Coopérative en action

par JM Moreau, le 28 Septembre 2011 14h37
http://www.fonterra.com/wps/wcm/connect/5836e100486a33f8a0aa ...

La piètre opinion au sujet des coopératives, que certains commentateurs "éclairés" qualifient psychédéliquement de "gangrenées par des parasites industriels qui se cachent derrière les ancêtres de la création qui avaient une vocation de chef" ne doit pas être généralisée !
Ainsi, la coopérative Fonterra (10.500 producteurs membres – premier exportateur de produits laitiers), en même temps qu'ils réajustent leur gamme de produits afin de répondre aux appétits chinois, annonce pour la dernière campagne qui s'est achevée en juillet, un payement record de 8,25 NZD par kg de solide, ce qui équivaut à 4,78 euros par kg de solide de lait (change au 28/09) soit ± 42 cts par litre de lait dosant un total MG protéines de l'ordre de 8,8 % (moyenne de la collecte néo-zélandaise). Ce payement sera composé de 7,60 NZD pour les livraisons de matières utiles et de 0,65 NZD de dividende résultant du bénéfice des ...

Sucellos
le 28 Septembre 2011 16h05

Question : les coopérateurs belges reçoivent-ils un rapport aussi détaillé sur la façon dont le prix du lait "farmgate" est calculé ?
Saluons ici la transparence de Fonterra !

007
le 28 Septembre 2011 18h13

Tant mieux si votre longue vue arrive en NZ...............; mais pour vous, Fonterra est la coop déesse ....... et on voit tout car transparente ............ quelle foutaise .
Retomber sur terre et vous deviendrez nu comme un ver en regardant sans lunette votre petite coopérative belge armée d'Invest qui s'essouffle..........

Sucellos
le 28 Septembre 2011 18h25

"votre petite coopérative belge armée d'Invest qui s'essouffle"
De quoi s'agit-il ? Ma longue vue est brouillée !

Jean Pierre
le 28 Septembre 2011 19h40

Sur le site de Fonterra, on a aussi accès à une analyse d'impact de la loi qui a permis sa fondation en 2001*.
Je note en page 63 : augmentation du prix moyen des terres de 200% en 8 ans...

Par ailleurs, si je calcule bien : 4,78 € x 8,8% = 0,42 €/L de lait vendu départ ferme. Même si c'est pour du lait riche, ça fait plus cher que le lait européen (sans compter le surcoût de transport pour eux venir sur nos marchés).

*Source: www.fonterra.com/wps/wcm/connect/ae71b98047ac8e598830bdd274afa154/Compass  Lexecon Report.pdf?MOD=AJPERES&CACHEID=ae71b98047ac8e598830bdd274afa154,

Sucellos
le 29 Septembre 2011 10h56

@ Jean-Pierre
Votre calcul confirme celui de JM Moreau.
A relever que ce système s'est développé une fois que la Nouvelle Zélande a aboli toutes les aides.
Précision : outre la viande d'agneau, la NZ n'exporte sur nos marché que du beurre dans le cadre d'un quota à droits nuls, héritage de l'entrée des anglais dans le marché commun. Aussi du fromage. Leurs marchés pour la poudre, c'est en Asie et en Afrique où ils nous concurrence fortement.
Leur lait est plus riche car ils croisent Holstein et Jersay. Leurs coûts sont limités à la fumure des pâtures, très peu de concentrés d'où une moyenne par vache de ± 5.000 l. Aussi peu d'infrastructures vu le climat. A relever aussi la saisonnalité de la production vu cette très forte liaison aux pâturages.
L'envolée des prix des terres est lié à la rentabilité élevée de leur système de production et à la croissance de la demande en lait sur les marchés asiatiques. Reste à voir maintenant les effets des contraintes environnementales : 4 fois plus de bovins que d'habitants, 16 fois plus de moutons que d'habitants font beaucoup de GES ! Sans compter les pollutions liées aux engrais.

laitier
le 29 Septembre 2011 17h41

merci d envoyer cet article aux responsables de sodiaal, premiere coop française!!

si, ils ont internet, bien sur!!!!!!!!!!!

