France : l'Apli orpheline

par JM Moreau, le 18 Novembre 2011 18h56
http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/politique-syndical ...

Terre-net Média l’avait annoncé en avant première jeudi 17 novembre : Pascal Massol, fondateur de l’Association des producteurs de lait indépendants et ancien président, démissionne.
Principales raisons qui semblent être venues à bout de cet homme de convictions, éleveur leader charismatique, avec qui j'avais eu le plaisir de discuter longuement et qui l’ont poussé à prendre cette décision après trois ans à la tête de l’Apli : problèmes internes, combats répétitifs contre leurs détracteurs, manque de courage des politiques français et faible mobilisation des éleveurs dans l’office du lait.
Sa décision annonce peut-être la fin prochaine d’un mouvement créé en pleine crise du lait et qui tentait, notamment, de fédérer les producteurs afin de renforcer leur pouvoir de négociation.
Leçon : lorsque les prix sont corrects, c'est le chacun pour soi qui prévaut et vouloir limiter, dans ce contexte, la production, ne fait pas recette.

richard
le 20 Novembre 2011 10h00

Bonjour je suis d'accord avec vous monsieur Moreau
lorsque les prix sont corrects, c'est le chacun pour soi qui prévaut et vouloir limiter, dans ce contexte, la production, ne fait pas recette.
mais je suis aussi d'accord avec Monsieur Dupont-Aignan
Prix du lait : face au retour de l’Ancien régime, bientôt la Révolution ?

Par Nicolas Dupont-Aignan le jeudi, novembre 17 2011, 11:08 - Lien permanent

J’étais hier en déplacement dans le Calvados à la rencontre des maires.

J’ai pu constater une fois de plus le désespoir des éleveurs face à la toute puissance des industriels du lait. Depuis la suppression en 2008 du prix garanti interprofessionnel du lait, sous la pression de Bruxelles et avalisé par le gouvernement, les producteurs sont à la merci des industriels.

Comment des petits producteurs émiettés peuvent-ils négocier avec des empires qui, dans les faits, ont le monopole de la collecte ?

Bien évidemment dès la fin du prix garanti, ils en ont profité pour baisser le prix d’achat sans pour autant répercuter cette baisse sur le prix final payé par le consommateur.

Un producteur me racontait qu’entre mars et avril 2009, il perdait dans son exploitation de 120 vaches laitières 10 000 € par mois. Il travaillait donc à perte et, au même moment, Lactalis faisait du chantage auprès du Conseil Général du Calvados pour obtenir une subvention de 150 000 € pour une chaîne de production à Bayeux.

D’un côté Lactalis écrase les producteurs, de l’autre il fait financer par des fonds publics une partie de ses investissements.

Depuis, le prix du lait fait aux producteurs a légèrement augmenté mais le scandale continue. Le gouvernement évoque sans cesse la contractualisation comme moyen d’organiser et d’apaiser les relations entre producteurs et industriels, mais cette contractualisation dont se gargarise le Ministre revient à la politique du renard dans le poulailler.

Ainsi, par exemple, Lactalis, vient de proposer à un groupement de producteurs du Calvados un contrat sur

zora
le 20 Novembre 2011 20h07

au moins 1000 producteurs seront présents à Avranches ce mardi. Vive l'Ofice du lait, longue vie à lui.

par le carolo
le 21 Novembre 2011 07h12

@ zora; Les POMPIER que sont les vieux syndicat éteindront pas tous les incendies qui couve, et en crise leurs tuyaux dans tous les cas seront trop court...

obelix
le 21 Novembre 2011 09h09

le carolo est il E... W....... ??

par le carolo
le 23 Novembre 2011 08h27

@Obelix; si tu est sur de se que tu avance pourquoi ne prend tu pas contact avec il te dira oui non ou secret de polichinelle

Envoyer
Fermer

Présentation des résultats du CRE à la Ferme des Queuwys

par Benoît GEORGES, le 24 Septembre 2023 10h38

Avis aux agriculteurs/trices! Dans le cadre du projet de Centre de Référence et d’Expérimentation (CRE), Pascal et Hélène LAUDELOUT – DECOURTY vous accueilleront à la ferme, en collaboration

Nouveau directeur au Comité du lait

par chris, le 17 Septembre 2023 12h57

Communiqué Désignation du futur Directeur du CdL L’ASBL Comité du lait (CdL) est un organe interprofessionnel paritaire (producteurs laitiers et industrie laitière) dont le siège est établi à

Élever des animaux ou cultiver sans PAC

par Pacalacon, le 15 Septembre 2023 09h18

Est-il possible d\'avoir des bovins sans déclarer de terrains à la PAC ? Peut-on cultiver des terres non déclarées et vendre la récolte ? (Céréales par exemple) Pour le foin, ça marche, on pe

Parcours phytolicence au Salon Professionnel de l\'Autonomie Fourragère 20/09 (Corroy-le-Grand)

par FUGEA Autonomie, le 11 Septembre 2023 11h01

Rendez-vous le mercredi 20 septembre à la 8e édition du Salon Professionnel de l\'Autonomie Fourragère co-organisé par la FUGEA et les Fermes universitaires de Louvain (entrée gratuite). Un parco

Révision de la loi sur la conservation de la nature.

par Cheval de Troie., le 03 Septembre 2023 10h24

La révision de la loi sur la conservation de la nature a débuté son parcours législatif. Pourtant très peu d\'informations circulent sur ce que pourrait être cette nouvelle inquisition. Recartogr

Les enfants à l’honneur ce vendredi à la Foire agricole de Battice!

par Benoit GEORGES, le 01 Septembre 2023 19h54

856 enfants ont pris part à cette journée des écoles 2023. L’objectif : leur faire découvrir le monde agricole et faire d’eux les consommateurs responsables de demain. « Cette journée est i

Les plus commentés

    15 commentaires
  1. Prix des MAÏS?
  2. 12 commentaires
  3. Avancés Pac
  4. 12 commentaires
  5. Tournieres, jacheres 2024

Les plus aimé

    27 j'aimes
  1. par sylvanou: Chez Lda, quand il y a une hausse GDT, cela met 6 mois pour voir le changement positif sur la factur...
  2. 18 j'aimes
  3. par spirou: Je ne souhaite de mal à personne ( ... quoique, les illuminés qui les ont fait revenir ici et qui ...
  4. 17 j'aimes
  5. par pinpin: Oui 2022 un bon prix du lait Mais ils me font bien rire moi tous ces marchands d aliments et autres ...