actualise celle en vigueur depuis 2001 qui était trop vague : l'utilisation de soja aurait pu être considérée comme substance illicite. En effet, une quelconque substance destinée à augmenter le poids n'était pas autorisée selon ce texte.
Les contrôles sont réalisés sur le bétail sur pied et la nouvelle norme prévoit l'abattage des animaux "hormonés aux hexestrol, dienestrol e dietilestilbestrol" et l'interdiction d'utiliser la carcasse pour l'alimentation humaine ou animale et l'incinération obligatoire des viscères et de la carcasse. Les positifs aux autres familles d'hormones sont bloqués 6 mois.

par le carolo
le 07 Décembre 2011 20h05

Le carolo est toujours pas rassurer, avec des mesurette, pour produire de la manière donc nous travaillons en Europe, les pays Amérique et sud Amérique on encore au moins la longueur de la route 66 a parcourir.....

Xyz
le 08 Décembre 2011 17h55

C'est déjà une amélioration que Karel peut prouver !!. Mais voyons, si ce bétail est destiné à l'exportation, ce sont des papiers, mais pourquoi pas des analyses approfondies des acheteurs sur la génétique sanitel .. qui est en vigueur chez nous ? Avec des cachets ronds de notre AFSCA, Demander à notre ministre reconduite de revoir cette testostérone qui n'est pas réglementée en importation sur pied. Merci de nous laisser 6 mois...

JM Moreau
le 08 Décembre 2011 18h31

Il n'y a pas d'importations de bétail sur pied d'Amérique du Sud. Pour le boeuf, seulement de la viande désossée.
L'OAV, comme je l'ai signalé à de nombreuses reprises, procède à des inspections régulières sur place.
Sur leur site ec.europa.eu/food/fvo/index_en.cfm  vous trouverez tous leurs rapports d'inspection. Pour le Brésil, le dernier date de mai.
Imports : ec.europa.eu/food/animal/liveanimals/index_en.htm  vous y trouverez toutes les exigences
Pour la viande fraîche : ec.europa.eu/food/animal/animalproducts/freshmeat/index_en.htm 
Pour les produits de viande :ec.europa.eu/food/animal/animalproducts/meatproducts/products_en.htm 
Vous constaterez que les importations ne peuvent se faire que par des postes vétérinaires agréés où les viandes sont obligatoirement inspectées.
Les établissements étrangers qui peuvent exporter sont précisés dans des listes publiées et mises à jour : ec.europa.eu/food/food/biosafety/establishments/third_country/index_en.htm  (vous les avez par secteur et par pays). Et pour le Brésil, seules les exploitations qui sont reprises sur la liste ci-après ec.europa.eu/food/food/biosafety/establishments/bovineholding/brazil_app_bovine_holdings.pdf  sont autorisées à fournir aux abattoirs agréés des animaux destinés à notre marché.
Vous constaterez aussi qu'il n'y a pas d'établissement brésilien du secteur de la viande de porc autorisé.
Pour les hormones, leur interdiction ne date pas d'aujourd'hui : la réglementation que j'ai donnée en lien remplace celle de 2001 afin de préciser la nature des substances destinées à favoriser l'engraissement qui sont interdites comme je le signale dans le commentaire.

Envoyer
Fermer

Le regard d un enfant

par joe, le 16 Février 2024 18h18

Ho papy , t as vu les beaux tracteurs à la télé pendant les manifestations , j ai adoré , c était autre chose que le tien ! Oui mon loulou , mais tu vois le mien c était à moi , quand je l ai

Les promesses creuses de Colruyt et Delhaize : Une escroquerie à l\'égard des éleveurs BBB

par FBAW, le 14 Février 2024 10h39

Dans le paysage alimentaire belge, Colruyt et Delhaize ont récemment fait des annonces sensationnelles, promettant une augmentation des prix des carcasses de bovins pour mieux rémunérer les éleveu

L\'industrie ne mise plus sur les éleveurs...

par Eclaireur, le 09 Février 2024 12h49

Interpellant.. grave crise de renouvellement, diminution structurelles de la production en France, suicides, manifestations portée par les jeunes, bref cri d\'alarme sur la pérennité de la filière

Quel avenir pour nos filières agricoles ? On en parle le 19 février lors de l\'AG du Collège des Producteurs à Libramont

par Collège des producteurs, le 09 Février 2024 11h28

Fatigués de faire les frais de la guerre des prix bas ? Envie d’un système 100 % prix juste dans lequel on ne produit pas à perte ? Rendez vous à Libramont ce 19 février à 19h à l’Assembl

Ensemble, c\'est possible !

par Oeil , le 31 Janvier 2024 06h23

Étant donné l\'ampleur des contestations, on voit assez facilement les divergences de vues et de méthodes de nos représentants. Bien que la base bouge même sans consigne de syndicats, pour moi, 2

A gerber ces politiques !

par Pfff, le 28 Janvier 2024 07h28

A ceux qui sont au front, juste derrière les marionnettes, ne vous faites pas avoir ! Les politiciens sont déjà entrain de récupérer la sauce voire même de se mettre soit disant du côté des a

Les plus commentés

    45 commentaires
  1. Paiement eco regime
  2. 30 commentaires
  3. Paiements eco
  4. 24 commentaires
  5. Les promesses creuses de Colruyt et Delhaize : Une escroquerie à l\'égard des éleveurs BBB

Les plus aimé

    63 j'aimes
  1. par Popol: Plutôt que bloquer les autoroutes faudrait bloquer les bureaux de la région wallonne à partir de ...
  2. 61 j'aimes
  3. par Arel: Ils ont utilisé l'argent destiné aux agriculteurs pour faire d'autres choses avec et ils se disent q...
  4. 49 j'aimes
  5. par Lucky : Oui ils nous prennent pour des pantins déjà avant les élections alors faut pas penser pour quoi ...