007
le 30 Septembre 2011 07h44

Lisez aussi les commentaires suivants cet article.
Je conseille à certains de mettre des lunettes....
brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/lesneven/ploudaniel/greve-chez-even-les-producteurs-de-lait-depites-29-09-2011-1447592.php 

tirelipimpon
le 30 Septembre 2011 13h59

Récemment Mr Moreau nous disait via des études de comptabilité que les éleveurs francais gagnaient pas mal d'argent au point de le jeter par les fenetres en achetant du matériel trop performant. En lisant les commentaires de l'article télégrammede brest de 007, je vois une autre explication

LAMENTABLE
Jacobin vous êtes vraiment lamentable de faire une telle comparaison on ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable .Vous pourriez avoir un minimum de respect car une partie des producteurs de lait sont contraints encore de travailler 365 jours sur 365 avec des semaines parfois de plus de soixante heures pour un revenu qui en ce moment est c'est vrai un peu plus correct mais ne dépasse pas souvent les 1500 euros par mois et taxé à 48% de charges sociales MSA avant imposition pour des retraites de misère .Ce qui explique la raison pour laquelle certains agriculteurs font c'est parfois des investissements non justifiés (gros tracteurs par exemple ) pour ne pas avoir à payer de telle sommes .
J'espère que si vous reste un peu de bonne foi vous essayerez dorénavant de vous faire une opinion un peu plus objective et impartiale de l'agriculture .Ceci dit je ne conteste point les revendications des salariés de chez even
Ajouté le 29 septembre

JM Moreau
le 30 Septembre 2011 17h20

@ laitier
Je pense avoir déjà précisé que ne suis pas le syndicat des producteurs de lait, ni celui des producteurs de cuberdon ou des cultivateurs de soja OGM : M Massol a toutes les capacités pour interpeller Sodiaal et les autres laiteries afin de demander la transparence dans la fixation des prix. La France étant à tendance dirigiste, même lorsqu'elle a un dirigeant réputé libéral, vous ne devriez pas avoir de difficultés pour faire imposer ce type de gouvernance, surtout en campagne électorale !

007
le 30 Septembre 2011 18h30

En campagne électorale pour votre idole dirigiste libérale, l'agriculture continue de s'effriter ...

www.ouest-france.fr/region/paysdelaloire_detail_-Agriculture.-La-France-a-perdu-un-quart-de-ses-fermes-en-dix-ans_39382-1988666_actu.Htm 

JM Moreau
le 30 Septembre 2011 21h48

@007
Pouvez-vous me préciser qui est mon "idole dirigiste libérale" ?
N'étant pas français, j'aimerais savoir qui je suis supposé adorer !

Sucellos
le 30 Septembre 2011 22h46

Suite et conclusion :
Certains se prennent pour le centre du monde et refusent de seulement lire ce qui ne rentre pas dans leurs certitudes.

laitier
le 30 Septembre 2011 23h46

a mr moreau...
le 23 juin, a l ag de sodiaal a paris, mr massol n a pas eu droit de rentrer dans la salle car il y avait des crs qui filtraient l entree !
par contre le pdt fnpl (non producteur sodiaal) y etait, j ai remarqué qu il n est intervenu sur aucun sujet en public ! je pense qu il etait venu juste pour manger a la table des v. i. p. avec les pdts et directeurs etc...!
et ensuite la fnpl fait des communiqués pour dire que les coops doivent parler d avantage avec les producteurs sur les orientations futures (double prix etc....)
n aurait il pas ete plus efficace que le representant"officiel" des eleveurs tienne tete aux pdts de sodiaal en public afin de ne pas les laisser retoquer les qq eleveurs parfois un peu maladroits ou inexperimentés lorsqu ils posaient les bonnes questions !!ou emettaient les doutes que ressent la majorité !!!

007
le 01 Octobre 2011 08h05

Les coopératives sont dirigées par un conseil d'administration composé d'exploitants ... Si vous n'avez pas vu le lien avec "coopérative en action" alors je crois que ce sont des doubles foyers que vous devez porter....;.
C'est bien là le malheur des coopératives. Les dirigeants s'assoient autour de la table et les exploitants attendent dans leur laiterie.....Et qui sont les patrons ? les salariés ?
Sodiaal, même chose et rebelote. On n'écoute plus les gens de terrain. Ecouter Sucellos ...c'est comme Tintin au Congo et après un procès sur le dos...........

