Coopératives en action

par JM Moreau, le 11 Septembre 2011 00h06

Après les annonces des coopératives Arla et DMK (qui résulte de la fusion des coopératives allemandes Nordmilch and Humana Milchunion) de création d'une joint venture (ArNoCo) pour la production de protéines de lactoserum concentrées et de lactose (investissement de 44 MIO d'euros) et de coopération renforcée dans le domaine de la production de poudres par le biais de la construction d'une usine commune afin de faire face à la demande croissante sur le marché mondial, les coopératives Néo-zélandaise Fonterra et Britannique First Milk ont annoncé dans un communiqué commun la création d’une société commune (joint venture) visant la production de protéines laitières de qualité "en vue de satisfaire la demande européenne grandissante". Les deux coopératives laitières vont associer leur propriété intellectuelle et leur expertise de l’industrie en vue d’ajouter de la valeur aux flux secondaires de lactos...

Sucellos
le 11 Septembre 2011 11h15

Les appels à la révolution ne sont pas parvenus de ce côté de l'Europe !
Certains agriculteurs parient sur l'innovation et finançant leur recherche afin de valoriser leur production avec des produits à haute valeur ajoutée et rationalisent leurs capacités de transformation en créant des synergies pour affronter la concurrence à l'export. Ils tablent sur une demande en croissance, ici pour des produits à haute valeur ajoutée, là-bas pour des poudres de lait dont la consommation croît avec la hausse des revenus.
D'autres réclament une limitation de production pour faire monter les prix en créant de la pénurie et veulent s'isoler des marchés où la demande croît ...
N'en déplaise aux apôtres du dirigisme étatique, ceux qui ne jurent que par quotas et prix réglementés, la réalité c’est le marché. Même en Union soviétique, le marché existait toujours et ses lois faisaient la nique aux planificateurs, par le biais du "marché noir" approvisionné par ... les producteurs (mais c'est peut-être ce que nos révolutionnaires espèrent !).

JM Moreau
le 12 Septembre 2011 21h00

Puisque M tirelipimpon ne nous fait pas l'honneur de nous donner la suite de l'article, voici en quoi elle consiste et vous comprendrez aisément pourquoi ce silence.
En fait, M Detroy est un conseiller en investissements, spécialisé en matières premières et en énergie et il recommande de suivre de près les entreprises du secteur solaire, maintenant que "les compteurs sont remis à zéro avec les faillites de nombreux acteurs".
Voici ses conclusions : "Une chose est sûre, les constructeurs chinois semblent promis à un grand avenir, à en croire l’engouement autour de ces valeurs. Signe de cette confiance, l’introduction sur la Bourse de Shanghai de la firme solaire Jingyuntong Technology devrait rapporter ce mois-ci trois fois le montant initialement annoncé, du fait de la forte demande.
Mais côté américain, les opportunités sont assez nombreuses également. Après un second semestre 2011 rouge sang, certaines opportunités devraient émerger. Affaire à suivre de près, donc.
Et n’oubliez pas : c’est l’atout technologique qui fera la différence. Quant aux compagnies comme First Solar ou JA Solar, elles apparaissent survendues actuellement. Au prix où sont leur action, ces valeurs méritent qu’on s’y intéresse."
Avis aux amateurs ....

tirelipimpon
le 13 Septembre 2011 10h53



? Pourquoi garder un oeil sur le solaire ?

Un conseil : ne vous détournez pas trop rapidement du solaire.

Certes, les gouvernements des pays développés ont fait un constat simple : l’énergie solaire coûte encore trop cher comparée à ce qu’elle rapporte. On estime à deux ans le temps pour un panneau solaire de produire autant d’énergie qu’il en a consommé lors de sa construction.

Investir dans le solaire est donc encore inutile et coûteux… pour l’instant. Les foules pro-environnementales tressent aujourd’hui des lauriers aux constructeurs d’éoliennes offshores, la nouvelle énergie à la mode. Mais comme toutes les foules, cette-ci est versatile, et pourrait très vite revenir vers le solaire. Pourquoi ?

D’abord parce qu’aucune énergie renouvelable ne peut être écartée à l’heure actuelle, au risque de tirer un trait sur ce qui sera peut-être une bonne partie de l’énergie de demain.

D’autre part, nos gouvernements ne peuvent pas laisser la Chine devenir le seul et unique producteur de panneaux photovoltaïques au monde. Cette nouvelle dépendance serait vécue comme un échec alors que nous luttons pour nous sortir de notre dépendance au pétrole.

