France : l'Apli orpheline

par JM Moreau, le 18 Novembre 2011 18h56
http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndical ...

Terre-net Média l’avait annoncé en avant première jeudi 17 novembre : Pascal Massol, fondateur de l’Association des producteurs de lait indépendants et ancien président, démissionne.
Principales raisons qui semblent être venues à bout de cet homme de convictions, éleveur leader charismatique, avec qui j'avais eu le plaisir de discuter longuement et qui l’ont poussé à prendre cette décision après trois ans à la tête de l’Apli : problèmes internes, combats répétitifs contre leurs détracteurs, manque de courage des politiques français et faible mobilisation des éleveurs dans l’office du lait.
Sa décision annonce peut-être la fin prochaine d’un mouvement créé en pleine crise du lait et qui tentait, notamment, de fédérer les producteurs afin de renforcer leur pouvoir de négociation.
Leçon : lorsque les prix sont corrects, c'est le chacun pour soi qui prévaut et vouloir limiter, dans ce contexte, la production, ne fait pas recette.

richard
le 20 Novembre 2011 10h00

Bonjour je suis d'accord avec vous monsieur Moreau
lorsque les prix sont corrects, c'est le chacun pour soi qui prévaut et vouloir limiter, dans ce contexte, la production, ne fait pas recette.
mais je suis aussi d'accord avec Monsieur Dupont-Aignan
Prix du lait : face au retour de l’Ancien régime, bientôt la Révolution ?

Par Nicolas Dupont-Aignan le jeudi, novembre 17 2011, 11:08 - Lien permanent

J’étais hier en déplacement dans le Calvados à la rencontre des maires.

J’ai pu constater une fois de plus le désespoir des éleveurs face à la toute puissance des industriels du lait. Depuis la suppression en 2008 du prix garanti interprofessionnel du lait, sous la pression de Bruxelles et avalisé par le gouvernement, les producteurs sont à la merci des industriels.

Comment des petits producteurs émiettés peuvent-ils négocier avec des empires qui, dans les faits, ont le monopole de la collecte ?

Bien évidemment dès la fin du prix garanti, ils en ont profité pour baisser le prix d’achat sans pour autant répercuter cette baisse sur le prix final payé par le consommateur.

Un producteur me racontait qu’entre mars et avril 2009, il perdait dans son exploitation de 120 vaches laitières 10 000 € par mois. Il travaillait donc à perte et, au même moment, Lactalis faisait du chantage auprès du Conseil Général du Calvados pour obtenir une subvention de 150 000 € pour une chaîne de production à Bayeux.

D’un côté Lactalis écrase les producteurs, de l’autre il fait financer par des fonds publics une partie de ses investissements.

Depuis, le prix du lait fait aux producteurs a légèrement augmenté mais le scandale continue. Le gouvernement évoque sans cesse la contractualisation comme moyen d’organiser et d’apaiser les relations entre producteurs et industriels, mais cette contractualisation dont se gargarise le Ministre revient à la politique du renard dans le poulailler.

Ainsi, par exemple, Lactalis, vient de proposer à un groupement de producteurs du Calvados un contrat sur

zora
le 20 Novembre 2011 20h07

au moins 1000 producteurs seront présents à Avranches ce mardi. Vive l'Ofice du lait, longue vie à lui.

par le carolo
le 21 Novembre 2011 07h12

@ zora; Les POMPIER que sont les vieux syndicat éteindront pas tous les incendies qui couve, et en crise leurs tuyaux dans tous les cas seront trop court...

obelix
le 21 Novembre 2011 09h09

le carolo est il E... W....... ??

par le carolo
le 23 Novembre 2011 08h27

@Obelix; si tu est sur de se que tu avance pourquoi ne prend tu pas contact avec il te dira oui non ou secret de polichinelle

Envoyer
Fermer

Les futures prime vaches allaitantes

par Louisleon, le 22 Mai 2022 20h23

A partir de 2023 toutes vaches ou genisses seront primables avant cela il fallait une referance minimun. Il est bien malheureux qu il aie fallut attendre tous ce temps pour que celui qui avaient je va

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

[Vidéo] Des cultures plus résistantes au manque d\'eau,...

par Benoît GEORGES, le 17 Mai 2022 23h04

À Gembloux, RTL Info s\'est rendu sur une plateforme d\'expérimentation consacrée à la culture du blé dur. C\'est ici que Guillaume Jacquemin, ce sélectionneur de céréales au Centre wallon de Rec

Transmission d\'exploitations agricoles - Enquête pour les cédants et les repreneurs

par Benoît GEORGES, le 07 Mai 2022 16h16

Dans le cadre de son TFE en agronomie à la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy, et de son stage à la FJA, Léa Rouxhet réalise une enquête. Si vous avez transmis votre exploitation agricole ou a

Le lait wallon se distingue par sa qualité constante (Le Sillon Belge)

par Benoît GEORGES, le 04 Mai 2022 17h35

\"Le Comité du Lait a publié, voici quelques jours, le rapport de ses activités conduites en 2021. Parmi les nombreuses informations qu’il recèle, on y lit que les éleveurs laitiers ont fait un

De la crasse

par Stechou , le 27 Avril 2022 08h40

J\'ai le levier de clignotants qui déconne, il fait tout le temps des appel de phare, rien de grave, je demande à la concession pour un nouveau levier !! Le prix htva 483 € ????? Pour un morceau d

Les plus commentés

    24 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 7 commentaires
  5. Chien de ferme

Les plus aimé

    31 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...