tirelipimpon
le 02 Octobre 2011 00h05

Si, si je trouve une classe qui a des difficutés, celle des éleveurs qui ne gagnent que 4170 euros par an pour vivre.Et vous voudriez insinuez sans vraiment le dire que je serais, moi, le gauchiste tourné vers le passé, dans cette classe. Que du contraire, je suis dans le groupe de tète avec une moyenne d'étable de 10300 l,18500 l par hectare fourrager et une classification moyenne de 82 points (AWE)avec un quota au dessus de la moyenne belge et flamande .Mais nos revenus nets, 4 euros de l'heure,après remboursement emprunts sont restés dans le passé.Alors je me dis tous ces investissements,toute cette sélection génétique, ces risques,ces années de travail, tout ça pour tant d'ingratitude. Meme des experts comme les hollandais ne voit plus d'avenir dans le secteur lait à cause du prix des terres et s'expatrient en France.
www.cobefa.be/gr  septembre 07 (2).pdf
Un beau document sur la réalisation d'un nouveau type d'étable moins chère, en association,avec les couts financiers.
Le wallon se plaint pas et justement les terres sont encore à un prix raisonnable dans sa région.

Le paradis
le 03 Octobre 2011 07h07

Vivre d'espoir que le prix du lait soit payé correctement ..................pour savoir payer après 12 ans d'amortissement ?....

investissement
total d’environ 600 000 e pour
un outil permettant de produire à
terme 700 000 litres de lait par unité
de main-d’oeuvre. Pour financer ce
projet, Mieke et Timo ont emprunté
la totalité de l’investissement.
« À mes yeux, ce bâtiment conçu
pour mener plus de 100 vaches n’est
pas très cher. 600 000 e pour un quota
actuel de un million de litres, cela
représente 0,6 e par litre. Amorti sur
12 ans, l’investissement bâtiment ne
représente plus que 0,05 epar litre…
Et nous avons toujours l’espoir de
trouver de nouveaux droits à produire
pour abaisser ces coûts de structure.

Sucellos
le 03 Octobre 2011 09h53

Le reportage complet dont M Le paradis a extrait une partie : www.cobefa.be/gr  septembre 07 (2).pdf

le Pay
le 03 Octobre 2011 13h02

Alors S, c'est un bon invetissement, vous le connaisseur vous devez la savoire ?

Sucellos
le 03 Octobre 2011 17h22

Demandez-le à M Timo Joosten ou à son épouse, Mieke
Comme l'article date de 2007, après 4 ans il doivent avoir le recul nécessaire.
Il habite à Ampoigné, Mayenne (l'article donne son parcours depuis son départ des Pays-Bas et ses recherches pour trouver cette ferme).
En toute fin de l'article, vous avez les coordonnées et l'adresse mail de M Joosten. Un autre téléphone trouvé 09.64.21.65.61 A faire précéder de 0033.
NB : à lire les reportages, M Joosten semble confiant dans l'avenir !

007
le 04 Octobre 2011 18h36

En regardant de plus près, il s'agit de plusieurs sociétés imbriqués les unes aux autres dans "Agdalait" qui appartient à Mieke et ensuite vient s'ajouter un autre gérant voisin "chevalier" qui s'ajoute à la société civile créée par les époux .... et après 4 ans de labeurs, il n'y a pas encore de bilans publiés à LAVAL....comme quoi les années laitières passées auraient été très positives... pour le prix du lait ..... alors confiant dans l'avenir Mr Sucellos ?? je crois que vous n'en doutez pas ....mais il y a encore d'autres crédits en amont à rembourser ..... même si la ferme vend du lait bio, je crois que le boursin financier ne doit pas vous émouvoir plus si vous n'êtes qu'un petit salarié de faibles discours hors profession .

tirelipimpon
le 04 Octobre 2011 22h46

Il y a peut etre une semaine ou deux,un article avait fait remarqué qu'il ne fallait pas dépasser des annuités d'emprunts de plus de 75 euros par 1000 litres. sinon gare aux problèmes.
Déjà 50 euros, rien que pour l'étable de Timo et Mieke. Mais on ne produit pas du lait rien qu'avec une étable, il faut encore de la nourriture, donc des terres. Un peu de recherche sur internet, et je comprends pourquoi notre éleveur a quitté sa Hollande natale. Les prix sont plus de dix fois moins chers en Mayenne ( - 3000 euros l'hectare ou 20000 FF) Les cent hectares achetés coutent la moitié de la valeur de son étable. Dans un tel environnement il est certainement plus facile de s'en sortir que chez nous. Voilà son secret pour ne pas dépasser les 75 euros d'annuités d'emprunt.