Enfin, lorsque les Etats-Unis auront suffisamment développés leurs technologies, ils pourraient alors recommencer à gagner des parts de marché dans le solaire. Les jeux ne sont donc pas faits.

Si Pékin mène actuellement la danse, l’empire du Milieu sait qu’il a encore un lourd déficit au niveau technologie. Ce n’est pas pour rien que les Chinois guettent à présent des constructeurs américains à la pointe de la R&D sur le solaire, comme Applied Materials.

? Sur qui garder un oeil ?

Le secteur du solaire est en creux de vague. Après la remise des compteurs à zéro avec la faillite de nombreux acteurs cette année, on y verra désormais plus clair.

Une chose est sûre, les constructeurs chinois semblent promis à un grand avenir, à en croire l’engouement autour de ces valeurs. Signe de cette confiance, l’introduction sur la Bour

JM Moreau
le 15 Septembre 2011 17h51

Intérêt bien compris des chinois, l'Europe est leur premier client avec quelques 23% de leurs exportations qui prennent le chemin de notre Union. Il est donc important pour la Chine que les pays européens soient en bonne santé économique, qu'ils continuent de consommer et d'importer ses produits. Par ailleurs, comme la Chine a déjà un paquet d'emprunts d'Etat dans ses coffres, elle n'a aucun intérêt à voir ces dettes perdre de leur valeur. En outre, la Chine a d'énormes réserves de change à placer ...
Ils appliquent votre réflexion : si nous sommes en faillite, avec qui vont-ils commercer ? Ils font pareil avec les USA, leur deuxième client, avec 17% de leurs exportations.
Et une fois encore, ne confondez pas libéralisme qui repose sur l’idée que chaque être humain possède des droits fondamentaux qu'aucun pouvoir n'a le droit de violer, avec capitalisme sauvage : ce sont deux choses différentes.

Envoyer
Fermer

Natura 2000

par Frank, le 02 Décembre 2022 16h41

Y en a t il d\'autres ici qui ont été pris en otages par cette vaste spoliation? Toute l\'année on est priés de se plier aux nombreuses contraintes dont certaines, comme le fait de ne même pas pouv

\"Qui veut la peau des vaches ?\" - Nouveau livre de Claude Aubert

par Terre vivante, le 30 Novembre 2022 10h30

Les vaches ont mauvaise réputation : elles éructent du méthane, leurs viande et lait seraient mauvais pour la santé, elles ne sont plus rentables après quelques années… Et si le problème vena

Quel avenir

par Stechou , le 28 Novembre 2022 15h18

Il serait intéressant de savoir combien on de repreneurs, dans mon cas, dans 3 à 4 ans les laitières auront disparu ( même pour un prix élevé du litre de lait, c\'est mort ), j\'en ai encore pour

Rappel : Expiration des phytolicences

par Benoît GEORGES, le 20 Novembre 2022 11h04

Pensez à renouveler vos phytolicences avant le 24 novembre en vous inscrivant à des formations continues. Sans celle-ci, vous ne pouvez ni acheter, ni stocker, ni vendre, ni utiliser, ni conseiller

Quelles perspectives pour la recherche agronomique publique?

par Benoît GEORGES, le 13 Novembre 2022 10h01

Repenser la place de la recherche agronomique publique face aux enjeux sociétaux, environnementaux et climatiques. C\'est la thématique qui va réunir des prestigieux conférenciers.cières. Gratuit,

Machine ou machination ?

par Phil.0, le 09 Novembre 2022 10h50

Petit conflit avec un devis ce matin... Je fais un tour sur la bourse et là, qu\'est ce que c\'est ti que je vois ???? L\'acier en chute libre et retour à des prix de 2014... Je demande donc au vendeur

Les plus commentés

    20 commentaires
  1. Quel avenir
  2. 10 commentaires
  3. SPW
  4. 9 commentaires
  5. Natura 2000

Les plus aimé

    26 j'aimes
  1. par Pipo : Quand j etais petit avec 1 L de lait tu pouvais t acheter un Mars maintenant c est 3 L de lait pour ...
  2. 20 j'aimes
  3. par Laitier.: Même à 65 cents....y aura plus de repreneur...traire 365 jours par ans, plus personne ne veux fair...
  4. 19 j'aimes
  5. par Phil.0: C'est bien joli de laisser monter les prix par des spéculateurs mais quand nos enfants devront payer...