www.aveniragricole.net/site/index/index.php?page=information&ss_page=article&iid=510 

Le meme achat foncier chez nous, à disons 25000 euros l'hectare,serait de 2 500 000 euros soit quatre fois plus que le cout de l'étable, donc des annuités à 200 euros 50 euros= 250 euros la tonne de lait. Intenable.
CQFD . La rentabilité d'un élevage dépend de l'éleveur mais surtout de la valeur du foncier.

Sucellos
le 05 Octobre 2011 16h48

M tirelimpimpon, n'auriez vous pas des chiffres plus actuels ? Votre référence date d'il y a dix ans !
En 2010 : www.mayenne.chambagri.fr/prix-terre-mayenne.asp 
Vous constaterez un hausse de 30% entre 2007 et 2010 et la moyenne des 10% les plus élevés (terres libres) se situe à plus de 10.000 euros !

Le Paradis
le 05 Octobre 2011 18h36

Il me semble bien pourtant que c'est en 2007 que Timo a repris des terres et prairies comme l'indique bien Tireli.. et que ces prix ont augmenté vu l'engouement pour arriver au double de valeur de nos jours pour des terrains sous location. Ce n'est "il y a dix ans" .
On dirait que vous avez souvent l'esprit mal tourné..... Investissez dans Dexia quand il sera à 0,50

Envoyer
Fermer

Opportunités de développement de l\'abattage à la #ferme en Wallonie

par Benoît GEORGES, le 22 Mai 2022 18h13

Du 1er mai 2021 au 31 janvier 2022, l’Université de Liège a été mandatée par la Région Wallonne pour la réalisation d’une étude sur les opportunités de développement de l’abattage à l

Rejoignez le réseau de fermes en agroécologie !

par Benoît GEORGES, le 21 Mai 2022 21h34

Agroécologie : rejoignez le réseaux ! forms.office.com/r/BWC2F4FpiX  Vous êtes agriculteur.trice et vous souhaitez mettre ou mettez déjà en place des pratiques agroécologiques dans votre ex

Les méteils et le stockage des céréales à la ferme

par PNPE, le 17 Mai 2022 16h08

Il existe plusieurs méteils ! C’est l’occasion d\'en découvrir quelques-uns sur le terrain et de parler modes de récolte et valorisations. Le Moulin Mobile nous présentera des structures peu on

Reneg\'eat a remporté le 2ème PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 02h39

Reneg\'eat, un projet YEP des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, HECh Isia de Huy, a remporté le 2ème PRIX du LJE-YEP Challenge 2022 et le Groupe One Ecolabel Award. Romain Tittelbach, Maelle

Colz\'iso a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022

par Benoît GEORGES, le 14 Mai 2022 01h50

Colz\'iso, un projet des étudiants de la Haute Ecole Charlemagne, Isia de Huy a remporté le 1er PRIX du YEP Challenge 2022. Arthur Clarenne, Arthur Geerts, Alexandre Donnay, Marvin Minsier et Lucas

Herbe sur pied

par Ouvaton, le 04 Mai 2022 09h40

Bonjour à tous, alors que la saison pédale déjà par manque d\'eau et de chaleur. Les terres ne se réchauffent pas. Je viens de trouver du foin à acheter sur pied à 20€ la boule. J\'ai de l\'e

Les plus commentés

    29 commentaires
  1. Engrais
  2. 9 commentaires
  3. Surchargé travail
  4. 6 commentaires
  5. Les circuits courts : une filière encore rentable?

Les plus aimé

    30 j'aimes
  1. par Jacques Martin : Perso je fais appel à l'entreprise. S'équiper coûte trop pour une ferme d'élevage de taille moyenn...
  2. 18 j'aimes
  3. par Phil.0: Ha les gaillards, toutes les excuses sont bonnes pour nous fourrer leurs foutues haies. ; ) ; )
  4. 15 j'aimes
  5. par Stechou : Et 25 hectares de sûr, qui ne souffriront plus de la sécheresse a Villers le bouillet, pour commen...